Motifs

  • L'appel de la forêt

    Jack London

    • Motifs
    • 30 Novembre 2006

    oeuvre maîtresse de Jack London, ce roman fait revivre la vie des pionniers dans le Grand Nord, plongeant le lecteur dans l'univers des chercheurs d'or. On ne se lasse pas de relire les aventures du chien Buck, animal courageux au destin hors du commun. Vendu à plus de six millions d'exemplaires aux Etats-Unis, traduit en une vingtaine de langues, L'Appel de la forêt n'est pas seulement un classique de la littérature d'aventures, mais l'occasion pour Jack London d'exprimer sa vision du monde. À travers l'histoire de Buck, l'auteur du Talon de fer condamne aussi l'oppression du plus faible et l'injustice au profit de valeurs comme la solidarité, la ténacité et la fraternité.

  • La prairie

    James Fenimore Cooper

    • Motifs
    • 30 Novembre 2006

    La Prairie, l'un des meilleurs romans du cycle Bas-de-cuir, suite et fin du Dernier des Mohicans, nous entraîne dans les plaines de l'Ouest américain, à l'époque des pionniers, des convois et des attaques indiennes. Natty Bumppo est maintenant un vieil homme qui erre dans la prairie, toujours accompagné de son chien Hector, Il croise sur son chemin un convoi d'émigrants qu'il sauve des Indiens ; c'est le début d'une longue série de péripéties... Fils de colon lui-même, James Fenimore Cooper a su rendre compte dans ses romans de la destinée de l'homme de la frontière et exprimer avec force le conflit entre nature et civilisation.

  • Seul roman achevé d'Oscar Vladislas de Lubicz-Milosz (1877-1939), le grand écrivain lituanien d'expression française, L'Amoureuse Initiation fait figure, comme d'autres oeuvres de l'auteur, d'autobiographie lyrique. Parce que l'ouvrage possède les qualités littéraires les plus éminentes, il est de ceux qui confèrent à Milosz une actualité que les ans n'entament pas. Situé dans la Venise cosmopolite et décadente du XVIIe siècle, L'Amoureuse Initiation, plus qu'une évocation d'un lieu littéraire par excellence, est un récit sur la passion, dont la tendresse et la jalousie formeraient comme les deux pôles, à l'image d'une ville qui est à la fois celle de la fête et de la fin des choses.

  • Dans l'évocation de la journée d'une adolescente à la veille de la Seconde Guerre mondiale comme dans la description d'un hospice durant le conflit, Dazai fait preuve de toute sa drôlerie, sa délicatesse et son cynisme. En partie autobiographique, ces deux nouvelles sont inédites en français.
    Né en 1909 dans une famille riche et puissante, Osamu Dazai mena, jusqu'à son suicide en 1948, une vie folle et désespérée. Il est considéré comme un écrivain majeur du xxe siècle au Japon.

  • Peredonov, professeur dans une petite ville russe, n'est obsédé que par une chose : son avancement social. Méprisant, hautain, infect avec ses semblables, son égoïsme et son enfermement tragique forment la matrice d'une figure diabolique. Un démon de petite envergure est un classique de la littérature russe du début du xxe siècle.
    Traducteur, poète et romancier, Fiodor Sologoub (1863-1927) est un écrivain russe.

  • Au bagne ned

    Londres A

    • Motifs
    • 28 Mars 2012

    Cayenne. Guyane française. Le bagne. C'est l'absolue folie d'une institution qu'Albert Londres, missionné par sa rédaction, va découvrir, entre l'Ile du diable et l'Ile du Salut. Dans cet espace d'exotisme et de misère crue, c'est derrière les barreaux que se rencontrent les hommes. Les tatoués, les parias, les bandits, innocents et criminels, ils sont tous là, inoubliables. Enquête, reportage, Au bagne est un de ces livres majeurs qui, par sa vérité, force les choses. Un an après sa parution, la France fermait pour toujours les portes du bagne.

