Editions du Mot Passant

  • Alors que Saint-Etienne est en pleine expansion grâce à ses usines d'armement approvisionnant l'armée napoléonienne, Adélaïde fait la douloureuse expérience de l'injustice sociale. Bien que travaillant comme brodeuse chez la plus renommée des couturières de la ville, elle a du mal à vivre décemment. Pour remédier au problème elle pourrait vendre le médaillon en or qu'elle porte depuis sa naissance, mais elle a juré à sa mère de ne jamais s'en défaire. Elle finit par s'engager comme serveuse de nuit dans une taverne. Un soir, elle est menacée par un jeune bourgeois arrogant et sans scrupules. Adélaïde devrait le haïr, pourtant elle se sent attirée comme le papillon par la flamme. Se brûlera-t-elle les ailes ?
    Une intrigue pleine de rebondissements qui, de la vie dissolue des noctambules aux agissements troubles des hommes de pouvoir, amènera Adélaïde à découvrir sa véritable identité.

  • Il y a vingt ans, les jumelles Jacquotte et Charlotte Lemaure avaient été élues Reines lors de la grande Fête de la Pomme. Fières de leur titre, elles étaient devenues les célébrités de la région. Aujourd'hui, cette époque leur semble bien lointaine et la reconnaissance leur manque. Tout le monde a oublié les Reines de la Pomme et ces dernières ne vivent plus que pour leur ferme et leurs souvenirs. Jusqu'au jour où le village décide d'organiser une grande élection : celle de la Reine du Porc et de la Crème ! Désireuse de retrouver leur célébrité d'antan, Jacquotte y inscrit aussitôt sa soeur. Mais les années ont passé et les jeunes femmes d'avant, aux formes avenantes, ont bien changé. Reste-t-il encore une chance pour les jumelles de regagner leur titre de Reine ? Jacquotte et Charlotte ont bien l'intention de le prouver ! Une savoureuse histoire comme sait si bien les raconter Agnès Guerneliane, riche en émotions avec des descriptions et des dialogues très ciselés... Un grand moment de bonheur...

  • Michel Lacombe nous plonge une fois encore au coeur de l'époque troublée de la Grande Guerre.
    Bérangère dans la vallée du Rhône et Colin dans l'Est de la France mènent une vie dissolue et dépravée. La foi et la guerre vont bouleverser leur destin.
    De la vie du couvent à celle d'infirmière, des chais de Champagne à la boue des tranchées, les deux héros vont subir bien des épreuves. Leur impossible amour sera-t-il gratifié d'une heureuse issue ?
    Au gré des pages, dont certaines d'une sensualité débridée, Michel Lacombe s'attache au destin de ses personnages tout en appuyant son récit d'une stricte rigueur historique.

  • Suite à un drame personnel, Bernard Lourseau a quitté son métier d'enseignant pour se retirer dans une colline en Provence où il vit comme un ermite depuis plusieurs années ? Il ne descend au village que pour acheter son pain une fois par semaine ? Là, les villageois qui ne connaissent pas son histoire s'interrogent, à chaque descente du « fada », sur cet homme étrange et dérangeant qui a choisi de se retirer de l´agitation du monde ? Certains n´hésitent pas à lui prêter les plus viles intentions et à lui vouer de la haine... une haine gratuite ?
    1938 ? Le village accueille la nouvelle maîtresse d´école : Mademoiselle Jeanne ?Intriguée par cet homme solitaire, elle va progressivement apprendre à le connaître jusqu´à en tomber éperdument amoureuse ? Mais la guerre est aux portes du village ? Chacun choisit alors son camp ? Pour Jeanne, ce sera la Résistance ; pour d´autres, Bernard est l´étranger à abattre ? Jeanne parviendra-t-elle à sauver l´homme qu´elle aime ?

  • 1929-1930. Les Hautes-Terres en Ardèche.
    Comme chaque année, Paul et son frère Jacou ont participé aux vendanges sur les terres de Jean Bertheau. Mais l´argent que ce voisin et vieil ami de la famille a mis de côté pour rémunérer ses journaliers a disparu. Interrogé au sujet de ce vol, Jacou accuse trois étrangers vagabonds. Mais voilà qu´Elé, la petite paysanne, montre à sa mère un bien curieux médaillon. Cette découverte semble fortement désigner un coupable : Jacou. Si celui-ci quitte Boucieu entre deux gendarmes pour être incarcéré à Lyon jusqu´à son procès, sa mère ne s´avoue pas vaincue. Dût-elle mentir ou fabriquer des preuves, elle semble prête à tout pour démontrer l´innocence de son fils préféré. Au-delà de la justice des Hommes, Jean Bertheau parviendra-t-il à mettre celui ou ceux qui ont enfreint la justice divine, face à leurs contradictions ?

