Otherlands

  • 50 nouvelles fantastiques pour découvrir le monde mystérieux de Tim Corey et des Otherlands !
    Un homme qui s'invite chez vous pour attendre dans votre salon qu'un certain Georges revienne... un trou dans le mur de votre salle de bain que vous tentez de reboucher... un chirurgien capable de vous redonner ce que vous avez perdu... et bien plus. Voici quelques unes des situations de départ des nouvelles fantastiques présentées dans ce premier volume des Tales from the Otherlands. Tim Corey démontre l'étendue de son talent, en vous promenant d'un bout à l'autre de l'univers : que ce soit dans le noir total de votre cave, au plus profond de l'univers ou chez votre voisin le plus proche, vous n'aurez que l'embarras du choix pour frissonner et frémir. 52 histoires pour apprendre à regarder le monde qui vous entoure d'un oeil nouveau, et vous laisser entraîner aux confins de mondes mystérieux, où la terreur fréquente l'irrationnel, où le train-train du quotidien se change doucement en cauchemar dont ne sort jamais vraiment indemne.
    Une plongée en plein coeur d'une dimension inconnue.
    EXTRAIT
    Journal de bord du Century, 11 mars 2322. Capitaine Steennan.
    Nous approchons de Cassiopée. Depuis deux jours, le voyage est plus calme : Jani a terminé de réparer les avaries dues à la collision avec les météorites il y a maintenant trois jours (numéro d'incident : 08472). Tout semble marcher correctement, le réseau de communication est de nouveau en fonctionnement. Dans deux jours, nous atteindrons l'orbite de ZP200-8. Les premières analyses seront faites à distance à bord du Century, qui restera en position géostationnaire. Si les résultats sont positifs, nous envisagerons une exploration plus poussée sur le sol. De nos études dépend la terraformation de cette nouvelle planète. Une planète recréée à l'image de la Terre, pour accueillir de nouveaux colons. J'avoue avoir hâte d'y être.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Voguant entre SF, Fantastique, ou même Contemporain, le recueil abrite des petites perles surprenantes qui ne vous laissent pas de marbre. - Colombedel'esperance
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Ancien libraire, Tim Corey a commencé par écrire des romans pour enfants avant de se tourner vers la science-fiction et le fantastique. Il a travaillé en tant que chroniqueur de séries télé pendant plusieurs années. Il habite depuis quelques années en France, près de Paris.

  • Sang pour cent

    Dominique Combaud

    Quand la différence entre rêves et réalité s'efface, il est parfois difficile de retrouver ses repères...
    Parfois le voile fin qui sépare la réalité du rêve se déchire... alors dans notre monde se retrouvent des éléments tirés directement de nos cauchemars. Des éléments qui paraissent tellement réels qu'ils peuvent nous faire douter de notre propre capacité à les reconnaître. Un monde nouveau s'ouvre alors à nous. Un monde ou tout ce qui était normal l'est un peu moins. Un monde où les rêves vous emmènent au plus profond des Otherlands. Un livre de nouvelles inédites par Dominique Combaud.
    Laissez-vous emporter par ce recueil de nouvelles vers un monde au-delà de toutes frontières.
    EXTRAIT DE Droit dans le mur
    Des semaines que je faisais le même rêve. J'étais toujours assis à la même place, côté hublot, juste au-dessus de l'aile gauche. Je buvais une bière bouteille, un journal ouvert sur ma tablette, et je survolais les titres en me doutant qu'un accident allait se produire. Je guettais le bruit des réacteurs, je serrais les genoux en attendant l'explosion de la bombe immanquablement cachée dans la soute, j'attendais l'instant où nous allions imploser, ou nous désintégrer, ou piquer du nez. C'était inéluctable. Je me réveillais toujours en sueur, même après un plongeon dans l'océan ou une chute libre de plus de dix mille mètres, à demi congelé, en compagnie d'un attaché case et d'une perruque blonde. A ces moments-là j'avais la certitude de vivre la réalité, mais bizarrement je prenais les événements d'un peu haut, comme si j'étais étranger à tout ce qui m'entourait. Qu'une perruque toute seule dégringolât avec moi, ça ne me choquait pas le moins du monde, je me disais seulement que la théorie sur la chute des corps n'était pas une blague.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Dominique Combaud possède un style élégant, tout en finesse, et rien que pour ça, son recueil mérite le détour. - Poljack, Babélio

  • Mémoires de corps

    Johanna Almos

    Le corps décliné en 14 nouvelles.
    Le corps, instrument de plaisir et de souffrance. Le corps bafoué, abimé, sali ou encensé. C'est la peau qui détient nos secrets les plus intimes, nos angoisses les plus profondes. Il n'est rien de plus effrayant que la guerre qui fait rage dans notre propre chair. Ces quatorze nouvelles sauront vous le démontrer.
    Découvrez ce recueil de 14 nouvelles, 14 portes d'entrées sur le corps, ses merveilles et ses souffrances.
    EXTRAIT DE Corpus Dei
    Il y a trop d'avions. Trop d'avions et trop de trains aussi. Il va falloir que j'envisage une réévaluation technique des écrans de contrôle. Je ne peux pas tout gérer en même temps, on m'en demande trop. Il faut trouver une solution pour surveiller l'aiguillage aérospatial. Mais quoi ?
    Oh, non, c'est pas vrai ! Deux secondes d'inattention et pof ! Où est passé ce fichu Malaysia Airlines ? Ne me dites pas que j'en ai encore paumé un ! Il suffit que je tourne la tête et ces engins s'évaporent comme par magie. J'en peux plus, c'est pas une vie.
    D'abord, ils ont inventé les avions puis les voyages dans l'espace. J'ai cru qu'ils allaient me démasquer. J'ignore si j'avais peur ou hâte. Mais ils n'ont rien vu que leur ego surdimensionné et leur nouvelle foi : La Science.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    On aime ce côté "écorché vif", ce côté "écrit avec les tripes"... C'est plus que jamais le moment de le dire ! On s'y reconnaît, on se voit dedans. - Diabolo44, Babélio
    L'exigence de Johanna Almos est à la hauteur des attentes suscitées par le sujet de son recueil. le corps et ses blessures, la souffrance physique, ne lui sont que trop bien connus. Mémoires de corps, magnifié par la couverture d'Estelle Leduc, est une catharsis en quatorze points, une symphonie du malheur, une mélodie cruelle, sombre et magnifique, qui vous emmènera loin. - Emmanuel Delporte, Le Décapsuleur
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Johanna Almos est née en 1984. Elle a été barmaid durant ses études de lettres puis libraire pendant sept ans. Elle a rejoint les Otherlands dans le volume Otherlands Continuum d'Octobre 2014, et est depuis une des plus actives au sein de la communauté. Elle vient de faire paraître Mémoires de corps chez Otherlands où elle nous conte, tout au long de quatorze nouvelles, les peurs et les angoisses liées au corps et à ses fantasmes.

  • Tous les enfants sont immortels Nouv.

