Presses Internationales Polytechnique

  • Probabilités, statistique et applications présente toute la théorie essentielle des probabilités et de la statistique ; il constitue un excellent choix comme manuel de classe, peu importe la discipline du génie ou des sciences appliquées dans le cadre de laquelle la matière est enseignée. Après une révision des éléments de base du calcul différentiel et intégral, l'ouvrage traite des principaux résultats des probabilités et de la statistique mathématique ainsi que des applications de la théorie. En effet, l'ouvrage privilégie l'application plutôt que les détails mathématiques, car pour tout étudiant, peu importe son niveau et sa formation préalable, la véritable maîtrise des probabilités et de la statistique passe par la résolution d'un grand nombre d'exercices, de types et de degrés de diffi culté variés. C'est dans cette optique qu'une part très importante de l'ouvrage est réservée aux exercices ; le livre en regroupe près de 600, dont 320 sont résolus.

    S'il s'adresse d'abord aux étudiants de premier cycle en génie et en sciences appliquées, Probabilités, statistique et applications peut aussi servir de manuel de référence pour les étudiants aux études supérieures dont les projets de recherche exigent des connaissances de base en probabilités et en statistique. En outre, les deux derniers chapitres de l'ouvrage, qui traitent de fi abilité et de modèles de fi les d'attente, en font un outil particulièrement intéressant pour les étudiants en informatique et en génie industriel.

  • En plus d'amener un véritable bouleversement dans la société en général, l'arrivée d'Internet et des nouveaux moyens de communication a transformé l'univers criminel et la façon même de commettre certains crimes en ouvrant des territoires inédits. Bien que le fait soit notoire, sans un examen approfondi, il est difficile d'appréhender le véritable impact des nouvelles technologies et d'Internet sur le crime, sous ses divers visages et avec toutes ses ramifications. C'est le défi qu'ont relevé les experts des milieux policier, gouvernemental et universitaire qui ont participé à la rédaction de Cybercriminalité - Entre inconduite et crime organisé.

    L'objectif de ce livre est de présenter un état des connaissances sur les cybercrimes, qu'il s'agisse de « nouveaux crimes » ou de crimes traditionnels transformés par la révolution technologique. Après une analyse du contexte technologique dans lequel ils s'inscrivent et une définition de la cybercriminalité, l'ouvrage s'intéresse aux usages problématiques d'Internet. Dans la deuxième partie, on examine les agissements qui, sans être nécessairement illégaux, s'apparentent à des comportements criminels, comme les atteintes à la réputation et la diffamation. La troisième partie traite des crimes qui touchent l'intégrité physique et morale de la personne, dont le leurre, la pornographie juvénile et la cyberintimidation. Il est ensuite question, dans la quatrième partie, des crimes économiques, lesquels regroupent le vol d'identité, le piratage et la fraude. La cinquième partie présente les crimes contre la collectivité ayant un lien avec les nouvelles technologies de l'information, à savoir les menaces de fusillade, la propagande haineuse et le recrutement de membres par des groupes criminalisés. Pour terminer, les tendances de la cybercriminalité sont dégagées pour donner un aperçu de son évolution probable au cours des prochaines années. L'ouvrage, solidement documenté, expose les problématiques, les contextes juridiques, des études de cas et de nombreuses statistiques.

  • L'ouvrage propose d'explorer la méthodologie et le savoir-faire sur lesquels s'appuie ce mode de gestion audacieux qu'est le management de projet par enjeux. Il se fonde sur l'idée d'envisager un projet sous la forme d'enjeux à atteindre et place la personne et l'équipe au coeur d'un processus interactif et coopératif conciliant confiance et performance. L'accent est mis sur une vision partagée plutôt que sur l'exécution de tâches linéaires. Même si l'itinéraire à parcourir n'est pas connu à l'avance, les conditions sont réunies pour que chacun puisse saisir les occasions qui se présentent, imaginer de nouvelles modalités et combler les besoins qui émergent en cours de route. C'est là une tout autre façon de considérer un projet qui permet de se mouvoir, en sécurité, dans un environnement complexe et incertain. Parce qu'il fait appel à l'autonomie des acteurs, le management de projet par enjeux constitue un formidable accélérateur d'innovation.

