Solar (réédition numérique FeniXX)

  • « Mon message n'est surtout pas nostalgique. C'est un appel à prendre conscience de tout ce qu'on est en train de perdre, sans bien savoir ce qu'on gagne à la place. » Cet ouvrage est issu d'un travail de reportage effectué par le photographe Alain Quemper sur plus de vingt années. Patiemment, avec une profonde compréhension des hommes et de leur vie, il a fixé le quotidien des marins en mer comme à terre, leurs bonheurs et leurs angoisses, les mille et un détails qui font une vie de labeur, d'aventure et de courage, aussi. Vérités de chaque jour que le texte de Dominique Le Brun, journaliste amoureux de la mer, évoque en contrepoint. La précision du geste, le rythme des opérations, les rituels du départ comme du retour, les objets immémoriaux, l'amour et le soin des bateaux... autant de sujets pour ces regards attentifs et discrets, qui se sont glissés sans bruit dans un monde que l'on croyait éternel parce qu'il était traditionnel. Mais, justement, depuis une dizaine d'années, cet univers s'efface peu à peu. L'impitoyable loi de l'économie, les contraintes de l'Europe, le cynisme de certains, pollueurs sans vergogne et autres massacreurs de fonds, condamnent progressivement les pêcheurs à rester sur le quai, où les voitures des touristes sont venues remplacer les bacs des mareyeurs. Ce beau livre rend hommage à ce monde-là, à ces hommes-là. Et nous invite à une saine colère qui nous ferait dire, avec Alain Quemper : « Tout va changer demain, parole de marin ! »

  • "Auxerre, le système Roux", un ouvrage d'Astolfo Cagnacci, nous ouvre les portes du fonctionnement interne du football français. Entraîneur de l'AJ Auxerre depuis plus de trente ans, Guy Roux est un des personnages les plus médiatiques et les plus controversés du football hexagonal. En pulvérisant tous les records de longévité, Guy Roux a acquis une grande dimension, tant humaine que sportive. Éducateur, détecteur de talents, tacticien d'élite, gestionnaire avisé, Guy Roux s'est dépensé sans compter (et il continue) pour faire de l'AJ Auxerre un bastion du football français. Avec "Auxerre, le système Roux", on s'aperçoit que les recettes de Guy Roux, si efficaces à Auxerre, ont valeur d'exemple. Là où tant de clubs gaspillent leurs fonds, Guy Roux parvient en effet à équilibrer et, mieux, à faire fructifier son modeste budget...

  • Une région aussi renommée que la côte niçoise, ne devrait laisser place à aucune surprise. Et pourtant, le traitement thématique de ce guide permet de lever le voile sur des aspects méconnus de la région de Nice, tant pour le littoral que pour l'arrière-pays, qui révèlent une richesse touristique renouvelant totalement l'intérêt qu'on lui porte habituellement. De la découverte des premiers Niçois aux secrets de la gastronomie des mangeurs de blettes, des fêtes et festins de l'arrière-pays, aux splendeurs des peintures murales, toutes les informations sont données pour réussir des balades, au gré de l'humeur de chacun, de Menton à Cannes, de Grasse à Sospel, de Nice à Saint-Martin-Vésubie, avec l'assurance que l'on ne passe jamais à côté de l'essentiel.

  • Toute tentative de définition de la personnalité plonge dans l'embarras : la notion paraît vague, et si nous percevons qu'il s'agit d'un tout, multiple et complexe, en détailler les aspects, les fondements ou les ressorts profonds, nous révèle rapidement l'importance de notre inconscient, et la nécessité où nous sommes de partir à la rencontre de notre face cachée. De quelle façon ? Le chemin le plus adéquat, le plus rapide et le plus précis, est celui qu'emprunte la psychanalyse. C'est à sa découverte que le Dr Houri, médecin psychanalyste et psychothérapeute, nous convie ici. Le but de son ouvrage est, d'abord, de répondre aux interrogations que son expérience de praticien lui a permis de définir comme les plus immédiates. Y a-t-il des risques à entreprendre une analyse ? Qu'est-ce au juste que l'inconscient ? Qu'appelle-t-on les mécanismes de défense ? Qu'est-ce que le complexe d'OEdipe ? Et la sexualité infantile ? Comment interpréter les rêves ? Quand parler de trouble psychosomatique ? Émanation directe de ses conversations avec des personnes doutant, ou désirant approfondir leur connaissance d'elles-mêmes, ou de la psychanalyse, toutes ces questions trouvent ici des réponses claires, simples, rédigées dans un langage accessible à tous, affranchi de tout jargon technique. 100 questions-réponses, pour une approche quasi complète de notre personnalité, par le biais de concepts analytiques parfaitement exposés et commentés, grâce à de nombreux exemples vécus. Une initiation exemplaire au monde de la psychanalyse au quotidien.

