Presses de la Renaissance

  • Camille Pascal revisite les grands événements de l'histoire de France qui ont fait de notre pays la fille aînée de l'Eglise, depuis son baptême au ve siècle jusqu'au divorce inscrit dans la loi de 1905. Le baptême de Clovis, le couronnement de Charlemagne, Saint Louis rachetant la couronne d'épines, Jeanne d'Arc sauvant la France, Catherine de Médicis aux prises avec les guerres de Religions, Louis XIV le roi dévot, Napoléon l'empereur athée et concordataire, Émile Combes et la séparation de l'Église et de l'État... : avec le talent de conteur qui a fait le succès de ses précédents ouvrages, l'historien Camille Pascal revisite les grands événements de l'histoire de France qui ont fait de notre nation la " fille aînée de l'Eglise ". Il rappelle que la foi en Dieu a été, pendant près de quinze siècles, le vrai moteur et la seule justification de ces bâtisseurs de la France catholique. Dans la lignée des Jules Michelet, François Guizot ou Hyppolite Taine, il renoue avec le " récit national " qui, comme pour les leçons d'histoire de l'école de Jules Ferry, a su donner une réalité à l'idée même de la France en la faisant connaître, aimer et partager par tout un peuple...

  • Compostelle... et après ? De nombreux randonneurs, ayant effectué les mythiques chemins de Saint-Jacques souhaitent découvrir d'autres itinéraires empreints de spiritualité. Ce guide est pour eux ! En une vingtaine d'années, le chemin de Saint-Jacques a pris un essor considérable. Proclamé " Premier Itinéraire culturel " du Conseil de l'Europe, il est devenu l'un des plus célèbres parcours de randonnée en France, et 200 000 pèlerins arrivent chaque année à Compostelle, en Espagne. En s'inspirant de ce modèle, plusieurs chemins de pèlerinage ont été retrouvés ou créés, sur les traces d'un saint ou menant à un sanctuaire. Balisés et pourvus d'hébergements, ils suscitent l'engouement de randonneurs de plus en plus nombreux, en quête de ressourcement, de contact avec la nature et de découverte du patrimoine. Ils font l'objet de ce livre, qui évoque les sanctuaires de pèlerinage que l'on peut atteindre au terme d'un chemin - et bien sûr les itinéraires qui y conduisent (histoire et renaissance, patrimoine, cartes et adresses utiles). Il présente à la fois les trois grands pèlerinages médiévaux (Saint-Jacques-de-Compostelle, Rome et Jérusalem) ; les autres pèlerinages au long cours (chemins du Mont-Saint-Michel, de saint Martin de Tours, du Tro Breiz, de Saint-Gilles-du-Gard, d'Assise et de saint Colomban) ; une dizaine de parcours de 3 jours à une semaine (vers des sanctuaires célèbres comme Saint-Guilhem-le-Désert, Chartres, Sainte-Anne-d'Auray ou Rocamadour, ou sur les traces d'un saint comme saint Yves, saint Dominique ou saint Jean-François Régis) ; enfin, quinze " pèlerinages d'un jour ", permettant d'arriver à pied vers les grands sanctuaires (Lourdes, Vézelay, la Sainte-Baume, Lisieux, Paray-le-Monial, le Mont-Sainte-Odile, etc.). Au total, 35 itinéraires pour se mettre en route !

  • L'essentiel de la foi chrétienne tient en très peu de chose. Ce qu'elle dit est d'une simplicité désarmante et elle est porteuse d'une immense force de vitalité. Mais qui, aujourd'hui, perçoit que c'est de bonheur, de force, de présent qu'il s'agit ? L'auteur nous propose dans un langage très accessible d'accéder à ce trésor. Elle répond à une double aspiration : comprendre le contenu et la cohérence de la foi, et en percevoir clairement l'intelligence eu égard aux exigences de la raison contemporaine. " Un livre qui s'adresse, dans un langage clair, aux croyants comme aux non croyants " (Ouest-France) ; " Un livre qui devrait figurer longtemps sur nos étagères, aux rayons des livres de référence " (La Vie) ; " Le langage est facile et permet une intelligibilité de la foi en posant des mots sur nos questionnements personnels " (Dirigeants chrétiens).

  • Rien ne prédestinait Dalila Ben Mbarek Msaddek, brillante avocate tunisienne, mariée et mère de 3 enfants, à devenir une pasionaria de la Révolution.

