Policier & Thriller

  • - 4700 avant J. C. Les environs de Carnac sont occupés par deux groupes d'humains. Les Nomades des forêts vivent de chasse et de cueillette comme leurs ancêtres les plus lointains. Les Pêcheurs de la côte se sont fixés là où l'ampleur de la marée permet d'abondantes récoltes de poissons à l'aide de barrages de pierres. Un équilibre s'est instauré entre les deux groupes, fait d'échanges (de nourritures, de biens et de femmes) et aussi de conflits qui cessent au premier sang versé.
    Mais voilà que de nouveaux venus incendient les forêts, bâtissent des maisons et interdisent le passage sur de vastes territoires. Ils retiennent prisonniers des animaux inconnus. Ils domestiquent la terre qui leur offre de grosses quantités de céréales. Ce sont les Cultivateurs des vallées.
    Le conflit semble inévitable quand, Longues-jambes, le commerçant voyageur (qui connaît déjà les trois groupes) propose sa médiation. Il est assassiné. Cette fois, la guerre est déclarée et des humains visent à mort d'autres humains - une nouveauté effrayante.
    Le soir de cette première bataille, au milieu des cadavres et des blessés, trois femmes s'interposent : Sourire-de-lynx chez les Nomades, Paruline chez les Pêcheurs, Ardente chez les Cultivateurs. Elles proposent de découvrir ensemble qui a tué le commerçant : le meurtrier porte la responsabilité de la guerre. Chacune garantira pour son groupe l'impartialité de l'enquête. Le coupable et son peuple devront quitter la région, laissant les deux autres se la partager. Persuadé que l'assassin se trouve chez ses ennemis, chacun accepte cette issue radicale.

  • Octobre 2011 : Kadhafi est tué, la Libye est en feu, François Hollande devient candidat des socialistes. L'UMP et le PS entrent dans la phase finale d'une guerre qui les mènera jusqu'à l'élection présidentielle.
    Ancienne gloire des Stups de Paris, le policier déchu Christian Kertesz est recruté par des truands corses pour relancer un trafic de cocaïne. En parallèle, il espionne pour une société de renseignement privée le haut responsable d'une multinationale du BTP afin de l'écarter d'un marché juteux en Libye.
    Alors que Squarcini, Péchenard, Neyret et d'autres grands flics sont inquiétés par des affaires qui mettent à mal l'image de la police, la capitaine Laurence Verhaeghen de la Brigade Criminelle de Paris, proche des sarkozystes, est plus que jamais déterminée à freiner la montée en puissance des troupes de Hollande. La découverte d'un cadavre va rapidement la mettre sur la piste de son ancien collègue Kertesz et de quelques fantômes de la PJ qu'elle s'est jurée de détruire.
    Pris en étau entre une cellule de la DCRI qui cherche à sauver la peau des sarkozystes et d'anciens barons de la Mitterrandie qui oeuvrent pour le retour de la gauche au pouvoir, Kertesz et Verhaeghen vont se livrer un duel à mort au coeur de la corruption moderne.
    Benjamin Dierstein est agent et directeur artistique d'un label spécialisé dans les musiques électroniques, basé à Rennes. Après un début remarqué avec La Sirène qui fume, il signe ici un deuxième opus qui confirme son entrée sur la scène du roman noir francophone.

  • Les aventures extraordinaires d'Arsène Lupin : les 20 premières histoires, les versions d'origine Nouv.

    Connaissez-vous Arsène Lupin en prison, L'évasion d'Arsène Lupin, Le mystérieux voyageur, Le collier de la reine, Le coffre-fort de Mme Imbert ? Avant d'écrire des romans, Maurice Leblanc a commencé à raconter les aventures d'Arsène Lupin sous forme de romans-feuilletons illustrés dans le magazine Je sais tout, à partir de 1905. Les versions ultérieures, à l'action plus lente, ont été modernisées mais ont perdu leur aspect feuilletonesque. On découvre dans ces premières versions au rythme nerveux des contes cruels, des fables douces-amères. On assiste à la naissance d'un héros éternel, à l'éclosion d'un des mythes éternels de la littérature française.
    Cette édition est la première à proposer l'intégrale des romans-feuilletons dans leur version originale, une mise en page similaire à celle d'origine et la totalité des illustrations de l'époque. 
    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers et d'aventures. ll est le créateur du célèbre gentleman-cambrioleur Arsène Lupin. 

