Fayard/Mazarine

  • 35 ans (dont 15 avant internet) Nouv.

    Avec  l'autodérision et la lucidité qui la caractérisent, Nora continue d'explorer l'époque et d'en subir les absurdités.Des cigarettes en chocolat à la clope électronique, du Nokia 3310 à l'Iphone, de Snake à Instagram, elle nous livre le récit de son passage à l'âge adulte sans passer par la case Tinder.Partagée entre l'envie d'avoir des likes et la nostalgie du temps d'avant les réseaux sociaux, elle se demande comment évoluer sereinement dans un monde où tout ce qui nous entoure n'existait pas au moment de se construire.Parfois mélancolique, souvent acide et toujours drôle, Nora dresse un portrait-robot sans fard de nos névroses à tous.
    Hyperactive, Nora Hamzawi partage ses humeurs sur tous les fronts (France Inter, Quotidien,  Grazia  et  Vanity Fair)  et son nouveau spectacle décapant cartonne à travers la France.Après le succès de  30 ans (10 ans de thérapie), aux éditions Mazarine (puis Marabout), elle a sélectionné le meilleur de ses chroniques qu'elle enrichit de nombreux inédits, illustrées par Thibault Milet.

  • Étudiante en art dramatique à New York, Claire finance ses cours de théâtre en jouant un rôle peu conventionnel : elle flirte, pour le compte d'un cabinet d'avocats spécialisé dans les divorces, avec des hommes mariés suspectés d'infidélité.
    Sa couverture fonctionne parfaitement, jusqu'à ce que l'une de ses « proies » soit soupçonnée de meurtre... La police exige alors de Claire qu'elle utilise ses talents d'actrice pour pousser Patrick Fogler à confesser son crime. En somme, qu'elle leur serve d'appât. Pourtant, cet universitaire élégant est loin du manipulateur pervers qu'on lui a décrit. Sans compter qu'il demeure indifférent aux avances de Claire.
    Pourquoi cette mise en scène ressemble-t-elle de plus en plus à un vaste mensonge ? Alors que Claire pensait y faire une apparition de figurante, y tiendrait-elle, à son insu, le premier rôle le plus dangereux de sa vie ?
    Mais, désormais, il est trop tard pour reculer. Place au spectacle.
     

  • Lorsqu'il découvre dans une vieille malle trois carnets renfermant des lettres d'amour, le père de Jean sombre dans une profonde mélancolie. 
    Jean, lui, tombe des nues : Moïse, son grand-père, y raconte toute l'histoire de sa vie. Plus incroyable encore, Moïse adresse son récit à une inconnue  : Anne-Lise Schmidt.
    Qui est cette femme ? Et surtout qui était-elle pour Moïse  ? Comment quelqu'un de si chaleureux et sensible dans ses lettres a-t-il pu devenir cet homme triste et distant que père et fils ont toujours connu ?
    Naviguant entre les grands drames du xxe siècle et des histoires d'amour d'aujourd'hui glanées dans une tentative éperdue de faire passer un message à son père, Jean devra percer le lourd secret d'un homme et lever le voile sur un mystère qui va chambouler toute une famille...

  • Persona

    Maxime Girardeau

    Un homme est retrouvé horriblement mutilé dans un bâtiment désaffecté du centre hospitalier Sainte-Anne à Paris. Pour Franck Sommerset, commissaire à la Crim', c'est le début d'une enquête étrange et singulière.
    Étrange, car ce n'est pas une série d'homicides au sens propre du terme à laquelle il se trouve confronté  : toutes les victimes sont encore en vie, mais elles ont été torturées et «  enfermées  » en elles-mêmes.
    Singulière, car pour comprendre, Franck Sommerset va devoir plonger dans l'univers des nouveaux maîtres du monde - les grands du numérique qui maîtrisent nos vies immatérielles.
    C'est au coeur de Paris, dans ces tréfonds et au-delà, que Franck va suivre la piste de ce qui ressemble à une vengeance frénétique, folle et pourtant méthodique, où s'affrontent deux mondes, un nouveau qui se persuade de sa toute puissance et un ancien qui ne veut pas mourir ...
     
