Ateliers Henry Dougier

  • Les Libanais : dans l'oeil du cyclone proche-oriental

    Petit pays arabe bordé par la Méditerranée et passerelle procheorientale, le Liban est célèbre pour sa mosaïque religieuse. On y appartient à un pays, une communauté, un territoire géographique, une famille. Quinze ans de guerre (1975-1990), ainsi que les occupations et

    interventions étrangères, y ont laissé de profondes meurtrissures. La violence est trop souvent revenue, tout comme les crises politiques. La société, pourtant, ne cesse d'aller de l'avant : l'inventivité s'exprime au quotidien, la solidarité s'organise face aux inégalités sociales, et l'humour résonne comme un paratonnerre.

    Laure Stephan est partie à la rencontre de ce peuple et nous rapporte ses conversations avec une architecte engagée dans la sauvegarde du patrimoine, un reporter pourfendeur de la corruption, des tatoueurs, des danseurs, un entrepreneur social, une éditrice qui n'a pas froid aux yeux, ou encore une réfugiée palestinienne décidée à mettre à l'honneur la cuisine de son peuple.

    Ces tranches de vie nous confirment aussi que, malgré les divisions et les tensions, les Libanais partagent le sentiment d'un destin en commun.

  • Le contrat Nouv.

    Une héroïne, victime de son destin, mais qui reste ingénieuse et positive : une (en)quête pour sa liberté.

    " Quand tu auras vingt ans, nous te marierons ! "

    Ma mère m'avait prévenue. Ce jour-là, elle passa la tête par la porte entrouverte de ma chambre et annonça : " c'est une affaire réglée ". Puis elle retourna à ses occupations ménagères.

    Nina a sept ans lorsqu'elle est promise à un homme de presque trente ans son aîné, un homme dont elle ignore tout, du visage au nom. L'homme est riche et puissant, c'est amplement suffisant pour ses parents qui ne voient en lui que leur propre enrichissement.

    Devant le village, la promesse du mariage est prononcée. Or, là d'où vient Nina, la parole donnée est une parole sacrée.

    Alors quelques années plus tard, quand le futur mari disparaît, les ennuis commencent. Une course contre la montre se joue alors pour sauver la réputation de la famille.

    Une plongée dans le qu'en-dira-t-on d'un village de montagne...

  • ​Ce livre est le récit d'aventures entre ONG, grandes entreprises et villages

    " À la question sur ce qui les a le plus marqué au cours des dernières années dans leur village et dont ils sont particulièrement fiers, presque tous répondent : la plantation de la mangrove, " leur " mangrove. Fierté d'avoir réussi collectivement quelque chose que tous croyaient impossible, planter dans la boue, pas à pas, des millions de palétuviers. En prendre soin, la défendre parce qu'on en a compris la valeur inestimable. En écoutant les auteurs de ce rapport, je me dis que si la bataille est loin d'être gagnée, elle est ici plutôt bien engagée. "

    Voici le récit vivant, charnel, sans langue de bois, d'une aventure singulière, celle des fonds d'investissement Livelihoods et de leurs partenaires. Et d'une ambition : réparer les écosystèmes abimés, réinventer une agriculture équilibrée. Aux quatre coins du monde – de Sumatra au Sénégal, de Madagascar à la vallée du Gange -, des communautés rurales dont la vie dépend très directement des climats, du sol, de l'eau, de la diversité végétale et animale, montrent qu'il est possible de reconstruire les fondations de la maison. Et de desserrer l'étau de la pauvreté. L'expérience, les expérimentations, réussies ou ratées de Livelihoods, prouvent que l'alliance des contraires est possible ! Quoi de commun entre de grandes entreprises internationales et des villages isolés d'Afrique, d'Asie ou d'Amérique latine ? Entre le monde des ONG animées par un idéal et celui du business ? Entre le secteur dit " privé " et l'intérêt général ?

    Tout semble cloisonné et pourtant tout est ouvert, les frontières peuvent tomber, des alliances se nouer. La preuve !

    L'aventure continue...

  • Le monde de la nuit dans le Paris des années 80.