  • Un somptueux roman à la gloire des tisseurs en soie, une intrigue captivante, une écriture fluide et accrocheuse.

    La mère adoptive de Juliette l'avait accueillie treize ans auparavant comme un don du ciel. L'amour donné par Rosalie confine à l'excès quand Gabriel Bouchardier, fabricant de soieries absorbé par ses affaires, fait son possible pour ressembler à un père.
    L'enfant née par accident dans une famille misérable de tisseurs, puis abandonnée à la Charité par sa mère Jeanne, démunie de moyens et d'affection, aurait dû avoir un tout autre destin. Juliette grandit dans un milieu privilégié, à l'abri de la faim, où son caractère se polit comme un diamant et développe, du haut du balcon, sa curiosité sur l'activité fourmillante du quartier.
    Dans une ville secouée par des turbulences sociales inquiétantes, où le sang coule, son demi-frère Eugène, garçon vif et intelligent, apprend son existence dans des conditions où le hasard a sa part. Poussé par l'envie de la voir, il affronte les dangers effrayants de la rue avec le même courage que son grand-père Joseph et son père Léon.
    Son héroïsme sera-t-il servi par la chance pour parvenir à ses fins ?
    Juliette sera-t-elle assez forte pour affronter l'irruption de son passé, d'une manière tragique dangereuse pour son avenir ?
    De Charles X à Louis Philippe, de la révolution des Trois Glorieuses à la révolte des Canuts de 1831 pour l'application de meilleurs tarifs de façon, les deux familles de Juliette et leurs amis vont être soumis à de rudes épreuves qui, en bouleversant l'ordre des choses, les bouleverseront elles-mêmes.

  • Il existe des vies, comme celle d'Élise, désertées par la chance. Sur un chemin de campagne ensoleillé, à l'heure de l'insouciance, un acte violent mettra un point final à sa courte existence. La condamnation d'un vagabond ne suffira pas à lui rendre justice.
    Le hasard a-t-il cherché à pourvoir à cette nécessité en mettant sa meilleure amie sur sa trace ?
    Maryse acceptera de suivre le gentil Gabriel dans la ferme familiale, là-haut où, en ces années 60, les mentalités figées semblent hors du temps.
    Peu chanceuse comme Élise, elle va entrer dans un milieu hostile loin d'en avoir fini avec ses secrets, où ses espoirs de jeune femme risquent bien de se fracasser. Si tout bascule autour d'elle, ce ne sera pas entièrement de sa faute.
    Dans cette ambiance pesante, la vérité finira-t-elle par sortir ?

    Ce roman captivant, au style méticuleux, tisse de sombres personnages et nous entraîne dans le récit haletant de deux familles qui verront leur destin bouleversé par de terribles secrets.

  • 1921. Dans un village de Haute-Loire : Léonie et Marceau ont quinze ans et s'aiment d'un tel amour que même la rivalité latente qui oppose leur famille respective n'est pas de nature à compromettre leur projet d'union future. Jusqu'au jour où Léonie disparaît mystérieusement, soi-disant victime d'un vieil ermite vivant à la périphérie du village et qui, se sentant démasqué, se serait suicidé.
    Mais Marceau rejette cette version qui cache en vérité un complot ourdi par certains notables à des fins mercantiles. Seul contre tous il ne peut que s'incliner devant une parodie de justice qui non seulement a sali l'honneur d'un homme mais n'a pas permis de retrouver sa petite fiancée.
    Il lui faudra attendre dix-sept ans avant qu'un événement analogue permette au policier qu'il est devenu de reprendre l'enquête. La disparition d'une autre jeune fille dans des circonstances à peu près semblables va le ramener sur sa terre natale, sur les traces de celle qu'il n'a jamais pu oublier...

