Monsieur Toussaint Louverture BD

  • PRIX DU MEILLEUR ALBUM / FAUVE D'OR ANGOULÊME 2019 GRAND PRIX DE LA
    CRITIQUE 2019 PRIX EISNER DU MEILLEUR ALBUM 2018. Chicago, fin des
    années 1960. Karen Reyes, dix ans, adore les fantômes, les vampires
    et autres morts-vivants. Elle s'imagine même être un loup-garou: plus
    facile, ici, d'être un monstre que d'être une femme. Le jour de la
    Saint-Valentin, sa voisine, la belle Anka Silverberg, se suicide
    d'une balle en plein coeur. Mais Karen n'y croit pas et décide
    d'élucider ce mystère. Elle va vite découvrir qu'entre le passé
    d'Anka dans l'Allemagne nazie, son propre quartier prêt à s'embraser
    et les secrets tapis dans l'ombre de son quotidien, les monstres,
    bons ou mauvais, sont des êtres comme les autres, ambigus, torturés
    et fascinants. Journal intime d'une artiste prodige, Moi, ce que
    j'aime, c'est les monstres est un kaléidoscope brillant d'énergie et
    d'émotions, l'histoire magnifiquement contée d'une fascinante enfant.
    Dans cette oeuvre magistrale, tout à la fois enquête, drame familial
    et témoignage historique, Emil Ferris tisse un lien infiniment
    personnel entre un expressionnisme féroce, les hachures d'un Crumb et
    l'univers de Maurice Sendak. À travers ce livre, Emil Ferris tisse de
    courage, de force, de résilience, l'étendard de ceux qui survivent,
    de ceux qui se relèvent et ne veulent plus se taire. Et si ce n'est
    pas oeuvre autobiographique tout y est néanmoins vrai. La clé de ce
    projet est la différence, et Emil Ferris l'a écrit pour les
    minorités, l'a dessinée pour la liberté d'être ce que l'on veut,
    humainement et intimement, et l'a porté envers et contre tout pour le
    droit d'être la femme que l'on veut. Et c'est pour ça que Moi, ce que
    j'aime, c'est les monstres nous frappe si fort aujourd'hui, car il
    s'adresse à nous, à nos problèmes, à notre monde.

  • Et s'il existait des individus capables de manipuler la mémoire des
    autres ? Et si certains, en ayant accès aux pensées des êtres vivants
    à proximité, pouvaient prédire le futur ? Et si quelqu'un,
    visualisant le moindre défaut dans chaque chose, bâtiment, arme ou
    homme, s'en servait pour la détruire ? Et si toutes ces personnes aux
    pouvoirs terrifiants étaient réunies au sein d'une même agence
    gouvernementale qui agit dans l'ombre ? Entrez dans l'univers
    fascinant et paranoïaque du MIND MANAGEMENT, préparez-vous à douter
    de tout, à suivre des pistes que vous avez déjà suivies, à vous
    battre contre des ennemis immortels, à parler avec des dauphins, à
    remonter les méandres du MIND MANAGEMENT aux quatre coins du globe
    pour répondre à cette simple question : qui êtes-vous en vérité ?
    Lexington, Missouri. Meru Marlow se réveille dans son appartement.
    Plus rien dans son frigo, plus d'eau au robinet, une pile de factures
    en retard. Elle allume la télévision, on y passe un documentaire sur
    les passagers du mystérieux vol 815. Ça lui donne une idée pour son
    prochain livre. Elle se lance sur les traces laissées par l'unique
    passager manquant à la descente de l'appareil, le mystérieux Henry
    Lyme. Ses investigations la conduise bientôt sur la piste d'une
    organisation secrète agissant dans l'ombre grâce à des agents dotés
    de pouvoirs de manipulation psychique, le MIND MANAGEMENT. Indice
    après indice, rebondissement après rebondissement, elle comprend que
    son implication dans le MIND MGMT est bien plus importante qu'elle ne
    l'a imaginé.

  • Et s'il existait des individus capables de manipuler la mémoire des
    autres ? Et si certains, en ayant accès aux pensées des êtres vivants
    à proximité, pouvaient prédire le futur ? Et si quelqu'un,
    visualisant le moindre défaut dans chaque chose, bâtiment, arme ou
    homme, s'en servait pour la détruire ? Et si toutes ces personnes aux
    pouvoirs terrifiants étaient réunies au sein d'une même agence
    gouvernementale qui agit dans l'ombre ? Entrez dans l'univers
    fascinant et paranoïaque du MIND MANAGEMENT, préparez-vous à douter
    de tout, à suivre des pistes que vous avez déjà suivies, à vous
    battre contre des ennemis immortels, à parler avec des dauphins, à
    remonter les méandres du MIND MANAGEMENT aux quatre coins du globe
    pour répondre à cette simple question : qui êtes-vous en vérité ? Le
    MIND MANAGEMENT n'est plus, vive le MIND MANAGEMENT ! Trop dangereux
    et abandonnés par leur gouvernement, des agents aux immenses pouvoirs
    sont dispersés dans la nature. Anonymes, parfois même dormants, tous
    tentent de survivre. Sans le savoir, une magicienne capable d'altérer
    la réalité, une épouse modèle lourdement armée et des artistes de
    cirque aux capacités extraordinaires deviennent des ressources
    précieuses dans un conflit inéluctable. Une guerre entre l'Effaceur,
    autoproclamé dirigeant du nouveau MIND MANAGEMENT, et Henry Lyme, le
    renégat qui lutte pour éradiquer l'organisation. Mais finalement le
    destin de tous n'est-il pas entre les mains de Meru ? Après avoir
    recouvré la mémoire, celle-ci tente désormais de trouver sa place en
    parcourant le monde et le rôle qui lui reste à jouer dans la bataille
    finale.

  • À Diablerouge, à la frontière avec le Canada, dans les années 1960,
    le célèbre Inspecteur Gould se trouve confronté à une vague de
    criminels singuliers sévissant dans sa ville : une voleuse de chaises
    proustiennes, un pickpocket amnésique, un don juan aux mille visages...
    Saura-t-il résoudre toutes ces affaires ? Décèlera-t-il les liens
    entre elles ? Comprendra-t-il que, dans l'ombre, un être diabolique
    arme patiemment un piège destiné à l'anéantir, lui et ses idéaux?
    Matt Kindt, auteur des magnifiques Super Spy et L'histoire secrète du
    géant, porte un regard lucide et plein d'empathie sur des criminels
    qui, à travers leurs méfaits, cherchent davantage un sens à la vie
    qu'à s'enrichir. Roman graphique machiavélique et irrésistible jeu de
    piste livrant une réflexion sur l'art et la morale, Du sang sur les
    mains doit autant à Usual Suspects et Memento qu'à Sherlock.

empty