    Né en 1980, Maxime Girardeau a travaillé pendant douze ans dans le domaine du marketing digital, notamment au sein d'une des fameuses multinationales rassemblées sous l'acronyme GAFAM. Désormais, il se consacre à l'écriture. PERSONA est son premier roman.

  • La femme parfaite

    Jp Delaney

    « Ma chérie, il faut que je t'explique quelque chose  », dit-il en prenant sa main. «  Ce n'était pas un rêve. C'était un téléchargement.  »Lorsqu'Abbie se réveille à l'hôpital, elle ne se souvient de rien. L'homme à son chevet prétend qu'il est son mari. Il est un géant de la tech, le fondateur d'une des startups les plus innovantes de la Silicon Valley. Il lui dit qu'elle est une artiste talentueuse, la mère dévouée de leur jeune fils - et la femme parfaite.Cinq ans plus tôt, elle aurait eu un grave accident. Son retour à la vie serait un miracle de la science, une révolution technologique dans le domaine de l'intelligence artificielle pour laquelle il a sacrifié dix ans de sa vie.Mais alors qu'Abbie se souvient petit à petit de son mariage, elle commence à remettre en question les motivations de son mari, et sa version des événements. Doit-elle le croire quand il affirme qu'il veut qu'ils restent ensemble pour toujours ? Et que lui est-il vraiment arrivé cinq ans plus tôt ? 

  • "L'un des traits les plus caractéristiques de notre culture est l'omniprésence du baratin." Ce court essai, dont le titre original est On bullshit, a toutes les apparences du sérieux, bien qu'il s'agisse d'une théorisation de ce que l'on appelle communément le baratin ou les conneries. L'un des plus grands philosophes américains, Harry Gordon Frankfurt (né en 1929), professeur émérite à Princeton, se penche sur le sujet : un petit livre de référence pour ne plus jamais confondre connerie avec fumisterie, foutaise, baliverne ou sornette, et repérer à coup sûr tous les baratineurs.

  • Un chef-d'oeuvre du polar scandinave - traduit dans 18 langues et vendu à
    plus de 800.000 exemplaires dans le monde.
    Il mène une double vie. Celle avec sa femme et leurs deux petits garçons, pour qui
    il ferait tout. Et celle d'agent secret ayant infiltré la mafia polonaise. Il risque sa vie
    chaque jour, mais sa nouvelle mission est de toutes la plus dangereuse : enfermé
    dans une prison de haute sécurité, il doit faire face aux pires criminels et s'imposer
    comme nouveau dealer.
    Lorsque l'unique policier à savoir qui il est disparaît et que les gangsters ne croient
    plus à sa couverture, l'homme aux deux noms sait qu'il est maintenant seul contre
    tous, que dans trois secondes il peut être mort - et que la vie de ceux qu'il aime est
    en danger, si l'on découvre sa vraie identité...
     
    La trilogie 3 SECONDES, 3 MINUTES, 3 HEURES a été récompensée par le CWA International
    Dagger, le Prix du Polar Scandinave et le Prix des Auteurs de Polar Suédois.

  • « À coeur vaillant, rien d'impossible »
    Lorsqu'une tragédie change à jamais sa vie, la jeune Alice Hart, âgée de neuf ans, part vivre chez sa grand-mère qu'elle ne connaît pas. Quittant le bord de l'océan où elle a grandi, elle trouve refuge dans la ferme horticole de June, où celle-ci cultive des fleurs sauvages d'Australie.
    Au fil du temps, Alice oublie les démons du passé et apprend à perpétuer la tradition familiale en utilisant le langage des fleurs pour remplacer les mots lorsqu'ils se font trop douloureux.
    Mais l'histoire des Hart est hantée par de nombreux secrets que June cache à sa petite-fille. Une sorte
    de fatalité semble accabler les femmes de leur famille, aussi June préfère-t-elle tenir Alice à l'abri de la vérité, quitte à la tenir à distance de l'amour.
    Une fois adulte, révoltée par ce silence et trahie par celles qui lui sont le plus chères, Alice se rend compte qu'il y a des histoires que les fleurs seules ne peuvent raconter. Si elle veut être libre, elle doit partir et inventer l'histoire la plus importante de toutes : la sienne...
    Traduit de l'anglais (Australie) par Anne Damour