    " Dans toutes les boites de l'époque, il fallait faire preuve d'un minimum d'élégance. Aux Bains-Douches, on voyait des jeunes femmes à moitié nues avec un authentique gâteau sur la tête, en guise de chapeau. Au Rose-Bonbon, on croisait des pirates, des yachtmen et des femmes en guêpières. "

    Dans les nuits parisiennes des années 1980, on y croise Klaus, biker, qui ne se lève que lorsque le soleil se couche ; Jah-Marie, un peu disc-jockey, attaché de presse, couturier, musicien ; Coralie qui rencontre des hommes pour financer son nouveau train de vie ; Peter, le physio ou Cyrille, le dealer.

    Témoin privilégié d'une époque et de personnages à la fois ordinaires et extraordinaires, Arnaud-Louis Chevallier retrace un univers où les punks chics côtoient les starlettes lascives et les allumés de tous poils. Où la quête des plaisirs, de la sensualité et de l'absolu tient lieu de seule morale, au mépris des conventions sociales et du conformisme. Un temps futile, mais où seul l'instant comptait.

    Que la fête (re)commence !

  • Luigi Alfano, Toulon, foot et castagne Nouv.

    Luigi Alfano : de son enfance à sa carrière de footballeur puis à celle d'entraineur du Sporting Club de Toulon

    " Encore sous l'effet de l'adrénaline, Luigi empoigna son nez dans sa main droite et, d'un coup sec, accompagné d'un craquement d'os fracassant, il le remit en place comme on remet

    un noeud de cravate. "

    Depuis près d'un demi-siècle, Luigi Alfano défend les couleurs d'une seule et même ville : Toulon.

    Giovanni Privitera retrace la vie et la passion de ce footballeur italien devenu entraineur du Sporting Club de Toulon. Il revient sur son enfance napolitaine, son parcours vers le monde

    professionnel, ses confrontations aux vedettes internationales du championnat de France et ses aventures rocambolesques sur les pelouses de France et de Navarre avec son équipe

    de toujours. On y retrouve aussi sa pugnacité, son jeu de tête unique et son nez légendaire.

    Ce récit nous plonge avant tout dans un football d'un autre temps, avec ses codes, ses valeurs, ses travers.

  • Témoignage de la vie d'un menuisier en France, de ses secrets d'artisan et par là même de l'évolution d'une société.

    "C'était un boulot dur. Quand on ferrait des roues, on commençait à cinq heures du matin. Il fallait du monde, cinq personnes, avec des grandes pinces !"

    Francis Renard a vécu plusieurs vies. Son histoire se déroule à Châtillon-sur-Colmont, un bourg de Mayenne entre Bretagne et Normandie. Né en 1923 dans une famille de charrons, il apprend à forger le fer et scier le bois, à fabriquer charrettes, carrioles, tonneaux, outils agricoles, portes et fenêtres, tables et placards...

    Aujourd'hui, à 96 ans, en buvant son café et en grignotant les gâteaux secs de la collation mayennaise, il nous livre ses secrets de fabrication mais aussi le témoignage d'un monde paysan disparu aujourd'hui.

  • La Belgique, un pays petit par sa taille mais grand par son influence

    Dans l'imaginaire populaire, quand on parle de la Belgique, on pense aux moules, aux frites, à la bière, à Jacques Brel ou à Stromae. Les Belges bénéficient d'une image sympathique, teintée de surréalisme. Pourtant, sous une apparente bonhomie, le royaume est un territoire fracturé, traversé par des soubresauts identitaires, politiques et économiques. Vivre dans un pays divisé en communautés pousse chacun à évoluer dans sa langue, dans ses symboles et... dans sa bulle.

    C'est par de nombreux témoignages et rencontres de Belges, connus ou non, que Jérémy Audouard montre un facette inconnue de la Belgique. On retrouve de grands noms de la culture comme Philippe Geluck, Jean Quatremer, In Koli Jean Bofane ; de la télé avec Jean Libon, créateur de Strip-Tease ; ou encore de l'astrophysicien Mickaël Gillon.

    Et comment parler de la Belgique sans évoquer la bière, c'est chose faite avec un reportage dans la brasserie Brussels Beer Project.

