Le Lys Bleu Éditions

  • Nous vivons dans un monde de violence « ordinaire » ou pénalement condamnés, quelle que soit la sphère dans laquelle nous évoluons. Ce sujet reste encore tabou malgré les chiffres alarmants. Enracinée ou hors sol a pour volonté de retracer une partie de la vie personnelle de Gaëlle Gervier, où bon nombre de lecteurs se retrouveront, et quel a été son chemin vers la résilience. Il est brut, sans tabou et laisse d'abord voir une descente aux enfers mais aussi des pistes de réflexion quant à la reconstruction de soi et l'acceptation de notre identité.
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Gaëlle Gervier est née en 1981 à Lorient dans le Morbihan. Analyste financière pendant 8 ans dans une multinationale, elle fait une reconversion dans le monde de la recherche académique en sciences de gestion/sociologie. Elle est professeure de communication, de management et d'analyse du travail. Elle anime aussi des ateliers philosophiques avec les enfants et les adolescents.

  • Un lieutenant découvre le passé douloureux de la jeune Lise Cortella.
    Lorsque le lieutenant Gantier se vit proposer de prendre sous son aile la jeune Lise Cortella, il n'imaginait pas plonger dans un passé aussi douloureux.
    De bras baladeurs essaimés par un serial killer au périple de diamants en provenance d'Afrique, de rancunes tenaces en secrets bien gardés, du suicide d'une figure emblématique de la police au quotidien de gosses de banlieue, rien ne lui sera épargné.
    On est alors bien loin de l'image rassurante de Rouen, cette ville aux cent clochers. Quand, de surcroît, il doit faire face à la disparition de sa supérieure, la flamboyante capitaine Mertz, sa vie va définitivement basculer dans une dimension irrationnelle.
    Entre les rancunes, les secrets bien gardés, les meurtres et les suicides, immergez-vous avec le lieutenant Gantier dans une dimension irrationnelle !
    EXTRAIT
    À chaque entrée de village, des check-points ralentissaient leur progression. Des postes de contrôle tenus là aussi par de très jeunes gosses. Des gamins dont les derniers rêves d'enfant se résumaient à des peluches accrochées tels des grigris à leur cou de vainqueur. Ou pire, à des colliers d'oreilles et de doigts tranchés, arborés comme autant de trophées prouvant leur bravoure. Ils étaient les maîtres du temps, terrorisant tous ceux qui s'aventuraient sur leur territoire, convaincus de leur invincibilité. Malgré sa position, Emerson savait que sa situation pouvait basculer à tout moment et qu'en l'occurrence, il n'avait aucune garantie d'avenir. Dans cette partie de l'Afrique, la vie ne tenait souvent qu'à un fil et mieux valait ne pas l'oublier, surtout lorsque l'on pratiquait une activité à haut risque comme la sienne. La collecte des diamants. À la tombée de la nuit, ils investirent Ingata, terme de leur voyage. Un hameau qui recelait l'un des plus importants gisements de l'est du pays. Il s'agissait en fait de quelques baraques disséminées autour d'une vaste clairière, au milieu de laquelle de pauvres hères s'activaient sous les lazzis et les menaces de tortionnaires défoncés à la coke.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Depuis une vingtaine d'années, Patrick Morel se partage entre l'écriture de nouvelles et de romans. Son aventure littéraire a vraiment débuté en 1996 avec Le coup de pied au cul, une nouvelle qui a été adaptée à la RTBF dans l'émission On the road again.
    Plusieurs de ses textes ont été édités dans de nombreuses revues ou récompensés dans des concours, entre autres, son premier roman policier Double meurtre à Rouen sorti dans la collection Polar en nord des éditions Ravet-Anceau en 2012, puis Terminus Calais du même éditeur en février 2014.

  • Suivez, durant six années, le parcours d'un jeune homme qui quitte son pays pour vivre avec son épouse en France...
    Chassé croisé retrace six années du parcours d'Abdel Karim, un jeune casablancais qui arrive en France pour rejoindre sa jeune épouse franco-marocaine. Un parcours qui semble au départ se dérouler sous l'oeil attentif et bienveillant d'une fée nommée Providence. Naturellement, l'adversité ne tardera pas à s'inviter, drainant avec elle, son cortège de difficultés voire de souffrances. Elle porte, à chaque défi, le germe d'une sagesse. Abdel Karim, tel un Candide des temps modernes, est sur son chemin d'apprentissage. Ce roman est le fruit d'une espérance, celle de contribuer par la sensibilité romanesque à tracer les chemins de la concorde entre les identités, entre les cultures.
    Les défis, le choc des cultures et des identités, sublimés par la sensibilité romanesque !
    EXTRAIT
    Il a dépassé le quart de siècle et pourtant, il n'a jamais goûté à l'amour d'une femme, et il inhibe tout désir de paternité. La paternité lui apparaît comme un Graal, hors de sa portée, car pour fonder une famille, la coutume a force de loi. Pas question de s'afficher avec une femme sans un projet de mariage sérieux. Sa mère lui en a parlé à maintes reprises. Mais le mariage n'est pas compatible avec le chômage?! Quelle aberration d'imaginer un instant, lui et sa future femme, vivant sous le même toit, que ses parents, tous les deux sur leur dos. Abdel Karim se sent piégé comme un rat. L'amour, ce vaste sujet, est une source intarissable de questions qui, une fois la magie des illusions estompée, le ramène au constat amer de son inaccomplissement.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Né à Casablanca l'auteur vit actuellement à Nantes. Docteur en biologie, il a exercé en tant que chercheur en France et à l'étranger (USA), puis comme enseignant de matières scientifiques dans la région nantaise.
    Bouchaïb Bahbouhi est l'auteur d'un récit autobiographique édité en France en 2018.
    Née à Nantes, de parents exilés espagnols, biographe et écrivaine pour autrui, elle a accompagné plusieurs personnes désireuses de publier leurs textes.
    Psychosociologue de formation, Patricia Manzano a exercé pendant plusieurs années dans un Établissement Public de recherches.

