Langue française

  • Le roman d'amour... et de vie de Simone Signoret et Yves Montand Nouv.

    Simone Signoret et Yves Montand sont nés en 1921. Le livre célèbre le centenaire de leur naissance et offre l'occasion de les honorer et de les faire revivre. Il ne propose pas d'évoquer leur carrière magistrale mais leur vie de femme et d'homme. Le milieu familial où ils ont vu le jour. La confrontation avec la misère et la lutte pour s'imposer dans la vie.
    Avec une plume inspirée et chaleureuse, l'auteur nous propose d'attacher nos pas aux leurs. De saisir leur complicité et les codes qui gouvernaient leur mode de vie. De s'interroger, en compagnie de l'astrologue Martine Barbault, s'ils devaient se rencontrer - étaient-ils destinés l'un à l'autre ? De les suivre dans la dénonciation des injustices et les combats qu'ils ont menés sans relâche, avec un courage et une détermination exemplaires. Ce livre permet d'aller à la rencontre du couple qui compte parmi les plus célèbres du XXe siècle.

  • Héloïse et Abélard se sont aimés il y a exactement neuf siècles. Leur liaison a commencé en 1115 et cependant, aujourd´hui encore, elle nous parle comme si l´empreinte du temps n´existait pas. Parce qu´au-delà d´une banale affaire de séduction entre un professeur et son élève, perdurent des sentiments d´une modernité exceptionnelle. Les lettres qu´ils s´écrivent pourraient être les nôtres : on y retrouve, comme pour n´importe quel couple, des mots tendres, des attentions délicates, mais aussi des préoccupations quotidiennes, des fâcheries et des réconciliations. Éperdument éprise d´Abélard, Héloïse bouscule les codes de son époque en revendiquant son droit au plaisir charnel et surprend par la fougue avouée de son érotisme. Malgré les plus cruelles épreuves qui ont jalonné leur vie, elle ne cesse de proclamer son amour sincère et désintéressé pour Abélard. Ne soyons pas surpris que cette passion libérée des conventions ait franchi la barrière du temps et nous émeuve encore aujourd´hui.

  • De 1940 jusqu'en 1944, trois mille enfants juifs de France ont été cachés, pour la majorité d'entre eux par des familles françaises ou dans des couvents, afin d'échapper à la barbarie nazie. Enfermés dans leur tête, mais visibles au milieu des autres, ils ont vécu la détresse, l'abandon, l'obligation de se surveiller en permanence pour ne pas être dénoncés. Après la guerre, ils n'ont trouvé que des cendres. Des parents et grands-parents morts dans les camps d'extermination, des maisons habitées par d'autres. Parfois, pas même une photographie pour dessiner le visage de ceux qui avaient disparu. Ce sont ces enfants cachés devenus adultes que Raphaël Delpard a rencontrés et longuement interrogés, afin de porter à la connaissance de la mémoire collective ce que fut la tragédie de ces enfants... ... sans oublier les onze mille autres, déportés de France et exterminés dans les chambres à gaz.

empty