    Jean Bury vous propose son nouvel ouvrage qui, comme toujours, vous bercera dans des univers fantistiques passionnants !
    Bons ou mauvais, héros malgré eux ou victimes innocentes, les enfants de tout âges ont souvent eu un rôle à jouer au cours de l'histoire. C'est aussi le cas dans les nouvelles de Jean Bury, qui placent l'enfant, l'adolescent, au coeur de récits fantastiques, irréels ou futuristes. Mais ces aventuriers affrontent leur quotidien avec toute la rage et la détermination de leur jeune âge ; emportés malgré eux dans des situations que bien des adultes n'ont jamais eu à affronter, ces garçons et ces filles se battent, au final, dans un seul but, ultime et universel : vivre. Alors suivez-le dans ces histoires... Faites partie de ces escouades d'enfants entraînés à s'infiltrer dans des réseaux informatiques sécurisés pour les détruire... Courez à leur côté dans des courses où la vie dépend du résultat final. Rejoignez ces adolescents destinés à manipuler la vérité au coeur même des récits des plus grands auteurs. Battez vous avec les Sécheurs de goules, tels qu'ils se nomment eux même, pour empêcher des créatures venues de mondes parallèles de détruire notre univers. Ou tentez juste de survivre dans un monde dévasté, alors que, mystérieusement, un matin, la quasi-totalité des adultes à disparu de la planète. Mais rassurez-vous, car, d'une manière ou d'une autre, tous les enfants sont immortels...
    Ce recueil de nouvelles fantastiques met en scène de jeunes héros déterminés et combatifs, prêts à tout pour vivre !
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Tour à tour apprenti lapidaire, enfant de troupe et bénévole auprès d'adolescents en difficulté, Jean Bury travaille comme traducteur dans une micro-entreprise proche de la SCOP. Il a publié une trentaine de nouvelles et sept romans. Nommé en 2015 pour le prix Mythologica de la meilleure nouvelle et le prix Masterton du meilleur roman, il a été deux fois lauréat du prix Alain le Bussy pour Humanologie (2016) et Triton sur le rivage de sable (2017).
    Ses thèmes actuels sont la surveillance dans les sociétés hyperconnectées, l'épuration sociale dans les grandes villes mondialisées et les enfants soldats. Admirateur de Ravel, de Debussy et de John Coltrane, il ne manque jamais une occasion d'évoquer la musique dans ses histoires.
    Tout en restant attaché à Maupassant, Conrad et Balzac, il a un goût très vif pour la littérature de l'imaginaire. Il ne voit aucun paradoxe à avoir lu tout Proust et tout Noragami.

  • Vigor mortis

    Julien Roturier

    Quel est le point commun entre la montagne, un magasin de porcelaine, une jeune femme qui danse, une mine d'uranium perdue du fin fond du Wyoming, un extraterrestre au volant d'une voiture et un supercalculateur dissimulé aux yeux de tous ?
    Ils font tous partie, entres autres, de l'univers fantastique créé par Julien Roturier. Un univers où chaque rêve peut devenir réalité, et se transformer à coup sûr en cauchemar. Des mauvais songes qui, bien qu'issus de l'imagination fertile de l'auteur, ne sont peut-être que des prémonitions d'un monde futur, pas forcément si éloigné que cela de notre présent. Alors si vous n'avez pas peur de jeter un regard sur l'inconnu qui nous entoure, plongez sans attendre au coeur des 15 récits de Vigor Mortis.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Né à Nevers en 1978, Julien Roturier, écrivain, photographe, musicien et graphiste, vit à Tournus, en Bourgogne.
    Lecteur assidu de nombreux romans classiques, d'horreur, de science-fiction et de fantastique dès son plus jeune âge, il participe à ses premiers ateliers d'écriture au collège. Il se dirige vers des études d'anglais qu'il abandonne à la fin des années 1990 pour travailler avec plusieurs groupes musicaux et associations culturelles de sa région.
    Après un début de carrière très hétérogène, il se lance dans le graphisme en indépendant.
    Au début des années 2010, il rencontre l'équipe du magazine Freaks Corp. qui publie un premier texte, L'Hôte e(s)t l'invité.
    En 2012, Julien Roturier monte de nouveaux projets musicaux et participe à la création de l'association culturelle Les CumulArts, visant à promouvoir l'écriture de nouvelles, le spectacle vivant sous toutes ses formes et l'éveil artistique, tout en poursuivant en parallèle ses autres activités en photographie, écriture et graphisme.

  • Willy Goth n'intervient que dans les enquêtes irrésolvables et... paranormales !
    Willy Goth est inspecteur intérimaire. Intérimaire ? Oui, car il n'intervient que lorsque toutes les forces de police de Laville sont dépassées, quand tout semble perdu, que tout tourne au paranormal. Alors Willy Goth fait appel à son savoir, ses connaissances, et à quelques personnages bien placés au sein des Cercles Infernaux.
    Découvrez ce recueil mêlant fantastique, policier et humour noir !
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Habile mélange de fantastique et de policier, Willy Goth prend ses aises avec les lois et les règles, au grand dam du comiviseur (un commissaire fraîchement nommé superviseur) qui aimerait bien qu'il rentre dans le rang. Avec Djamel, un pauvre flicaillon tout juste débarqué sans aucune formation, il va mener une dizaine d'enquêtes toutes plus déjantées les unes que les autres, dans la bonne ville de Laville (et oui, ça ne s'invente pas !). En bref, un pur moment de plaisir, où l'humour (noir, forcément !) n'est jamais loin, et vous tombe sur le coin du pif lorsque vous ne vous y attendez pas ! Une véritable pépite humoristico-fantastico-policière ! - dariodo, Babelio

  • Monstres, démons et spectres seront au rendez-vous dans ce recueil de nouvelles fantastiques ...
    Encore quelques heures avant minuit... car aux douze coups de minuit... les enfants dorment. La lune éclaire le pays et la mort rôde. Monstres évanescents, croque-mitaines, spectres égarés errent dans les contrées des rêves, prêts à tailler en pièces les voyageurs imprudents et à s'abreuver au comptoir de leurs âmes. En dix-huit textes, Emmanuel Delporte établit une cartographie de l'horreur, empruntant les chemins du fantastique et de la science-fiction pour torturer ses personnages et secouer le lecteur. Dix-huit récits imaginaires mais ancrés dans la réalité des vies fragiles, dans lesquels il traque les démons tapis dans l'ombre des maisons humaines. La devise de Stephen King n'a jamais semblé si vraie : les monstres existent. Mais aux douze coups de minuit, ils étalent un reflet terrifiant sur les miroirs brisés : le nôtre.
    Découvrez ces dix-huit récits de l'horreur qui vous feront frissonner !
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    J'ai aimé ce recueil parce que pour la majorité des histoires cela se passe en Bretagne; terre de légendes et du surnaturel que j'affectionne tout particulièrement. Parce que l'auteur à su refaire ressurgir en moi les peurs les plus ataviques de mon être ..
    [...]L'auteur passe de la SF, au polar noir, du fantastique, à l'horreur avec une incroyable aisance. Tout au long de ses nouvelles, les profils psychologiques des protagonistes sont dépeints de manière très réalistes, l'inquiétude et la peur sont récurrentes. - Rubinowy, Babelio
    J'ai donc lu ce recueil qui vient d'être réédité chez Otherlands avec une très belle couverture. Je l'abordais confiant : concernant les talents d'Emmanuel Delporte, je ne suis plus un homme à convaincre, tant pour les romans (avec le dantesque et crépusculaire "Stalingrad") que pour les nouvelles (lisez notamment son "Olympus Mons" dans l'anthologie les Migrations du Futur chez Arkuiris, ou son "Îlot zéro" dans l'anthologie Dimension aéropostale chez Rivière blanche). Avec "Aux douze coups de minuit", on a affaire à un mélange de fantastique et de SF, qui ont lieu ici ou là, bien que souvent en Bretagne (ce qui n'est pas pour déplaire au Breton que je suis). Des courtes et des longues, des thèmes a priori assez éloignés les uns des autres, mais pourtant la mayonnaise prend très bien, d'abord parce que l'horreur n'est jamais loin et qu'elle sert de liant à tout cela. - Diablo44, Babelio
    Emmanuel Delporte nous dépeint des hommes et des femmes rongés par le mal, la violence, l'alcool, l'impuissance... Il met en exergue la part sombre des humains (et de quelques autres créatures au passage). - JeanneSelene, Babelio