  • De l'afficheur au vinaigrier en passant par la bouquetière et le porteur d'eau : l'évocation de quarante-cinq petits métiers qui nous plonge dans l'univers des corporations, du compagnonnage et de l'artisanat.

  • Le visage est la partie du corps la plus apparente, la plus immédiatement accessible. Certes. Mais savez-vous qu'elle est aussi la plus significative, témoin fidèle et remarquablement précis de la personnalité profonde de chacun ? Conscient et inconscient y creusent chaque jour leur sillon ; inné et acquis le modèlent ; passé, présent et avenir s'y inscrivent, rigoureux artisans de son évolution et de la moindre de ses modifications. Dès lors, il nous faut apprendre à lire dans ce livre ouvert qu'est le visage - le nôtre et celui des autres. Docteur en sciences odontologiques, professeur des universités et membre de l'Académie nationale de chirurgie dentaire, le Pr Joseph Lejoyeux nous offre ici le fruit de quarante années de réflexion soutenue par une expérience quotidienne de praticien. Étayant son propos d'innombrables exemples - l'analyse de visages célèbres ou anonymes est en cela des plus éclairantes -, il nous enseigne, dans un langage clair et précis, à déchiffrer le sens du moindre détail - mouvement des lèvres, architecture du nez, lourdeur des paupières, asymétrie faciale... En cette "ère de communication" qu'est notre fin de siècle, Les Neuf Clefs du visage apparaissent comme un outil indispensable. Pour mieux se connaître et mieux se reconnaître.

  • Journaliste sportif de France 2, Nelson Monfort s'entretient à bâtons rompus avec Renaud de Laborderie sur toute sa carrière à la télévision.

  • Depuis cinquante ans, les plus grands scientifiques travaillent en secret à la maîtrise du temps, prêts à lancer, pour l'an 2000, leur programme informatique dans une noria de satellites au-dessus de l'Australie. Associé au projet, l'industriel Hans von Crapper détourne les travaux à son profit. Mystérieusement financé, cet ancien athlète est-allemand lance alors l'opération Aréia. Son objectif : créer une nouvelle race de coureurs façonnés par l'électronique. Choisie parmi une centaine de candidats, la jeune sprinteuse Holie Windsor, se retrouve dans un centre secret pour battre le record intouchable de Florence Griffith-Joyner : 1049 sur 100 mètres. Sale temps sur Sydney est le récit romanesque de cette entreprise audacieuse, qui consiste à transformer des athlètes en surhommes. De Paris à New York, de Munich à Venise, en passant par la Floride, les Highlands, la Californie, le Transvaal et l'Arizona, ce thriller sportif nous fait découvrir la face cachée de deux mondes en fusion, celui de la recherche scientifique et celui du sport, sur fond de manipulation, de corruption et d'assassinat. Ouvrage d'actualité et d'anticipation à la fois, Sale temps sur Sydney nous propulse au coeur des derniers jeux Olympiques du siècle.

  • Une visite guidée de Dijon, des palais aux musées, du vieux quartier à la cathédrale Saint-Bénigne, la dégustation du kir, la découverte des parcs et jardins de Dijon.

  • Février 1992. La Savoie devient, quinze jours durant, le théâtre du plus fantastique des shows : les XVIes jeux Olympiques d'hiver d'Albertville. Dans la salle, c'est-à-dire sur les sites où vont se mesurer les meilleurs artistes de la glisse, des centaines de milliers de spectateurs qui, pour beaucoup d'entre eux, découvrent la Savoie. C'est à leur intention, que ce guide a été rédigé. Brossant, en quelques touches, souvent teintées d'humour, un tableau vivant, autant que précis, des dix stations olympiques, l'auteur passe en revue, en la commentant, une sélection des hôtels, restaurants, bars, discothèques et boutiques méritant le détour, non seulement dans ces localités, mais aussi dans les principales agglomérations de la région Rhône-Alpes : Chambéry, Aix-les-Bains, Annecy, Grenoble, Lyon et Genève. Quelque 500 adresses bonnes à retenir...

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La carrière de Pascal Olmeta, c'est une jolie chanson qui perce par temps de pluie. "Goal, ma drôle de vie", écrit avec Alain Azhar, est l'autobiographie du gardien le plus spectaculaire de l'Hexagone. Né sous le soleil de la Corse, il rêvait de cascades et de jongleries. À Bastia, il a découvert la fièvre de Furiani. À Toulon, il a grandi au son d'une révolte permanente. Au Matra, il a réalisé que le football peut être gris. Au Racing P1, il a plongé dans des paris impossibles. À l'Olympique de Marseille, apothéose de sa trajectoire, il a appris à se battre au sommet du football. Le Rambo blond de la lucarne a des regards nostalgiques, et quelques fameux coups de blues. Dans "Goal, ma drôle de vie", tout est dit avec la sensibilité d'un homme bondissant dans l'existence. Du dopage à quelques accrochages avec d'autres footballeurs, ou aux inévitables "affaires", Olmeta jaillit de sa surface de vérité. Vedette, malgré lui, des faits divers (maison plastiquée en Corse, dessous de table, inculpation), ce gardien électrique démonte les fils des fausses rumeurs et des mauvaises vérités. Un homme que l'on ne se lasse pas d'entendre, face à sa réalité solitaire d'acrobate sans filet.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Ouvrage réalisé à l'occasion du jubilé de Sacha Guitry servant de catalogue à l'exposition de ses collections faite au bénéfice des oeuvres charitables de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques

