Sciences politiques & Politique

  • Une fois encore, le commandant Alex Antoine sortait vivant de la dernière tuerie, celle de Mers el-Kébir... Mais une même question revenait toujours à son esprit : Pourquoi nos bateaux n'ont-ils pas rallié les Anglais ? Pourtant, depuis quelques heures, le commandant Antoine avait choisi : l'ennemi n'était pas l'Angleterre, mais l'Allemagne. Certes, entre les Anglais et les Français, il y avait mille tombes de marins, mais cela devait-il ruiner leur alliance contre ceux qui avaient envahi la France ? L'armée à vaincre c'était l'armée allemande. Le commandant Antoine accepte la mission confiée par l'amirauté britannique : s'emparer du code de la marine italienne. Il quitte clandestinement la France à bord d'un petit chalutier. Avec beaucoup de difficultés, il s'embarque sur un torpilleur à destination de l'Angleterre, échappe à l'attaque d'un sous-marin allemand. Après mille péripéties dramatiques, il revient en France où, avec l'aide d'une poignée d'officiers de marine, il réussit à s'emparer du fameux code. Lorsque les Anglais entrent en possession de ce code, ils coulent la flotte italienne au cap Matapan au sud du Péloponnèse. L'Angleterre est à nouveau maîtresse de la Méditerranée orientale. Un choix difficile. Une leçon de courage. Un grand roman d'aventure.

empty