Histoire

  • Que savait Pie XII des atrocités commises pendant la guerre et quand en a-t-il été informé ?
    Le Saint-Siège a-t-il fait tout ce qui était en son pouvoir pour secourir les victimes de la barbarie nazie ?
    Les archives inédites de la Secrétairerie d'État du Saint-Siège révèlent pour la première fois leurs secrets sur le rôle de Pie XII et du Vatican pendant la Seconde Guerre mondiale : correspondance avec le président Roosevelt dans le but d'empêcher l'escalade de la guerre ; soutien du pape au réseau de l'Escape Line romaine (filière d'évasion) pour venir en aide aux plus persécutés ; tentatives diplomatiques du Saint-Siège d'infléchir la politique du IIIe Reich ; rejet des lois anti-raciales de Pétain ; organisation en urgence de baptêmes pour sauver des milliers de Juifs de la déportation, ou encore dénonciation de prêtres nazis au pouvoir en Slovaquie.
    Ces documents uniques mettent en lumière l'influence souterraine du Vatican et le rôle crucial joué par le pape dans l'Europe occupée par les nazis. C'est la diplomatie " douce " dans ce qu'elle a de plus fort.

  • Les expériences médicales réalisées sur les déportés des camps de concentration sont l'un des chapitres les plus atroces de l'histoire nazie.
    Des médecins allemands, des professeurs d'université choisis par Himmler et encouragés par Hitler, renièrent toutes les règles morales de leur profession et utilisèrent ce " matériel humain voué à l'extermination ".
    Des sept ou huit mille cobayes, moins de cinq cents sont rentrés chez eux. L'auteur a recherché et retrouvé ces survivants. Leur témoignage et le dépouillement d'archives pour la plupart inédites ont permis à Christian Bernadac de retracer la monstrueuse histoire de ces " essais thérapeutiques " et d'évoquer la souffrance des déportés sacrifiés.

  • La bibliothécaire d'Auschwitz : l'histoire vraie
    Dita Kraus n'a que quatorze ans lorsqu'elle devient la bibliothécaire d'Auschwitz. Grâce à elle, les enfants s'évadent par la lecture. Dans son bloc, un autre jeune homme accomplit des miracles, il s'appelle Otto et réalise des tours de magie...
    À la Libération, Otto et Dita se marient et sont emportés par le vent de l'histoire qui les conduit de Prague aux kibboutz d'Israël pour échapper aux Soviétiques.
    Sa vie durant, Dita est restée une passeuse de savoir. Elle s'est battue pour l'éducation des esprits en devenant professeure, puis en allant témoigner aux quatre coins du monde afin d'honorer la mémoire des victimes de la Shoah et éviter que de telles atrocités se reproduisent.

  • Terminus Auschwitz

    Eddy De Wind


    Nous savons que pour nous il n'y a qu'une issue, qu'un moyen d'échapper à cet enfer barbelé : la mort.

    Déporté à Auschwitz en 1943, Eddy de Wind, médecin et psychiatre néerlandais, est affecté au baraquement 9 où officie le Dr Mengele, l'Ange de la mort. Dans le Block voisin, de prétendus scientifiques conduisent d'abominables expériences sur les prisonnières, parmi lesquelles la femme qu'il aime, Friedel. En 1944, quand l'armée russe approche et que les Allemands forcent les prisonniers survivants aux funestes " marches de la mort ", Eddy se cache. Dans le camp abandonné, il écrit, pour l'Histoire, ce qu'il a vu et enduré. Ce sera Terminus Auschwitz, l'un des rares témoignages intégralement rédigés dans l'enceinte du plus grand centre d'extermination du IIIe Reich.
    Comprenant des photos de la vie d'Eddy avant, pendant et après l'Holocauste, ce récit poignant est à la fois un témoignage des atrocités perpétrées à Auschwitz, l'histoire d'un amour né et grandi dans l'enfer ainsi qu'une réflexion crue sur le genre humain.