  • Mars 2011. La campagne présidentielle bat son plein, plus d'un an avant les élections. Le capitaine Gabriel Prigent débarque à la brigade criminelle de Paris après avoir vécu un drame à Rennes. Obsédé par l'éthique, il croise sur son chemin le lieutenant Christian Kertesz de la brigade de répression du proxénétisme, compromis avec la mafia corse et tourmenté par un amour perdu.Alors qu'éclate une sordide histoire d'assassinats de prostituées mineures, ils plongent tous les deux dans une affaire qui rapidement les dépasse, entraînant dans leur chute une ribambelle d'hommes et de femmes qui cherchent à sauver leur peau -  flics dépressifs, politiciens salaces, médecins corrompus, gangsters imprévisibles et macs tortionnaires.Poursuivis par leurs propres obsessions et les fantômes qui les hantent, Prigent et Kertesz vont se livrer un duel sans merci, au coeur de la barbarie et des faux-semblants du monde contemporain.  Préface de Caryl Férey  Lauréat du Prix découverte polar Sang-froid, Benjamin Dierstein signe ici son premier polar. Dans le civil il est agent de musiciens et directeur artistique d'un label spécialisé dans les musiques électroniques.

  • « Je m'appelle Jérémy Lepage, j'ai 34 ans, et je vais commettre le meurtre parfait »...  Âme sensible s'abstenir. Du mode d'emploi du meurtre idéal aux cauchemars morbides d'un ancien barbouze, en passant par un serial killer en mission presque divine et une femme trompée décidée à se venger, ces dix nouvelles signées par les meilleurs auteurs de polars français vous glaceront le sang.  Dans une campagne française en apparence tranquille, une Amérique du Sud bouillonnante ou des États-Unis post-apocalyptiques, Franck Thilliez, Caryl Férey, Olivier Truc, Marcus Malte, Olivier Norek, Ian Manook, Dominique Manotti Danielle Thiéry, Hervé Le Corre et Sandrine Collette ont laissé libre cours à leur talent... et à leurs plus bas instincts. 

  • Maroc, Casablanca. Othmane est soupçonné du meurtre de sa femme Sofia, poignardée dans leur chambre à coucher. Le jeune Marocain a tout du coupable idéal. Pauvre et au chômage, il s'est marié à cette riche Française de quarante ans son aînée. Et pour parachever le tableau il a une maîtresse, l'ancienne professeur de sport de Sofia. Une seule certitude  : il est le suspect numéro 1 aux yeux d'une police brutale et expéditive. Du quartier huppé des expatriés aux ruelles suffocantes de la vielle ville, Othmane va entamer une véritable course contre le temps pour échapper à son destin.Un polar brûlant, témoin d'un système policier et judiciaire marocain qui, dans les années post-Hassan II, a encore du mal à tourner la page de ses heures les plus sombres.  Abdelilah Hamdouchi est l'un des premiers auteurs de romans policiers en langue arabe ainsi qu'un scénariste prolifique et multiprimé. Déjà traduit en anglais, il est publié pour la première fois en France avec La dernière chance. 

  • Mortel Caravage

    Renée Bonneau

    Berlin, 1941
    Les nazis ont entrepris l' « aryanisation » des biens juifs. Leurs chefs, Goering le premier, pillent les collections privées d'oeuvres d'art, avant d'envoyer leurs propriétaires vers les camps de la mort.
    Un SS, animé par la cupidité et une ancienne rancune, exige ainsi du galeriste Mathias Wengel qu'il lui remette ses plus belles pièces, lui promettant en échange de lui éviter, ainsi qu'à sa fille Judith, la déportation. Mais une fois en possession des tableaux, il le livre à la Gestapo. La jeune femme, elle, parvient à s'échapper après avoir mis en lieu sûr une possible copie du Caravage. Débute alors une longue traque dans Berlin, que les bombes alliées transforment peu à peu en un champs de ruines. Jusqu'à l'arrivée de l'armée russe...

