• - Grâce à un texte clair et très accessible, Claude Lebédel nous permet de mieux comprendre ce qui fut à l'origine de ce choc entre l'Occident et l'Orient qui occupa deux siècles de notre histoire (Qui étaient les croisés ? Pourquoi partaient-ils en masse vers l'inconnu ?...) - Surtout, il aborde un sujet quasi inédit : quelles furent les populations que les croisés rencontrèrent ? Ces Musulmans bien différents de l'image que la propagande avait véhiculée, mais aussi des Chrétiens : les orthodoxes de l'Empire byzantin auxquels ils se heurtèrent d'abord.

  • Après une introduction mettant au clair létat des diverses sources concernant Arthur et faisant rapidement le point sur les études arthuriennes, les deux chercheurs développent chronologiquement les grandes étapes de la vie dArthur, en précisant les traditions divergentes. Outre la biographie dArthur (de sa naissance par lentremise de Merlin à sa mort ou plutôt son départ pour Avalon), ils sintéressent également à ses rapports avec Merlin, avec Guenièvre, au Graal.
    En couverture : Le roi Arthur lutte contre un géant. Guillaume Vrelant, Chroniques de Hainaut, xve siècle.

  • 90 histoires amusantes d'Hervé Lossec (en français et en breton) pour découvrir les bretonnismes qui sont présents dans le langage courant.

    Nouvelle version de l'ouvrage publié en 2012, en version poche.

    Hervé Lossec nous propose plus de 90 histoires amusantes présentées sous 11 grands chapitres :
    La langue - La santé - De tout, un peu - Les terroirs - Fenchig et les femmes - Les meilleures réparties de Fenchig - Fenchig en voyage - Les légendes -Ces choses-là - Le temps - La religion - Chaque histoire est en breton et en français. Dans chaque version, l'auteur met en exergue les bretonnismes (traduction littérale du breton en français) mot, expression ou tournure, et les explique.
    - L'auteur propose aussi des encadrés thématiques (Comment dit-on bonjour en breton ?) pour parfaire la compréhension des tournures bretonnes.
    - Une trentaine de dessins humoristiques réalisés par Nono.

  • Si la Haute-Bretagne (la partie de la Bretagne, encore dite gallèse, qui se trouve à l'est d'une ligne Saint-Brieuc-Vannes) a été explorée par un folkloriste de génie, Paul Sébillot (1846-1918), la Basse-Bretagne, à l'ouest, a été explorée par un maître du genre, qui fut d'ailleurs aussi le maître de Paul Sébillot, François-Marie Luzel (1821-1895).
    Personnage attachant, sérieux et distrait, aimable et mélancolique, provoquant par simple honnêteté des querelles ravageuses dans les milieux celtomaniaques, ce hardi pionnier de la collecte de contes en France aura eu le mérite d'ouvrir des portes condamnées sans les refermer derrière lui. C'est ce qui fait que son oeuvre est toujours actuelle, qu'elle suscite encore des polémiques et qu'elle est longtemps restée inédite, prudemment oubliée dans la poussière des bibliothèques.
    Cette synthèse, qui donne avec les plus beaux contes de Luzel, une table de l'ensemble et des clés pour mieux en apprécier la portée, offre la meilleure ouverture possible à une oeuvre passionnante, tant par les problèmes qu'elle permet de poser que par la qualité exceptionnelle des contes recueillis.
    Elle offre aussi au lecteur simplement curieux de découvrir les contes de Bretagne le meilleur de la meilleure collecte.

  • Cet ouvrage explique clairement et chronologiquement les faits militaires mais évoque également l'univers mental des soldats.
    Il s'intéresse également à "l'autre front", celui de l'arrière où s'activent les non-combattants et tout particulièrement les femmes, et au bouleversement démographique, sociologique et scientifique que cette guerre a entraîné en France.
    Le livre s'achève sur la paix manquée de Versailles et ses conséquences en Europe pour l'histoire du XXe siècle.