  • À la fin du XIXe siècle, le peintre Paul Cézanne abandonne sur le bord d'un chemin une toile figurant la montagne Sainte-Victoire en flammes. En août 1989, la Sainte-Victoire est dévastée par un incendie. Pour Sarah et Thomas, un couple dont l'union vacille, cet événement est la source d'une expérience essentielle : le passé qui resurgit, le leur et celui de ce coin de terre détruit. Ce roman est le récit d'une double quête : celle de ce tableau doté de pouvoirs étranges et celle de Thomas qui cherche aussi, à travers le monde et l'histoire de quelques vies, un sens à cette énigme.
    Bernard Fauconnier est romancier. Il a également publié plusieurs biographies, parmi lesquelles Platon (Folio biographies, 2019).

  • Fantômes du japon

    Lafcadio Hearn

    • Motifs
    • 20 Avril 2007

    La cinquantaine d'histoires recueillies par Lafcadio Hearn (1850-1904) d'après le folklore japonais révèlent un éventail thé­matique très ouvert, allant du conte de fées aux histoires d'ogres et de vam­pires... Mais l'imaginaire japonais ne force pas seulement les portes de la mort, il entrouvre aussi celles de la réincarna­tion, thème ignoré du folklore occidental, où s'affirme la coloration religieuse qui caractérise le fantastique japonais. Des réincarnations à l'apparence de métamor­phoses qui laissent à leurs victimes un espoir immense, à échelle de l'infini dans lequel elles se perdent. Un sentiment de tragique inséparable de l'espoir, telle est la morale que Lafcadio Hearn invite le lecteur à tirer. Comme il l'avait tirée lui-même en trouvant au Japon l'apaisement. Traduit de l'anglais par Marc Logé Préface de Francis Lacassin Né en 1850 en Grèce, d'un chirurgien de la marine anglaise et d'une Grecque ; abandonné très tôt par son père puis par sa mère, élevé au Pays de Galles par une vieille tante, éborgné dès l'adolescence par un accident qui le coupa un peu plus des autres, Lafcadio Hearn est le déraciné type. Rejeté par sa famille anglaise, à 16 ans, il sera livré à lui-même et à la misère de bonne heure. Emigré aux Etats-Unis à vingt et un ans, il y connaît, malgré divers emplois dans le journalisme, une existence misérable. En quête d'un idéal inaccessible, et cherchant à s'identifier à une culture, il croit y parvenir lors d'un séjour de sept années à la Nouvelle Orléans, suivi d'une tentative d'établissement à la Martinique. Le hasard d'un reportage au Japon lui fait découvrir dans ce pays le havre de grâce qu'il n'espérait plus. Converti au bouddhisme, époux d'une japonaise qui lui donna plusieurs enfants, il connut un bref mais intense apaisement, dont le grand connaisseur avait deviné le sens en recueillant ces contes. C'est leur message d'espoir qu'il cherche ainsi à communiquer, sans rancune, à ces hommes d'Occident qui n'avaient pas su le reconnaître pour un des leurs.

  • Chronique de la vie de trois adolescents dans la Trieste des années 30, Les Régates de San Francisco fait partie des oeuvres majeures de Quarantotti Gambini, l'un des écrivains italiens les plus importants du xxe siècle. Comme souvent chez l'auteur, on retrouve traité dans ce roman son thème de prédilection : le passage de l'adolescence à l'âge adulte. Constitué autant de déceptions souvent cruelles que d'initiations et de confrontations avec le monde mensonger des adultes, ce roman est celui de la perte de l'innocence et de la découverte des compromissions.