  • - 33%

    Cela commence au VIe siècle avant notre ère par la création idyllique de Marseille, et se termine de nos jours aux portes du tunnel sous la Manche. Entre-temps, on aura vu surgir les richesses d'une ville celte en Bourgogne, les bateaux transportant sur la Seine le précieux étain de Cornouailles, les voies très convoitées de l'ambre, du sel et du fer, et mille autres témoins du passé. À chaque étape ses vestiges : un éléphant d'Hannibal dessiné dans une grotte de la Drôme, une tour romaine miraculeusement conservée dans les sous-sols d'un supermarché de Strasbourg, ou le château des comtes de Toulouse mis au jour en creusant un parking sous le palais de justice !
    L'Histoire s'inscrit au fil des routes - une par siècle -, et Lorànt Deutsch nous raconte la vie, au fil des jours. Celle des grands de ce monde comme celle des plus humbles habitants. Chaque siècle, riche d'événements, nous en livre les traces palpables et son lot d'anecdotes romanesques.
    Des chemins empierrés gaulois aux chaussées de monsieur Mac Adam en passant par les fleuves et le rail, savourez les révélations d'un parcours où des populations se sont rencontrées, affrontées puis finalement apprivoisées pour fonder et construire un pays.


  • Préface d'Annette Wieviorka

    Des femmes sans nom, sans vêtements, le crâne rasé. Des objets. Des mannequins nus. Dans l'enfer d'Auschwitz, les femmes déportées ont connu les conditions de vie inhumaines, la violence des gardes, mais aussi l'entraide et la résistance. Rassemblant des témoignages de rescapées, Christian Bernadac retrace le quotidien de ces femmes prisonnières à travers les histoires de Mala, Danielle, Regina et toutes ces autres, anonymes ou non, qui livrent ici un chapitre essentiel de l'Histoire.

  • Jamais personne, jusqu'à présent, n'avait raconté la vie de Fidel Castro " vue de l'intérieur ". Chargé de la protection du Líder máximo pendant presque deux décennies, Juan Reinaldo Sánchez a pu découvrir les arcanes de cette vie cachée. Car tout est caché, autour de Castro, du village fantôme où s'entraînent les guérilleros de plusieurs continents jusqu'à sa fortune colossale - immense parc immobilier, île paradisiaque ignorée des Cubains et mainmise sur l'argent public - en passant par ses relations avec sa famille et ses neuf enfants issus de cinq unions.
    Ce livre révèle d'innombrables secrets d'État et les multiples facettes du monarque cubain : chef de guerre génial au Nicaragua et en Angola, autocrate paranoïaque dans son pays, maître espion hors norme, diplomate machiavélique, maniaque des enregistrements ou encore complice des trafiquants de drogue. On croyait tout savoir de l'aventure cubaine et de Fidel Castro Ruz. Il nous faut désormais reconsidérer notre vision des choses à l'aune de ce témoignage exceptionnel.

  • La parole du pape a toujours eu une place importante dans la vie des sociétés chrétiennes, même si la séparation de l'Église et de l'État, en 1905 en France, a remis en cause cette position. Aujourd'hui, sans réel pouvoir, leur parole est fondatrice et attendue sur tous les sujets. De Léon XIII à François, ce livre met en lumière l'évolution du Saint-Siège sur des thématiques importantes qui ont traversé le xxe siècle, période charnière pour la papauté où se dessine la figure de l'Église contemporaine. Patrie et paix, la construction de l'Europe, le dialogue interreligieux, autant de sujets qui illustrent les profondes mutations de la société ainsi que la permanence et l'évolution du message papal. Nous vous proposons ici de redécouvrir l'impact de la pensée de ces représentants de Dieu sur Terre et l'empreinte de leurs grands discours sur le monde. Les discours fondateurs des papes de 1878 à nos jours

  • " Sans honneur, il n'y a pas de véritable courage. Le talent d'un militaire ne peut s'épanouir qu'en défendant la cause juste de la liberté et de la patrie. " - Fidel Castro Dans ce deuxième tome, Fidel Castro révèle, à travers sa foisonnante correspondance et de façon méticuleuse, la suite de la révolution cubaine. Du 6 août 1958, lorsque la guérilla vainquit les troupes de Batista à Las Mercedes, au 1er janvier 1959, quand les tirs cessèrent entre les deux camps, Fidel Castro a adressé quotidiennement de nombreuses lettres aux responsables des troupes rebelles, notamment au Che, à Almeida, à Suñol... Il a aussi lu des communiqués à l'antenne de Radio Rebelle. Ces différents messages témoignent de cinq mois de lutte sans relâche, durant lesquels il assume seul toutes les tâches : organiser les finances, désigner les équipes, donner des ordres aux bataillons, distribuer les armes... Au fil des pages, le lecteur plonge au coeur des événements qui ont conduit les révolutionnaires au triomphe de la liberté.