  • La tradition populaire orale est une richesse essentielle du patrimoine de l'humanité. Longtemps méprisés ou méconnus, les contes et récits légendaires colportés par voie orale au cours des siècles nous ont conservé la mémoire de nos ancêtres. Collectés depuis le XIXe siècle et aujourd'hui heureusement réhabilités, ces contes et récits, par leur authenticité, leur marginalité et leur actualité jamais démentie, nous font mieux comprendre notre civilisation et comment on peut humaniser une société industrielle universalisée par une réflexion spécifique sur la vie quotidienne et la destinée humaine. Les pays celtes sont à cet égard d'une importance exceptionnelle par la synthèse que leur tradition opère entre le rêve et la réalité, le réalisme et le fantastique le plus échevelé. Et il convenait d'ajouter aux pays qui parlent encore une langue celtique, l'Irlande, l'Ecosse, le pays de Galles et la Bretagne armoricaine, d'autres terres marquées par les celtes, en particulier la Cornouailles britannique, la Galice espagnole et la Wallonie des Ardennes belges. Par ces contes et récits, c'est l'esprit des Celtes qui renaît dans une Europe qui ne peut se réaliser qu'en fonction de ses racines culturelles.

  • Pour bien savoir cuisiner, il faut posséder toutes les bases de la cuisine.
    L'auteur, experte en cours de cuisine, connaît bien les difficultés des débutantes. Elle leur indique le chemin à suivre et les gestes à éviter.
    Toute recette de base s'accompagne ici de nombreuses variantes. Ces variantes vous permettent de créer des recettes originales.
    Si vous voulez organiser une réception, disposer une table, recevoir des invités, prévoir vos achats, ce livre résout tous vos problèmes.
    Amélie Bar, diététicienne, pense aussi à votre santé. Elle explique en termes simples ce qu'est un menu équilibré et comment le réaliser.

  • - Avec ses 1 332 notices complétées de 40 cartes, ce dictionnaire constitue un instrument indispensable à une consultation ponctuelle que facilite un double système de renvois.
    - C'est aussi une histoire en soi, au gré des approches du lecteur. Il y a en effet plusieurs façons de «visiter» l'histoire du Débarquement en Normandie: les personnes (soldats mais aussi civils et hommes politiques), les lieux (plus de 400 communes et villes), les opérations et les théâtres de combats, les unités combattantes des deux camps, les armes et les matériels (sans oublier les navires et les avions), la logistique, les pays belligérants...
    - On trouvera aussi denombreuses notices consacrées à la guerre psychologique, à la vie quotidienne des soldats et à celle des civils, à la presse et au cinéma, au tourisme de mémoire.

  • « Parcourir et comprendre la Vendée à travers et à l´affût de ses légendes est le plus sûr moyen de tomber sous son charme ».

    Au fur et à mesure du voyage, le lecteur-promeneur découvre dans cet ouvrage sensible et envoûtant des habitants au caractère bien trempé, des lieux ensorcelés, des personnages salvateurs... Les terres vendéennes regorgent de trésors abandonnés par les hommes au fil du temps.

    La mémoire perdure ici à travers les mots et l´émotion de l´auteur. Du coup, les pas résonnent, les pierres parlent, les statues ricanent, la nature tout entière vibre. A croire que du nord au sud et de l´est à l´ouest, la Vendée libère sans retenue ses contes et légendes.

  • La collection "Trésor des contes des pays de France" est une anthologie thématique des contes naguère récités aux veillées et qui ont été collectés entre le milieu du xixe siècle et les années 1920 dans toutes les régions des pays de France.
    Chaque tome fait découvrir tous les aspects d'un même univers au travers d'une quarantaine d'histoires qui n'excèdent pas une dizaine de minutes de lecture.
    Chaque volume débute par une étude qui met en avant  le comportement des personnages rencontrés dans ces histoires et la morale qu'elles contiennent.
    Contes de sorcières et de magiciens :
    Ces contes décrivent l'étendue des pouvoirs que possèdent les magiciens et les sorcières, leurs manières de provoquer ensorcellements, charmes et métamorphoses diverses à l'encontre de ceux qui s'opposent à leurs projets, et nous apprenent comment s'en protéger.