    Sa vie bascule le 14 janvier 2011 : le Printemps arabe réveille brutalement l´enthousiasme et l´espoir. Mais, derrière la liesse populaire, Dalila voit surgir les drapeaux noirs de l´obscurantisme. Elle sacrifie alors son confort, sa vie de famille, son métier pour incarner, avec des milliers d´autres femmes, cette société civile capable de se lever et de dire non à ceux qui voudraient s´attaquer à sa liberté et à ses droits.

    Avec une poignée d´amis, elle fonde Doustourna (« Notre Constitution »), une association qui veut faire entendre la voix du peuple face aux partis politiques et au pouvoir en place. Son minuscule réseau va réunir, en quelques mois, des milliers de gens à travers le pays. Manifestations et sit-in à Tunis ne suffisent pas. Il faut aller parler aux femmes, dialoguer dans les villages, affronter la misère et faire l´impossible pour aider les plus démunis dans les provinces meurtries. C´est aussi ce combat-là que découvre Dalila, jusqu´alors habituée aux débats feutrés d´une élite privilégiée. « C´est un sacrifice qu´il faut faire pour nos enfants. Si notre génération ne le fait pas, ce sont eux qui le paieront. J´ai décidé de tout faire pour éviter cela, je prendrai les armes s´il le faut. » Un récit percutant coécrit avec la journaliste Valérie Urman.


  • Giovanni Maria Vian, directeur de l'Osservatore Romano, le quotidien du Saint-Siège, et deux de ses collaboratrices mettent en lumière la personnalité, les perspectives et les choix innovants du pape François : ouverture aux périphéries géographiques et spirituelles, et à l'univers laïque et féminin.

    Témoin privilégié des quatre premières années du pontificat, Giovanni Maria Vian, directeur de l'Osservatore Romano, le quotidien du Saint-Siège, en décrit les grandes lignes et les perspectives, ainsi que les choix innovants du pape François : simplification, élimination de tous les oripeaux spirituels liés aux précédentes cours papales et ouverture - l'Église est appelée à sortir de l'isolement en s'adressant aux périphéries géographiques et spirituelles, et à l'univers laïque et féminin.
    Silvina Perez, journaliste argentine, et Lucetta Scaraffia, historienne italienne, collaboratrices du supplément mensuel de l'Osservatore Romano, " Femmes Église monde " - l'une des innovations les plus significatives du quotidien italien ! - posent un regard bienveillant, mais libre de toute exaltation adulatoire, sur ce pontificat unique. La première, dans un récit passionnant et passionné de la vie et du travail de Bergoglio en Argentine, évoque les circonstances qui ont influencé la formation du jeune jésuite et inspiré ses choix passés et présents. La seconde rappelle comment et pourquoi, depuis son élection, il déconcerte l'Église traditionnelle et surprend la foule en rompant avec la tradition.

  • Partant de la Doctrine sociale de l'Eglise et des enseignements du pape François sur ce sujet, Samuel Rouvillois, philosophe et théologien, réintroduit la " sagesse chrétienne " dans le fonctionnement de l'entreprise. Aidés par Samuel Rouvillois, philosophe et théologien, de grands dirigeants, membres du Parcours Perigot, confrontent leur expérience managériale à la sagesse chrétienne et sa réflexion sur les enjeux politiques et sociaux de l'entreprise. Mutualisation, éthique de l'argent, révolution de la communication... : autant de sujets pour lesquels ils proposent des solutions afin de répondre aux défis cruciaux des mutations contemporaines et redessiner la voie d'une économie à visage humain. Ont participé au Parcours Perigot : François Perigot, Pierre Morel, Denis Zervudacki, Bénédicte de Beaufort, Charles Beigbeder, Armand Bongrain, Olivier Campenon, Jacques de Chilly, Gilles Denoyel, Thierry Drilhon, Georges Drouin, Nadine Deswasiere, Olivier Jay, Hubert Joly, Robert Leblanc, Jean-Pierre Letartre, Michel Maupu, Olivier Mellerio, Jean-Pierre Menanteau, Priscilla de Moustier, Vianney Mulliez, Gilles Pelisson, Gervais Pellissier, Luc Poyer, Baudouin Roger, Antoine de Romanet, Geoffroy Roux de Bézieux, Yves de Talhouët, Pierre Tapie, Denis Terrien, Michel de Virville, Claire-Marie Pellegrin, Pierre-Albéric Audemard d'Alançon