  • À la British Library se trouve un manuscrit écrit en syriaque, datant des premiers temps de l'Église, copié par un moine anonyme qui évoque son " sens caché ".
    Pour la première fois, L'Évangile oublié offre au grand public la traduction de ce texte unique que Simcha Jacobovici et Barrie Wilson ont réussi à décoder.
    Le manuscrit raconte l'histoire vraie de la vie de Jésus et révèle la confirmation de son mariage avec Marie Madeleine, le nom de leurs deux enfants, ainsi qu'un complot pour attenter à leur vie. Il met également au jour les liens noués par Jésus avec les grandes figures politiques de l'Empire romain, de même que l'existence d'un mouvement religieux antérieur à l'Église de Paul : l'Église de Marie Madeleine.
    À la fois enquête historique et aventure moderne, L'Évangile oublié dévoile des secrets cachés depuis des siècles !

  • Le 12 mai 1969, par une nuit glacée, la police spéciale sud-africaine fait irruption dans la demeure de Winnie Mandela à Soweto et l'arrête, sous les yeux de ses deux filles, alors âgées de neuf et dix ans.
    Interpellée parmi d'autres militants anti-apartheid, l'épouse de Nelson Mandela va passer en prison 491 jours, durant lesquels elle tiendra un journal quotidien.
    Confisqué à sa libération, puis retrouvé 40 ans plus tard, ce journal décrit les conditions abominables de sa détention qui l'ont amenée au bord du suicide.
    Seule lueur d'espoir, les lettres de Nelson Mandela qu'elle a reçues clandestinement.
    Ce journal et cette correspondance inédite permettent de mieux cerner l'intelligence et la grandeur d'âme de ces deux figures fortes de l'histoire du xxe siècle, mais aussi de mettre au jour le courageux combat de Winnie, souvent occulté par la célébrité de son grand homme.

  • Le livre qui a inspiré la nouvelle série de Steven Spielberg et Tom Hanks 1942. Les Américains sont entrés en guerre et prêtent main-forte à l'Angleterre, pour résister aux terribles avancées nazies. Parmi les troupes engagées en Europe, les bombardiers de la 8e Air Force, à peine âgés de 18 ans, vont mener le plus grand combat aérien de la Seconde Guerre mondiale.
    Trois années durant, aux côtés des Alliés, ils rivalisent d'audace stratégique : attaques en plein jour, destructions des raffineries de pétrole, gares de triage ou usines, privant ainsi l'ennemi de ressources.
    Mais l'héroïsme se paie cher. Beaucoup y laisseront leur vie, les jeunes prisonniers découvriront l'horreur des stalags, tandis que ceux qui réchapperont de l'enfer, traumatisés, devront être envoyés dans des centres de convalescence...
    Qui étaient ces " gamins " qui ne connaissaient rien à l'aviation avant d'arriver sur le sol anglais et se sont portés volontaires dans une guerre qui pourtant ne menaçait pas leur territoire ? Tous - noirs ou blancs -, étudiants de Harvard, paysans, ou futures stars du cinéma telles que Jimmy Stewart et Clark Gable, n'avaient qu'un seul but : mettre fin à cette guerre meurtrière.

  • En huit jours la France a basculé dans l'horreur : trois légionnaires tués de sang-froid. Un massacre dans une école juive - adultes et enfants pris indifféremment pour cibles, achevés à bout portant... et enfin l'assaut du RAID dans une barre HLM de la banlieue de Toulouse. Trente-deux heures de siège, une fusillade interminable et un nom devenu l'expression de la haine aveugle : Mohammed Merah.
    Jamais jusqu'alors les services secrets français n'avaient été confrontés à de tels actes de terrorismes, en apparence isolés mais aux ramifications bien plus complexes. Car l'affaire Merah est bien plus que l'histoire d'une course contre la montre pour stopper un tueur fou. C'est la remise en question de toute la grille de lecture des services du renseignement intérieur français qui jusque-là permettaient de repérer ces individus parfaitement intégrés dans nos sociétés... capables en quelques heures de basculer dans un terrorisme sans limites. Le profil de Merah, ses déplacements à l'étranger, sa vie au quotidien, la surveillance qu'effectua huit mois durant la DCRI : rien ne permettait de le faire entrer dans les profils habituellement connus des services secrets rompus depuis des années aux menaces fondamentalistes.
    Ce livre signé de deux des plus célèbres journalistes d'investigation relate en détail ces huit jours de terreur en apportant une lecture inédite et exclusive des faits - comment Merah par deux fois a pu échapper à la souricière mise en place par la police judiciaire pour rejoindre sa petite amie puis pour téléphoner à France 24 d'une cabine téléphonique sans être inquiété ce qui est ici confirmé ? Quelle fut précisément la teneur de son échange avec une journaliste de France 24 ? Un dialogue édifiant pour la première fois révélé dans son intégralité. En exclusivité également, les neuf heures d'échanges entre Merah et les négociateurs du RAID. Et aussi : quel détail a permis à la police de resserrer son étau ? Comment Merah s'était-il bâtit un vrai camp retranché dans son minuscule appartement...
    Bien plus que l'haletante traque d'un assassin illuminé, cette enquête fouillée - reposant sur des documents secrets auxquels seuls les auteurs ont pu avoir accès - remet en perspective de façon vertigineuse tout le travail de nos policiers et autres agents en France et à l'étranger pour bloquer la menace terroriste qui vient de franchir une étape supplémentaire dans l'horreur.