  • "Montmartre, décembre 1894 Tout en haut de la Butte, deux prostituées qui racolent dans les rues sombres entourant le vieux cimetière Saint-Vincent, découvrent, horrifiées, le corps d'une fillette, qu'un fiacre mystérieux vient de jeter avant de disparaître dans la nuit. Quand l'inspecteur Berflaut arrive sur les lieux, il s'aperçoit d'une chose étrange. L'enfant est vêtue en petite fille modèle. Elle est maquillée, ses vêtements sont soignés, sans trace de sang, malgré la blessure au ventre que cachent ses jupons.
    Quel monstre a pu faire cela, avant de la jeter à terre comme un sac de chiffons ? À quel père, à quelle mère faudra-t-il annoncer la terrible nouvelle ?
    Mais les jours passent, personne ne réclame la fillette, et aucune disparition n'est signalée. La presse s'indigne, on reparle de Jack l'Éventreur. Aurait-il quitté Londres pour sévir à Paris ?
    Quelques jours après, une jeune bonne, la soeur d'un modèle du peintre Toulouse-Lautrec, est enlevée dans les beaux quartiers. Dans le même temps une pierreuse est assassinée en pleine rue, et une autre fille, mourante à Saint-Lazare, semble connaître un lourd secret.
    Quels liens unissent ces trois affaires ? C'est ce que cherche à découvrir Louis Berflaut, l'inspecteur de la P.J. Il part en chasse, avec l'aide de son ami le peintre Toulouse-Lautrec, qui a sans le savoir croisé la route du mystérieux assassin..."

  • Giverny, été 1908. Claude Monet se rend aux aurores devant le bassin aux nymphéas qui jouxte sa maison de Giverny, afin de mettre tes dernières touches à son tableau. Mais l'eau de l'étang a pris une teinte rose qu'elle n'avait pas la veille... Inquiet, le peintre s'approche. Et c'est horrifié qu'il découvre, flottant parmi les nénuphars, le corps d'une jeune fille : Ophélia, la fille de son ami japonais, un amateur d'art, venu en visite. Qui a pu commettre un tel acte ? Un rôdeur ? Un des jardiniers chargés de l'entretien du domaine ? Ou bien faut-il chercher du côté dé l'hôtel Baudy, où se sont installés pour l'été de jeunes peintres américains venus à Giverny dans l'espoir de rencontrer le Maître ? Duquel d'entre eux ou des autres pensionnaires Ophélia s'est-elle attiré la haine et le désir de vengeance ? C'est ce que Louis Berflaut, inspecteur de la Sûreté, appelé en renfort dans cette affaire, va tâcher de découvrir. Cette intrigue, subtilement nouée, évoque l'ambiance des romans d'Agatha Christie, dans la peinture d'une société élégante qui fomente en secret des passions de toute nature.

  • Hiver 1895. Les spectateurs qui affluent à l'entrée du Moulin-Rouge découvrent, horrifiés, une femme écartelée et attachée aux grandes ailes, en tenue de cancan. Le lendemain, une autre danseuse est retrouvée éventrée sur une tombe du vieux cimetière de Montmartre. Ces meurtres font penser à ceux de Jack l'Éventreur et l'Angleterre n'est pas très loin... Mais la police a d'autres pistes : les coulisses du Moulin et les maisons closes du quartier que fréquentent voyous, truands et souteneurs.
    Pourtant, un seul homme peut réellement aider l'inspecteur Berflaut, agent de la Sûreté : son ami et grand connaisseur du monde du spectacle et de la prostitution, le peintre Toulouse-Lautrec.
    Dans cette intrigue policière foisonnante, les amoureux de Montmartre y retrouveront la gouaille de Jeanne Avril et de la Goulue, la voix d'Aristide Bruant et l'étonnant Valentin le Désossé, mais aussi le monde obscur des grands boulevards, des truands et des prostituées.
    Renée Bonneau, agrégée de lettres classiques, a enseigné la littérature et l'analyse de films. Elle est l'auteur de livres scolaires, d'anthologies et de romans policiers, et vit en région parisienne.

empty