  • Dans cet ouvrage, Laurent Dandrieu dénonce le discours actuel du pape et des évêques sur la question de l'immigration : rappelant les impératifs de charité chrétienne, ils occultent la dimension politique du problème des migrants. Au risque du simplisme... " Le chrétien laisse venir tout le monde ", dit le pape François. Pendant que l'Europe, qui n'a déjà pas réussi à intégrer les précédentes générations d'immigrés, est soumise à un afflux de migrants sans précédent, l'Église catholique, plus que jamais, martèle l'unique impératif de l'accueil, donnant l'impression de se faire complice de ce que le pape lui-même a qualifié d'" invasion ". Écartelés entre leur fidélité à l'Église et le légitime souci de protéger leur identité et leur civilisation, beaucoup de catholiques ressentent un malaise croissant. Plus largement, les populations européennes sont de plus en plus heurtées par un christianisme qui semble leur dénier le droit à la survie. Cette incompréhension est-elle une fatalité ? L'Église est-elle condamnée à être prisonnière de la " culture de la rencontre " tant vantée par le pape, au risque de livrer le continent au chaos sans profit pour les migrants eux-mêmes ? Ou bien existe-t-il une autre voie, qui permette de réconcilier les impératifs de la charité authentique et la défense de la civilisation européenne ? C'est à ces questions que répond ce livre.

  • Pascal Vesin a été démis de ses fonctions de prêtre en mai 2013 par sa hiérarchie. La raison ? Son refus de quitter le Grand Orient de France, loge maçonnique dont il est membre depuis treize ans. Une première dans l'histoire de l'Église.
    Prêtre


  • A l'occasion des trois ans de l'élection du pape François, François Vayne, journaliste au Vatican, dresse un portrait inédit de ce souverain pontife révolutionnaire dont le maître mot est " miséricorde ".

    ""La miséricorde du Seigneur est le moteur de l'histoire', affirme le pape François. C'est précisément cette grande nouvelle que je voudrais mettre en valeur à travers ces chroniques vaticanes inspirées de mon "journal de bord' - carnets d'un journaliste à Rome - retraçant un millier de jours vécus dans les pas du 266e successeur de Pierre, de l'Année de la Foi au Jubilé de la Miséricorde.
    À l'occasion d'une nouvelle Année sainte, voulue pour réveiller et guérir l'humanité, ce livre se fait l'écho d'un immense "Merci François !' qui monte de nos coeurs, merci pour la caresse du Christ, Prince de la paix, qui vient nous rendre au centuple le bonheur d'aimer.
    François change-t-il le monde ? Son exemple en tout cas suscite une révolution de la rencontre entre les personnes. Par le miracle de la tendresse, une nouvelle force nous soulève, la joie d'être en relation, capable de transformer de proche en proche nos ténèbres en lumière. " F. V.

  • Un recueil inédit des interviews exclusives et conférences de presse données par le pape François depuis son élection le 13 mars 2013. Textes qui illustrent clairement son message et sa volonté de réforme. Un outil de travail et un ouvrage de référence incontournable, en quelque sorte le "dictionnaire" de tous ses entretiens ! ""Papa Francesco' se laisse plus souvent interviewer que ses prédécesseurs s'y prêtant naguère avec parcimonie. En vol dans la très grande majorité des cas et sur la terre ferme avec une poignée de chanceux acharnés. D'où ce recueil. Ouvrage de référence pour ceux qui s'intéressent à l'histoire contemporaine de l'Église de Rome. Sans doute le meilleur moyen pour comprendre le cheminement de ce personnage hors norme, aux mille facettes, mondialement populaire. La proximité dans un avion avec le Saint-Père est une expérience professionnelle à la fois impressionnante et empreinte de simplicité. La cabine se transforme en paroisse sans frontières. Son air un brin candide ferait presque oublier qu'il est l'une des personnes les mieux informées sur terre. Sourires, froncements de sourcils, mimiques, François est inimitable. Sa longue expérience de prêtre de terrain, son instinct politique, sa prodigieuse mémoire l'aident autant qu'une pensée précise et très construite. Il parle avec ses mains, ne résiste pas à utiliser des métaphores. Bref, de l'émotion pure. D'une certaine façon, il nous "hypnotise' en instaurant une complicité singulière où il est bien sûr le maître du jeu et qui s'opère à travers son autorité naturelle, la puissance de son regard, son accent chantant, son sourire éclatant... " Caroline Pigozzi