  • L'ombre inquiétante qui plane, la nuit, au-dessus de nos têtes assoupies, est de retour...
    Mystérieux et charmeur, démoniaque ou candide, l'Homme-Cauchemar revient dans ce deuxième volume pour continuer à s'en prendre à l'âme humaine, en se jouant sans vergogne des défauts des personnages prisonniers de ces contes à dormir debout.
    Douze nouvelles histoires, pour découvrir un peu plus en profondeur ce maître de l'illusion, qui s'immisce dans vos rêves les plus ternes afin de les transformer en songes psychédéliques. Car personne, ni vous, ni moi, ne peut échapper indéfiniment à celui qui contrôle vos nuits, et bien plus parfois...
    Plongez, si vous l'osez, dans ce deuxième recueil de l'Homme-Cauchemar, qui promet douzes histoires étranges, fantastiques et suprenantes.
    EXTRAIT
    Même si peu d'entre nous ont eu la chance d'y assister en vrai, nous avons déjà vu une scène de ce genre : dans la savane, à l'abri d'un fossé, d'un buisson ou d'un simple tronc d'arbre, le lion s'avance, plié en deux ou ventre à terre, vers sa proie. Un gnou, un zèbre, une antilope.
    Plus familière, l'araignée : courant sur sa toile, elle fond sur une mouche, un moustique qui n'a plus qu'à attendre, impuissant, que le mauvais moment passe.
    Ne vous y trompez pas ; si nous attachons des caractères redoutables à certaines bêtes, par crainte, par fascination, toutes, à un moment ou à un autre, cèdent à leurs pulsions les plus sauvages et les plus violentes... non pour survivre, en vérité. Juste parce que c'est ce qu'elles sont. Prenez l'exemple d'une coccinelle. Quoi de plus mignon, de plus charmant, de plus utile qu'une coccinelle ? Elle symbolise le beau temps, la légèreté, certains prétendent même qu'elles font passer des messages au Bon Dieu.
    Maintenant, parlez d'un coccinelle à un puceron, vous verrez qu'il ne voit pas les choses comme nous.
    Qui reprocherait à ces êtres de vivre - d'être ce qu'ils sont ? Vous, peut-être ?
    Allons, les enfants. Cessez donc de vous torturer l'esprit et de vous attarder sur ce qui vous horrifie tant. Sur ce que je suis, sur ce que j'ai fait et ce qu'il me reste à faire. Vivez un peu, soyez ce que vous avez à être : sauvages, brutaux s'il le faut, joviaux ou même heureux quand vous choisirez de l'être.
    Parce que moi, le moment venu, je n'hésiterai pas une seule seconde.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Sylvain Lamur est un habitué des Otherlands : il manie la plume avec finesse, humour et sensibilité. On retrouve ses textes au travers de plusieurs anthologies parues chez Otherlands, ainsi que dans le premier volume des Contes de l'Homme-Cauchemar.

  • L'aube de l'ombre

    Tim Corey

    Un enfant se découvre au sein d'une communauté pour le moins hors du commun et doit lutter contre les forces du mal.
    Thibault Castérède, 12 ans, est sujet à des crises d'épilepsie. C'est du moins ce que prétendent les médecins. Et c'est la raison pour laquelle le jeune garçon n'a jamais quitté l'orphelinat où il a été placé très jeune. Jusqu'au jour où Marc Pertella vient le recueillir, à sa grande surprise, pour l'emmener au Chateau Fronsac, un lieu où il va rencontrer d'autres jeunes « à problèmes », ou considérés comme tels. Adrien, qui va vite devenir son meilleur ami, à quant à lui été enlevé à sa famille. On le disait violent et incontrôlable. Ensemble, au milieu des autres enfants rassemblés dans ce lieu, entourés de leurs tuteurs et surveillés par des hommes armés, Thibault, Adrien, Sandra et les autre adolescents vont apprendre à maîtriser les facultés spéciales qu'ils possèdent. Car ici, au coeur du Cercle, on ne les considère pas comme des enfants difficiles ou malades, mais comme le dernier rempart contre les puissances du mal. A peine arrivés dans ce lieu mystérieux, ces ados aux pouvoirs fantastiques vont devoir faire face aux attaques massives de l'Ombre, qui, en cherchant à détruire le Cercle,veut reprendre sa place sur la planète. Mais, à 12 ans, est-on capable de comprendre les dangers qui se dissimulent aux hommes depuis des millénaires ?
    Entamez sans plus tarder le premier tome d'une série de quatre volumes pleins de rebondissements !
    EXTRAIT
    "Vallandier commençait à sentir monter en lui un irrépressible mal de tête, accentué sans doute par les réponses plus que mystérieuses de son acolyte. Il se massa lentement les tempes, avant de reprendre sur un ton qui ne laissait pas de place aux doutes :
    - Bon, de toute manière, on ne peut pas clore l'affaire comme cela. Il faut qu'on rencontre le gamin, et qu'on lui pose quelques questions. D'autant plus que cette affaire, avec ce que tu m'annonces ce matin, sent vraiment mauvais. Alors avant de clôturer le dossier, je tiens à connaître le fin mot de l'histoire. On les convoque pour cet après-midi, sans faute. Je ne veux pas leur laisser le temps de trouver une autre explication à leurs réactions étranges. Et qu'ils viennent avec Adrien. Je veux entendre sa version des faits.
    - C'est pas possible.
    - Comment ça, pas possible ?
    - Je leur ai dit qu'on allait sûrement avoir besoin de parler avec leur fils, ils m'ont dit que ce ne serait pas possible, qu'ils l'avaient envoyé dans de la famille, pour se reposer.
    - Tu me dis que le fils refait surface, mais qu'il est impossible de le voir ? Qu'il a déjà disparu ? Alors là, Pérétin, ça sent pas mauvais cette affaire, ça pue carrément !"
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    "Un roman lisible à partir de 15 ans, qui m'a rappelé la belle époque de Buffy contre les vampires ! [...] J'ai adoré suivre Thibault, vivre ses doutes et ses peines, mais aussi ses joies face à cette nouvelle (mais terrifiante) vie qui s'offre à lui ! Vivement le tome 2 !" dariodo, Babelio
    "Un premier tome plein de mystères !" Yserei Kuroetsu, simplement.pro

  • Ce chant des étoiles vous mènera vers une galerie de personnages étonnants, sur des planètes isolées ou dans des vaisseaux intersidéraux immenses.
    Ecoutez Gaston de la Marche Royale des Neuf Planètes et des Etoiles Froides, à bord du vaisseau Pinta del Marco Paulo, annoncer à grand renforts d'effets de manche des révélations fracassantes !
    Suivez Lena, prospectrice minière sur Clavène, uneplanète d'un type... particulier.
    Et si vous êtes fatigués, venez vous reposer chez Abaddon, patron de l'Auberge Rouge, qui sert les plus importants extra-terrestres de la voie lactée ! c'est qu'il propose une recette secrète à se damner !
    A moins que vous ne préfériez une soupe d'étoiles...
    Gilles Massardier nous présente en 18 textes une symphonie spatiale, où se mêlent héros truculents et victimes pas si innocentes que cela. Un voyage au coeur de la science-fiction, saupoudré d'une pincée d'humour. Aliens et humains vous donnent rendez-vous aux confins de l'espace pour des histoires étonnantes et originales.