  • Cet ouvrage présente des systèmes intégrés de mesure et d'analyse touchant aussi bien l'évolution de la productivité, l'efficience et le contrôle budgétaire que la valeur ajoutée, et ce, en lien constant avec la profitabilité. Les systèmes présentés sont applicables à tout type d'organisation, et peuvent être adaptés pour répondre à des besoins spécifiques, comme un emploi périodique ou une utilisation quotidienne, au niveau très détaillé des opérations ou des tâches de réseaux de processus. Les mesures utilisées, non biaisées et totalement intégrées, peuvent générer des résultats pour toute combinaison d'intrants et d'extrants, tant pour l'ensemble des extrants finaux d'une organisation que pour ceux produits à l'échelle d'un centre de travail, d'un atelier, d'un service administratif, d'un processus de production, d'un processus d'affaire, d'un processus logistique, etc. En outre, tous les résultats de ces mesures peuvent être présentés sous la forme de pourcentage ou de valeur monétaire de leur impact sur les dépenses - et donc sur la profitabilité - répondant, du même coup, à un besoin essentiel des gestionnaires.

  • Les stratégies logistiques des entreprises incluent les choix d'approvisionnement et de distribution et les choix des politiques de stockage des matières, choix effectués dans un contexte réglementaire souvent complexe, avec plusieurs paliers de gouvernement et, la plupart du temps, un grand nombre d'intervenants.
    Pour améliorer leur rentabilité, les entreprises cherchent sans cesse à maximiser l'efficacité de leurs chaînes logistiques. Celles qui oeuvrent avec des matières dangereuses ont un défi supplémentaire : elles doivent prendre en compte les risques potentiels de ces substances pour les travailleurs, la population et l'environnement, et ce, à chacun des maillons de leur chaîne. Elles doivent donc intégrer la gestion des risques à leur processus de décisions logistiques et d'opération. Comme nous le rappelle douloureusement la tragédie de Lac- Mégantic au Québec, survenue le 6 juillet 2013, en matière de gestion des risques liés aux matières dangereuses, même les scénarios catastrophiques les plus improbables peuvent se produire.

  • Nul doute que notre siècle devra trouver des solutions à ses besoins en énergie et à la dégradation de son environnement. Dans l'état actuel des connaissances, la fission du noyau d'uranium en est une, malheureusement non exempte de défauts. Le moindre est de laisser aux futures générations des déchets embarrassants. Le pire est la crainte qu'elle permette un acte terroriste apocalyptique.

    Pour bien saisir tous les tenants et aboutissants de l'énergie nucléaire, il faut d'abord connaître les premiers tâtonnements scientifiques, les années de recherche fébrile, les décennies de secrets et les confrontations politiques et économiques dont elle a fait l'objet dans le passé. Et aujourd'hui, entre nécessité énergétique et inquiétude, il importe tout autant d'en comprendre les potentialités, avec ses points forts et ses points faibles et, plutôt que de la rejeter sans appel, de militer pour que ceux qui en maîtrisent les techniques soient tenus d'en faire des applications en tous points rassurantes.

    Appuyé sur un imposant travail documentaire, De l'atome au nucléaire - Un siècle de prouesses scientifiques et d'enjeux politiques relate cette histoire centenaire captivante. L'ouvrage est à la portée de tout lecteur qui souhaite comprendre les implications scientifiques, techniques et politiques de la découverte et de l'utilisation de l'énergie atomique et la part d'irrationalité qu'elles ont engendrée. Mais le lecteur ou l'étudiant avide de détails scientifiques et historiques sera aussi comblé, car l'ouvrage comporte un grand nombre de notes complémentaires et de références, fournies en annexe.

  • The author's practical experience in capacitybuilding in the areas of project management and procurement throughout the African continent has led him to take a simple and direct approach in preparing this book. The reader is taken step by step from the concept of a development project and its preparation cycle to its actual management, and is given many details related to the initiation, control and closure processes. The reader is then introduced to public concepts and the various cycles specific to goods, civil works or services. Procurement planning and monitoring, the various types of contracts and the intricacies of contract administration are also discussed. The international commerce terms (Incoterms) are presented in a separated appendix, and a detailed glossary is included.

  • À l'ère de la mondialisation et de la crise écologique, la critiquerenouvelée du productivisme, du consumérisme et des inégalités internationales a ouvert un champ d'action à des formes inédites de mobilisation sociale et économique capables d'instrumentaliser les règles du marché au profit de causes associées au développement durable et à la responsabilité sociale des entreprises (RSE). La normalisation, la certification, la vérification, entre autres, se sont alors imposées dans un nouveau modèle d'encadrement des activités économiques qui laisse une grande place aux organisations non gouvernementales. La propagation rapide de ces pratiques, des firmes multinationales jusqu'aux communautés paysannes du Sud, exige qu'on se questionne sur leur institutionnalisation : à quoi ressemblera ce nouveau cadre de régulation? Va-t-il renforcer ou bien trahir sa prétention au développement durable et à la RSE? À quels principes doit-il sa légitimité?