  • Millie

    Amelie Romarin

    Milena passe beaucoup de temps à la bibliothèque. Mais, un jour, sa maman ne revient pas la chercher...
    Manon est bibliothécaire et elle croise toutes sortes de gens : normaux, chics, moins bien élevés... Parmi eux, il y a cette femme qui dépose sa fille, Milena, à chaque fois qu'elle va faire ses courses. Mais un jour, la mère ne vient pas la rechercher. Pourquoi ? Un oubli ? L'Alzheimer ? Que faire ? Comment Manon va-t-elle réagir face à cette situation et à cette préadolescente de 11 ans ? Surtout lorsque la petite fille lui avoue que sa mère ne l'aime pas... Comment croire de tels propos ? Quelle est l'histoire de Milena ? C'est ce que Manon s'apprête à découvrir...
    Manon pourra-t-elle garder Milena ? Où la maman a-t-elle disparu ? Découvrez ce roman touchant et plein de tendresse au travers de l'histoire d'une préadolescente oubliée par sa mère.
    EXTRAIT
    Quand j'ai demandé à Milena ce qu'il en était pour ses cheveux, elle m'a répondu que c'était moins facile à agripper. Je n'ai pas osé lui en demander plus, je ne savais pas s'il y avait quelque chose à comprendre derrière ça.
    Pour une fille abandonnée par sa mère, elle avait l'air de bien le vivre. Enfin, peut-être qu'elle ne voulait rien laisser paraître...
    Une fois à la maison, elle s'est liée d'amitié avec mon compagnon, Fabien. C'est d'ailleurs comme cela que je le lui ai présenté. Ça me fait bizarre de l'appeler ainsi mais il avait dépassé le stade du simple petit copain et nous n'étions ni fiancés ni mariés.
    Fabien et Milena ont fait un peu connaissance pendant que je préparais le lit de cette dernière. Fabien la taquinait déjà quand je suis revenue dans la cuisine?!
    J'ai senti une certaine complicité se créer entre nous trois durant le film que Milena avait choisi. Je savais qu'elle choisirait l'adaptation de son livre préféré, c'était inévitable?! Elle s'est bien amusée en le regardant, surtout avec les commentaires de Fabien et mes envies de danser sur certaines musiques du film.
    Je ne savais pas quoi faire, surtout si sa mère ne revenait toujours pas la chercher demain...
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Un très joli coup de coeur - Coquinnette1974, Babelio
    Un très beau roman qui montre toutes les facettes d'une vie - ART3MIS, Une lecture par minute
    Un tout petit livre, qui se lis très rapidement, mais qui viendra vous frapper directement au coeur. - Lynda Massicotte, Les mille et une page de LM
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Amélie Romarin est née en 1992 à Namur (Belgique). Elle écrit des histoires depuis qu'elle a 7 ans. Après plusieurs essais dans les études supérieures, elle a fini par trouver sa voie : elle étudie actuellement pour devenir bibliothécaire-documentaliste. Son premier roman, "Le Dernier Train", est paru en 2017.

  • Vénus et Rafaella décident d'entamer le voyage en Italie organisé par leur père, mort dans un accident de voiture...
    Vénus et Rafaella n'auraient jamais songé voyager jusqu'en Italie sans leurs parents. Ces vacances, elles les imaginaient pour quatre. Mais après leur disparition tragique et alors qu'elles n'ont plus aucune famille, elles découvrent l'itinéraire préparé avec soin par leur père, une liste d'hôtels réservés et quatre enveloppes correspondant aux quatre étapes du voyage. Une surprise, sans doute, qu'il leur réservait. Il n'en faut pas davantage pour convaincre les jumelles complices de prendre la route.
    Leur périple prend l'allure d'un road-movie : elles rencontrent Michel et Liliane, deux motards bien trop vieux pour se rouler des pelles mais qui ne perdent aucune occasion de se donner en spectacle, ainsi que Victor, quadragénaire dépressif qui tente de se suicider en se jetant sous leurs roues. Ce pot-de-colle égoïste et encombrant ne les quittera plus.
    Les révélations tombent au rythme des enveloppes jusqu'à ce que les deux jeunes filles aient reconstitué un puzzle inattendu.
    Découvrez ce roman road-movie sur les traces des parents de Vénus et Rafaella qui les mènera de surprises en surprises !
    EXTRAIT 
    Nos parents ne possédaient pas grand-chose, mais lorsque nous avons vidé l'épicerie, nous avons trouvé un petit coffre sous le comptoir. Il contenait la recette d'une quinzaine. Nous avons convenu d'utiliser cet argent à des fins futiles et purement égoïstes. Nous nous sommes installées à même le sol, devant le coffre, et nous avons dressé une liste sur le vieux carnet de maman. Chacune a proposé une idée. Saut en parachute, week-end shopping, soirée Cirque du Soleil, tournée des festivals en été, après-midi thalasso, notre liste comprenait une dizaine d'envies. À partager entre soeurs et à consommer sans modération. Puis, Vénus a proposé un voyage à Barcelone. «?Nous avons déjà prévu un voyage, tu te souviens???» lui ai-je rétorqué. «?Tu crois qu'on pourrait le faire sans eux???». La question est restée suspendue entre nous jusqu'à ce que je prenne la main de ma soeur, «?Oui, je crois que nous devons partir pour l'Italie?».
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Marie-Pierre Garet - J'aime les histoires, celles qui font vibrer et s'entêtent à nous poursuivre, même quand la dernière page est tournée. Cela me vient sans doute de ma grand-mère, sourde-muette, qui inventait des histoires et nous les racontait avec ses mains. Cela durait des heures, c'est du moins le souvenir que j'en conserve, et nécessitait que ma soeur et moi nous laissions aspirer et plonger sans réserve dans d'autres mondes ou d'autres vies. J'ai perdu l'usage des mains pour raconter, je me contente donc des mots.