  • Ouvrez les yeux sur un bestiaire enchanté et méconnu : au travers de ces histoires se jouent les destins des hommes et des créatures fabuleuses qui croisent leurs chemins. Nul doute que vous aurez du mal à croire les récits qui vous seront contés ici, pourtant ils plongent leurs racines au plus profond de l'imaginaire fertile des humains que nous sommes.
    Et si vous doutez toujours, il n'existe qu'une seule solution : tournez une à une les pages de ce livre, et suivez ces héros au coeur d'aventures troublantes et fantastiques...
    Eric Lysøe est un conteur hors pair, amoureux des mots, magicien et poète. Il vous emmène ici dans son univers, pour vous narrer vingt belles histoires, en vous promenant au milieu de ses jardins d'acclimatation un peu particuliers.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Écrivain français d'origine norvégienne, Éric Lysøe enseigne la littérature comparée. Spécialiste du fantastique, il a consacré de nombreux essais et anthologies aux auteurs belges les plus représentatifs du genre (Les Kermesses de l'étrange, 1993, Littératures fantastiques, 2003-2005, 3 vol., La Belgique de l'étrange, 2010), ainsi qu'aux grands noms des littératures de l'imaginaire (Histoires extraordinaires, grotesques et sérieuses d'Edgar Poe, 1999?; Les Voies du silence, 2000). Il est également auteur de fictions, parmi lesquelles on retiendra : La Queue du chat (1994), Pieuvres (1994), Bonne Chair (1994), Comme un palais de paix immense (2005), Un cerf en automne (2013), Bois morts (2013), La Disparition (2015), La Source (2017), etc. Compositeur, il aime à conjuguer fantastique et musique.

  • Est-ce un rêve, ou la réalité ? Ne vous êtes-vous jamais posé cette question on ne peut plus banale, alors qu'il vous arrivait une aventure incroyable ? C'est pourtant bien légitime, dans certaines circonstances, de se demander si ce que l'on est en train de vivre n'est pas un songe, ou une manifestation de votre imagination... parfois, il vaudrait mieux, d'ailleurs... En suivant les héros de ces nouvelles fantastiques, vous pourrez vous mettre à leur place, et vous demander ce que VOUS auriez fait, dans de pareilles situations... L'avantage, dans votre cas, c'est que vous ne serez pas sous l'emprise de l'homme-cauchemar... quoi que...
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Sylvain Lamur est un habitué des Otherlands : il manie la plume avec finesse, humour et sensibilité. On retrouve ses textes au travers de plusieurs anthologies parues chez Otherlands.

  • Dans la ville de Somnore, les âmes humaines sont dévorées... qu'en est-il de la vôtre ?
    Somnore. Ville de mystères et de cauchemars. Elle peut prendre mille apparences, surgir à mille endroits, en autant d'époques et de mondes. Elle attire les âmes humaines à elle par tous les moyens possibles, promettant monts et merveilles, fournissant rêves et inspiration, dévorant les mémoires et piégeant les imprudents en son sein. Partez à la découverte de cette ville mythique, au travers des plumes de 20 auteurs qui ont bravé l'interdit et levé le voile des réalités pour vous. Puissiez vous revenir de Somnore indemnes !
    Découvrez cette anthologie fantastique qui rassemblent 20 auteurs, unis pour vous terrifier !
    À PROPOS DES AUTEURS
    /> Anthologie dirigée par Cédric Murphy :
    Mello von Mobius, Fabien Garino, Éric Lysøe, Wilfried Renaut, Jeanne Noël, Alexandre Jarry, Sylvain Namur, Ash Dysmas, Pierre Sensfelder, Grégory Covin, Atmann Bonnaire, Florence Barrier, Arhana, François Focant Le Mercoeur, Cancereugène, Mélodie Or, Olivier Valbreye, Isabelle Leblond, Elie Bouët

  • Terre zéro

    Jean Bury

    Que cache la volonté d'Impérium Industries de développer la première intelligence artificielle ?
    Christophe Vrécourt est un chercheur qui se voit proposé un poste important par une entreprise concurrente de celle dirigée par sa mère. Le but de sa mission ? Développer la première intelligence artificielle... mais le projet semble être déjà bien abouti à son arrivée. Pourquoi lui cache-t-on des choses ? Quel est le véritable but de Impérium Industries ?
    Plongez dans un thriller de science-fiction haletant et découvrez, aux côtés de Christophe, les conséquences d'une avancée scientifique mal maîtrisée.
    EXTRAIT
    La sensation de froid grandissait encore. Elle en était sûre. Elle entra dans le salon. Sans allumer ici non plus, elle avança, aux aguets, jusqu'à la baie vitrée. Elle ouvrit les rideaux. La même lumière chaude, dorée, rassurante, nettoya la pièce de ses ombres. Elle était vide, normale, paisible.
    Clémence se força à respirer profondément et ressortit dans le couloir. Elle ne parvenait pas à contrôler le tremblement de ses mains. Elle allait ouvrir la salle de bain quand elle entendit un bruit dans la cuisine. Un choc net et sonore. Son coeur s'emballa brusquement et se mit à cogner sauvagement dans sa poitrine. La gangue de froid qui l'écrasait se transforma soudain en grande coulée de lave, irradiant du creux de l'estomac dans tout son corps, comme si elle avait avalé trop vite un alcool fort. Jamais, dans aucune de ses visions, elle n'avait éprouvé une telle sensation. Elle passa le revers de sa main sur un front brûlant. Il était en sueur. Mais elle ne pouvait pas reculer. Elle n'avait jamais pu fuir aucune de ses visions. Elle savait qu'elle était sur le point de voir un monstre. Mais elle savait qu'elle ne pouvait pas y couper. Même si, pour la première fois depuis vingt ans, elle avait le sentiment que c'était dangereux.
    Elle remonta le couloir jusqu'à la cuisine. Sous la porte close filtrait un rai de lumière. Clémence fut prise d'une crise de tremblement et dut inspirer de nouveau, profondément, plusieurs fois, pour retrouver un semblant de maîtrise. Elle serra les poings et poussa la porte.
    Le monstre était tranquillement assis, les pieds croisés sous la chaise, en short et tee-shirt, les cheveux ébouriffés, devant un bol de chocolat chaud. Il leva vers Clémence des prunelles glacées qui n'avaient rien d'humain. Un démon dans un corps d'adolescent.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Le roman est bien construit avec une première étape qui est la description de la fuite et qui nous permet d'être accroché très rapidement. Par la suite, ce rythme ne baisse pas et l'auteur sait garder le suspens jusqu'à la fin, nous plongeant dans des complots dans le monde de l'industrie, du gouvernement, navigation aussi dans le monde de l'armement, de la recherche androïde et des recherches sur le clonage. Un bon thriller de science-fiction pour résumer. - Allan, Fantastinet
    Ouvrage de science-fiction, ce récit traite de sujets, en partie, actuels : clonage, lutte de pouvoir pour garder la tête des dernières technologies, jeux politiques... Le récit est mené comme un bon thriller, liant les événements du temps du récit (2040) à ceux du passé, quand la guerre entre les deux industries a commencé. On ne décroche pas facilement, on s'attache aussi au petit Thomas... Bref, très bon moment de lecture, même pour quelqu'un comme moi, pas fan de science-fiction à la base. - Tulisquoi