  • « Quarante-huit heures, cinquante peut-être, qu'est-ce donc dans toute une vie  ? Trois jours sur le calendrier qui bousculent une existence, sa stabilité et son lot de certitudes. »
     
    Claire et Callum sont d'âges et de mondes différents. Tout semble les séparer. Pourtant, ils se rencontrent le temps d'une parenthèse inattendue. Savourant cette échappée douce loin de sa famille, Claire va entraîner Callum à la découverte des lieux cachés de Paris : leurs vies, leurs maux du passé vont se révéler au fil de leur déambulation, faisant naître une attirance mutuelle. Jusqu'au point de bascule.
     
    Entre les palpitations d'un nouvel amour et la quiétude d'une vie qui s'est reconstruite, entre remords et regrets, y a-t-il pour Claire un bon choix ?
     
    Et vous, que feriez-vous à sa place ?
     

  • Après un drame éprouvant, Jane cherche à tourner la page. Lorsqu'elle découvre le One Folgate Street, elle est conquise par cette maison ultra moderne, chef d'oeuvre de l'architecture minimaliste, parfaite. Mais pour y vivre, il faut se plier aux règles draconiennes imposées par son architecte, Edward Monkford, aussi mystérieux que séduisant. Parmi celles-ci : répondre régulièrement à des questionnaires déconcertants et intrusifs. Peu à peu, Jane acquiert une inquiétante certitude : la maison est pensée pour transformer celui qui y vit. Or elle apprend bientôt qu'Emma, la locataire qui l'a précédée et qui lui ressemble étrangement, y a trouvé une fin tragique. Alors qu'elle tente de démêler le vrai du faux, Jane s'engage sur la même pente, fait les mêmes choix, croise les mêmes personnes... et vit dans la même terreur que la fille d'avant.Traduit de l'anglais (États-Unis) par Jean Esch. JP Delaney est le pseudonyme d'un écrivain qui a publié plusieurs romans à succès sous d'autres noms. La Fille d'avant est sa première incursion dans le thriller psychologique. TRADUIT DANS 37 PAYS ET BIENTÔT PORTÉ SUR GRAND ÉCRAN PAR RON HOWARD, LE RÉALISATEUR MULTI-OSCARISÉ D'UN HOMME D'EXCEPTION ET DE DA VINCI CODE. « Un des meilleurs thrillers que vous lirez en 2017 ! » NEW YORK JOURNAL OF BOOKS

  • «  Tu as toujours eu peur de vivre, Lucien.  »
    Il soutint son regard.
    «  Et toi, Cristalline, tu as toujours eu peur de te montrer prudente et raisonnable.  »
     
     
    Lucien, dernier fabricant de fèves de France, désespère  : l'âge d'or des féviers est révolu, il vient de mettre la clef sous la porte et pour couronner le tout, sa petite amie plie bagage.
    Heureusement, sa soeur Cristalline ne l'entend pas de cette oreille. Pour une lanceuse de disque de son niveau, la défaite n'est pas une option. Elle met donc au point un plan follement insensé pour sauver son frère  : destination Londres pour rencontrer la reine Élisabeth, grande adepte de galettes des rois et devenir son  févier officiel  !
    Commence alors un périple rocambolesque en compagnie de Roméo, le fils de Cristalline, qui traîne un vague à l'âme inexplicable, mais aussi de son infâme caniche Micheline Ostermeyer, sans compter la rencontre d'un ex-détenu au coeur d'artichaut et d'une danseuse boiteuse à la beauté renversante. Drôle d'équipe, aussi tendre que dépareillée  ! Mais ces êtres cabossés par la vie ont une revanche à prendre...
     
     
    Ève Borelli vit dans le sud de la France, où elle est professeure de lettres. Elle est notamment l'auteure de La Lanceuse de couteaux (Charleston, 2017). Sa Majesté des fèves, présenté lors du premier Mazarine Book Day en 2016, a remporté la faveur du jury grâce à son univers fantasque et ses personnages émouvants.
     