  • Tel un ouragan, un père revient du jour au lendemain dans la vie d'une mère et de sa fille.
    -Ma mère m'a dit un jour, non. Non, Louisa, tu n'as pas de père.
    Pas de père. Elle a ensuite laissé quelques secondes se promener. Un silence dans le regard. À guetter ma réaction qui ne vint pas.
    - Le voir après autant d'années. Plus de neuf. Son silence brouillé. Brisé. Fracassé par sa silhouette au fond du couloir. À cet instant, la certitude que notre vie n'aura plus jamais le même goût.
    - Ce n'est pas une gamine de 9 ans qui plantera notre amour. Pas besoin qu'elle le valide. Il est temps qu'elle ait un père. Temps que je sois son père.
    Dans un maillage choral, les relations entre ces trois narrateurs sont dépeintes dans un style direct qui fait apprendre sur eux au fil des pages et qui se prête à l'intrigue de ce roman. Des voix qui s'écorchent, concilient, refusent, graillent, se murent ou résonnent dans une écriture qui épouse avec puissance et finesse les dilemmes intérieurs de ces personnages.
    Suivez troix voix, trois narrateurs submergés par une vague d'émotions, de silences, d'amours et de souffrances. Un roman psychologique poignant dont vous ne sortirez pas indemne !
    EXTRAIT
    Claire
    Louisa n'a pas voulu quitter sa chambre pour la visite de la maison.
    Elle s'est accrochée aux pieds du lit en hurlant. Des mots égrainés d'une colère sourde.
    Elle ne veut pas de Max, elle le déteste, elle me déteste. Carbure à la rage. Une croisade.
    Bang. Mon coeur cassé.
    Ma fille, ma petite fille. Je ne voulais pas ça, pour rien au monde.
    J'aime Max, tout simplement. C'est un fait, une claque, un réveil. Laisse-moi l'aimer. Laisse-le t'aimer.
    Donne-lui une chance.
    Allons vivre quelques jours là-bas et on verra après.
    Essaie au moins, Louisa. Ma Louisa.
    Elle s'est tapé la tête contre le mur, violemment.
    Une bosse au milieu de son front. Une licorne. Fragile. Éphémère. Irréelle.
    Elle m'a repoussée avec la poche de glace. Les glaçons roulés sur le sol, j'ai battu en retraite.
    Je me suis préparée et ai appelé la voisine. Elle restera avec Alma.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Nathalie Nottet est née à Namur en Belgique en 1964. Psycho-criminologue de formation, elle travaille dans le secteur de l'aide à la jeunesse. Elle a de l'écriture une expérience plutôt clinique. En 2015, elle publie son premier roman L'envers des pôles (Editions WEYRICH) , un livre qui dresse les affres des troubles bipolaires dans un texte serré qui vibre, grince, tourbillonne et palpite. Quoi que je fasse est son deuxième roman publié.

  • Le train, près de trois heures plus tard arrive enfin à Digne. Tous les passagers descendent... Tous ? Non ! L'un d'entre eux reste à sa place. Monté à Nice, l'homme est inanimé. Arrivent alors les pompiers et les secours. Trop tard, il n'y a plus rien à faire. Dès lors,
    une enquête est ouverte sur la mort de cet homme. Suspens et rebondissements viendront ponctuer les recherches dont le dénouement sera inattendu...
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Né en 1958 à Nice, Thierry Jan est diplômé de la faculté de droit de Nice. Outre sa passion pour l'écriture, il anime son blog : ARTAZUR et collabore aux pages culturelles de Nice Premium. L'inconnu du train des Pignes est son 16e ouvrage.

  • Découvrez l'univers des sports extrêmes en poèmes.
    La liberté de la glisse
    C'est comme le bonheur d'aimer
    On ne cesse de penser,
    Je ne me sens pas un aventurier
    Un recueil au ton "free-ride" où se confrontent poésie classique et modernisme contemporain.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Vincent Boucard pratique le free-ride depuis son plus jeune âge. Il s'est engagé en montagne, en glisse urbaine, à l'océan... Il nous livre ici un recueil où la poésie classique heurte de plein fouet le modernisme contemporain des univers du sport dit « extrême » pour son plus grand plaisir et le vôtre.