  • En confiant en 1956 à un éditeur italien son premier roman qu'il savait ne jamais pouvoir publier en Russie, le grand poète Boris Pasternak déclara : " Voici Le Docteur Jivago. Puisse-t-il faire son chemin dans le monde. " Publié d'abord en Italie, puis en France et dans toute l'Europe, le roman attire très vite l'attention de la CIA qui y voit une arme de propagande culturelle susceptible de peser dans la guerre froide et décide de réaliser dans le plus grand secret la première édition en russe. Au terme d'une haletante course de vitesse, un millier d'exemplaires sont distribués aux touristes russes venus visiter l'Exposition universelle de Bruxelles ! Le roman connaît un succès fulgurant en URSS, s'arrachant au marché noir.
    Épuisé, malade du coeur, Pasternak mourra dans la solitude en 1960. Mais des milliers de Russes assisteront à ses funérailles, défiant le KGB pour lui rendre hommage, et inaugurant ainsi la grande tradition russe de l'auteur dissident.

  • Une quête inouïe pour retrouver le journal du maître à penser d'Hitler
    Document historique d'une valeur inestimable, Le journal du diable constitue une plongée fascinante dans la pensée d'Alfred Rosenberg, l'ami intime d'Hitler et l'idéologue du nazisme, considéré comme l'initiateur de la solution finale qui consigna ce dont il fut le témoin et l'acteur de 1936 à 1944.
    Ces 400 précieuses pages d'archives inédites, pièces capitales du procès de Nuremberg, ont disparu mystérieusement avant même la fin des audiences : le procureur américain Robert Kempner, pourfendeur acharné des crimes du IIIe Reich était également un collectionneur d'archives nazies... À sa mort, le funeste journal passe de main en main : il traverse l'Atlantique et devient l'objet de toutes les convoitises. Un professeur le vole à une vieille dame en maison de retraite ; il est égaré dans une benne à ordure ; un archiviste rêve pendant dix-sept ans de se l'approprier... Jusqu'à ce que Robert K. Wittman, un ancien agent du FBI, le retrouve au printemps 2013, mettant ainsi fin à près de soixante-dix ans d'une quête acharnée.
    Sa redécouverte permet aujourd'hui de révéler les coulisses du nazisme, de la création du parti national-socialiste au suicide du Führer. Il relate entre autres les rencontres privées d'Alfred Rosenberg avec Hitler, Hermann Göring et Heinrich Himmler. Il décrit également les conséquences de l'invasion de l'Union Soviétique, les arcanes de la solution finale ainsi que la vaste entreprise de pillage des livres et oeuvres d'arts à travers l'Europe occupée.

  • Miracle en Alaska

    Tom Rose

    7 octobre 1988. Un chasseur inuit découvre trois baleines
    prises au piège sous la banquise en Alaska. Aucun espoir ne
    semble permis pour elles. Mais contre toute attente, un
    formidable élan de solidarité va changer leur destin.
    Esquimaux, militaires, compagnies pétrolières, activistes de
    Greenpeace, et même l'URSS et les Etats-Unis, adversaires
    inconditionnels en pleine guerre froide, unissent leurs forces
    pour tenter le sauvetage le plus spectaculaire de tous les
    temps. Et après plusieurs jours de lutte acharnée contre des
    kilomètres de glace, le miracle se produit. Une extraordinaire
    leçon d'humanité et une ode à la vie.