  • Toulon, 1942. La flotte française se saborde dans un élan prétendument héroïque. Elle na presque pas combattu. Ni contre les Allemands, ni contre les Anglo-saxons.
    Jadis appelée la « Royale » pour son rayonnement et sa modernité, la marine française, forte de 60 000 hommes et de 300 unités, se suicide véritablement ce jour-là.
    A quelle fin ? Car cet événement, pourtant peu connu, est dun enjeu capital pour la suite du conflit. Objet de toutes les convoitises, prise entre plusieurs feux, la puissance maritime de la France est désormais « neutralisée ». Et ce, dans le contexte plus quambigu de la politique de Vichy (Et ils sont peu nombreux à rejoindre les rangs de la France Libre, ce jour-là.) En ne choisissant pas clairement son camp, cest finalement un peu toute la France qui, au travers de cet épisode tragique, se désavoue aux yeux du monde. Peut-on dès lors invoquer un suicide « honorable » ? Quelles explications donner à ce geste fatal ?

  • Ce livre ludique aborde des aspects inconnus et surprenants de lhistoire normande avec, au fil des pages, des références et des symboles puissants.

    Des invasions vikings au camembert, en passant par l'histoire de la tapisserie de Bayeux, l'auteur présente, avec humour, 100 raisons d'être fier d'être Normand.

    Les 100 raisons sont réparties en grands chapitres : histoire, personnalités, marques

  • A 14 ans, Yves Rocher abandonne ses études pour reprendre le magasin de son père.
    C'est la fin de la guerre. La Gacilly 1000 habitants s'éteint. Peu de temps avant de rendre l'âme, Joseph, le père, lui dit : " Le pays est en train de mourir. Il faut le sauver. " Yves Rocher défie alors l'impossible.
    En 50 ans, le petit village breton devient la capitale du bien-être de la beauté. 40 millions de femmes à travers le monde ont un jour porté un parfum ou appliqué une crème Yves Rocher. Incroyable !

    C'est cette épopée d'un homme discret, parti de rien, qui est révélée dans ces pages.

  • La Champagne, riche d'histoire, l'est aussi de contes et de légendes. L'auteur a recueilli depuis des années des témoignages de la tradition orale locale et consulté vieux almanachs, journaux, documents pour composer de sa plume ce recueil.

  • Sorciers, sorcières et possédés en Normandie au Moyen Âge et sous l'Ancien régime Ce livre est une mise au point sur la question de la sorcellerie au Moyen Age à travers l'exemple, la Normandie.

    Sortis de l'imaginaire médiéval, le diable, le démon ou la

  • Emmanuel Cosquin (1841-1919) a donné une uvre de folkloriste exceptionnelle par sa qualité, sa rigueur et son ampleur : il ne sest pas contenté doffrir lune des plus belles collectes de contes de France, il sest appliqué à recueillir avec le plus grand soin le patrimoine oral dun unique village et à le mettre en relation avec des milliers de contes orientaux ou occidentaux. Ainsi, ses Contes de Lorraine parus en 1886 restent-ils un monument du conte français ouvrant sur des recherches passionnantes.

  • A bientôt 95 ans, Franck Bauer est l'une des figures mythiques de Radio Londres avec Maurice Schumann, Pierre Dac et Pierre Bourdan. C'est sous la plume de Bernard Crochet qu'il a choisi de se livrer sur l'épopée de cette "radio libre".

    Radio Londres est souvent associée à l'appel du Général de Gaulle et à l'annonce du Débarquement par ces vers restés célèbres: "Les sanglots longs des violons de l'automne blessent mon coeur d'une langueur monotone".