  • Les chroniques de la vie ordinaire sont composées de quatre tomes évoquant les aventures d'une existence commune : la maladie en prose dans Nature et contention, l'amour en poèmes dans Un amour de renard, la tourmente également en poèmes dans Le gouffre et le bonheur en prose poétique dans À la conquête du bonheur. Inspiré de sensations et sentiments authentiques, cet ouvrage vous ouvrira les portes d'un coeur provocateur et fier, mais aussi doux et gentil. Avec piquant et amour, le regard que vous porterez sur ces mots mettra en lumière cette oeuvre innocente.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Kevin Zagni est né en 1985 dans le Calvados. Après une formation autodidacte, il devient ingénieur en informatique et se lance dans l'écriture.
    L'auteur publie en 2020 l'intégrale de ses textes dans Les chroniques de la vie ordinaire : d'abord auto-édité, il rencontre la pleine adhésion de son entourage et signe un contrat d'édition. Sociable, il crie publiquement les textes d'écrivains avec lesquels il se lie d'amitié. Il mène et co-signe plusieurs ouvrages d'écriture collaborative. Il vit aujourd'hui à Caen et partage son temps entre sa famille, la littérature et son métier d'ingénieur.
    - Avec les contributions écrites de Pierre Dali, Mukasa Nikiema et Danielle Zagni.

  • Cet essai tente de ne plus opposer la Science à la Spiritualité.
    La communication atemporelle devient rationnelle grâce à une construction logique et établit le lien continu avec le raisonnable. Un récit de la vie de tous les jours et une pensée sur la raison d'être, vue à travers cette nouvelle donnée de la logique intemporelle. La fragilité de la sensibilité et la force de la raison conduisent ce texte... d'espérance.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Marc Tettiravou fait des études de mathématiques à l'Université de Paris Sud-Orsay, de Philosophie à la Sorbonne et de Musique à la Schola Cantorum et au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il étudie le violon.
    L'élément e est sans doute sa tentative de réponse à la continuité entre les dialectiques métaphysiques et scientifiques.

  • Coincée dans un mariage raté, Amélie va rencontrer un vieil homme qui va l'entraîner vers un destin surprenant !
    Petite fille maltraitée, battue par sa mère, violée par son beau-père, privée de nourriture au point de devoir voler pour se nourrir, Amélie n'avait plus qu'une envie : mourir. Et pourtant, toutes ces années, elle avait tenté de protéger ses soeurs, un Saint-Bernard en quelque sorte !
    Sortie de cet enfer, elle continue de vouloir aider, aimer, épousant un homme sorti de prison. Dans ce mariage, Amélie ne fait que subir, elle trouve en son mari comme une réplique de son beau-père. A la fin de son été, Amélie rencontre un vieux peintre, Vincent, lui au seuil de son hiver. Une rencontre qui ravive en elle, en eux, des braises presque éteintes. Un amour presque impossible au point de les conduire au meurtre, enfin... peut-être ?
    Découvrez un polar à l'intrigue entraînante aux côtés d'Amélie, une jeune femme au passé douloureux qui fait la rencontre d'un peintre qui va changer sa vie.
    EXTRAIT
    Que faisait Amélie?? Où était-elle?? Il ne la comprenait pas. Elle s'absentait de plus en plus, pour son travail disait-elle?! Son verre englouti, il en commanda un autre, un autre encore. Il en avait assez. Pourquoi prenait-elle des cours d'histoire à la faculté?? Et cette association pour femmes battues?? Que pouvait-elle bien faire dans cette assoç?? Il supposait qu'il pouvait bien y avoir autre chose. Il était sûr qu'elle parlait de lui. Avec le passé qu'il avait, elle pouvait lui nuire en bavassant de la sorte. Sans le vouloir, ou bien délibérément. Quand il rentrerait tout à l'heure, faudra qu'ils aient une explication?! Qu'il lui montre qui portait le pantalon?! Il en avait assez qu'elle lui fasse perdre la face devant Benjamine. Celle-là aussi, faudra qu'elle comprenne qui il était.
    Il se leva avec peine, s'appuyant des deux mains sur la table et se dirigea en titubant vers la porte. L'air frais du dehors le calma un peu. Sa résolution faiblit. Oui, faudra qu'il lui parle, mais peut-être pas ce soir. Il tardait à rentrer. Comme si c'était lui qui devait avoir peur. Un pressentiment.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Robert Notenboom est né à Paris en 1931 d'une mère allemande et d'un père néerlandais. Il a longtemps vécu sur l'île de Groix. Il réside actuellement à Douai.
    Bien qu'ayant toujours écrit, ce n'est qu'après être tombé gravement malade qu'il commence à publier ses poèmes. Outre ses recueils de poésies, il est l'auteur de " Langue Française et poésies ", " Flashes d'une vie sans importance " et " Des Dialogues de Béotie ", une série de vingt-neuf petits dialogues philosophiques. Toute sa philosophie élaborée au fil des ans.
    Annie Deveaux Berthelot est née au Mans en 1947. Une enfance vécue dans la violence et la perversité, c'est pour cela que toute sa vie elle voulut porter secours aux autres. Passionnée par le système judiciaire et le combat contre toutes les injustices elle rencontra des personnes comme R.Boyer, Casamayor, B.Clavel, etc.. Elle épousa un jeune détenu après la révision de son procès et son acquittement.
    Biologiste à la retraite, elle se consacre à la peinture et au dessin (ses premières amours). Elle fait la connaissance de Robert Notenboom. Cette rencontre aboutit à une amitié profonde fondée sur une même conception d'un art pur et minimaliste. Elle donna alors une tout autre orientation à sa vie. Elle en vint à illustrer ses fables et contre-fables dans son ouvrage "FLASHES sur une vie sans importance". Robert Notenboom a accueilli une vingtaine de ses poésies dans son livre "Le Temps d'un Sein Nu".