  • Parasite

    Sylvain Forge

    La capitaine  Marie Lesaux, fraîchement débarquée au sein de la brigade de protection de la famille de Clermont-Ferrand, se voit confier, sous le sceau de la plus grande des confidentialités, l'étrange mission de tester les capacités de son nouveau coéquipier. Valmont, réputé infaillible et doté d'une puissance de travail sans égale, serait capable d'élucider des affaires non résolues, quelle que soit leur complexité.
     
    De fait, Valmont n'est pas un policier comme les autres, mais bien une somme d'algorithmes, un formidable programme expérimental ultra secret à la puissance de calcul phénoménal mis en place par l'État français pour lutter contre toutes les formes de criminalité  : un savant mélange d'intelligence artificielle et de réalité virtuelle que Marie va devoir appréhender pour mieux comprendre le formidable champs des possibles permis par la police 2.0.
     
    Assistée d'Ethan Milo qui a travaillé sur le projet et qui vit cloué dans un fauteuil des suites d'un attentat, mais en but à l'hostilité de certains de ses collègues, la jeune capitaine va mettre Valmont sur le cas du «  suicide  » d'une fillette d'origine africaine retrouvée au pied d'une tour.
    La gamine est-elle vraiment tombée toute seule ? Quel crédit accorder à cette rumeur insistante dans les quartiers, entre terreur et légende urbaine, indiquant qu'une «  hyène  »  vaudou, mi-homme, mi-animal, tournerait dans les citées pour «  voler  » des jeunes filles  ?
     
    Le fait est que des disparitions ont bel et bien eut lieu et que la population se tait. Un symbole étrange, là où il n'y avait été question que de morts naturelles ou d'accidents, se trouve sur bien des scènes de ce qui va très vite devenir des crimes irrésolus.
     
    Il se trame quelque chose dans l'illusoire banalité des jours...
     
    Marie et Ethan Milo, aidés du programme Valmont, vont bientôt être confrontés à une épouvantable vérité venue du fond des âges.

  • Depuis la parution début 2015 de la première édition des Tueurs de la République, de nouveaux témoignages et documents sont venus enrichir l'enquête sur l'histoire des assassinats ciblés menés par la France contre ses ennemis présumés. François Hollande a lui-même confirmé des informations dévoilées dans le livre. Des acteurs clés de ces opérations, qu'ils soient des agents de terrain ou de hauts responsables, ont donné à l'auteur des détails sur certains épisodes et révélé de nouveaux pans de ces actions secrètes. Quant au président Emmanuel Macron, il a pris le relais de François Hollande sur ces sujets sensibles avec une attitude plus implacable encore. 
    Cette nouvelle édition largement augmentée nous révèle comment sont décidées ces opérations d'éliminations, comment elles se déroulent et qui elles visent. Elle nous apprend comment la France s'est vengée presque systématiquement des attaques et attentats l'ayant frappée depuis 2015, et elle inclut une série de documents inédits et exclusifs portant sur certaines de ces actions secrètes.
     
    Vincent Nouzille, journaliste d'investigation indépendant, collabore au Figaro Magazine et réalise des documentaires de télévision, après avoir travaillé notamment pour L'Express et France Inter. Il est l'auteur ou le coauteur de livres d'enquête de référence, comme Les Parrains corses (Fayard, 2004), Dans le secret des présidents (Fayard/LLL, 2010) ou Erreurs fatales (Fayard/LLL, 2017). Il a cosigné avec Patrick Rotman le film Histoire secrète de l'antiterrorisme pour France 2 (2018).
     
