Robert Laffont (réédition numérique FeniXX)

  • Né en 1923, Pierre Chaunu est professeur à l'Université de Paris-Sorbonne et directeur du premier centre d'histoire quantitative qui a été créé en France en 1964. On le considère comme l'un des pères de l'histoire quantitative et sérielle. Il enseigne également à la Faculté libre de théologie réformée d'Aix-en-Provence. Son oeuvre publiée représente un peu plus de 20 000 pages, depuis Séville et l'Atlantique jusqu'à De l'histoire à la prospective, publié ici dans la collection « Libertés 2000 », Le temps des réformes et Le refus de la vie. Depuis 1971, il collabore à divers magazines ; il est le président-fondateur de l'Association des Universitaires pour le respect de la vie. Pierre Chaunu, un historien, l'un des plus célèbres de l'école historique française ; un homme de foi : il enseigne la théologie réformée ; un homme engagé dans les interrogations d'aujourd'hui : il est un adversaire résolu de la loi sur l'avortement - élève aujourd'hui la voix pour dire ce qu'il pense, ce qu'il ressent face aux questions vitales qui forment la trame des volumes de la collection "La vie selon..." Après le succès de Parole d'homme, de Roger Garaudy, voici un nouveau livre promis au retentissement. Car, à propos du bonheur, de l'enfance ou de la politique - tout au long des vingt chapitres du livre -, Pierre Chaunu mêle intimement l'expérience de vie professionnelle aux réflexions de l'historien et aux méditations du croyant. Ce mouvement de la pensée - qui va de la confidence à la connaissance par le savoir historique et à l'amour par la foi - entraîne le lecteur. Il restitue à chacun de nous, en ce temps fugitif et troublé, la mémoire de l'éternité.

  • « Je n'aurai à l'avenir que le visage de l'amitié universelle dont je suis pour toujours le célébrant. » Cette dernière phrase du R.P. Cardonnel, ce dominicain passionné, dont chaque livre est un appel à la fraternité et un cri de foi, donne le ton de ses réponses aux interrogations de ce livre. Qu'il rédige un émouvant autoportrait ou qu'il évoque le travail ou la politique, Cardonnel reste un homme habité par l'illumination de la foi. C'est ce qui donne à ce livre tout son poids d'émotion. Et d'autant plus que Cardonnel veut aussi crier les désordres du monde, les injustices intolérables. Il est d'un même élan l'homme de la croyance et celui de la solidarité totale avec les plus humbles. Mais point ici de déclamations : simplement une voix chaleureuse qui dit l'engagement exigeant d'un chrétien qui n'accepte pas que le monde soit abandonné à la cruauté.

  • Quarante ans après Alexis Carrel, Jean Fourastié dit ce qu'il pense de la condition humaine. Dans tous les domaines, depuis 1935, les sciences ont réduit notre ignorance sur l'homme ; il n'en reste pas moins l'inconnu, l'étrange, le mystérieux. Jean Fourastié a rouvert le dossier de l'homme. Biologie, informatique, crises morales et philosophiques, il ne néglige aucune des nouvelles données pour décrire la condition de l'homme aujourd'hui. Il peut ainsi proposer une réflexion neuve sur les moyens dont l'homme dispose pour percevoir et orienter son destin individuel et collectif. Il montre comment il faut, loin des préjugés idéologiques, développer partout l'esprit expérimental. Comment il est nécessaire aussi de tenir compte du « surréel ». Cette réflexion de Jean Fourastié est ainsi une réponse à notre interrogation sur l'avenir de l'homme.

  • Né en 1923, Pierre Chaunu est professeur à l'Université de Paris-Sorbonne et directeur du premier centre d'histoire quantitative qui a été créé en France en 1964. On le considère comme l'un des pères de l'histoire quantitative et sérielle. Il enseigne également à la Faculté libre de théologie réformée d'Aix-en-Provence. Son oeuvre publiée représente un peu plus de 20 000 pages, depuis Séville et l'Atlantique jusqu'à De l'histoire à la prospective, publié ici dans la collection « Libertés 2000 », Le temps des réformes et Le refus de la vie. Depuis 1971, il collabore à divers magazines ; il est le président-fondateur de l'Association des Universitaires pour le respect de la vie. Pierre Chaunu, un historien, l'un des plus célèbres de l'école historique française ; un homme de foi : il enseigne la théologie réformée ; un homme engagé dans les interrogations d'aujourd'hui : il est un adversaire résolu de la loi sur l'avortement - élève aujourd'hui la voix pour dire ce qu'il pense, ce qu'il ressent face aux questions vitales qui forment la trame des volumes de la collection "La vie selon..." Après le succès de Parole d'homme, de Roger Garaudy, voici un nouveau livre promis au retentissement. Car, à propos du bonheur, de l'enfance ou de la politique - tout au long des vingt chapitres du livre -, Pierre Chaunu mêle intimement l'expérience de vie professionnelle aux réflexions de l'historien et aux méditations du croyant. Ce mouvement de la pensée - qui va de la confidence à la connaissance par le savoir historique et à l'amour par la foi - entraîne le lecteur. Il restitue à chacun de nous, en ce temps fugitif et troublé, la mémoire de l'éternité.

  • Quarante ans après Alexis Carrel, Jean Fourastié dit ce qu'il pense de la condition humaine. Dans tous les domaines, depuis 1935, les sciences ont réduit notre ignorance sur l'homme ; il n'en reste pas moins l'inconnu, l'étrange, le mystérieux. Jean Fourastié a rouvert le dossier de l'homme. Biologie, informatique, crises morales et philosophiques, il ne néglige aucune des nouvelles données pour décrire la condition de l'homme aujourd'hui. Il peut ainsi proposer une réflexion neuve sur les moyens dont l'homme dispose pour percevoir et orienter son destin individuel et collectif. Il montre comment il faut, loin des préjugés idéologiques, développer partout l'esprit expérimental. Comment il est nécessaire aussi de tenir compte du « surréel ». Cette réflexion de Jean Fourastié est ainsi une réponse à notre interrogation sur l'avenir de l'homme.

  • « Je n'aurai à l'avenir que le visage de l'amitié universelle dont je suis pour toujours le célébrant. » Cette dernière phrase du R.P. Cardonnel, ce dominicain passionné, dont chaque livre est un appel à la fraternité et un cri de foi, donne le ton de ses réponses aux interrogations de ce livre. Qu'il rédige un émouvant autoportrait ou qu'il évoque le travail ou la politique, Cardonnel reste un homme habité par l'illumination de la foi. C'est ce qui donne à ce livre tout son poids d'émotion. Et d'autant plus que Cardonnel veut aussi crier les désordres du monde, les injustices intolérables. Il est d'un même élan l'homme de la croyance et celui de la solidarité totale avec les plus humbles. Mais point ici de déclamations : simplement une voix chaleureuse qui dit l'engagement exigeant d'un chrétien qui n'accepte pas que le monde soit abandonné à la cruauté.

empty