  • Un viol et un meurtre secouent Chabanière, près de Lyon.
    Juin 2003, une jeune femme est sauvagement mutilée et violée. Elle est laissée pour morte dans le garage de son domicile.
    Juin 2014, Chabanière, petit village des côteaux du Lyonnais est sous le choc et fait face à un nouveau drame. Le cadavre d'un enfant de la commune est découvert dans un pré.
    L'adjudant-chef Martin Bellamy et son coéquipier, l'adjudant Joseph Maurici de la Section de Recherches de Lyon, sont en charge de l'enquête qui s'avère complexe. Malgré les minces indices en leur possession, ils vont mettre à jour un lien entre les deux affaires. Mais lequel ?
    Des personnages sombres et intrigants jalonnent les investigations des deux enquêteurs. Les apparences trompeuses, le mutisme ou encore le passé troublant de certains protagonistes de l'histoire vont-ils compromettre les avancées de cette enquête captivante ?
    C'est dans ce climat oppressant et inquiétant que Martin et Jo explorent méticuleusement et sans relâche, toutes les pistes exploitables afin de reconstituer ce puzzle macabre. Un sujet dérangeant, dont le lecteur ne sortira pas indemne...
    Découvrez sans plus attendre ce polar haletant dans lequel deux affaires sordides que tout oppose semblent étrangement liées...
    EXTRAIT
    L'adjudant Joseph Maurici quarante-quatre ans, est d'origine sicilienne et complètement extraverti. Il parle fort et mouline des bras dès qu'il prononce un mot. C'est automatique. Comme tout bon italien qui se respecte. Joseph est fier de ses racines méditerranéennes, mais il ne supporte pas son prénom. Il se fait appeler Jo. C'est bien Jo?! Sa stature moyenne, mais plutôt musclée, ne donne pas vraiment envie de s'y frotter. Il est passionné de sport tout comme Martin. C'est bien leur seul point commun. Il passe des heures à cogner sur des sacs de frappes, en salle de boxe. Il aime s'y rendre régulièrement. Jo apprécie aussi les rencontres qu'il peut y faire. Des jeunes, des moins jeunes. Des hommes, des femmes. Certains prennent le punching-ball pour un défouloir, un psychologue. D'autres, comme Jo, pratiquent la boxe comme ils pratiqueraient un autre sport, pour entretenir leur corps. Les femmes recherchent davantage un moyen de défense, efficace ou pas. Intérieurement, il ne leur souhaite pas d'avoir à subir une agression, afin de vérifier si les cours leur sont profitables. Néanmoins, elles auront acquis quelques bases et notions qui pourront toujours être utiles.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Depuis son enfance, Sandrine Charron a une passion dévorante pour l'écriture et possède également une imagination débordante. Quoi de plus normal, pour un Agent Territorial Spécialisé des Ecoles Maternelles, en fonction dans la région lyonnaise dont elle est originaire ?
    Afin de se défaire du merveilleux monde des Bisounours et autres lutins, qui anime ses journées, elle aime se plonger dans des univers sombres et abominables où les psychopathes les plus monstrueux règnent en maîtres.
    C'est en côtoyant ces deux univers terriblement opposés, que son premier Polar Noir a germé dans son esprit, pour se concrétiser quelques mois plus tard.
    Un parfait paradoxe.

  • Kitchuna

    Christel Guis

    Sarah, 9 ans, aurait dû mourir. Pourtant, la mort en a décidé autrement...
    Sarah, une enfant de seulement 9 ans, a perdu sa maman dans un accident de voiture. Elle aussi aurait dû mourir, mais elle est allée à l'encontre de son destin, c'est pourquoi l'ange de la mort est bien décidé à récupérer l'âme vacante de l'enfant.
    Depuis ce jour, la petite souffre d'un mal inconnu. Un mal qui la ronge tant qu'elle est obligée de rester enfermée dans sa chambre d'hôpital, là où Rosy, son infirmière, fait tout pour la sauver.
    Pour ses 9 ans, Raphaël lui offre une fleur provenant d'Inde, une fleur spéciale, magique, sublime... Il ne voulait qu'aider son enfant à guérir, et pourtant le souffle de vie qui maintient l'enfant près de son père faiblit de plus en plus. Existe-t-il un antidote à tous ces malheurs ? Est-il encore temps ?
    Découvre ce roman touchant et tragique dans lequel un père tente l'impossible pour sauver la vie de sa fille.
    EXTRAIT
    - Bonjour Sarah?!
    Il était sept heures trente et comme chaque matin l'énergique Rosy faisait son entrée dans la chambre de Sarah. Rosy travaillait à l'hôpital Lanval à Nice et il se trouvait aussi qu'elle était l'infirmière préférée de Sarah qui l'attendait toujours avec impatience. Pour l'enfant c'était une vraie bouffée de bonheur de la voir arriver après une longue et pénible nuit agitée. Immanquablement, Rosy s'était attachée à la petite. Sarah faisait partie de ces enfants avec lesquels on se liait dès le premier regard. Sa douceur, sa gentillesse, sa beauté fragile vous accrochait pour toujours. Rosy, maman dans l'âme, la sentait tellement seule qu'elle lui donnait le plus possible de son temps et de son amour.
    Cette infirmière était une grande et imposante femme de soixante ans. Plus tôt costaud, les cheveux auburn coupé très court. Son apparence lui donnait une allure masculine, mais son visage plutôt féminin agrémenté de quelques couleurs sur les yeux et les joues reflétait beaucoup de douceur. Elle parlait fort et avait un bel accent chantant. Elle aimait beaucoup rire aussi ce qui ne déplaisait pas aux malades, bien au contraire... C'était une femme exubérante et très rigolote, ce qui lui permettait de faire oublier par moments la maladie à ces pauvres enfants. La souffrance de ceux-ci l'avait détourné de la voie traditionnelle : mariage, enfants... Elle ne pouvait décrocher de son boulot. C'était sa raison de vivre, et du coup elle s'en oubliait elle-même.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Christel Guis est née en 1970, elle est secrétaire et a trois enfants. Elle est passionnée par la littérature dans tous les styles, surtout fantastique. Ce livre est l'aboutissement de toute une vie. Cela fait maintenant quatorze ans qu'elle y travaille et l'améliore.