    A propos de la première édition  :
    - «  Un livre passionnant parce qu'il mêle la politique et l'espionnage  » (France 2) 
    - «  Une plongée fascinante dans les coulisses de la grande histoire  » (Libération)
    - «  Un ouvrage époustouflant où la réalité semble parfois dépasser la fiction  » (RTL) 
    - « Rigoureux, le journaliste s'est appuyé sur des entretiens exclusifs avec des anciens tueurs et agents dont l'identité reste confidentielle. Le résultat est passionnant et d'un sérieux remarquable  » (Le Monde)
     

  • C'est l'histoire de Jo', jeune interne en pédiatrie à la personnalité fantasque, à qui tout sourit. C'est l'histoire de No', un petit garçon de sept ans attachant et joueur, qui est atteint d'un mal incurable et ne comprend pas pourquoi sa maman ne vient pas plus souvent le voir à l'hôpital. C'est l'histoire de Maria, une mère secrète, qui disparaît à l'autre bout du monde au lieu de rester au chevet de son fils. Un matin, dans la chambre de l'enfant, survient un drame qui lie à jamais le destin de ces trois êtres. Jo' devra tout quitter pour partir sur les traces de Maria et percer ses mystères. Inspiré par le choc ressenti lors de la disparition de l'un de ses jeunes patients, l'auteur livre une quête initiatique et poétique, semée de recoins obscurs qui s'illuminent. Un magnifique troisième roman, porté par des personnages profondément humains. « Docteur et conteur [...], Baptiste Beaulieu sait raconter des histoires, faire rire et pleurer, conjuguant la trivialité et le merveilleux, la farce et le lyrisme. » Astrid de Larminat, Le Figaro littéraire Médecin généraliste de trente ans, Baptiste Beaulieu est l'auteur d'un premier livre best-seller, Alors voilà : les 1001 vies des Urgences (Fayard 2013 ; Livre de poche 2015), qui a reçu le prix France Culture « Lire dans le Noir » et a été traduit en quatorze langues. Son roman Alors vous ne serez plus jamais triste (Fayard 2015 ; Livre de poche 2016) a reçu le Prix Méditerranée des lycéens 2016. Son blog Alors Voilà, pour réconcilier soignants et soignés, compte plus de six millions de visiteurs.

  • Que faire  ?
      Si vous avez un jour appris une terrible nouvelle et décidez d'aller manger une côte de boeuf pour fêter ça,si vous avez envie d'être aux côtés de personnes que vous aimez quand vous en avez besoin,si vous avez toujours rêvé de retrouver l'amoureux de votre jeunesse,si vous voulez chanter (faux) sans qu'on vous regarde de travers,si vous avez un jour fait partie d'un club de plage, et que l'envie vous revient 50 ans plus tard  :rejoignez le Club des Feignasses  !
    Rien ne prédisposait Béa, Alice, Sam, Greg et Elisabeth à se rencontrer. Pourtant, ces amoureux et cabossés de la vie, membres d'un club aussi curieux que chaleureux, apprennent vite à se connaître avec leurs failles, leurs richesses et leurs secrets.
    Un roman plein d'émotions, d'optimisme et de tendresse qu'anime une galerie de personnages attachants.

  • La chaîne

    Adrian Mckinty

    VICTIMES.  SURVIVANTS. RAVISSEURS. CRIMINELS.VOUS SEREZ TOUT CELA À LA FOIS.
    Le téléphone sonne. Un inconnu a  kidnappé votre enfant.Pour qu'il soit libéré, vous devez enlever l'enfant de quelqu'un d'autre.Votre enfant sera relâché quand les parents de votre victime auront à leur tour enlevé un enfant.Si un chaînon manque : votre enfant sera tué.
    VOUS FAITES DÉSORMAIS PARTIE DE LA CHAINE.
    VOUS N'ÊTES PAS LES PREMIERS.
    VOUS NE SEREZ CERTAINEMENT PAS LES DERNIERS.
     
    «  C'est rien de moins que Les Dents de la mer pour les parents.  » Don Winslow
     

  • Alexandre, Marco, Sophie et les autres se connaissent depuis l'enfance. Ensemble ils sont nés, ensemble ils ont grandi, en toute insouciance et en toute innocence. Mais lorsqu'à vingt ans, la vie les prend, la chute est brutale. En une décennie, cette jeunesse perdue mais pas désillusionnée va devoir apprendre à se battre pour exister. À travers les drames subsistent alors l'amitié, les fous rires et les joies. Et l'amour, qui les sauvera.
    Tendre portrait d'une époque, Hier encore, c'était l'été est un roman résolument optimiste qui accroche le coeur pour ne plus le lâcher. C'est l'histoire de nos guerres quotidiennes, de nos victoires et de nos peines.
    C'est surtout l'histoire de la vie et d'une bande d'amis dont on voudrait faire partie.