  • " Il s'agissait d'un loup, dont la fourrure, plus blanche que neige, m'aveuglait ."

    " Chaque nuit, je sortis plus longtemps que la nuit précédente.

    Un cri de bête, âpre, émouvant, me fit tourner la tête vers une colline gorgée de soleil. Je crus discerner une silhouette sur la colline. Ses contours se précisèrent. Il s'agissait d'un loup, dont la fourrure, plus blanche que neige, m'aveuglait. "

    Hiver 1966.

    Adrien et sa mère s'exilent aux confins du Bourbonnais. Déscolarisé, isolé avec une mère de plus en plus lointaine, l'enfant aspire à se raccrocher à quelque chose, à quelqu'un. Près du bois des " morts-vivants ", un grand loup blanc rôde alentour et va se lier avec le garçon...

    Et si derrière ce conte contemporain se cachait un drame familial tristement ordinaire ?

  • La vie d'un bistrot à l'ancienne, authentique, lieu de rencontre et de mixité sociale, comme en en fait plus beaucoup...

    Au Café du coin, Jeannine fume la pipe en discutant avec ses copains du quartier. Réputée pour son franc-parler, cette arrière-grand-mère de caractère, appelée "la Mère Lapipe', sait aussi écouter. Les conversations évoquent ce quartier ouvrier qu'elle a vu changer. Les générations s'y retrouvent et on y croise une fabuleuse galerie de personnages.

    Sur le formica de son comptoir, on tchine au "petpet' entre étudiants, retraités, forains, brocanteurs et policiers, avec un fakir, un ministre et même avec le Père Noël !

    La vie d'un bistrot, ce lieu rare de parole et d'écoute qui disparaît aujourd'hui. Un bistrot qui ferme, c'est un théâtre qui brûle.

  • Le Cambodge : un pays qui renaît de ses cendres.

    Jadis grand empire, le Cambodge est marqué dans sa chair par son histoire tragique. De 1975 à 1979, l'utopie meurtrière du régime Khmer rouge emporte près du quart de la population.

    Quarante ans après, le royaume renaît de ses cendres entre nécessité de se confronter au passé et désir de bondir vers l'avenir. Dans ce pays de terre et d'eau, peuplé de génies, la vie s'apprécie toujours dans l'instant présent. Mais derrière leur légendaire sourire, les Cambodgiens sont aussi un peuple fier et résistant. Dans une société dominée par la même figure politique depuis près de trente-cinq ans, où toute contestation est réprimée, ils s'élèvent pour dénoncer le népotisme, sauver une vallée menacée ou exprimer leur créativité. Ethnologue, pêcheur,

    gangster repenti, milliardaire, youtubeur, danseuse de ballet se racontent ici.

  • Deux cheminotes, deux témoignages, deux tranches de vie qui retracent avec beaucoup d'humanité l'univers de la SNCF.

    " Mai 1959 arriva, avec la confirmation de mon commissionnement, l'octroi de ma carte SNCF : enfin j'étais une cheminote à part entière, enfin j'avançais, la roue commençait à tourner. "

    Michelle Guillot est née en 1938 à Nice où son père travaillait aux ateliers SNCF. La guerre finie, la vie reprend son cours à Saintes, rythmée par les trains qui passent, et, à 19 ans, Michelle entre à la SNCF. Elle en sortira, sans vraiment la quitter, trente-six ans plus tard.

    " Le lundi 21 juillet 1969 à 3 h 56, le premier homme mettait un pied sur la Lune et moi, à 7 h 50, je franchissais la porte du 88, rue Saint-Lazare, à Paris, siège de la SNCF... "

    Avec ce récit, Denise Thémines porte sur ce monde le regard étonné, curieux et amusé de la jeune embauchée parisienne qu'elle fut voici cinquante ans.

  • Nouvelle collection ! Plongez au cœur de la création contemporaine nantaise, rennaise et brestoise, à travers 10 portraits et entretiens d'artistes majeurs et 100 lieux qui font l'actualité artistique sur ce territoire. (A découvrir aussi, des livres-guides consacrés Berlin, Athènes, Moscou et Lisbonne).