  • Un recueil de pensées semi-poétiques.
    Ce recueil est une compilation de pensées semi-poétiques.
    Vous y trouverez
    Des tranches de vie diversifiées
    Des bouts d'émotions mis en mots
    Des fragments d'intimité dévoilés
    Un soupçon de rêverie
    Une belle dose de sincérité.
    Laissez-vous porter par ce recueil de poésies dans lesquelles le poète se livre et se dévoile.
    EXTRAIT DE Maman
    Je me suis demandé quel était le rôle d'une Maman. C'est vrai qu'en général elle est polyvalente, multifonctions. Bien plus que tous ces robots ménagers qui envahissent sa cuisine.
    Mais je souhaiterais m'attarder sur l'une de ses « fonctions » qui pour moi est essentielle.
    Une Maman se doit de croire en son enfant. Pas seulement croire à ce qu'il dit. Mais croire en ce qu'il est. Envers et contre tout.
    Croire qu'il est capable de réussir. Croire qu'il n'est pas plus bête qu'un autre. Arrêter de douter de ses capacités. Voir tout ce qu'il est capable de bien faire et que d'autres ne font pas.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Laury Versin est une amoureuse des mots et de la vie. Elle souhaite à travers ses écrits partager ses états d'âme. Elle espère ainsi faire écho au vécu de ceux qui la liront ou leur donner l'occasion d'être autres le temps d'une lecture. Elle a réuni dans ce premier ouvrage des textes écrits entre ses 18 et 25 ans.

  • L'amour a-t-il sa place dans la vie d'une femme au lourd passé ?
    Ana Warrent est âgée de vingt-trois ans. Si, sous ses cheveux blonds et ses bons résultats scolaires, Ana vous apparaît comme étant une jeune femme banale, sachez qu'il n'en est rien et que cette poupée vous cache un lourd passé. Un passé... qui ne cesse de la rattraper, où qu'elle aille. Et tandis qu'elle semble enfin tomber sur l'homme parfait, quelqu'un se charge de réduire son bonheur à néant. L'amour saura-t-il vaincre un homme en colère ?
    Ana Warrent, au passé trop chargé, peine à trouver son bonheur auprès d'un homme. Laissez-vous surprendre par un roman où l'amour tente de triompher face au destin.
    EXTRAIT
    Comme à son habitude, elle se réveilla trop tôt. Elle aurait pu se lever à huit heures, mais non, il fallut qu'Ana se réveille à cinq heures. Le stress?? Oui, sûrement. Ses angoisses permanentes lui provoquaient beaucoup d'insomnies depuis l'accident estival, des cauchemars aussi, sans oublier ses crises de somnambulisme qui survenaient de temps en temps, accompagnées de crises de panique, mais ça, ce n'était pas nouveau. Mais, comme à chaque fois, elle avait tellement pris son temps quand elle avait vu l'avance qu'elle avait, qu'ensuite, elle était en retard. Elle se leva, s'habilla et se maquilla en vitesse puis descendit en courant, espérant ne pas rater son bus.
    - Bonjour Ana. Ah, on a mis de la couleur aujourd'hui qu'est-ce qu'il t'arrive??
    - Oui, bonne journée à toi aussi, répondit cette rebelle, déjà sur les nerfs.
    Elle ne supportait plus d'être dans la même pièce que sa mère et préféra sortir aussi vite qu'elle s'était maquillée.
    Ana attrapa une petite bouteille d'eau qu'elle jeta dans son sac et se dit que si elle avait faim en arrivant à la fac, elle irait s'acheter un cookie à la petite boutique en face.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Étudiante amiénoise née en 1998, Manon Wiertlewski a publié deux romans (La fée des âmes et Une âme à sauver) depuis ses dix-sept ans. Elle est une rêveuse et une ambitieuse plutôt solitaire, quoique entourée de bons amis.