  • Short stories t.1

    Barnett Chevin

    Rencontre entre le bien et le mal, les rêves et les cauchemars...
    Il existe un monde où la réalité se mêle aux cauchemars, où le mal cohabite avec les forces du bien et où rien n'est complètement blanc ou noir. Cet univers, Barnett Chevin vous y emmène, aux travers de chemins tortueux que la raison vous pousserait à éviter. Plongez en plein coeur des Short stories, des histoires courtes où vos nerfs seront mis à rude épreuve, où vos nuits prendront de nouvelles teintes, des teintes issues des ténèbres et de la peur. Partagez, si vous l'osez, les secrets et les mystères qui entourent ce premier volume des Short stories, en priant pour que vous n'y laissiez pas plus que quelques nuits d'insomnie...
    Premier tome d'une intégrale, Short Stories vous emmènera dans un univers de ténèbres, de peurs et de mystères.
    EXTRAIT
    Lorsqu'il s'éveilla ce matin-là, Jack sut qu'il parcourait le chemin qui le conduisait vers une nouvelle vie et qu'il n'y avait pas homme plus heureux que celui qui rentrait dans le pays qui l'avait vu naître. Il était loin ce temps où il dessinait des femmes nues sur la célèbre butte de Montmartre à Paris, tout comme celui où il pêchait avec son père sur les lacs gelés de Chippewa Falls. Il en avait parcouru des océans pour arriver jusqu'en Europe. Il en avait essuyé des tempêtes et des affronts dans cette existence de misère. Il acceptait toutefois cette vie sans la moindre colère. Il pensait qu'elle était un don, que chaque jour comptait et qu'il n'était pas malheureux tant qu'il possédait de l'air pour ses poumons et des feuilles pour dessiner.
    Lorsqu'il ouvrit les yeux et qu'il interrompit une nuit sans cauchemars, il constata que les ténèbres avaient pris possession de la cabine G16. Il se leva péniblement, tâtonnant au hasard pour trouver son chemin. Le navire était anormalement silencieux. Les odeurs de graillon et d'huile rance avaient disparu. Ses sens s'étaient sans doute habitués aux parfums étouffants qui régnaient d'habitude ici. Le trajet était difficile, mais la lumière de l'espoir brillait au bout du tunnel et cette lumière, il en jouirait jusqu'à la lie. Avant son départ, beaucoup de gens l'avaient prévenu que les croisières en troisième classe étaient âpres, mais lui avait déjà voyagé dans les soutes d'un cargo et il ne connaissait rien de plus dantesque que cette expérience. Ici, il pouvait manger à sa faim et espérer.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Barnett Chevin est aussi un des parrains du renouveau des Otherlands, en juillet 2014. Né à Reims, il y mène une carrière dans la logistique, tout en écrivant des nouvelles sur son temps libre. On le retrouve dans de nombreux livres chez Otherlands, mais aussi chez d'autres éditeurs.

  • Dans un monde en apparence idéal, la fin n'est jamais bien loin...
    Quelque part sur la planète... traveling avant sur une Maison Heureuse, identique à toutes les autres Maisons Heureuses. Dans un salon design, un homme fixe l'écran, les yeux perdus dans le vide : sur celui-ci, une jeune femme blonde, lèvres bleues, poitrine siliconnée, se prélasse près d'une Piscine Heureuse, dans un maillot de bain signé Dimitrios. Palmiers, chaises longues, cocktail et parasol de papier, sous le spot du soleil. En fond sonore, l'Ode à la joie. En gros plan, une bouche anonyme sirote un verre de Soda-Cola. Soda-Cola, la boisson du siècle. Tout semble aller pour le mieux dans un monde parfait... cadré... contrôlé... Mais qui tire les ficelles ? Pour qui travaille l'intervieweuse suprême ? Qui sont ces Overlands qui se partagent un monde qui s'effrite ? Parthos, le Parti Moral, Média-plus et les autres multinationales survivront-elles à ce grand boulversement qui s'annonce ?
    Découvrez sans plus attendre un roman dystopique et apocalyptique dans un monde où les ficelles semblent tirées par des entitées très puissantes.
    EXTRAIT
    En Aere Perennius, l'année était ponctuée par les événements de l'année. Sur le calendrier, les saints avaient laissé la place aux Jours Fériés. Fêtes religieuses et commémorations avaient été englouties par les rites médiatiques orchestrés par Média-Plus, sponsorisés par Soda-Cola et bénis par le Parti Moral. Noël : grande fête de la consommation, de l'indigestion et de la beuverie obligatoire. Le Nouvel An : rétrospectives télévisées de l'année écoulée. Le premier Mai : journée de doléances formalisées et de farniente. S'étaient ajoutées à cela la Célébration de la chute du Mur, les 24 heures de la Bourse, la Fête des mères porteuses, la Journée de l'embryon, celle de l'adolescent et des séniles. Chacun avait la sienne et personne n'y participait vraiment. Les grandes quêtes pour le Hors-Monde et autres jeux de charité bien ordonnée commençaient par soi-même. Pour finir, il ne fallait pas oublier les Montées des Marches - la vieille remise des Oscars, celle du Disque d'or et la Réunion des Overlands.

  • Biocide

    Emmanuel Delporte

    Un village breton sert de cobaye pour expérience sordide...
    Mangez 5 fruits et légumes par jour, il paraît que c'est bon pour la santé. Même si ces légumes ont poussé grâce à un mystérieux engrais produit par Yaber, une inquiétante firme agro-alimentaire ? Les habitants du petit village breton de Saint-Miroil ne se doutent pas qu'ils vont servir de cobayes pour une expérience sanglante, sous les yeux d'une jeune délinquante. Visuel et haletant, à mi-chemin entre Planet Terror et le village des damnés, ce roman anti-oxydant et décapant s'empare sans détour de la question écologique pour mieux nous faire frémir.
    Plongez-vous sans plus attendre dans ce roman militant écologiste et contemporain des préoccupations citoyennes sur le changement climatique et la préservation de l'environnement.
    EXTRAIT
    Marcel Lemétayer considéra une nouvelle fois le silo métallique vierge de toute inscription, bourré jusqu'à la gueule d'une poudre ocre et granuleuse.
    Il avait pris soin d'enfiler son masque de protection, celui qu'il utilisait pour manipuler les produits cytotoxiques, les pesticides les plus dangereux et les désherbants. Il avait également sorti sa grosse paire de gants imperméables et sa combinaison intégrale.
    Il détestait ces produits chimiques, mais n'avait jamais eu d'autre choix que de les utiliser. Ni non plus le courage. Henri Bézin, le maire de Saint-Miroil, avait toujours soutenu l'agriculture intensive et les industries pétrochimiques, à coups de subventions et de pots-de-vin, s'arrangeant pour couper les vivres aux malheureux progressistes écologistes qui ne juraient que par le purin d'orties ou le compost naturel.
    Quant à ce nouveau produit, inconnu et non identifié, qui remplissait le silo et qu'il était chargé de bombarder sur ses champs, Lemétayer aurait préféré ne pas en entendre parler. Mais il avait été incapable de dire « non » à l'offre qui lui avait été faite. Des types en costard lui avaient proposé une somme rondelette, des outils gratuits, la promesse d'obtenir du matériel haut de gamme ; bon sang, ces types, qui qu'ils soient, lui avaient livré un tracteur flambant neuf, une machine rutilante ! La valeur invraisemblable de ce cadeau l'avait terrorisé. Il ne croyait pas au père Noël, pas plus qu'aux promesses rabâchées de légumes plus gros, moins chers, plus savoureux, censés sortir l'humanité de la famine. Il ne connaissait que trop bien les vendeurs de produits phytosanitaires : ils étaient tout sauf des philanthropes. Leur seul et unique but était d'amasser de l'argent, toujours plus. Leur rêve ultime était de privatiser l'air, l'eau et la nourriture et d'en fixer le prix. Si tout le monde devait mourir de faim et de soif, ça ne leur ferait rien. Rien du tout. Tant qu'ils restaient riches.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Emmanuel Delporte est un des auteurs parrains de la première collection proposée par Otherlands, Continuum, en juillet 2014. Il a exercé bon nombres de métiers, en passant du manutentionnaire au vendeur, pour finir par s'arrêter sur des metiers dans le domaine du soin, comme brancardier puis infirmier. Il se retrouve dans bon nombre d'ouvrages chez Otherlands (ainsi que chez de nombreux autres éditeurs) avant de voir son premier livre complet, Aux douze coups de minuit, paru en 2015.
    Emmanuel Delporte a fait des études de montage audiovisuel et d'analyse cinématographique. Il partage ses peurs et ses coups de gueule sur son blog décalé ledecapsuleur.com . Son livre Aux douze coups de minuit a fait partie de la sélection officielle du Prix Masterton 2015. Il a reçu le prix Masterton 2017 avec son roman Stalingrad.