    "La sincérité et l'humour des Français de Radio Londres étaient un puissant réconfort pour un nombre croissant de leurs compatriotes". En pleine guerre des ondes, ce sont des émissions comme "Les Français parlent aux Français" ou bien encore "Honneur et Patrie" qui, grâce à leur refus de la propagande et des mensonges ennemis, ont permis de redonner de l'espoir aux français pris sous une chape de plomb. Elles ont également contribué à galvaniser la Résistance.

  • Ce livre ludique aborde des aspects inconnus et surprenants de l'histoire bretonne avec, au fil des pages, des références et des symboles puissants.

    De la fête de la Saint-Patrick à l'épopée de la compagnie Brittany Ferries, en passant par le succès du

  • Un pêcheur du Croisic, intrigué par la coloration vert bronze des homards autour de la "Roche du Soleil Royal" fit appel à des plongeurs qui découvrirent au pied de cette roche... un magnifique canon de bronze.
    Le 11 novembre 1759, sous le règne de Louis XV, 21 vaisseaux et 5 frégates quittent la rade de Brest. Au large de Belle Isle, l'escadre rencontre une puissante force anglaise. Le combat tourne à l'avantage de l'ennemi. Lors de cette bataille 7 vaisseaux se perdent : 2 anglais, 5 français.
    Des exploits sous-marins ponctués d'une succession d'espoirs et de déceptions ainsi que de rencontres avec des personnages attachants : vieux pêcheurs, radiesthésistes, aventuriers...
    C'est l'aboutissement d'aventures exaltantes dont l'enrichissement dépasse sur le plan de l'audace et de l'imaginaire, celui de la récupération de lingots d'argent et autres.

  • Lédition originale de louvrage a été imprimée à compte dauteur dans les années qui ont immédiatement suivi la Grande Guerre.
    A la fin du conflit, à son retour au foyer Ambroise Harel a profondément changé. La guerre et ses drames ont profondément transformé lagriculteur breton en un être assoiffé de vie et douverture sur le monde. Cest un véritable globe-trotter qui quitte sa ferme de Langon, aux environs de Redon, pour parcourir le monde. Exerçant les métiers les plus divers et les plus inattendus, notre homme parcourra les cinq continents avant de rentrer au pays et de choisir dentrer dans la gendarmerie pour retrouver un peu de lesprit quil avait connu dans les tranchées.
    Mais lhomme est fatigué. Réformé pour cause de maladie, Ambroise Harel décèdera à Redon en 1936, laissant enfoui dans ses tiroirs quelques exemplaires de ses mémoires. Il faudra attendre plus de 70 ans pour quun heureux hasard fasse que le livre réapparaisse au grand jour apportant un témoignage de tout premier ordre sur cette période importante de notre histoire.
    De plus, Ambroise Harel nous a laissé un exemplaire de ses mémoires annoté par ses soins. Des précisions et corrections dun grand intérêt puisque consignées plus de 10 ans après les faits et bénéficiant donc du recul et de lanalyse objective générés par le temps.

  • Durant les longues veillées hivernales, quand la neige lentement, patiemment, semble vouloir magnifier le paysage pourtant déjà si beau, une voix parfois s´élève :
    - Quand mon grand-père me contait ce qu´il avait ouï dire de son aïeul...
    Une voix venue du fond des âges, du fond des mémoires. Au cours des siècles, le récit s´est sûrement modifié, embelli ou est devenu plus dramatique. Un conteur n´est pas un acteur. C´est souvent un poète qui s´ignore. Si, alors qu´il narre son conte, il perçoit le hurlement d´un loup, si un coup de tonnerre le fait sursauter, à moins que, tout simplement un animal familier fasse entendre sa voix, sa pensée suit alors un autre chemin.
    Bien souvent, un fait réel au début, se transforme en récit caricatural, miraculeux ou fantastique, le texte évolue au long des années.
    Monique de Huertas nous présente ici des contes en provenance de toutes les régions savoyardes, des abîmes jusqu´aux sommets, ce qui les rend si divers.

empty