  • Suivez deux amis malgaches depuis leurs idéaux de jeunesse jusqu'aux affres de la guerre...
    Les tirailleurs malgaches sont parmi les oubliés de la Grande Guerre.
    Des idéaux d'une jeunesse luttant pour que Madagascar se libère de l'emprise coloniale à la boue des tranchées, des parfums des jacarandas aux sables mouvants de la Côté atlantique, ce sont cinq années de la vie de deux amis, l'un des Hauts-Plateaux, l'autre venu des plaines du Sud, qui constituent la trame de ce roman.
    Premier, en France, à leur être consacré, il est dédié à tous ces soldats et manoeuvres d'infortune qui, emportés dans les tourments de la Première Guerre mondiale, très loin de leur île natale, n'ont jamais revu leur patrie, leur famille, ont perdu leurs rêves.
    Un roman en hommage aux oubliés de la Grande Guerre.
    EXTRAIT
    Joseph essaie de découvrir ce qui se cache derrière les mots qu'il prononce. Il a l'intuition, depuis qu'il en a discuté avec ses condisciples, que la France joue à l'équilibriste entre une société traditionnelle et ses rites pesants et la modernité qu'elle veut apporter. Quand il a appris que les Français avaient détruit les tombeaux royaux d'Ambohimanga et déporté les dépouilles des souverains, il n'a pas compris pourquoi son père, issu d'une ancienne famille princière, avait accepté de devenir un représentant de l'administration coloniale pour la région imerina. Et en même temps, il aime la vie bourgeoise qui est désormais la sienne, et c'est à la puissance occupante qu'il la doit.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Historien d'art et photographe, Georges A. Bertrand est spécialiste des passages esthétiques et plus largement culturels entre civilisations orientales et occidentales. Il est l'auteur de nombreux essais et articles consacrés à ses recherches, ainsi que d'ouvrages photographiques, résultat de ses multiples voyages de par le monde. Les Déracinés de la Grande Île est son deuxième roman.

  • Coach, salle de sport, site de rencontres,... Célibataire et sans enfants à trente-septs ans, Lily décide de tout faire pour changer sa situation.
    Lily a trente-sept ans : fini de rire, il est temps de dénicher l'homme de sa vie, celui qui sera le père de ses magnifiques enfants. D'ici son prochain anniversaire, elle mettra tout en oeuvre pour atteindre son objectif.
    Prendre une coach, s'inscrire dans une salle de sport et sur un site de rencontres. Lily ne ménage pas ses efforts. Et puis, le hasard fait parfois bien les choses si on le pousse un peu.
    Pas de tout repos cette course contre la montre, mais Lily a des ressources et le goût du romanesque.
    Un roman humoristique où le hasard, la volonté et le romanesque s'invitent dans cette course contre la montre ponctuée de bien des obstacles !
    EXTRAIT
    Natacha Pélissier était la coach de vie de Lily. Elle l'avait entendue, un soir, dans la voiture, en rentrant du boulot. C'était trois jours avant son trente-septième anniversaire et la sinistre perspective d'un dîner de famille pour fêter ça ! Avec son horrible belle-soeur Valérie, en guise de cerise, trempée dans le vitriol, sur le gâteau, Lily avait le moral dans les chaussettes. Encore un anniversaire où elle viendrait seule, entourée de sa mère compatissante, d'Hélène, sa soeur bienveillante, de Jérôme, son frère, indifférent, de Valérie triomphante et des enfants... ceux des autres. Bref, Lily avait, comme avant elle Moïse sur le Mont Sinaï, capté le message radiophonique. Il s'agissait dans son cas non pas de libérer un peuple de l'esclavage, mais de se préparer à la rencontre, rompre avec la fatalité du célibat, on avait mis la barre un peu plus haut ! La convaincante Natacha expliquait comment on pouvait mettre toutes les chances de son côté pour faire la bonne rencontre, celle qui changeait votre vie. Et pour ça, il fallait travailler avec acharnement, avec les bons outils, ceux que la coach partageait avec ses ouailles moyennant des émoluments proportionnellement relatifs à sa très grande compétence, comme le comprendrait Lily lors de leur premier rendez-vous...
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Axelle Florins signe un premier roman dynamique, décapant, drôle, où se retrouveront ceux qui cherchent et ont cherché l'amour, le vrai, l'unique !

  • Ici, c'est tour à tour en Roussillon, en Franche-Comté, en Touraine, en Aubrac, au Dauphiné... là où le lecteur s'apprête à découvrir ces histoires.
    Ailleurs, c'est là où l'auteur l'invite à découvrir la montagne, la mer, la campagne, la ville, une gare... et d'autres personnages. Une thématique inspire ces nouvelles, celle de la recherche d'êtres chers perdus.
    « Des histoires de rapports humains peints avec une grande finesse, des personnages cohérents que l'on découvre page après page, un style direct et simple se prêtant bien aux intrigues racontées »
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Ancien cadre dans l'industrie, Philippe Dubreuil a repris des études de lettres classiques à sa retraite. Après un doctorat en lettres grecques et latines, il a publié Le marché aux injures à Rome : Injures et insultes dans la littérature latine (L'Harmattan, 2013), et a rassemblé dans le recueil Rome c'était hier les textes de ses conférences sur l'histoire sociétale romaine. Il a par ailleurs écrit le roman Le cahier de l'absence 08/1914 - 11/1918 (Iggybook 2018) et des nouvelles dont certaines ont été primées.