  • Découverte d'un lieu imprégné du mal dans ce recueil de nouvelles terrifiantes.
    Il existe sur notre planète des lieux saints, le Vatican, Jérusalem, La Mecque ou Bodh Gaya. L'univers à sa naissance a créé bien des endroits qui abritent le sacrilège, comme le Yin ne pourrait jamais se séparer de son Yang afin de préserver l'équilibre de la nature. La forêt de Wakehurst accueille un mal qui compense toutes les régions et bâtiments consacrés du monde. Plongez aujourd'hui au coeur de son histoire...
    Plongez-vous sans plus attendre au coeur de l'histoire de la forêt de Wakehurst, un lieu mystérieux aux confins de notre monde, à la frontière entre le bien et le mal.
    EXTRAIT
    Lorsqu'un colporteur de la tribu des Cornovi entra dans la cité de Bodmin, Bellovèse était loin de se douter que cette arrivée concorderait avec le début d'un enchaînement de faits dramatiques.
    La tribu des Cornovi avait connu de nombreuses guerres avant de conquérir l'ensemble du sud-ouest de l'actuelle Angleterre. Leur peuple avait prospéré dans un large domaine qu'ils nommèrent la Cornouailles et ils fondèrent des villes qui existent encore aujourd'hui. Lorsque le promeneur arpente Truro, Falmouth et Helston, il ressent dans chaque moellon de ces cités que ce lointain et glorieux passé a subsisté.
    Les Cornovi s'étaient installés loin de la mer, à l'emplacement exact du village appelé de nos jours Bodmin-Moor. La ville était à l'époque entourée par de hautes palissades en bois, mais les meilleurs artisans avaient commencé à construire des maisons - des kers - en granit recouvert de toits en chaumes. La demeure la plus notable était sans nul doute celle du chef de ce clan, le grand et redouté Sigovèse, dont les ancêtres furent les premiers à conquérir le territoire de Cornouailles.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    L'auteur a réussi le tour de force de nous raconter 13 immersions dans ce lieu totalement différents en changeant peu à peu son style pour être de plus en plus en accord avec l'époque où se situe l'action. [...] Je recommande à qui aime les récits horrifiques. Sans vraiment faire peur, ce roman donne souvent des frissons. Je recommande aussi à ceux qui sont curieux d'une expérience de lecture différente ajoutée à une plume de talent. - Satorukudo
    Je vous promets que vous aurez du mal à lâcher le livre dès que vous l'aurez commencé. Cet auteur Barnett Chevin excelle à installer des ambiances sombres dans ses textes. - Françoise Grenier Droesch
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Barnett Chevin est aussi un des parrains du renouveau des Otherlands, en juillet 2014. Né à Reims, il y mène une carrière dans la logistique, tout en écrivant des nouvelles sur son temps libre. On le retrouve dans de nombreux livres chez Otherlands, mais aussi chez d'autres éditeurs.

  • Otherlands continuum 2018

    Collectif

    33 nouvelles fantastiques et de SF à la découverte de mondes pleins de mystères.
    Des démons, des fantômes, le Père Noël, un voisin encombrant... voici quelques uns des protagonistes de ces 33 nouvelles histoires qui vous sont proposées dans ce volume de Continuum. Des histoires toutes différentes, parfois tendres, parfois sanglantes, mais toutes plus fantastiques les unes que les autres. Amateurs de frissons en tous genres, n'hésitez plus et découvrez ces nouveaux auteurs SFFF qui vous plongeront avec délice dans l'univers étrange des Otherlands.
    Avec des nouvelles de Barnett Chevin, Béatrice Ruffié Lacas, Ellis Dickson, Simon Boutreux, Hélène Duc, Loïc Lendemaine, Marielle Ranzini, Cédé, Emilie Chevallier Moreux, Sylwen Norden, Nicolas Sick, Dean Venetza, Gilles Massardier, Péléane Léana, Sylvain Lamur, Patrice Quélard, Maritza Jaillet, Jean Bury, Christian Aubin, Alexandre Ratel, Kate Dau, Wilfried Renaut.
    Plongez-vous sans plus attendre ce recueil de nouvelles et découvrez les mondes mystérieux des otherlands !
    EXTRAIT DE Moi, Blanche D'Utrie
    Bonjour, bonnes gens ! Je me présente, Blanche D'Utrie. Baronne Blanche D'Utrie, je vous prie ! Je m'adresse à vous de mon caveau. Voyons, ne prenez pas cet air surpris, cela devient fatiguant à la longue. Les gens s'étonnent vraiment trop de tout et de rien. Je vous accorde qu'une morte qui soliloque peut légèrement dérouter, mais nous n'allons pas en « faire un fromage ». Allons, revenons à nos moutons. Un petit coin sympa que ma crypte, je vous assure qu'il n'y a pas mieux. Agréable l'été quand la chaleur vous assomme au dehors, peut-être un soupçon fraîche l'hiver venu, seulement nous ne pouvons pas tout avoir ! Vous devez penser que mon cerveau ne tourne pas très rond, que je suis une échappée d'un asile, que je ne suis pas plus morte que vous, qui me lisez actuellement. Mais je vous assure que plus cadavérique que moi, il n'y a pas.
    Je vais me fendre de quelques explications pour « éclairer votre lanterne », qui me semble passablement déroutée. Je suis née dans un monde perdu, une contrée reculée, à une époque étrange où naître femme pouvait se révéler périlleux exercice. Fille d'un nobliau insignifiant, je fus destinée, dès ma venue au monde, au baron D'Utrie, vieux barbon, possédant un château miteux mais assez de bien pour plaire à mon père. J'appris, lors de mon mariage, que les deux larrons avaient conclu les épousailles le jour même de ma naissance. Mon géniteur, dépité d'avoir une fille et non ce fils tant attendu, fila se saouler à la taverne du village. Lieu où il rencontra ce scélérat de baronnet insignifiant, qui lui arracha le serment de lui donner sa fille en mariage.