    La péninsule armoricaine est connue pour son identité culturelle forte, maintes fois défendue, parfois revendiquée jusqu'à être portée en étendard. On imagine trop souvent ses habitant animés d'un esprit revanchard et excessivement attachés à leurs racines. Mais l'amour des traditions et du patrimoine se double chez eux d'une aptitude remarquable à l'adaptation, au renouvellement, à l'invention. Les créateurs et les créatrices de cette région ont su, avec beaucoup d'humilité, faire dialoguer leur héritage avec des voix issues de tous les horizons, afin de se forger une identité résolument contemporaine.

    Cet ouvrage invite lecteur à plonger au coeur de cette identité en perpétuelle réinvention. Y sont d'abord présentés dix artistes, issus de toutes les disciplines, qui font le dynamisme de la ville (on retrouvera Pierrick Sorin, François Delarozière, Philippe Madec, Arnaud Le Gouefflec, Virginie Barré, Philippe Cognée, Igor et Lily, Jef Aerosol, Loïc Touzé et Muriel Bordier). Ils sont invités à nous parler de leur parcours, de leur travail et de leur rapport au territoire. Une seconde section s'attache à présenter cent lieux propres à la création contemporaine nantaise, rennaise et brestoise, avec les dix lieux incontournables de ces villes mis en exergue. Le lecteur dispose ainsi d'un véritable guide, riche et précis, pour découvrir autrement l'offre culturelle de la péninsule armoricaine.

  • Le trajet physique et psychologique d'un réfugié afghan de Kaboul à Marseille... Une histoire vraie, tristement ordinaire

    Safi Mohammad a traversé près d'un quart du globe. Soixante-dix jours passés à marcher, dans des bus ou dans la benne d'un pick-up, qui vont marquer sa vie et le changer à tout jamais. De Kaboul à Marseille en passant par Téhéran, Istanbul, Sofia, Belgrade, Vienne, Milan, Nice,

    ce jeune Afghan a parcouru près de 10 000 km, sans le choisir.

    Sur son chemin, il rencontre Giovanni Privitera, enseignant et bénévole au centre d'accueil pour demandeurs d'asile de Saint-Charles à Marseille. Les deux hommes se lient d'amitié. Ensemble,

    ils décident de faire de son histoire un livre. Ils retracent son périple, les raisons de son départ, les villes traversées, les paysages découverts, les passeurs et les compagnons de route rencontrés, la demande d'asile, sa nouvelle vie sur ce territoire inconnu, loin des siens. Un voyage à la fois dramatique et terriblement banal, peut-être aussi extrêmement formateur.

    Une immersion authentique dans l'univers d'un migrant ordinaire, dans les méandres de l'exil et de l'impossible retour en arrière.

  • Un autre regard sur le Japon d'aujourd'hui : celui des Japonais en direct !

    On a beaucoup écrit sur les Japonais et leur pays singulier. Les Japonais font d'ailleurs l'objet de nombreuses idées reçues. Celle de leur homogénéité ethnique et sociale est la plus répandue. Il n'y aurait pas de classes ni d'écarts trop importants de richesses au Japon.

    Les Japonais se disent uniformes ? Ils sont en vérité d'une infinie diversité.

    On dit du Japon qu'il manque de place ? L'île d'Hokkaido est sept fois plus vaste que l'Ile-de-France et pourtant deux fois moins peuplée...

    Cet ouvrage part à la rencontre de vingt-trois personnes, hommes, femmes, couples très divers, comme autant de figures types d'un peuple que l'on croit, à tort, homogène.

    Il y a Kotaro, un salaryman "new generation" de PwC Japan ; Ka-kun, le manager d'un bar gay à Tokyo ; Nana-san, l'auto-entrepreneuse divorcée de Kyoto ; Monsieur Yoshida, expert atomique post-Fukushima ; Madame Jitsuo, descendant de la discrète communauté des chrétiens de l'archipel Gotoune ou encore le Professeur Hosono qui cherche à promouvoir de nouveaux modèles d'organisation des communautés locales, solidaires et autonomes : les smart communities...