  • Dans la mosaïque de paysages d'eau de cette Camargue presque magique, entre les troupeaux de chevaux blancs et de taureaux noirs, entre les dentelles de marais d'eau saumâtre et les roselières, tout au bout du sable, acculé à la mer, le village bien connu des Saintes Maries, après la première guerre mondiale... Nous y retrouvons la famille du marquis de La Sigolette, la belle Géraldine et son époux, les gendarmes et les douaniers qui évoluaient dans le cadre de « La Boumiane ». Mais aussi d'autres acteurs, comme cet étrange « Toquadou », un vieil original qui vit en ermite au milieu de nulle part...
    Quel peut bien être son secret ? Avec lui, avec Fernand Rébatoun et son ami zoologue, avec la fantasque Émilie, la Parisienne, et Arsène, un fameux braconnier, l'auteur nous entraîne une nouvelle fois au coeur des joncs et des roseaux, des salicornes et des tamaris, pour une de ces intrigues régionales dont il a le secret...

  • Au coeur du Tarn dans les années 60, Claude, âgé d´une dizaine d´années, assiste lors d´un cambriolage dans la bijouterie familiale, au meurtre de sa mère Geneviève.?Il riposte alors en tuant le voleur avec le revolver se trouvant sous la caisse?
    Après ce méfait, l´enfant s´enfuit et part chez sa grand-mère Célestoune qu´il ne connaît pas, celle-ci étant fâchée avec sa fille depuis de nombreuses années.?Claude va alors découvrir le monde enchanteur de la campagne, avec ses bruits, ses odeurs mais aussi les traditions ancestrales comme le métier des tailleurs de granit du Sidobre?
    Inscrit à l´école du village, Claude va aussi partager joies, peines et découvertes avec ses camarades.?Quand soudain, la maîtresse d´école va lui apprendre que sa tendre mémé, qui lui apporte douceur et attention, lui cache en fait un lourd secret...

  • Eté 1912. Les paysans du petit village de Caderousse dans le Vaucluse se préparent aux durs labeurs. Pour Jules, sa femme Berthe et leur fils Pierre, la routine laissera sa place à l´imprévu. Et quel imprévu ! Jeanne, âgée d´une dizaine d´années, la cousine de Paris qu´ils ne connaissent pas, vient passer l´été chez eux. Dès lors, la vie à la ferme sera différente. Aux moments difficiles succéderont la tendresse, l´émerveillement, la curiosité et les joies de chaque instant.
    Une saison pour découvrir un coin de Provence, ses charmes, ses odeurs, ses couleurs et tous les personnages attachants qui l´habitent. Une histoire truffée de personnages au caractère fort, de paysages idylliques et de moments intenses.

  • Au milieu du 19ème siècle, l´exploitation du chêne-liège est une activité importante dans le Var. Les rusquiers, ouvriers chargés de prélever l´écorce de ces arbres, travaillent avec leurs collègues les bouchonniers.?Ils entrent en conflit avec le propriétaire des bois, le riche et hautain marquis de Vitalis.
    Alors que le marquis veut racheter une fabrique de bouchons, les ambitions bonapartistes de ce dernier vont entraîner des oppositions avec les idées des ouvriers du chêne qui luttent pour l'instauration d'une "vraie" République refusant celle de Louis Napoléon. Des grèves vont alors se répandre sur la région.
    De son côté, rompant avec le confort de son milieu, Isabelle, la fille du marquis, féministe avant l´heure, se heurte à son père et s´éprend d´un ouvrier, Armand, avec qui elle décide de vivre. La jeune femme se consacre alors à soutenir la colère des rusquiers durant cette période historique troublée... mais l´arrestation d´Armand va bouleverser le devenir du couple...