  • Tout public
    Que savait Pie XII des atrocités commises pendant la guerre et quand en a-t-il été informé ?
    Le Saint-Siège a-t-il fait tout ce qui était en son pouvoir pour secourir les victimes de la barbarie nazie ?
    Les archives inédites de la Secrétairerie d'État du Saint-Siège révèlent pour la première fois leurs secrets sur le rôle de Pie XII et du Vatican pendant la Seconde Guerre mondiale : correspondance avec le président Roosevelt dans le but d'empêcher l'escalade de la guerre ; soutien du pape au réseau de l'Escape Line romaine (filière d'évasion) pour venir en aide aux plus persécutés ; tentatives diplomatiques du Saint-Siège d'infléchir la politique du IIIe Reich ; rejet des lois anti-raciales de Pétain ; organisation en urgence de baptêmes pour sauver des milliers de Juifs de la déportation, ou encore dénonciation de prêtres nazis au pouvoir en Slovaquie.
    Ces documents uniques mettent en lumière l'influence souterraine du Vatican et le rôle crucial joué par le pape dans l'Europe occupée par les nazis. C'est la diplomatie " douce " dans ce qu'elle a de plus fort.

  • Une enquête inédite sur les mystères de la voix Préface de Josef Schovanec Saviez-vous que chaque voix est unique, propre à chacun au point de constituer une véritable " empreinte ", non pas digitale mais vocale ? Formidable outil de communication, elle joue un rôle fondamental dans notre développement et nos relations à autrui. Elle trahit l'émotion, séduit ou irrite, blesse ou persuade...
    Nourri par les témoignages de professionnels de la voix, Christophe Haag nous invite à un voyage intérieur au centre de la parole humaine. Grâce aux éclairages et aux conseils d'experts reconnus, la voix n'aura plus de secrets pour vous et pourra, pourquoi pas, devenir votre meilleure alliée.
    " Sans jamais se prendre au sérieux, voici l'enquête la plus complète sur un sujet grave et aigu : la voix. " Nicolas Poincaré, journaliste " Christophe Haag dirige avec maestria ce livre choral qui décrit avec précision, humour, intelligence et poésie toutes les facettes de ce merveilleux instrument qu'est la voix humaine. " Dr Elizabeth Fresnel, médecin phoniatre

  • Ce Carnet de route permet de suivre presque au jour le jour un peu plus de deux années (de mai 1916 à juillet 1918) de la vie au front d'un jeune engagé volontaire qui, à vingt ans à peine, a participé avec beaucoup de courage et de patriotisme aux batailles les plus meurtrières de la Première Guerre mondiale, notamment à Verdun et au Chemin des Dames.
    Élaboré à partir des lettres qu'il avait alors écrites à ses parents, calligraphié et illustré par ses soins quelque trente ans plus tard, son récit montre toute l'horreur d'un conflit dans lequel tant de combattants ont perdu leur jeunesse et leur existence, mais il le fait sans amertume ni emphase, et n'en suscite que plus d'émotion.
    Alors qu'il n'était ni historien ni écrivain, Léon-Antoine Dupré a écrit ici un livre bouleversant, propre à s'ancrer dans la mémoire d'un très large public aussi bien comme un document historique que comme une oeuvre pleine d'humanité.
    UN TÉMOIGNAGE INESTIMABLE POUR LA CÉLÉBRATION DU CENTENAIRE DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE

  • Le 21 octobre 1981, à Marseille, le juge Pierre Michel est assassiné, en pleine rue, à l'âge de 38 ans. Les " exécuteurs " ont été condamnés. Pour les commanditaires, c'est une autre histoire. Jean-Marie Pontaut et Éric Pelletier, journalistes d'investigation, ont mené pour ce livre une enquête scrupuleuse, consulté l'intégralité du dossier judiciaire, interrogé des dizaines de témoins de cette affaire...
    Le portrait d'un homme Le roman d'une ville La chronique d'une époque À Marseille, en ce temps-là, les truands tiennent le haut du pavé. Les caïds de la drogue attirent le beau monde dans leurs établissements nocturnes, " rendent service " aux politiciens, sont pratiquement intouchables...
    Venu de l'est de la France, l'incorruptible juge Michel n'apprécie pas ce folklore. Il traque les Parrains locaux et débusque les laboratoires où l'on continue de fabriquer l'héroïne la plus pure, avant de l'exporter dans le monde entier. De l'Arizona à la montagne Sainte-Victoire, du Liban à Palerme, il va se faire ainsi une kyrielle d'ennemis qui ont toutes les raisons de vouloir sa mort.
    Les auteurs ont suivi à la trace chacun des personnages impliqués dans ce drame, et leurs incroyables trajectoires font de ce document exceptionnel un véritable polar.