    Ce livre, accessible aux citoyens intéressés, aux étudiants et aux gestionnaires, mais rédigé par des spécialistes, explore ces questions à travers quatorze études multidisciplinaires des nouvelles pratiques économiques se réclamant du développement durable et de la RSE.

  • En deux décennies, les communications par fibres optiques ont pris un essor considérable et de nombreux dispositifs tout-fibre ont été développés. L'ouvrage Optique guidée - Fibres optiques et composants passifs tout-fibre expose les fondements de l'optique guidée linéaire et les solutions des équations d'onde appliquées aux structures guidantes simples, comme les guides d'onde plans à une dimension et les fibres optiques à symétrie circulaire. Il établit rigoureusement les solutions scalaires et vectorielles des modes guidés. Il traite aussi des dispositifs tout-fibre utilisés couramment en optique guidée, dont les réseaux distribués de Bragg intégrés aux fibres, les fibres effilées et leurs propriétés de filtrage spectral, les épissures entre fibres et les coupleurs à fibres employés comme diviseurs de puissance, séparateurs de longueurs d'onde ou de modes. De nombreux graphiques illustrent la théorie et les résultats expérimentaux. Une série de problèmes résolus complète l'ouvrage. Ce livre est un outil indispensable pour les étudiants des cycles supérieurs et les chercheurs du domaine qui veulent comprendre les propriétés fondamentales de la propagation de la lumière dans les structures optiques guidantes usuelles.

  • Following a description of the structure of the atomic nucleus, the author describes the several kinds of nuclear instability and their consequences: alpha, beta and gamma emission. He then outlines the actions of these types of radiation and their biological effects, andexplains the uses of radiation and radioactivity in engineering, science and medicine. Next, he describes nuclear fission and how nuclear reactors produce nuclear power, and finally, he discusses nuclear fuel waste, with detailed descriptions of its disposal chemistry. A chapter on the various nuclear accidents that have occurred in the past leads into a thought-provoking section on whether or not we have learned enough to be sure that we are safe today.

  • The purpose of International Development Project Appraisal, Execution Planning and Monitoring is to provide the reader with an overview of the various analytical efforts involved in preparing and appraising a development project funded in cooperation with international donors. It puts emphasis on explaining the key concepts in a simple fashion and on showing the interrelationships between the various facets of project preparation and appraisal. Professionals and students with an interest in development work will fi nd it a handy reference, regardless of their areas of expertise or academic background.

  • The methodology proposed in this manual enables the study of two important types of interdependencies between essential infrastructures:
    Physical and geographical. It involves defining a study area and analyzing the customer-supplier relationships between critical infrastructures and the temporal and spatial consequences of the unavailability of a given resource. These consequences are presented as curves, which depict the propagation of domino effects over time in the study area. The methodology also permits an analysis of how critical infrastructures will fail and enables the identification of infrastructures vulnerable to these failures. Overlaying these layers of information allows areas that are most sensitive to geographical interdependencies to be identified and mitigation measures to be implemented.

  • Wind energy is the fastest growing alternate source of energy in the world since its purely economic potential is complemented by its great positive environmental impact. The wind turbine, whether it may be a Horizontal-Axis Wind Turbine (HAWT) or a Vertical-Axis Wind Turbine (VAWT), offers a practical way to convert the wind energy into electrical or mechanical energy. Although this book focuses on the aerodynamic design and performance of VAWTs based on the Darrieus concept, it also discusses the comparison between HAWTs and VAWTs, future trends in design and the inherent socio-economic and environmental friendly aspects of wind energy as an alternate source of energy.

  • Wladimir Paskievici retrace, dans La volonté de bâtir, les principales étapes de sa longue et riche carrière professionnelle à l'École Polytechnique de Montréal, tout en faisant revivre avec brio le développement fulgurant de cette institution depuis son déménagement sur le mont Royal.

    Passionné de physique nucléaire et déterminé à être un artisan de son développement, il affirme, dès les premières pages du livre : Je voulais occuper une place qui me soit propre, devenir un spécialiste ou réaliser quelque chose d'original qui allait me faire connaître. Je partageais ce désir égoïste, mais légitime chez tous les créateurs, artistes ou chercheurs, avec le désir de servir l'université qui avait su m'offrir ce que je voulais, au moment où je le voulais. Sa « volonté de bâtir » s'est manifestée dans tout son parcours professionnel à l'École Polytechnique de Montréal, que ce soit à titre de professeur, de chef de division du génie nucléaire, de directeur de l'Institut de génie nucléaire ou de directeur des études supérieures et de la recherche; elle s'est traduite par l'impulsion qu'il a su donner au Département de génie physique, la création de l'Institut de génie nucléaire, renommé dans tout le Canada, ses réalisations en contrôle et en sécurité des centrales nucléaires, l'établissement de voies privilégiées de développement en recherche et l'accomplissement d'une synergie fructueuse entre recherche, formation avancée et collaboration avec l'industrie.