  • Fabrice Fabre et Gauthier Malindre, paysans et amis de toujours, ne rêvent que d´une chose : trouver une promise pour combler leur solitude et avoir un héritier. Mission délicate pour ces vieux garçons qui n´ont encore jamais trouvé le véritable amour. Tandis que Fabrice est sous le charme de la marquise Coraline d´Estière, qui revient au pays après de longues années d´absence, Gauthier, quant à lui, rencontre la belle Justine, dont il tombe éperdument amoureux. Mais Justine est la fille de son pire ennemi, Cornélius, qui en veut aux Malindre après avoir été rejeté par Annette, la soeur de Gauthier, dix ans auparavant.
    Tandis que Fabrice est sous le charme de la marquise Coraline d´Estière, qui revient au pays après de longues années d´absence, Gauthier, quant à lui, rencontre la belle Justine, dont il tombe éperdument amoureux. Mais Justine est la fille de son pire ennemi, Cornélius, qui en veut aux Malindre après avoir été rejeté par Annette, la soeur de Gauthier, dix ans auparavant.
    Annette est méfiante. Qui est donc la douce Justine qui vient s´installer d´autorité à la ferme familiale ? Et pourquoi s´intéresse-t-elle tout à coup à son frère ? Vengeance ancestrale ou véritable coup de foudre ? Le pauvre Gauthier n´est pas au bout de ses surprises...

  • Pourquoi la nature l´avait-elle fait si beau ce diable de Baptiste Florin ? Et elle, Lucie, si fraîche si naïve, qui en était tombée follement amoureuse, perdant la tête et abandonnant père et mère, ses souvenirs d´enfance et l´Hôtel de France où elle était née.
    Au cours d´une belle nuit d´été, Baptiste l´enlève et lui promet le bonheur. Il n´est qu´un pauvre ouvrier tanneur orphelin, mais qu´importe, il lui offre pour richesse, une grande passion.
    Lucie se familiarise rapidement avec l´odeur pestilentielle des peaux se répandant dans le quartier de la rue des Tanneurs, se traînant jusque sur les bords de la jolie rivière portant le nom de La Vallière à Lons le Saunier. Gabriel Saunois, le maître tanneur, va entrer dans la vie paisible de Lucie. Il la veut dans son lit ; il manigance pour qu´elle soit à lui mais elle n´appartient qu´à un seul homme : Baptiste.
    Lucie qui pensait vivre une vie, certes modeste mais remplie d´un grand amour empreint d´une confiance totale et réciproque, va vite désillusionner. La trahison va s´inviter sans vergogne à partager la vie du jeune couple. Puis une spirale infernale va entraîner Lucie malgré elle jusqu´aux enfers...

  • Un lien d´amitié lie deux couples depuis les luttes menées ensemble en 1851.?Vingt ans après, beaucoup de choses ont changé.?Armand, le mari d´Isabelle, est devenu un viticulteur dynamique, soucieux d´améliorer sans cesse son art par des initiatives qui ne sont pas toujours bien acceptées de la concurrence.?Il a embauché comme second son lointain cousin Frédéric, plus jeune que lui de dix ans et compagnon de toujours de Monette.?Alors qu´Armand est tourné vers l´avenir, Frédéric cultive la nostalgie.?Son comportement de plus en plus taciturne inquiète son entourage et ses relations avec Monette se dégradent.
    Une série de méfaits commis sur la propriété jette le trouble.?Un employé, Claudius, a cru reconnaître l´auteur mais juge préférable de garder un temps le secret.?Un autre secret, c´est celui de Monette qui, après avoir été embauchée dans un élevage de vers à soie, est tombée amoureuse de l´éleveur avec qui elle noue une liaison.?Mais le secret le plus lourd à porter est celui qui hante Frédéric et qui aboutira à un drame alors que Monette se trouve à l´aube d´une nouvelle vie...

  • 1929, Une paysanne du Haut-Vivarais en Ardèche

  • « Si tu le voulais, disait souvent Thérèse Versanno à son fils Martin, tu deviendrais aussi bon guérisseur que je suis guérisseuse et qu'était rebouteuse ta grand-mère ! Tu as ça dans le sang, mon fils... » C'est vrai que Martin est un peu « spécial » ; un « ravi », comme on dit en ces régions provençales ! Avec le sourire satisfait qui ne le quitte que rarement, le jeune homme accepte cet état de fait avec la placidité qui le caractérise. Son frère Francisque et sa soeur Mireille l'aiment tel qu'il est : il s'avère tellement attachant, avec sa bonne humeur perpétuelle ! Tellement gentil avec tout le monde... Seule Thérèse Versanno se montre avec lui faussement plus dure qu'il ne faut, tout comme elle s'oblige à afficher une attitude rude et revêche envers quiconque sans convaincre vraiment de sa dureté. Une femme aigrie par des veuvages prématurés, qui cache obstinément un coeur tendre... Mais depuis quelque temps, des drames à répétition réveillent les vieilles superstitions de la contrée. Que se passe-t-il dans le village de Cabriès ? La famille Versanno va tout de suite être suspectée mais est-ce que tout se passe comme on l'imagine ? Qui est cet Armand qui rôde autour de la belle Mireille ? Quel va être le rôle du Fada des Garrigues ? Mais depuis quelque temps, des drames à répétition réveillent les vieilles superstitions de la contrée. Que se passe-t-il dans le village de Cabriès ? La famille Versanno va tout de suite être suspectée mais est-ce que tout se passe comme on l'imagine ? Qui est cet Armand qui rôde autour de la belle Mireille ? Quel va être le rôle du Fada des Garrigues ?