  • Derrière le Roger Couderc du petit écran, conteur de talent, commentateur chaleureux et truculent, se cache un homme sensible et généreux, l'ami préféré de millions de téléspectateurs. Sa carrière audiovisuelle est légendaire. Roger Couderc s'est toujours étroitement identifié à tous ses reportages, avec une émotion qui ajoutait une dimension supplémentaire à sa présence. Avec Adieu, les petits !, Roger Couderc va au fond de lui-même. Il jette un regard touchant sur les choses de sa vie, sa passion pour le rugby d'abord, pour les autres sports aussi, ses diverses activités, etc. Bref, Adieu, les petits ! n'est pas seulement un document exceptionnel par sa charge émotionnelle, ses anecdotes pittoresques, ses portraits attachants, ses multiples révélations. C'est, avant tout, le livre-clé de la vie et de la carrière d'un homme, sans qui la télévision n'aurait pas été ce qu'elle est. Naguère, Roger Couderc fut baptisé « le seizième homme du XV de France ». Ce titre, plus justifié et plus authentique que jamais, Roger Couderc l'arbore comme une décoration que personne ne pourra lui ravir. Préfacé par Pierre Albaladejo, Adieu, les petits ! est un livre que tous les fanatiques du rugby et de Roger Couderc voudront lire.

  • La France va être de plus en plus coupée en deux. Et les augures prévoient des lendemains aux moignons difficiles. Cette évidence, qui n'épargne personne, n'est pourtant pas limitée au domaine de la politique. Loin s'en faut. Cocoricouac, c'est la vie quotidienne de Monsieur Tout-le-monde dans un pays divisé, fractionné et opposé à tous les niveaux. On est, par exemple, un jeune loup ou un vieux schnoque, un Parisien sûr de soi et dominateur, ou un provincial raciste et laissé pour compte, une femme MLF ou un femme-objet, un chauffard agressif ou un piéton revanchard, un intellectuel de gauche ou le roi des cons. Cette maladie du "ou" touche même les enfants (les "à soi" et "les autres"), le travail (employé ou employeur), etc. Une seule caste échappe à la règle : les anciens Résistants ! (Rien que de l'ancien Résistant garanti 100 % !) Zombie étonné mais corrosif, Lionel Chouchon, auteur de la Descente aux affaires, promène dans ce pays étrange, qu'il appelle Moitié-Moitié, un regard destructeur. La satire fait mouche. On rit. Et on se reconnaît forcément d'un côté "ou" de l'autre. (À moins que ce ne soit son voisin !) Comme dit un hexagonard de Moitié-Moitié, « la France, dans cet état, c'est pas plus mal que si c'était pire ! »...

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Une séquence folle, à jamais inscrite sur toutes les rétines : un champion cycliste bascule sur le bitume du Tour de France en un vol plané fatal. Ce 3 juillet 1994, à Armentières, Laurent Jalabert est devenu un héros. Avec cette image de cauchemar, il a bouleversé le cours de sa carrière et de son existence. Rescapé du pire, il a acquis une renommée où l'affectivité le dispute à l'admiration. "On m'appelle Jaja", ouvrage rédigé avec Jean-Luc Gatellier et Philippe Pailhoriès, est l'autobiographie d'un vrai coureur d'exception, né routier-sprinter, et épanoui comme champion complet. Aussi brillant dans les classiques d'un jour, que dans les grandes épreuves par étapes, Laurent Jalabert reste à jamais celui qui, le 14 juillet 1995, nous fit vibrer dans le Tour de France par un exploit d'anthologie, peu avant de s'imposer comme un grand d'Espagne en enlevant la Vuelta. Le palmarès de Jalabert n'est qu'un monument en voie de réalisation. Dans "On m'appelle Jaja", le n° 1 mondial se met à nu avec franchise et simplicité. Il raconte son apprentissage de la gloire et de la souffrance. Il dévoile les aspects, plus souvent ingrats qu'exaltants, de son métier. Il se découvre en père de famille. En un mot, avec "On m'appelle Jaja", Laurent Jalabert se montre tel qu'il est : un homme authentique dans la peau d'un champion.

empty