  • Pecheurs de perles ned

    Londres A

    • Motifs
    • 28 Mars 2012

    Au large des côtes brulantes de la Corne de l'Afrique, Albert Londres observe, fasciné, l'aventure de ces hommes qui plongent à la recherche des huîtres perlières, pour parer la gorge des belles Occidentales. La misère des pêcheurs, la cécité, la surdité qui les affligent, le cynisme des courtiers et des systèmes politiques, mais aussi la poésie des sambouks de la mer Rouge et des marieurs de perles, les rêves de fortune... En 1931, le bourlingueur marche avec les pêcheurs de perles sur la trace des fées" et peint, le verbe haut et l'adjectif corrosif, des tableaux éblouissants du Yémen, de Djibouti-la-Jolie et de Bahrein l'inaccessible, qui ont des "perles au fond de la mer et des étoiles au fond des cieux".".

  • Un apostolat

    Albert T'Serstevens

    • Motifs
    • 18 Avril 2018

    De la formation d'un phalanstère à son éclatement sous le poids des individualités, l'aventure qui lie Pascal et ses camarades de jeunesse est celle de l'autogestion, de la communauté et d'un libéralisme absolu. Parfois jusqu'à l'absurde. C'est le récit d'une décomposition, de ce désenchantement que connaîtront, cinquante ans plus tard, les enfants de Mai 68. Roman visionnaire s'il en est, Un apostolat est le fruit d'une expérience de jeunesse qui sombre dans la tragédie.Ce roman est complété par l'essai magistral que Jean-Pierre Martinet lui consacra, Un apostolat d'A. t'Serstevens, misère de l'Utopie.
    Albert t'Serstevens (1885-1974), écrivain français d'origine belge, a publié de très nombreux récits, romans et essais. Il fait partie d'une génération d'écrivains voyageurs ayant traversé le xxe siècle.

  • Nord contre Sud

    Jules Verne

    • Motifs
    • 29 Juin 2006

    Dans le sud des Etats-Unis, en pleine Guerre de Sécession. James Burbank possède une vaste plantation en Floride et de nombreux noirs y travaillent librement, Burbank les ayant affranchis de leur condition d'esclaves. Les voisins de Burbank, dont le méchant Texar, ne l'entendent pas ainsi et le soupçonnent de sympathie pour l'armée nordiste. Burbank a donc fort à faire pour défendre sa plantation, sa famille et lui-même contre Texar, en attendant que les " fédéraux, nordistes, anti-esclavagistes, unionistes " ne viennent prendre le contrôle de la Floride. Dans ce roman, Verne se montre résolument anti-esclavagiste et laisse également voir toute l'admiration qu'il a pour le peuple américain. Publié en 1887 en deux parties, un an après la mort de son éditeur Hetzel, Nord contre sud fait partie des soixante-deux Voyages Extraordinaires.

  • Les années Foch

    Jean-Pierre Montal

    • Motifs
    • 10 Octobre 2018

    1995. Pierre, 20 ans, débarque à Paris pour retrouver la trace d'Anne, son amie d'enfance disparue. Ses recherches le mènent avenue Foch. Il découvre l'envers nocturne de cette luxueuse adresse ; des prostituées au club des gardiens d'ambassades et même Gérard de Villiers ou le musicien Prince... Tous se croisent dans cet univers parallèle fait de contre-allées, de recoins sombres et de secrets. Un drame lui permettra de découvrir la vérité sur son amie et de comprendre son parcours, celui d'une enfant perdue des années 1990, comme lui.
    Jean-Pierre Montal est écrivain et éditeur. Son dernier roman, Les leçons du vertige (2017), est paru aux éditions Pierre-Guillaume de Roux.

  • Après la chute

    Olivier Rey

    • Motifs
    • 7 Février 2018

    Alix, jeune doctorante en histoire médiévale, se heurte jour après jour au règne des chiffres, de la performance et de la quantité sur le monde. La jeune femme choisit l'exil volontaire pour donner un sens nouveau à son existence. Une quête de réalité et de salut, peinte avec ironie, qui passe par la nécessité de la littérature et de la poésie.
    Olivier Rey est chargé de recherche au CNRS. Il est notamment l'auteur d'Une question de taille, paru chez Stock en 2014 et de Quand le monde s'est fait nombre, paru en 2016 chez le même éditeur.