  • Rien ne va plus à la Dolente !
    Marié à la superbe Justine, entouré de deux charmants bambins, Gauthier Malindre se sent mal. Le bonheur de ces derniers mois est en train de disparaître. L´angoisse s´empare de lui en voyant Justine changer et redevenir aussi étrange qu´avant leur mariage. Jusqu´au jour où la belle quitte la ferme sans un mot et en emmenant les enfants !
    Décidée à percer le mystère de sa belle-soeur et à sauver Gauthier de sa déprime, Annette se reconvertit en apprenti détective et mène l´enquête. Et ce qu´elle va découvrir en fouillant un peu partout est au-delà de ce qu´elle aurait imaginé. Pire ! Ses trouvailles répondront enfin à la question qui la hante depuis des mois : qui est vraiment Justine Loutin ?

  • Si l´épopée de la famille Tousque reste totalement imaginaire, elle trouve sa source dans les événements historiques réels qui, au début du XVIIIe siècle, ont marqué les Cévennes assez profondément pour qu´il en reste encore des traces aujourd´hui ?Un roman de plus sur "la révolte des Camisards", entre protestantisme et catholicisme ? Sans doute ! Mais avec une approche nouvelle qui, sous le couvert de faits réels, reste une fiction romanesque ?
    En cette période trouble, une famille protestante : Élie, le père, Thérèse, sa femme, David et Mathias, leurs deux fils, ainsi que Jeanne, leur fille, vont être pris dans la tourmente de cette insurrection religieuse ?Jeanne est amoureuse de son voisin Martin, mais leur idylle sera bousculée par la violence du temps... Et, si David renonce vite à prendre les armes contre les armées du roi, Mathias s´engage pleinement dans le conflit, dans la troupe du prophète Seguier tout d´abord, avant de devenir un fidèle de Jean Cavalier ?
    Michel Lacombe, grâce à sa narration captivante, nous entraîne encore une fois dans une aventure que l´on suit avec plaisir, bien que trouvant sa source dans une période sombre de l´Histoire : heureusement, comme il en a coutume, tout se terminera plutôt bien pour les héros de ce roman passionnant !

  • Comme les habitants de son village situé au coeur de l'Emblavez, en Haute-Loire, Polyte attend l'arrivée du rémouleur. Dans ces années d'après Grande Guerre, on se méfie de celui qui n'est pas du pays, mais on sait aussi apprécier le savoir-faire nécessaire de l'artisan ambulant dont le passage annonce les prochaines tuailles.
    Pour le jeune vacher, c'est surtout la présence à ses côtés de Lucia, la fille de l'aiguiseur, qui suscite son impatience. Les deux gamins n'ont pas été épargnés l'un et l'autre par les épreuves de la vie, ce qui alimente une complicité naturelle. Dans un monde d'adultes qui ne laisse pas de temps à leur enfance, parviendra-t-il, en la revoyant comme l'année précédente à pareille époque, à lui confier son secret ? Elle l'intimide tant, de par sa beauté et le mystère qui voile parfois ses grands yeux noirs, tout chargés encore d'images de sa Corse natale...