    Une très belle histoire de vie et d'amitié qui a déjà séduit plus de 300 000 lecteurs.

    « Il y a une pincée de drame dans cette fête. Mais l'idée est bien jusqu'au bout d'aller traquer le bonheur. » Le Parisien


    * Coup de coeur des libraires *

    « Un régal à savourer » Librairie La Griffe Noire, Saint-Maur-des-Fossés.
    « Un formidable roman de vies et d'émotions, peuplé de personnages plus attachants les uns que les autres ! » Librairie générale, Arcachon.
    « J'ai beaucoup aimé ce roman qui m'a rajeunie de vingt ans ! » Lydie Zannini, librairie du Théâtre, Bourg-en-Bresse.
    « Cette joyeuse bande nous parle d'amitié, d'amour, de la famille, de la vieillesse... Je n'avais pas envie de les quitter ! » Sandrine Dantard, librairie Fnac Grand-Place.
    « Un livre d'une belle humanité. Vous passerez un très bon moment. » Maison de la presse, Mérignac.

  • 7 h 52. Collision. Accident de voiture.
    À son réveil à l'hôpital, Léo, jeune professeure de philosophie âgée de trente ans, se retrouve nez à nez avec Mamie Lina, qui n'est autre que sa grand-mère décédée. Personnage haut en couleurs à l'humour cinglant qui donne son avis sur tout - sans qu'on le lui ait demandé -, celle-ci s'immisce dans la vie quotidienne hésitante de Léo et de ses amis Louise et Juju, à un moment décisif de leur vie. Par ses interventions intempestives, cette grand-mère pas comme les autres chamboule tout sur son passage. Mais en confrontant Léo à ses peurs et à ces secrets qui hantent toute famille, elle fait à sa petite-fille le plus beau cadeau  : le courage de saisir la vie à pleine main - et de donner une chance au bonheur.

  • L'attrape-souci

    Catherine Faye

    Décembre 2001. Lucien, onze ans, vient d'arriver à Buenos Aires avec sa mère. Dans une librairie, il est captivé par de mystérieuses petites boîtes jaunes. Dedans, de minuscules poupées. Selon une légende, si on leur confie ses soucis avant de s'endormir, le lendemain, ils se sont envolés.
    Le temps  qu'il choisisse son attrape-souci, c'est sa mère qui s'est envolée. Disparue.
    Lucien part à sa recherche. Se perd.
    Au fil de  ses errances, il fait des rencontres singulières. Cartonniers, prostituées, gamins des rues avec qui il se lie, un temps. Et grâce à qui, envers et contre tout, il se construit, apprend à grandir. Autrement.
    Rebaptisé  Lucio par ses compagnons de route, cet enfant rêveur et déterminé incarne ce possible porte-bonheur que chacun a en soi. 

  • De la sixième à la cinquième, dans l'indifférence de l'équipe éducative et cachant tout à sa famille, Mathilde endure insultes, brimades et humiliations quotidiennes au collège. Elle vit dans la honte, la peur, la culpabilité de ne pas savoir se défendre. Elle se débat au milieu de la haine pour pouvoir survivre et frôle à plusieurs reprises le suicide. Jusqu'au jour où elle trouve enfin une porte de sortie : l'écriture. 14 ans, harcelée est le journal de Mathilde, une adolescente précoce, qui décrit étape par étape sa longue descente aux enfers, l'acharnement et la violence, dont elle a été la victime. Un document unique qui nous entraîne au coeur de la spirale du harcèlement scolaire et de la psychologie adolescente. Avec ses mots d'adolescente, Mathilde Monnet décrypte avec crudité ce terrible fléau qui touche un enfant sur dix et les pousse parfois à commettre l'irréparable. Mathilde Monnet a 15 ans. Elle est actuellement en classe de seconde. Bonne élève et passionnée de lecture, 14 ans, harcelée est son premier livre.