    L'auteur ne cherche pas ici à montrer l'étendue du chemin qui nous sépare des Japonais, mais les moyens, nombreux, de partir les rencontrer. Et si ce livre donne la parole à une poignée d'entre eux, il appelle irrésistiblement l'expérience irremplaçable de la découverte par soi-même...

  • La vie d'une Bretonne, à la fois ordinaire et extraordinaire

    " Papa partait à Terre-Neuve au mois de mars. Il revenait vers le mois de septembre, parfois octobre. Quand je voyais son coffre, à l'entrée de ma chambre, ah ça sentait pas bon, ça voulait dire qu'il allait partir. Ma sœur Simone lui avait dit une fois : "J'veux pas que tu partes." Mais il avait dit : "Ben faut bien que je parte, faut bien que j'aille gagner notre pain." "Oh mais on mangera des craquelins", qu'elle lui avait dit... "

    Alissa Wenz retrace l'histoire de sa grand-mère Lucienne, fille de marin et femme d'aviateur, née en 1928 à Plouër-sur-Rance, entre Dinan et Saint-Malo. À travers les souvenirs de celle que l'on surnomme " Lulu ", elle nous plonge dans la vie d'un village de Bretagne au 20e siècle. La trajectoire de Lulu se fait le miroir des préoccupations rurales des années 1930, de la vie des femmes et filles de Terre-Neuvas, des inquiétudes de la Seconde Guerre mondiale en zone occupée, de l'après-guerre et de ses difficultés économiques.

    Le récit nous invite à suivre un parcours profondément ancré dans son époque, cette époque qui destinait les jeunes filles à devenir des épouses et des mères. Un parcours modeste, mais emblématique d'une génération de femmes. Un parcours ordinaire et extraordinaire à la fois.

  • Terre de paradoxes assumés, la Thaïlande, " pays du sourire ", se rit des contradictions qui la fondent comme elle se joue des contrastes qui l'habillent.

    Tout voyageur est frappé, lors de son arrivée au royaume de Thaïlande, de constater l'apparente liberté dont jouissent les Thaïlandais - pourtant sous le joug d'une dictature militaire. Les coups d'Etat ici se produisent sans violence ; l'autoritarisme y serait-il plus doux qu'ailleurs ? Dostoïevski disait qu'une société devait être jugée à l'aune de ses prisons : les prisons thaïlandaises regorgent de prisonniers de conscience, victimes de la terrible loi de lèse-majesté, l'une des plus sévères au monde. Derrière son vernis pastel de carte postale et la bonhomie légendaire de ses 67 millions d'habitants se découvre la réalité de la misère, des bordels, de la drogue et de la corruption.

    Autour de Bangkok la mégalopole qui se dresse, folle, en écrans géants et en super-centres commerciaux, la Thaïlande rurale continue à cultiver, le dos courbé sous un soleil de plomb, ses rizières en escalier. Ces deux Thaïlande qui se font face, l'une rurale, l'autre urbaine, l'une forcée à une économie de subsistance, l'autre ultra-consumériste, l'une à la peau tannée par les rayons du jour, l'autre d'une blancheur poudrée, n'en sont pas moins unies par un impétueux sentiment national. La khwampenthai (" Thainess "), puissant ciment idéologique, définit les contours de l'identité nationale grâce au motto " Nation, Religion, Monarchie ".

  • Nouvelle collection ! Plongez au coeur de la création contemporaine berlinoise, à travers 10 portraits et entretiens d'artistes majeurs et 100 lieux qui font l'actualité artistique à Berlin. (A découvrir aussi, des livres-guides consacrés Athènes, Moscou, Lisbonne et Nantes-Rennes-Brest).

    Quoi de plus naturel que de choisir Berlin pour réaliser un livre sur la création contemporaine ? La capitale allemande est si prisée pour son atmosphère libérée et sa concentration d'artistes, pour ses soirées déchaînées et ses galeries audacieuses, qu'il aurait été curieux de ne pas s'y attarder. Berlin fait partie de ces villes qui semblent toujours devoir rester jeunes. Peut-être est-ce dû au souvenir encore récent de la chute du Mur et de la réunifiction, qui pousse les habitants à vouloir inventer et se reconstruire ? Quoi qu'il en soit, la ville fait preuve aujourd'hui d'une vitalité impressionnante et s'ancre de plain-pied dans son présent.