    La détermination de l'auteur prend sa source dans son histoire personnelle. Né en 1930, à Bucarest, en Roumanie, Wladimir Paskievici quitte son pays natal en 1947, dans la tourmente de l'après-guerre, pour émigrer à Buenos Aires, en Argentine. Il y entreprend, tout en travaillant pour assurer sa subsistance, des études universitaires en sciences et en génie. Il se rend ensuite en France, où ilobtient un doctorat en physique nucléaire de l'Université de Strasbourg, en 1957. En 1958, il s'établit à Montréal, au Canada, pour y effectuer des études postdoctorales, mais se voit offrir, par un concours de circonstances, un poste de chargé de cours à l'École Polytechnique de Montréal. C'est ainsi qu'il entame une brillante carrière dans cet établissement, comme professeur et comme chercheur, mais aussi comme administrateur. En 1990, on lui décerne le titre de professeur émérite. Il est aussi récipiendaire de l'Outstanding Contribution Award de la Société nucléaire canadienne pour son apport exceptionnel au domaine du nucléaire au Canada.

  • Même si le Québec semble être un petit acteur sur la scène de l'économie mondiale, cela ne veut pas dire que son rôle soit mineur. Riche de ses ressources naturelles, de sa technologie et de son capital humain, le Québec a des atouts indéniables. Ses avantages comparatifs sont nombreux et peuvent lui permettre de jouer le rôle de partenaire important au sein des chaînes de valeur mondiales. Cependant, le Québec doit considérer les grands changements qui apparaissent en ce début de XXIe siècle pour renforcer sa compétitivité internationale et faire face à de nombreux enjeux. Le Québec trouvera-t-il son chemin au sein d'un monde de plus en plus complexe? Dans cet ouvrage, des auteurs de renom présentent une analyse en profondeur du Québec dans la perspective de la mondialisation. Après avoir posé un diagnostic sur les grandes tendances de ce début de XXIe siècle et sur la façon dont ces grands changements affectent les pays et les régions économiques, une évaluation de la position du Québec dans cette nouvelle donne internationale est proposée. À partir d'analyses et résultats rigoureux, les auteurs illustrent comment le Québec s'emploie (ou pas) à mobiliser ses atouts afin d'en faire de vrais avantages comparatifs au niveau mondial.

  • Chapitre extrait du livre Développement durable et responsabilité sociale. Gisèle Belem jette un éclairage sur la diversité qui existe parmi les modalités économiques que les NMSE peuvent expérimenter dans le but de provoquer des transformations sociales. Ainsi, l'auteure soutient que la distinction entre, d'une part, la finance socialement responsable et, d'autre part, la finance solidaire et les monnaies sociales renvoie à des défis différents. L'activisme actionnarial et la technique du tamisage pratiqués par des fonds d'investissement étant situés dans la sphère financière ellemême, ils sont soit relativement impuissants devant le poids de la finance conventionnelle, soit eux-mêmes instrumentalisés à des fins de légitimation par des acteurs de celle-ci. Quant à l'axe plus « solidaire » de la finance et des monnaies sociales, il se déploie souvent à une échelle trop locale ou marginale pour provoquer des changements sociaux et économiques systémiques. Malgré tout, l'auteure conclut que le potentiel régulatoire de toutes ces initiatives existe du fait de leur capacité à amorcer des changements de mentalité dans la sphère économique.

  • Chapitre extrait du livre Développement durable et responsabilité sociale. Thibault Daudigeos met en lumière, à travers une analyse comparative des institutions officielles de normalisation anglaise (le BSI) et française (l'AFNOR), la diversité des pratiques et des résultats que l'on trouve dans le champ du développement durable. À la base même de ces deux initiatives s'expriment des schèmes de pensée différents, ainsi que des notions divergentes de la légitimité des normes, ce qui donne à penser que si les nouveaux mouvements sociaux économiques (NMSE) sont importants pour mettre le développement durable et la responsabilité sociale de l'entreprise au programme de la régulation mondiale de l'économie, il faut aussi compter avec de nombreux autres acteurs et paramètres dans le processus de normalisation.
    />

  • Chapitre extrait du livre Productivité, efficience et valeur ajoutée. Dans ce chapitre, nous allons : - présenter les assises de développement des mesures de performance proposées ainsi que leur flexibilité d'application; - montrer que les systèmes proposés s'intègrent dans une approche plus globale de mesure de la profitabilité; - montrer que les systèmes proposés peuvent s'adapter à tout type d'organisations, qu'il s'agisse d'entreprises productrices de biens ou de services et même de services publics; - préciser les définitions utilisées pour le traitement des intrants suivants : le capital, la main-d'oeuvre et les intrants hétéroclites du genre « fournitures »; - montrer la nécessité d'adapter les systèmes proposés au contexte de la mesure en continu de réseaux de processus.