  • Qui je suis

    Mindy Mejia

    Hattie Hoffman a passé sa vie à jouer de nombreux rôles : la bonne élève, la bonne fille, la bonne petite amie. Mais Hattie rêve d'autre chose, d'une expérience plus intense... et qui se révèle extrêmement périlleuse. Lorsque son corps sauvagement poignardé est découvert, une redoutable onde de choc traverse la ville de Pine Valley.
    Très vite, il apparaît que Hattie entretenait une relation secrète, hautement compromettante et potentiellement explosive. Quelqu'un d'autre était-il au courant ?
    Et jusqu'où cette personne était-elle prête à aller pour mettre fi n à cette relation ? Le petit ami de Hattie semble désespéré par sa mort. Son amour profond serait-il devenu une obsession ? Ou l'intrépide Hattie s'est-elle simplement retrouvée au mauvais endroit au mauvais moment ?
    Suggestif et tranchant, ce roman examine la frontière entre l'innocence et la culpabilité, l'identité et la duperie. L'amour conduit-il à la découverte de soi... ou à la destruction ?

  • Rien ne prédestinait Élodie et Sara à se rencontrer.
    À Paris, Élodie mène une vie à cent à l'heure jusqu'au jour où elle plaque tout pour trouver refuge chez sa grandmère, dans le centre de la France. Là, elle prend ses marques, se reconnecte à elle-même et fait la rencontre de Sara, une trentenaire à la vie bien rangée sur le point de se marier.
    Un soir, alors que Sara n'avait jamais ressenti le moindre désir pour une femme, elle lui confie avoir envie d'elle.
    Une fois, comme ça.
    Juste une fois pour essayer.
      Une passion universelle.
    Un amour singulier.
      Élodie Garnier est née en 1987.
    Juste une fois pour essayer est son premier roman.

  • Avec ses 40 ans désormais bien tapés, une certaine nostalgie du body de bébé, son stress permanent, un semblant de crise de ménopause mentale, la Mère coupable voit surgir une envie de peut-être tout recommencer, en amour comme en benne de couches sales. Baby or not baby ? Telle est sa question. Ses enfants désormais plus grands, elle a le sentiment de ne plus servir à rien. Sauf à faire cuire des pâtes.
    Maman : individu givré qui peut rester debout devant son frigo ouvert pendant cinq minutes, en espérant que ce dernier lui donne une idée de repas ! #t'aspasuneidéemonsieurlefrigo ?
    Et voici que réapparaît dans une routine peuplée de lessives et de pantoufles qui traînent, Alex, l'ex. De quoi lui donner envie de se réfugier sur l'île paradisiaque que toutes les mères au bord du gouffre chérissent : Belle-Île-en-Mèrescoupables. Pourquoi regretter les dents de lait perdues, les premiers pas de nos chérubins... quand il reste tant encore à vivre et à partager ?

  • La magie du rangement a fait son temps. Faisons la peau à cette absurdité, et commençons à acheter plein de trucs, pour les semer partout où nous en avons envie ! Savez-vous que la science a prouvé que les personnes désordonnées sont plus créatives (et aussi plus intelligentes et plus séduisantes) ? Mais être un vrai bordélique et se laisser aller est un art ! Ce livre va vous apprendre comment vivre dans le bazar (en toute chose et de la cave au plafond), en pleine conscience et dans la joie. Et le résultat est époustoufl ant : vos plantes vont cesser de mourir, votre bouteille de whisky ne s'asséchera plus jamais, vous allez pouvoir vous lâcher, et vous découvrirez que vous avez perdu du poids... Il est temps de reprendre votre vie en main et de la débarrasser de la manie du rangement. Jennifer McCartney est canadienne et vit à Brooklyn. Elle est l'auteur de best-sellers salués par le New York Times et écrit pour la presse écrite et la BBC. Traduit de l'anglais (États-Unis) par Alexandra Maillard.

empty