  • Les chasseurs noirs

    Jean Bury

    Deux adolescents soldats, Christian et Baudouin, tentent de survivre dans une Europe en proie au chaos.
    Christian et Baudouin ont quatorze ans. Mais ils ne vont pas à l'école. Ils ne jouent pas au foot avec leurs copains. Ils n'ont jamais vu de film au cinéma, jamais acheté un jeu vidéo. Dans une Europe en proie au chaos où les pays n'existent plus, les bandes militarisées dopées aux drogues high-tech, les milices des corporations et les débris d'armées sans nation enrôlent les enfants de gré ou de force.
    Christian et Baudouin sont soldats. Deux adolescents qui vont devoir se battre, une fois de plus... mais aussi se demander quelle cause ils veulent servir.
    Car dans le sud de la France, un État de loi, d'équité et de liberté tente de renaître dans les ruines. À Toulon, on essaie de démobiliser et de réinsérer les enfants combattants.
    Mais est-ce possible, quand une conflagration générale est sur le point d'embraser toute la région ?
    Entre fantastique et science-fiction, plongez-vous au coeur d'un roman à l'intrigue prenante dans lequel les enfants combattants sont appelés à défendre leur pays. A découvrir dès 16 ans !
    EXTRAIT
    L'orée du bois approchait rapidement. Le bruit des combats, lui, ne s'éloignait pas d'un iota. Comme si la distance ne pouvait pas atténuer le fracas des clameurs et des grenades - et les soudains silences qui aspiraient tout dans un vide où plus rien ne palpitait, pas même un bruissement de branches ou une fauvette indifférente, avant de se dilater comme une explosion dans un nouveau chaos.
    Le groupe de combat courait. La lisière était presque à portée.
    Derrière eux, sur la ligne principale des combats, les obus s'espaçaient. Baudouin savait ce que ça signifiait : leurs munitions lourdes s'épuisaient avant que les compagnies n'aient réussi leur redéploiement. Les derniers groupes en déplacement étaient de plus en plus vulnérables. Pas eux quatre, bien sûr. C'était pour eux que la Section de Flanc faisait diversion, au risque de se faire étriller. Eux quatre, ils n'étaient censés tomber sur personne.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Tour à tour apprenti lapidaire, enfant de troupe et bénévole auprès d'adolescents en difficulté, Jean Bury travaille comme traducteur dans une micro-entreprise proche de la SCOP. Il a publié une quinzaine de nouvelles et six romans dont Triton sur le rivage de sable"(Prix Alain Le Bussy 2017), Terre Zéro (Otherlands, 2016), Faon (Mots & Légendes, 2016), Et la mort perdra tout empire (House Made of Dawn, 2015) et Tous les robots s'appellent Alex (Mots & Légendes, 2015).

  • À vous qui pensez que la forêt n'est qu'un endroit paisible, frais, agréable et ressourçant... L'heure est à la méfiance !
    Qu'y a t'il de plus ressourçant qu'une bonne promenade dans une forêt paisible ? Les rayons du soleil qui percent l'épaisse couverture feuillue, le bourdonnement des insectes qui vous frôlent la joue, la douce fraîcheur du sol tandis que vos chaussures font voleter les feuilles à chacun de vos pas... Les cris des corbeaux, aussi, qui s'enfuient soudainement en horde effrayée. Ce hululement qui vous a fait sourire la première fois, mais qui maintenant vous agace un peu. Et puis cette sensation étrange qui vous fait dire que vous n'êtes pas seul dans ces bois. Pourtant vous avez beau regarder, vous ne percevez aucun mouvement... si ce n'est sur votre gauche, là... alors la peur vous prend. Une peur terrible qui ne vous quittera pas, une peur qui enflera à chaque fois que retentira le cri du loup, alors que vos jambes fatiguées tenteront de retrouver le chemin. Un chemin qui semble s'être effacé juste derrière vous... Alors reprenez votre souffle, posez-vous contre ce tronc d'arbre mort, et essayez de vous faire le plus discret possible. Et si quelque chose vous frôle à nouveau, surtout, surtout, ne criez pas...
    Sentez-vous l'angoisse qui grandit ? N'ayez pas peur, partez à la découverte de cette anthologie de nouvelles fantastiques peuplées de loups et d'autres créatures...
    EXTRAIT
    La forêt de Grunewald, située à seulement une centaine de mètres du tissu urbain, constituait à leurs yeux une oasis de paix et de fraîcheur. Ils adoraient s'y enfoncer et humer l'odeur des pins immenses qui s'élevaient avec grâce le long des sentiers. Le couple marchait depuis deux bonnes heures sans avoir croisé personne lorsqu'il parvint dans une clairière ombragée.
    - Que dirais-tu d'une petite pause ? proposa Rolf à son amie.
    - Bonne idée, répondit-elle, je commence à me sentir un peu fatiguée.
    Les jeunes gens s'installèrent sur le tapis de verdure moelleux encore perlé de gouttes de rosée. Le garçon passa un bras autour de l'épaule de sa compagne et enfouit son visage dans ses longs cheveux bouclés. Puis ils se blottirent l'un contre l'autre, comme s'ils voulaient ne plus faire qu'un. Quelques minutes s'écoulèrent ainsi dans un silence de cathédrale. Jusqu'à ce qu'un craquement sinistre se fasse entendre. Maria sursauta.
    - Tu as entendu ? Qu'est-ce que c'était ?
    Rolf n'eut pas le temps de répondre. Alors qu'il s'apprêtait à se lever, une masse musculeuse s'abattit sur ses épaules et le plaqua au sol. Le garçon écarquilla les yeux en découvrant son agresseur, mais il ne peut émettre qu'un cri muet. Sa vie s'échappait à gros bouillons par sa gorge tranchée, et déjà la mousse alentour se teintait d'une écume rougeâtre.