    C'est une plongée dans ce présent que propose cet ouvrage, à travers le prisme de la création artistique contemporaine. Sont d'abord présentés dix artistes, issus de toutes les disciplines, qui font le dynamisme de la ville (parmi lesquels le street-artist Jim Avignon, le metteur en scène Falk Richter, la chorégraphe Constanza Macras ou le compositeur Paul Frick). Ils sont invités à nous parler de leur parcours, de leur travail et de leur rapport à Berlin. Une seconde section s'attache à présenter cent lieux propres à la création contemporaine berlinoise, avec les dix lieux incontournables de la ville mis en exergue. Le lecteur dispose ainsi d'un véritable guide, riche et précis, pour découvrir autrement l'offre culturelle de Berlin.

  • La Sicile, indissociable de la mafia ?

    Prenez une carte du monde. Repérez la Méditerranée et essayez d'en tracer le centre. La Sicile est le nombril de cette mer-carrefour, centre historique de la planète.

    À la croisée des mondes, colonisés depuis plus de 3 000 ans, les Siciliens oscillent entre rationalisme occidental et tentations du désert.

    Parmi ceux que l'on rencontrera : Rosa Cassata est présidente d'un mouvement indépendantiste sicilien ; Salvatore Lupo est l'auteur d'une monumentale
    Histoire de la mafia ; " Pasquale ", le gamin du film
    Respiro, nous livre une tranche de vie d'un Sicilien exilé en France ; et U Zi' Peppe, depuis Lampedusa, nous raconte comment de terre d'émigration la Sicile est devenue terre d'immigration.

  • Quand le tableau de Pieter Bruegel l'Ancien, Les chasseurs dans la neige, prend vie...

    On ne sait presque rien de la vie de Pieter Bruegel l'Ancien. Aucun portrait fiable de lui ne nous est même parvenu. Et pourtant certains de ses tableaux sont parmi les plus célèbres au monde. C'est en entrant dans l'un d'eux,
    Les Chasseurs dans la neige, que l'auteur imagine un épisode de la vie du peintre, et par là même la genèse de cette oeuvre majeure.

    Au coeur de l'hiver 1565, Pieter Bruegel fait un bref séjour dans un village de Flandre pour réaliser les dessins préparatoires de son cycle des mois. Il y retrouve une jeune brodeuse rencontrée lors d'une fête à l'automne précédent. L'histoire de Pieter et Maeke, entourés des paysages et des personnages de la Flandre du XVIe siècle, est celle d'une amitié singulière, qui nous fait aussi approcher le mystère toujours fuyant de la création.

  • Les Sud-Coréens dansent-ils tous le Gangnam style ?

    Durcis par le feu - la colonisation japonaise, la guerre de Corée, une division destructrice - les Coréens étonnent par leur dynamisme, leur pragmatisme, leur ardeur au travail... et leur capacité de faire la fête !

    Alors que la jeunesse mondiale adule des stars du Net et que les smartphones Samsung sont présents dans le monde entier, la Corée du Sud fait figure de pionnière dans le développement de ces nouveaux modèles culturels. Et pourtant, rien n'a changé dans la nature profonde de ce peuple marqué par vingt siècles de confucianisme.

  • Les Marseillais vu par le tarot marseillais. A la découverte de la ville, de la culture par ses habitants aujourd'hui
    Par vocation, Marseille est d'ici et d'ailleurs. C'est un lieu de passage, de rupture, fait de mouvements brusques et de communautés disparates.

    Pour décrypter ce " peuple " insaisissable, les auteurs ont choisi une grille, celle du tarot marseillais avec ses 22 figures, incarnées ici par 22 personnalités emblématiques. " Le Pape ' Diouf (ancien président de l'OM), "la force' Sarah Soihili (championne du monde de kickboxing), "l'empereur' Robert Vigouroux (ancien maire de Marseille) ou encore "le soleil' Sophie Le Saint (présentatrice des JT de France 2) : sportif, people, politique, écrivain, chef d'entreprise..., ces Marseillais de naissance ou d'adoption se dévoilent et racontent leur ville, leur Marseille.

