Langue française

  • 1357. Agnès est de retour au pays après dix ans de captivité en Orient pendant lesquels elle a appris l'art de guérir. Mais le prêtre du village, jaloux de sa notoriété croissante, la dénonce à l'Inquisition. Heureusement, un gentilhomme veille sur elle...

  • Jusqu'à l'envol, jusqu'à la mort, l'histoire d'une déchirante passion, au temps où la Bretagne n'était pas encore la France. Dans l'été flamboyant, sur les coteaux surplombant la rade, bourgeois et paysans, gens de noblesse, tous les grands noms de Bretagne, ces fortes têtes au coeur de plomb et d'or, tout le peuple d'Armor attendaient dans la joie le duc Jean de Montfort, rappelé d'Angleterre pour les défendre contre les ambitions du roi Charles V de France. Toute la fleur de la chevalerie était là à piétiner le sable et Isaine de Kerrud, sous le dais immense de l'azur et des bannières claquantes, ne quittait pas des yeux son époux rayonnant au milieu de la foule, homme de fer et de chair, de glace et de feu, de roc et de miel. Subjuguée, les yeux luisant d'émotion, elle puisait en lui son énergie, s'abreuvait à cette source vive, priait de toute son âme pour que la vie ne puisse plus jamais les séparer. Emportés trop longtemps l'un et l'autre par le tumulte de la guerre et la violence dévastatrice de leur amour, allaient-ils enfin pouvoir liguer leurs forces pour se rejoindre, se retrouver liés tout comme au premier jour ? Mais, depuis que le monde est monde, les prières et les larmes, les sentiments sincères et véritables peuvent-ils triompher de la haine et de la perfidie, face à la cruauté implacable de la fatalité et des hommes ?

  • Mourir d'amour à Kerrud, dans les années 1380, est-ce là l'inexorable destinée promise à tous les héritiers d'une famille maudite ?

  • L'histoire de Maryenska, reine de Pologne au XVIIe siècle. Les lettres qu'elle envoya à son amant, Jean Sobiesky, avant de la faire accéder au trône ont servi de base à l'auteur pour reconstituer, sur le mode romanesque, la vie hors du commun de la souveraine.

  • Au cours d'un bal, Charlotte d'Ivreville rencontre Jérôme de Venoy. Pétrie de l'idéal d'héroïsme et de gloire cher au XVIIe siècle, rebelle à sa famille qui appartient au proche entourage d'Anne d'Autriche, Charlotte, en vivant une histoire d'amour passionnée, va prendre part aux péripéties les plus romanesques de notre histoire.

  • Aux derniers jours du royaume des Croisés, l'amour fou d'une jeune fille, qui changea en lumière le désespoir d'un roi lépreux de seize ans, vainqueur de Saladin, infortuné et sublime roi de gloire, héroïque jusqu'à la sainteté. Son regard avait le bleu du ciel, ses cheveux l'or des blés mûrs, sa voix le frémissement des feuillages au lever du soleil ou au crépuscule lorsque l'astre disparaît dans la mer. Fille de l'humble seigneur de Mauléon, accouru de France en Terre Sainte avec ses deux enfants, pour répondre à l'appel des Croisés en péril, Jeanne, dès son arrivée à Jérusalem, s'enflamme d'un pur et dévorant amour pour le jeune roi Baudouin IV qui se meurt. Lui, en dépit du mal qui le ronge, bravant la mort de toute son âme, continue à défendre pied à pied son royaume. Contre Saladin, contre les intrigues de cour, contre les trahisons de son propre entourage. La passion de Jeanne qui le bouleverse et qu'il refuse d'abord sachant qu'elle sera fatale à la jeune fille, le soutient bientôt dans sa lutte désespérée, illumine, telle une promesse d'éternité, le calvaire qu'il endure. Poignante, sobre, empreinte d'une grandiose humanité, cette idylle flamboyante recèle la ferveur mystérieuse et mystique des impérissables récits du Graal. Comme eux, comme les héros de la légende, Jeanne et Baudouin dispensent, par delà les siècles, leur ineffable message d'amour et d'espérance.

  • Au cours de la guerre qui ravage la Bretagne en 1362, deux hommes, pour l'amour d'une femme, s'affrontent dans un duel sans merci.

  • 1584. Dans une France déchirée par le conflit religieux où papistes et huguenots s'affrontent avec acharnement, rien ne semble devoir réunir la belle Séréna de Neuville, jeune catholique, évoluant au Louvre dans l'entourage du duc de Guise, et l'ardent Lothaire de Trévilly, chef du parti protestant.

empty