  • Chapitre extrait du livre Développement durable et responsabilité sociale. Michel Capron offre une vision claire et concise de la double dynamique de dialogue et de confrontation entre les NMSE et les puissances économiques. D'un côté, les firmes transnationales et les entités économiques mondiales auraient subi un processus de délégitimation de leurs activités simultanément à l'élargissement de leur domination sur les activités productives et marchandes partout sur la planète. De l'autre côté, grâce à leur maîtrise et à leur maniement de l'information, les organisations de la société civile réussissent à la fois à alimenter cette crise de légitimité des puissances économiques et à représenter un horizon moral légitime auquel ces puissances ne peuvent qu'aspirer. C'est là qu'intervient l'essor des normes portant sur le développement durable et la responsabilité sociale des entreprises, au milieu du conflit entre les puissances économiques et une société civile qui attire de plus en plus les forces revendicatrices conventionnelles comme les syndicats, et les nouvelles comme les NMSE.

  • Chapitre extrait du livre Productivité, efficience et valeur ajoutée. Un des objectifs de ce chapitre est de montrer comment le système intégré de mesure et d'analyse de la productivité (SIMAP)proposé par Godard et Prévost peut éliminer les biais. Nous allons montrer que le SIMAP permet non seulement le calcul d'indices de productivité non biaisés, mais aussi le calcul de l'impact de la productivité sur la profitabilité globale de l'entreprise et sur l'écart des dépenses. Dans ce chapitre, nous montrons comment appliquer le SIMAP sur une base périodique, qu'elle soit mensuelle, annuelle ou autre.

  • Chapitre extrait du livre Productivité, efficience et valeur ajoutée. Dans ce chapitre, nous allons : développer les équations de base du SIMAE et illustrer leur application à l'aide d'un exemple; montrer comment toutes ces équations peuvent être reliées afin de créer unmodèle complet de mesure et d'analyse de l'efficience, qui sera appliqué au même exemple. On y verra comment mesurer les trois écarts liés à l'efficience; intégrer le SIMAE dans un modèle plus global d'analyse de l'évolution des dépenses entre le réel et le prévu d'une même période et l'appliquer au même exemple; faire le lien avec l'analyse des écarts d'un système de prix de revient standard; isoler les trois écarts de variation des dépenses totales : la variation due au changement de composition des extrants, la variation due au changement des coûts unitaires et la variation due à l'efficience; développer un système pour mesurer l'évolution de la profitabilité en y intégrantl'efficience, le Système intégré de mesure et d'analyse de l'efficience et de la profitabilité (SIMAEF), qui détermine la différence de profit entre le réel et le prévu d'une même période

  • Chapitre extrait du livre Productivité, efficience et valeur ajoutée. Dans ce chapitre, nous allons élaborer une procédure pour déterminer le changement de productivité, pour l'unité de temps choisie : par intrant par opération ou centre de travail pour un ordre de fabrication; par intrant pour plusieurs opérations d'un ordre de fabrication; pour tous les intrants d'un ordre de fabrication; par intrant par centre de travail pour plusieurs ordres de fabrication; pour tous les intrants de plusieurs ordres de fabrication sur un centre de travail; par intrant pour un atelier; pour l'ensemble des intrants pour un atelier; par intrant pour l'usine; pour tous les intrants à l'échelle de l'usine; pour les quantités d'extrants produites par oppostion aux quantités d'extrants vendues.

  • Chapitre extrait du livre Productivité, efficience et valeur ajoutée. Dans ce chapitre, nous allons : formuler des hypothèses pour l´adaptation des systèmes proposés aux organisations produisant des biens ou des services sur commande; suggérer des hypothèses de travail pour la généralisation, à l´ensemble d´une entreprise, de la mesure des réseaux de processus; proposer une approche permettant de se rapprocher des valeurs données par un état des résultats, donc permettant le passage des quantités produites aux quantités vendues, pour la mesure périodique; montrer ce que le principe de base du SIMAP peut apporter à la comparaison des niveaux de productivité entre pays.

empty