    Leur récit rendra-t-il compte avec justesse des disparités et des similitudes entre tous ces gens qui font Marseille ? Bien sûr que non. Il aurait fallu pour cela interviewer chacun des 860 000 habitants qui la composent ! Ces pages sont une entrée en matière. Pour le reste, le plus simple est d'aller à Marseille, à leur rencontre.

  • Pays longtemps mystérieux, mélange complexe entre tradition et hyper modernité, l'Inde du XXIe millénaire reste toujours di cile à cerner. Les changements accélérés et dramatiques tant au plan social, économique que politique ont fait surgir de nouveaux acteurs, jeunes entrepreneurs, ingénieurs, artistes, femmes célibataires vivant seules... Mais ont-ils pour autant fait disparaître ce qui a caractérisé l'Inde depuis des siècles : une société de castes, le respect des traditions, l'impact des religions sur l'organisation sociale... ? Comment appréhender cette « New India » ? Ce livre propose de découvrir les parcours de vie et les points de vue de quelques Indiens d'aujourd'hui. Par leur liberté de pensée, leurs projets novateurs, leur volonté de transformer leur société, ils nous dévoilent une Inde inattendue, loin des clichés que véhiculent encore tant la presse à sensation que les agences de tourisme. Quelques éléments d'un immense pays qui est loin d'avoir livré tous ses secrets.

  • Pays-Bas : un petit pays mais une forte influence. Découvrir ce pays par ses habitants.

    Bout de terre gagné sur les flots de la mer du Nord par la seule pugnacité de ses habitants, les Pays-Bas représentent un modèle unique à plus d'un titre...

    Méconnus, les Néerlandais sont pourtant omniprésents dans notre quotidien (Unilever, Philips, Hema...) et ont su mener leur pays parmi les principales puissances économiques européennes et mondiales.

    Forts de leur riche passé, les Pays-Bas offrent aujourd'hui l'image d'un pays prospère, innovant et dynamique mais aussi contradictoire. Chantres des libertés individuelles, pour qui ni le sexe ni les drogues ne sont tabous, les Néerlandais ont pourtant inventé l'émission
    Big Brother.

    Avec une image de bien-être et de prospérité, se dessine ici un royaume construit envers et contre tout, bien au-delà de ses clichés de bon aloi, oscillant entre moulins, tulipes, drogues et prostitutions.

  • Les Calédoniens portent-ils tous des colliers de fleurs ?
    Qui sont ces Français de l'autre bout du monde ? De quoi est faite leur vie et quels sont les détours de l'Histoire qui les ont rassemblés ?

    La Nouvelle-Calédonie, archipel isolé, est constituée de la Grande Terre, de l'île des Pins et des îles Loyauté. Elle se situe en plein océan Pacifique, à 22 000 km de la France, entre Australie, Nouvelle-Zélande, Fidji et Vanuatu. La question de l'identité est au coeur du quotidien de ce territoire où cohabitent des héritages multiples (kabyles, japonais, javanais, wallisiens, vanuatais, martiniquais, zoreilles). Comment la culture Kanak a-t-elle vécu cette cohabitation ? : qui est né là et qui ne l'est pas ? Qui a le droit de vote et qui ne l'a pas ? Qui a le droit de travailler et qui ne peut pas ? A qui appartient la terre ?

    Les années qui viennent sont cruciales avec les 3 référendums d'autodétermination prévus de 2018 à 2020 : projet unique en son genre, le Destin commun (devenu un nom propre) est à l'oeuvre et porte en lui la valeur fraternelle de partage et de pardon née de la poignée de main échangée en 1988 par Jean-Marie Tjibaou (figure politique du nationalisme kanak) et Jacques Lafleur (homme politique français). La question de ce que serait l'avenir de cette petite nation indépendante, coincée entre les ambitions des puissances autralienne et chinoise est donc capitale.

    L'enjeu principal de cette enquête est de donner la parole à tous les acteurs de cette société complexe.

empty