  • Été 1914. Mathilde et Louis Fournier, jeunes mariés, ont tout pour être heureux. Ils ont quitté la ville de Roanne pour s'installer à quelques kilomètres dans le village de Cordelle où on leur a proposé un poste d'instituteur et de maîtresse d'école. En cette superbe journée de début août et alors qu'ils reviennent d'une balade à vélo, ils sont soudain assourdis par le tocsin qui martèle la campagne.
    La guerre est déclarée, les hommes sont mobilisés. Louis, comme tant d'autres, doit partir au front. Mathilde se retrouve seule, elle va devoir se motiver et s'organiser pour poursuivre ses tâches quotidiennes. Dans sa classe, elle va porter son attention sur le petit Paul qui a des facilités pour apprendre. Le gamin n'aime pas rentrer chez lui et s'échappe dès qu'il a un moment de libre pour retrouver son copain Maurice. Les deux garçons vont baguenauder dans la campagne et vont être amenés à rendre des services aux habitants en ces temps difficiles. Ils vont aussi bien être gardiens de vaches que porteurs de dépêches, aides fermiers qu'enfants de choeur...
    Les années passent et la guerre perdure, les hommes tombent.
    Mathilde n'a plus de nouvelles de son mari. Anéantie, la jeune maîtresse d'école va pourtant mettre la puissance de son chagrin de côté, et, unie aux autres femmes, elle va participer au fil des saisons aux fenaisons, aux moissons, aux vendanges tout en continuant de faire la classe.
    En décembre 1918, alors que l'armistice est signé depuis quelques semaines, le petit Paul va vivre un double drame. Mathilde va tenter de prendre en charge le destin du gamin jusqu'au jour où elle lui remet une sacoche...
    Un beau portrait de femme combative, un hymne à la nature, à la beauté des paysages, à l'enfance, à la passion amoureuse, aux métiers d'antan...
    Attachée et passionnée par ses racines roannaises, Nathalie Roche dépeint ici, avec le talent d'une écriture cinématographique, le portrait d'une héroïne hors du commun dans un contexte historique douloureux de 1912 à 1939. Elle restitue remarquablement grâce à ses personnages au caractère bien déterminé, la vie paysanne de l'époque à la fois foisonnante, sombre et dure, tout en nous entraînant dans les rues de Roanne et sur les chemins bucoliques du pays roannais, rappelant ainsi des endroits aujourd'hui disparus.

  • « La Campagne de Baptistin », c´est bien sûr la campagne prise au sens de la nature, dans un petit village du Sud de la France. Mais c´est surtout une campagne électorale, avec les troubles et les conflits qu´elle suscite au sein de la communauté de Saint-Cruzières, dans les années précédant la seconde guerre mondiale...
    Car à Saint-Cruzières, tout le monde en a assez de voir le même maire en place au terme de trois mandats successifs ! Mais qui peut bien prétendre supplanter l´indéracinable Alexandre Bonnevioux à la tête de la municipalité ? Certes pas Baptistin Crougeasse, le cantonnier, qui passe aux yeux de tous pour un peu simplet ! Et pourtant : il est si gentil, Baptistin ! Et tellement apprécié de tous !
    Au fil des événements qui secouent le village, l´auteur nous retrace l´ambiance plus ou moins électrique qui précède le jour fatidique de l´élection, en nous brossant des personnages tous plus typiques les uns que les autres, avec leurs petits travers, leur caractère, leurs amitiés et leurs inimitiés, au travers d´une vie villageoise tour à tour paisible ou agitée. Une galerie de portraits tous plus « pagnolesques » les uns que les autres, au sein desquels Baptistin évolue sans se poser de questions, et sans comprendre vraiment l´enjeu que représente pour tous cette échéance électorale. Que lui importe ce scrutin, alors qu´il vient de découvrir l'amour, contre toute attente, dans les bras de la belle Claudine ?

  • Patriarche arrogant et implacable, Marcelin Ambresalle dirige d´une main de fer les Hautes Rivières, vaste ferme perdue au coeur du bocage normand. Depuis toujours, cet homme autoritaire voue une haine féroce aux deux femmes vivant dans le domaine des Sources : Marie Maudrillac, qu´il aurait dû épouser par le passé, et la belle et jeune Justine, enfant illégitime d´un fils qu´il renie.
    Malgré le caractère tyrannique de Marcelin, la vie s´écoule paisiblement aux Hautes Rivières, jusqu´au jour où l´aïeul décide qu´il est temps de marier Laurent, son unique petit-fils. Dès lors, tout bascule pour le jeune homme qui n´a qu´une idée en tête : garder sa liberté et aimer au grand jour celle dont il est secrètement épris. Mais comment va-t-il réagir quand il va découvrir le terrible drame que la ferme des Sources a connu dans le passé ?

empty