  • Apprêtez-vous à découvrir d'étranges créatures dans des lieux tout aussi inédits !
    Totalement antinomiques, les termes « belles histoires » et « Otherlands » ? À première vue, le monde des Otherlands est un monde fantastique où le quotidien glisse soudainement dans l'irrationnel, le paranormal, pour le plus grand malheur des personnages prisonniers de ces nouvelles. Nous avons décidé dans cet ouvrage de vous présenter une autre facette des Otherlands : des récits merveilleux, parfois tristes, parfois noirs, mais qui, au final, sont tous de belles histoires. Vingt et une nouvelles inédites racontées par dix sept nouveaux talents de la littérature fantastique francophone : fées, démons, sirènes, se donnent rendez-vous au coeur de bois immenses, dans des cités brumeuses ou au delà des nuages...
    Basculez dans l'irrationnel et le paranormal, avec les merveilleuses nouvelles fantastiques de dix sept jeunes auteurs prometeurs !
    EXTRAIT
    Les jours passèrent. Tous les soirs Jean tentait de découvrir les mystères qui nimbaient Michel. Hormis la musique qui devenait de plus en plus envoûtante - comme si cela était possible -, il ne distingua rien. Il attendit que Michel parte loin de sa maison pour entrer par effraction. La demeure autrefois d'une propreté plus que douteuse avait fait l'objet d'un grand nettoyage. Il découvrit un intérieur coquet qui invitait au repos et à la méditation. Un large piano avait été installé dans le salon. Une vaste bibliothèque regroupait toutes les plus grandes oeuvres littéraires de ces deux derniers siècles. Jean ne distingua rien d'autre que les modifications notables apportées à la décoration.
    Quelques soirs après cet événement, Jean aperçut par hasard Michel habillé d'une veste Frac noir queue de pie et d'un noeud papillon. Il hélait un taxi dans la rue du repos. Malgré sa volonté de discrétion, Jean l'entendit annoncer au chauffeur «Opéra Garnier». Il s'engouffra aussitôt dans l'habitacle. Darragon décida de le suivre. Une curiosité malsaine lui tenaillait le coeur. Il prit un taxi juste derrière lui et demanda à se rendre au «8, rue Scribe» - là même où se situe le célèbre opéra. Lorsqu'il arriva à l'adresse dite, Jean faillit s'étrangler. Sur le frontispice, de larges affiches avaient été collées sur toute la hauteur du bâtiment. Elles représentaient toutes Michel, habillé d'un costume identique à celui qu'il revêtait lorsqu'il était parti du cimetière ce soir-là. Il était indiqué en lettres d'or «Michel Charton interprète Chopin-Bizet-Petrucciani».
    - Qui est-ce? demanda Jean estomaqué au chauffeur.
    - Bon Dieu! Faut sortir de chez vous mon gars. C'est un putain de virtuose ce mec-là. Ça fait un mois qu'il joue tous les soirs à guichet fermé. Vous savez, j'connais pas grand-chose à la musique, mais les initiés y disent qui z'ont jamais vu un musicien interpréter de la musique classique comme ça. Il paraît même qu'il sait jouer de l'opéra-comique et du jazz.
    - C'est une plaisanterie?
    - Ben non, mon vieux, rit le taxi. Vous savez, y doit s'faire un sacré paquet d'blé. Il est même passé à la téloche l'aut' jour. Vous avez qu'à regarder ça en «replay», vous verrez si j'mens.
    - Ramenez-moi au cimetière, s'énerva Jean.

  • Le berceau de zachary

    Christian Aubin

    Voyagez dans une fresque futuriste qui traverse les siècles avec ces 13 nouvelles !
    Au travers de 13 récits qui s'étalent sur des millénaires, Christian Aubin nous conte la folie des hommes dans cette fresque futuriste mêlant religion, guerres et envies de pouvoir, qui vont sceller l'avenir de l'humanité. Un récit qui nous montre une possible facette de notre planète, grâce à ce récit qui prend principalement racine dans la cité médiévale de Chartres, entre le 21e et le 40e siècle.
    Religions, guerres, pouvoirs, ces nouvelles de science-fiction vous plongeront dans le possible avenir de notre planète et de l'humanité, entre le 21e et le 40e siècle.
    EXTRAIT
    Le petit homme, devant moi, me fixa quelques secondes. Nous étions très différents, lui et moi. Li portait des lunettes aux verres si épais qu'il devait pouvoir distinguer le futur avec, alors que mon truc à moi, c'était le passé, et pour ça, j'avais toujours mon galure de privé.
    - Vous êtes d'origine américaine, n'est-ce pas ?
    - En effet. Ma famille a fui le bloc en 2176. Elle s'est fixée en Angleterre.
    Li acquiesça.
    - La mienne est arrivée en France en 2181 avec presque un million d'autres réfugiés. Ils sont restés parqués pendant deux ans dans les camps de la Croix Rouge avant d'avoir un logement décent. Mon ancêtre, Wang Li, a crée notre structure en 2183. Il travaillait dans l'ingénierie astronautique, avant la guerre. Aujourd'hui, je suis à la tête d'une entreprise de plus de sept cent mille employés. Nous avons participé à la préparation du voyage de l'équipage du Solar Explorer sur Mars et avec Adaycorp, nous nous occupons d'approvisionner en matériel la colonie martienne du camp 01 depuis 2221. Comme vous pouvez le constater, on peut dire que tout va bien.
    - En effet. Vous avez donc un problème d'ordre plus... personnel... ?
    Encore une histoire de fesses... Comme d'hab'.
    - En fait, il s'agit de mon fils.
    - Il a fait une grosse bêtise ? Il a trompé sa femme, peut-être ?
    - Non, il ne s'agit pas de cela, monsieur Parkinson.
    - Quoi alors ?
    - Il a perdu la mémoire.
    Je levai les sourcils.
    - Pardon, mais ce n'est pas mon rayon. C'est un réducteur de têtes qu'il vous faut, pas un détective.

  • Voyagez aux confins de l'univers grâce à ces nouvelles fantastiques et de science-fiction, venues d'ailleurs ou de demain.
    Qui peut vous dépanner si la puce de programmation de votre troisième bras électronique est défaillante ?
    Que voir lors d'une visite à Lupertulu, et surtout quel moyen de transport est le plus commode ?
    A qui s'adresser sans paraître fou, lorsque l'on atteint les 200 ans et que l'on a un problème de santé ?
    Peut-on se faire rembourser un rêve que l'on vous a attribué alors que vous ne l'avez absolument pas commandé ?
    Et que faire des clones de votre chatte, alors que ceux-ci envahissent l'espace public (et que, pour une fois, vous n'y êtes absolument pour rien) ?
    Ces questions, bien légitimes au demeurant, et tant d'autres, Eric Lysøe se propose d'y répondre dans les treize nouvelles de cet ouvrage.
    Des thèmes importants directement tirés des arrière-mondes, qu'il fallait bien aborder à un moment, avec une rigueur quasi-scientifique, mêlée cependant d'une certaine touche de poésie.
    Un voyage vers ailleurs et demain, qui vous apportera sans aucun doute des savoirs qui vous serviront peut-être, un jour ou l'autre.
    Ce recueil de treize nouvelles toutes plus surprenantes que les autres vous feront voyager dans l'infinité des possibles que nous réservent le futur et l'univers. Glissez doucement dans ces histoires qui vous apporteront les dernières nouvelles des arrière-mondes !
    EXTRAIT
    - Vous avez entendu parler de l'amour ?
    - Ben... je... bredouilla Jørberg.
    - Mon père appartenait à la caste des programmeurs. Il avait quatre mains, comme tout le gratin de la ville haute. Et puis un matin, tandis qu'il commençait à établir un nouveau plan des quartiers ouest, il a croisé ma mère. Quelques jours plus tard, il débranchait ses poignets additionnels, renonçait à ses privilèges. C'est comme ça que je suis née. Dans une famille perpétuellement traquée par les humanos en tout genre. Car, vous vous en doutez, une défection pareille, ça plaisait guère à la Firme. Vous voyez encore vos parents ?
    Décidément, elle avait le goût des questions abruptes.
    - Je... Je m'en suis séparé en devenant inclus, répondit Jørberg.
    - Ah oui, c'est vrai ! Votre admirable réussite sociale...
    - Elle reste bien modeste.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Éric Lysøe est un écrivain, compositeur et professeur des universités français, d'origine norvégienne. Il est l'auteur d'essais, de romans et de nouvelles. Auteur de fictions, il est surtout connu pour ses travaux sur la littérature fantastique. Spécialiste de la littérature fantastique belge et de l'oeuvre d'Edgar Allan Poe, il a également édité et longuement analysé l'oeuvre de Rosny aîné, de Gabriel Deblander, d'Erckmann-Chatrian.

empty