  • Il y a plusieurs entrées de lecture à ce roman. Raïssi, le personnage principal, y pénètre par une porte secrète après une découverte extraordinaire. Découverte qui bouleverse sa vie privée, approfondit son oeuvre d'artiste et sa relation avec la religion et le surnaturel. Un artiste mystique ? Oui, un initié aux secrets du monde islamique. L'histoire commence à Fès en 1897 et se termine à Mazagan en 1960. Raïssi voyage vers Dieu. Il explore le monde à la croisée des pays, des civilisations et des religions. Au-delà de l'Histoire incarnée dans la période coloniale et post-coloniale, rayonne la promesse de la tolérance...

  • La joie du soldat

    Victor Astafiev

    • Motifs
    • 27 Août 2015

    « En ce quatorze septembre de l'an mil neuf cent quarante-quatre, j'ai tué un homme à la guerre. Un Allemand. Un nazi. » Ainsi débute La Joie du soldat, roman confession, oeuvre tragique et truculente, sans équivalent dans les annales de la littérature russe.Engagé volontaire, Victor Astafiev fait la guerre comme simple soldat. Plusieurs fois blessé, plusieurs fois décoré, il en revient la rage au ventre, pour plonger dans la dégradante réalité soviétique de l'après-guerre. Une rage dirigée contre le système qui a « tué le peuple ». Astafiev devient écrivain contre la vérité officielle. Il se met à écrire pour dire comment des millions de « petits gars » comme lui ont « vraiment vaincu Hitler ». Seule la littérature, il en est persuadé, peut rendre intelligible cette indicible vérité.Une vérité qui, grâce au génie de Victor Astafiev, devient une prose étincelante, pleine de cette compassion propre à la grande littérature russe que Thomas Mann tenait pour sacrée.Paysan sibérien et écrivain hors du commun, Victor Astafiev est sans doute le dernier grand auteur russe du XXe siècle.Victor Astafiev (1924 2001) est l'auteur de nombreux romans et récits qui ont souvent pour thème la Seconde Guerre mondiale. Publié en 1998, La joie du soldat s'est tout de suite imposé comme un chef-d'oeuvre de la littérature russe contemporaine.Traduit du russe par Anne Coldefy-Faucard.

  • Le rempart

    Theodore Dreiser

    • Motifs
    • 18 Janvier 2017

    Quakers de stricte observance, Hannah et Rufus Barnes déménagent dans le New Jersey sans imaginer un seul instant que ce départ sera à l'origine de tant de bouleversements.Leur fils Solon, amoureux fou d'une jeune fille riche, Benecia Wallin, l'épouse malgré leur différence de milieu. Le jeune couple s'installe à Philadelphie où, grâce aux relations de sa belle-famille, il se voit offrir un emploi dans une banque dont les pratiques entrent rapidement en conflit avec son éthique. Il essaie d'intervenir contre l'immoralité et la rapacité de la banque, mais se heurte à un mur.Les valeurs morales issues de la tradition quaker sont également bafouées par ses propres enfants, son monde se désagrège...Publié à titre posthume, roman ultime, rageur et passionnant, Le Rempart clôt de manière magistrale l'oeuvre immense de Theodore Dreiser. Journaliste engagé, militant socialiste, romancier hors norme, Theodore Dreiser (1871 - 1945) est considéré comme le père de la littérature américaine du XXe siècle. Le grand critique et théoricien des lettres américaines H. L. Mencken dit que « Dreiser a joué dans la littérature américaine le rôle qu'a joué Darwin dans la biologie, il l'a transformée radicalement ». Les plus grands écrivains américains se sont, en effet, réclamés de son héritage. Traduit de l'anglais par Paul Roche