  • En plein coeur de l'île de Ré, suivez les embrouilles de Pedro au sein du collège où il travaille.
    Une nouvelle aventure de Pedro : dès que Pedro met son nez dans une embrouille, la faucheuse suit avec sa carriole de macchabées frais, d'autant plus frais que le dernier sort du congélo.
    Le drame se noue dans l'île de Ré, sous l'oeil bovin des ânes sans culottes et des cyclistes sans sel, au sein de son sanctuaire spirituel, le collège «?Les Salières?».
    D'où, forcément, un Arrêt à Ré.
    Un drame pour les amateurs de macchabées bien frais !
    EXTRAIT
    ? Quand t'auras fini, appo'te moi les pâtes, l'sont dans l'magasin, puis la sauce, dans les boîtes du dessus, puis les épices dans les p'tites boîtes à gauche et l'huile d'olive dans les bouteilles en bas, pendant qu'tu y es le sel et l'poivre, tu mets tout sur le chariot d'vant toi. Presse, ma poule, t'es à la bourre. À sa connaissance, jamais Pedro n'avait été appelé «?ma poule?». Cet individu lui ouvrait des perspectives inexplorées jusqu'à aujourd'hui. Il était temps que le chef termine sa deuxième boîte de pâté, se penche, sans tomber, sur le bas peuple affamé, que les enfants se tartinent de sauce tomate pour que lui, Pedro, aille tranquillement à la chasse aux renseignements dans le reste de l'établissement.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Né à Villeneuve-sur-Lot, Philippe Garenne a longtemps guidé l'unique collège de Ré la blanche vers l'orgasme budgétaire et financier. Revenu sur le continent, il arpente les quais de La Rochelle et les allées du château de Périgny à la recherche de l'inspiration... parfois, il la trouve.

  • 30 ans déjà ! est un récit autobiographique qui reprend les trente premières années de la vie d'une femme confrontée à des problématiques de société. Il se veut enthousiaste, avec un brin de nostalgie vis-à-vis de certains événements et du temps qui passe.
    Arrivée à 30 ans, l'auteure a décidé de prendre du recul sur sa vie pour mieux l'analyser et en faire le bilan. Ce récit, qui constitue son premier roman, lui a permis d'extérioriser ses ressentis les plus intimes, se souvenirs. En écrivant ce récit de vie, l'auteure souhaite démontrer qu'à 30 ans , il n'est pas trop tard pour vivre ses rêves, bien au contraire.
    Au fil des pages, l'auteure va présenter son enfance et son adolescence, un passé douloureux mais aussi plein d'espoir, puis ses années à l'âge adulte, une vie faite de rêves, de complexités, de péripéties, de joies, de bonheur mais aussi de peines.
    Aujourd'hui, l'auteure analyse sans tabous ces problématiques actuelles et celles auxquelles elle pourrait être confrontée dans un futur proche, en les comparant à celles des femmes de son âge. Un roman frais, émouvant, avec un brin de nostalgie et surtout plein d'espoir !
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Elodie Gaubert

  • Dans la Patrie Européenne, où l'austérité règne, les jeunes délinquants sont envoyés dans des Centres de Redressement. C'est le cas de Nicolas Tilo, qui est contraint avec d'autres de participer à un stage de survie. Ce dernier n'a d'autre but que de préparer les jeunes à rejoindre l'armée, en croyant échapper à leur
    emprisonnement. Et ce ne sont là que les premières étapes de ce qui sera connu sous le nom de Young project.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Qualipo, né en 1988, est un auteur belge passionné par les arts et la littérature. Après s'être intéressé aux études de philologie et langues romanes, il devient bibliothécaire-documentaliste. Parallèlement à cela, il s'adonne au dessin et à la peinture.
    Ayant rapidement pris goût à l'écriture, il achève son premier roman à seize ans. Il a vu trois de ses poèmes publiés dans Les cahiers de poésie 4, avant de faire publier son recueil Délires Poétiques aux éditions Azimuts en 2007. En 2011, il fait publier son roman Twiggy chez Mon Petit Éditeur.
    Guillaume Grigolato, né en 1988, a eu l'idée d'écrire le roman Young project en 2012, année de son décès.

  • Une flânerie contemplative, romantique, parfois mélancolique sur les chemins de mots choisis...
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Pour découvrir l'univers de Christophe Kittler, il faut partir du monde sensible de sa musique et déguster ses oeuvres sur toutes les plateformes musicales.
    Son amour du travail bien fait et de la lecture l'a amené à jouer avec notre belle langue française, et quoi de mieux que la poésie pour faire flirter sens et sonorités.
    Seul un musicien dans l'âme arrive à ce point à nous faire pénétrer dans un champ poétique où chaque mot a été minutieusement élu.

  • Sa femme plongée dans un coma végétatif, l'écrivain Jacques Tessier voit sa vie basculer. Il décide alors de tout quitter pour partir sur cette pensée : trouver le littoral où ils auraient aimé s'installer. Durant cette quête, nous vivons ses intériorisations, des moments d'existence, des rencontres ; nous marchons avec lui.
    « Sandrine avait choisi d'imiter les peintres anciens comme les paysages de Zhang Zongcang... »
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Nathalie Réal, née en Périgord, partage sa vie entre son port d'attache en Charente-Maritime et la Tunisie. Également haijin, certains de ses haïkus sont traduits en japonais et en arabe.

  • Anna a six ans et demi lorsque le « Visrus » envahit notre pays. Pour elle, comme pour ses parents et son grand frère, commence le temps du confinement.
    Désormais, l'école, le sport, le travail de Maman et les loisirs se feront dans le salon.
    Les sorties sont, elles aussi, comptées et surtout il n'est plus possible de voir ses amies.
    Anna raconte son nouveau quotidien. Concernant le virus, Anna hésite : c'est vrai, il fait beaucoup de mal autour de lui, mais pour elle, c'est un véritable héros capable de retenir sa mère à la maison et de faire fermer son école !
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Christine Lorentz est née dans le sud de la France, à Nice. Elle est aujourd'hui consultante en management.
    Passionnée depuis toujours par la magie des mots, elle aime conter des histoires à ses deux enfants et à ceux de ses amis.
    Le « visrus » : Le temps du confinement est la première production littéraire qu'elle a souhaité partager.

empty