  • " Les grands livres touchent tout le monde ", disait celui qui a révélé Francis Scott Fitzgerald, Ernest Hemingway - lequel lui dédia Le Vieil Homme et la Mer -, ou encore Thomas Wolfe. Maxwell Perkins (1884-1947) fut pour ses auteurs à la fois leur premier critique, leur manager, leur soutien financier, leur psychanalyste et leur ami. Mais jusqu'à aujourd'hui, cet homme n'en restait pas moins un mystère. Dans cette toute première biographie à explorer la vie du plus grand éditeur américain, Scott Berg nous entraîne dans les coulisses de la création littéraire et des relations entre Perkins et les plus grands écrivains du xxe siècle. Mais on le découvre aussi dans son intimité, à travers un mariage orageux, des excentricités attachantes, une liaison secrète. Une plongée inédite dans l'âge d'or de l'édition et dans l'univers d'un esprit libre. Un éditeur ne crée rien. Il libère les énergies. Max Perkins

  • Le récent coup de foudre du Président normal pour Julie Gayet a jeté une lumière crue sur les coulisses de la République, théâtre d'amours ravageurs. Dans cet univers, les passions sont plus intenses, les désillusions plus dures et les conflits d'intérêt

  • Los Angeles, 1946. Afin de lutter contre le crime organisé, une poignée de flics d´élite sont recrutés pour former une unité spéciale.

    Leur mission : débarrasser la Cité des Anges des gangsters venus de New York imposer leur loi dans l´eldorado californien.

    Leurs cibles : les boss de la Mafia tels que Bugsy Siegel, Jack Dragna le Sicilien, et surtout Mickey Cohen, le nouveau maître de tous les rackets.

    Leurs méthodes : les mêmes que leurs adversaires. Écoutes illégales, fabrication de preuves, faux témoignages et alliances avec des gangs rivaux. Tous les coups sont permis pour éradiquer le fléau qui met la ville à feu et à sang.

    Une seule règle : pas vu, pas pris. Ils opéreront dans le plus grand secret. Officiellement, ils n´existent pas.



    Paul Lieberman retrace le destin de ces hommes de l´ombre qui ont mené une guerre totale contre la Mafia pendant plus de dix ans. Il a rencontré les survivants, policiers ou gangsters, épluché rapports officiels et archives familiales, étudié des milliers de pages de documents, de lettres, de photos pour ressusciter à la perfection une époque où la Cité des Anges rimait avec meurtre, vengeance et héroïsme.

  • Henri IV, bon vivant, priapique et violeur : a levé une armée de 300 000 hommes pour les beaux yeux d´une blonde de 42 ans sa cadette. Louis XIV : ses folies amoureuses ont achevé de ruiner le royaume. Le Régent : ce partouzard a couché avec tout le monde, même avec sa fille. Louis XV : après des années de sagesse, est devenu pédophile. Napoléon Ier : 60 maîtresses officielles et des filles de toutes conditions livrées à chaque bivouac. Napoléon III : le meilleur client des maisons closes de Paris, et pourvu en actrices par le surintendant des spectacles.

    Traits communs ? Ils n´étaient pas nécessairement obsédés sexuels au départ, à croire que la fonction crée le besoin... Ils prennent, parfois de force, mais ils paient. Très cher.

    LES MAITRESSES DE LOUIS XIV ONT COUTE A L´ÉTAT PRESQUE AUTANT QUE LE CHATEAU DE VERSAILLES !

    Tôt ou tard, ils sont rongés par les maladies vénériennes... et les remords dévots. Et bien sûr, ils ont fait des enfants partout. On pourrait avancer sans grands risques que nous sommes tous, ou presque, de souche impériale et royale.

    Tout dans ce livre est vrai ! Henri de Romèges, écrivain rigoureux, n´a gardé de ses sources que les faits incontestables. Il n´empêche que l´ouvrage fourmille de scènes irrésistibles, où l´amour côtoie le cynisme, le raffinement le sordide, et le ridicule le tragique. Et qu´à la lecture de cette chronique sexuelle débridée, nos dirigeants actuels font figure d´enfants de choeur !

empty