  • Fils d'évangélistes errants, Clyde Griffiths vit mal la mendicité dévote de ses parents. Devenu jeune homme, il trouve un emploi dans un hôtel de luxe, où la richesse des autres l'éblouit. Mêlé par insouciance à une sinistre affaire, il fuit la ville et se réfugie auprès d'un oncle fortuné, propriétaire d'une usine. Faible, vaniteux, ignorant, sensuel, attiré par le fruit défendu, Clyde séduit une petite ouvrière, Roberte Alden, qui le croit sincèrement amoureux d'elle. Mais lors d'une soirée chez son oncle, il est remarqué par la belle Sondra, une hautaine héritière qui s'éprend follement de lui. Clyde se voit déjà riche. Mais Roberte est enceinte. Blessée par son infidélité, elle le menace de scandale. Il décide de s'en débarrasser.Tels sont les ingrédients de ce roman policier et social, inspiré d'une affaire criminelle réelle. Son titre indique la portée que Theodore Dreiser lui attribue. Le cas Griffiths est pour l'auteur caractéristique d'un état des choses propre à l'Amérique, à la fois immorale et puritaine. Considéré aux États-Unis comme l'un des 100 plus grands romans jamais écrits en anglais, Une tragédie américaine a fait l'objet d'adaptations cinématographiques, dont le très célèbre film de George Stevens Une place au soleil, avec Elisabeth Taylor et Montgomery Clift. 
    Journaliste engagé, militant socialiste, romancier hors norme, Theodore Dreiser (1871 - 1945) est considéré comme le père de la littérature américaine du XX siècle. Le grand critique et théoricien des lettres américaines H. L. Mencken dit que « Dreiser a joué dans la littérature américaine le rôle qu'a joué Darwin dans la biologie, il l'a transformée radicalement ». Les plus grands écrivains américains du XXe siècle se sont, en effet, réclamé de son héritage.

  • Russie. 1963-1993, de Brejnev à Eltsine. Dans sa quête du sens de la vie et, aussi, de Cosette, le seul amour véritable de sa courte existence, le héros, Alexandre, le petit, le sans-grade, le « paumé », traverse, sans la comprendre, et animé de son seul instinct « d'amour et de mort », cette période charnière de la fin prochaine de l'Union soviétique et de l'éclatement de son empire, avec, pour tout avenir, la promesse improbable de l'arrivée d'une Russie dite « nouvelle ».« Ça c'est un roman ! » s'exclame le lecteur en refermant ce livre. Car il y a tout ici, absolument tout : l'amour et la solitude, le passé et l'incertain présent, le plus improbable avenir, la religion et son absence, la ville et la nature, l'histoire et le particulier, la Russie et le sentiment de celle-ci, ce vieux mystère irréductible, que tous les géants de la littérature russe ont tenté en vain, semble-t-il, de sonder. Elle est là, demeure, noyau caché et incandescent, et pourtant plus menacée par la sourde modernité, son éclatement absurde, qu'elle ne l'avait été par les coups de boutoir du communisme.L'auteur, un romancier qui sait lire les signes de son temps et un homme qui déchiffre les énigmes contradictoires de l'âme, bref un grand écrivain, nous fait vivre ici les bouleversements de la Russie post-Gorbatchev à travers la vie éclatée de son héros.Né en 1963, Alexis Varlamov est un écrivain russe, auteur de nouvelles et de romans. Il est aussi connu en Russie pour ses biographies de grands écrivains, dont celles de Tolstoï et de Mikhaïl Boulgakov.Traduit par Pierre Baccheretti