  • Exposant les spécificités du modèle républicain et laïc français - qui, face à la globalisation des religions et au communautarisme, est le seul à garantir le principe de solidarité et d'égalité -, Patrick Banon nous donne les clés pour préserver notre vivre-ensemble. Remise en question du principe d'égalité femmes-hommes, refus de la mixité, symboliques vestimentaires, particularismes alimentaires et calendriers alternatifs, radicalisation et financement des cultes, difficultés grandissantes de management dans les entreprises, les hôpitaux et les établissements scolaires : la globalisation des religions fragilise de plus en plus la cohésion sociale, les identités et les certitudes. Entre flou juridique, ambiguïtés politiques et replis communautaires, certains, frappés de " sidération culturelle ", en viennent jusqu'à douter du principe même de laïcité. Au sein de notre République indivisible, laïque et sociale, notre vivre-ensemble est aujourd'hui menacé. Dévoilant le fonctionnement des systèmes de pensée religieux, et l'impact réel de leurs rites et symboles sur la société, Patrick Banon met en lumière la singularité du principe français de laïcité, sa fragilité et sa force, et nous donne les clés pour mieux comprendre l'immense défi lancé à Marianne : sauver - sans se trahir - son modèle social, d'égalité et de solidarité.

  • Élisabeth Catez naît à Bourges en 1880, dans une famille de militaires. Enfant ardente et passionnée, elle mène la vie mondaine des jeunes filles de son milieu, tout en se réservant pour la vie religieuse, choisie en son for intérieur à l'adolescence. Elle entre au carmel de Dijon le 2 août 1901, et s'y épanouit dans le silence de la contemplation, sans cesse attentive aux autres, rayonnant du bonheur d'un total oubli de soi. Après une traversée de la nuit spirituelle, elle fait profession religieuse en 1903, puis rédige le 21 novembre 1904 sa prière " Ô mon Dieu, Trinité que j'adore ", célèbre depuis dans tout le monde chrétien. Elle meurt le 9 novembre 1906, à 26 ans. Béatifiée par Jean-Paul II en 1984, elle est canonisée par le pape François en octobre 2016. L'auteur a rassemblé en vingt-cinq ans une documentation impressionnante qui est à la base de cette biographie, ouvrage de référence sur la carmélite depuis sa sortie. Elle met en relief le passage de la jeune fille à la mystique passionnée du mystère et de la personne du Christ. Dans le dialogue interreligieux contemporain, elle est un témoin extraordinaire de la Trinité. " Une biographie qui d'ores et déjà nous apparaît comme un livre de référence " (KTO) ; " Une passionnante biographie critique " (Famille chrétienne).

  • Jérôme Kerviel se confie en exclusivité sur sa nouvelle vie depuis l'" Affaire ". Un témoignage de rédemption, de résilience et de foi d'une grande force. " Je me suis installé pour quelques jours à Sainte-Marine afin de fouiller dans ma mémoire ce que fut ma vie avant de quitter la Bretagne. Écrire, c'est la contrainte que je me suis imposée pour comprendre ce qui a fait de moi un autre. Je prends cet exercice comme une thérapie. La marche en fut aussi une. À mes dépens, cette fable que nous appelons l'"Affaire' est devenue une histoire publique, et l'orgueil de rétablir mon nom a décuplé l'envie de la déconstruire pour mieux la comprendre. Je mets toute mon énergie à ce qu'elle n'échappe plus à l'examen de la vérité, préalable à l'expression sereine de la justice. Je relis de manière consciente les étapes de mon voyage inattendu. Je pose des filets pour attraper tout ce qui peut nourrir ma quête intérieure. L'aurais-je fait avant l'affaire ? En regardant ce décor paisible, je pense soudainement à tout ce qui m'est arrivé de bon depuis. Je sais que j'aurais pu passer à côté de ma vie. " Pour la première fois, Jérôme Kerviel se confie sur sa rencontre bouleversante avec le pape François, la marche de trois mois qui a suivi en Italie, son arrestation à Menton, la prison et sa libération... Il témoigne de sa résilience et de son parcours de rédemption, un changement de vie radical où l'Autre joue un rôle primordial.

empty