  • Un homme âgé, le narrateur, entreprend un voyage d'Anvers à Venise, voyage dont le lecteur pressent que ce pourrait être son dernier. À chaque étape il retrouve une connaissance. À Lunéville, en France, il revoit Martin,  jeune assistant social qui s'occupe d'handicapés mentaux. Avec Martin, c'est la thématique du rapport à l'altérité et une éthique de la différence qui est mise en jeu dans les histoires rapportées. Au lac de Constance, en Allemagne, le narrateur retrouve Anton, un ami cinéaste qui a rompu avec le milieu du cinéma. Incidemment il écrit aussi. Les anecdotes mises en scène ramènent ici à des questions sur le cinéma et la littérature. À Matrei am Brenner, petit village du Tyrol autrichien, il revoit son amie Louise, anthropologue à la retraite ayant parcouru le monde. La thématique sur laquelle se fondent leurs échanges est le rapport à l'autre et à sa culture en anthropologie. Enfin, à Vérone, en Italie, le narrateur retrouve Mirek, polonais d'origine et historien d'art. Là, c'est essentiellement le rapport à l'art plastique et à la peinture qui prédomine. Quand il arrive à Venise, le narrateur se retrouve seul avec lui-même, au terme de son voyage, au terme peut-être de sa vie. Mais une dernière rencontre remettra tout en jeu. L'auteur signe là un texte qui ouvre des chemins, éveille des curiosités, ranime souvenirs et correspondances, et dont on regrette d'avoir à tourner une dernière page ! Eric Pauwels est né en 1953 en Belgique. Cinéaste, il a déjà publié un premier roman, Le voyage de Gaspard, aux éditions de l'oeuvre en 2008.

  • Italie, printemps 40. Juste avant que la guerre n'éclate, alors que le blé mûrit dans les champs, Franco quitte le monastère bénédictin où il était novice et rentre à la Campanella, la ferme de ses parents: il sera paysan. Il y retrouve Piero, son frère, un jeune médecin aux idéaux élevés et à la profonde générosité, qui a manqué périr sur le front grec en se dévouant auprès des blessés.Lorsque l'Armistice est signée en septembre 1943 avec les Alliés, Piero décide de rejoindre les partisans cachés dans les montagnes proches qui organisent la résistance au fascisme et à l'occupation nazie. Il part avec Rondine, un singulier frère d'armes solitaire, qui préfère la compagnie des morts à celle des vivants. Leur route croise celle de toute une cohorte de combattants, aussi déterminés qu'attachants : le capitaine et ses hommes; Lupo et Ballila; Dom Benedetto qui suit, sans arme, les bandes dans leur lutte; Stalino, revenu de Russie, qui connaît déjà toute l'horreur nazie... Tous sont aidés par le père abbé du monastère, qui apporte soutien logistique et spirituel aux partisans, accueillant les blessés et cachant les fugitifs.À la Campanella, le temps passe, rythmé par les saisons et les exigences du travail de la terre. Le père, Benedetta, Toni, la Cecina, Maria... chacun fait sa part et secourt de son mieux les partisans quand il le peut, à l'instar de l'archiprêtre protégeant son mystérieux ami, le professeur. Mais Franco, qui ne participe pas directement à la lutte armée, se sent coupable devant l'héroïsme de ses proches et de tous ceux qui sont morts en résistance. Quel rôle lui a-t-il été dévolu? Saura-t-il interpréter chaque événement particulier à la lumière de la parole de Dieu, selon l'enseignement qu'il a reçu lors de son noviciat? Réussira-t-il à comprendre ce que l'on attend de lui, l'homme désarmé?À travers une kyrielle de personnages qui incarnent la vie de l'Italie rurale de cette époque, une magnifique fresque chorale qui s'achève dans les années soixante-dix, et qui, au-delà du roman, interroge le plus sincère et le plus profond de notre humanité.

  • « Le fil conducteur des quelque dix-huit communications peut se résumer de la façon suivante : mettre en évidence la vulnérabilité de l'individu devant ses frayeurs et les cheminements qu'il tente d'emprunter pour s'en protéger. « Nous avons pu voir évoluer les mentalités et les pratiques corrélatives dans leur lutte contre les influences, les maladies, les terreurs. Nous avons participé aux fêtes, aux rires qui, dans l'outrance des carnavals, apportaient le défoulement des obsessions, libérant l'homme du carcan de ses quotidiennes contraintes... »

  • Huit contes illustrés autour des fruits de Provence : arbouses, micocoules, jujubes, kakis, grenades, sorbes, figues et amandes. Pour chacun : description botanique et aquarelle du fruit et de ses feuilles.

empty