Éditions Hurtubise

  • 1895, au milieu du golfe du Saint-Laurent, Anticosti, une bande de terre longue de deux cent vingt kilomètres, à peine habitée par quatre cents personnes. La vie y est rude. L'île est isolée du reste du continent pendant six mois de l'année.La famille Cormier et les autres habitants d'Anticosti apprennent que l'île a été achetée par le millionnaire Henri Menier. Dès lors, ils craignent pour leur avenir. De plus, personne ne croit que cet homme peut réaliser ce qu'il se propose de faire en quelques mois seulement. Pourtant, monsieur Menier tient ses promesses... Mais les règlements que met en place George-Martin Zédé, le nouveau directeur, en rebutent plusieurs, au point que certains quittent l'île. Et d'autres pensent partir sous peu. Chez les Cormier, la vie est ponctuée de grands changements. Wilfrid, devenu l'assistant du directeur, est de plus en plus solitaire et isolé. Il vit un temps à l'île, puis est contraint de s'installer à Québec. Bien secondé par Jeanne qui donne naissance à leurs premiers enfants, Laurent assume parfaitement son rôle de gardien de la lumière. De son côté, le bouillant Ernest se rebelle. Il continue à pêcher et à chasser malgré les interdictions, tandis que Claire, sa femme, se réfugie au phare avec ses enfants. Desneiges poursuit ses études pour devenir institutrice et Fabiola se fait religieuse. Pendant ce temps, rien n'est plus comme avant à Anticosti...

  • Les changements survenus à Anticosti depuis quelques décennies ont bousculé les habitudes de la population, mais ils n'ont guère dérangé les Cormier,les gardiens du phare ayant l'assurance de pouvoir continuer leur métier sans être importunés.
    En 1919, alors qu'Émile s'initie à son tour au travail de gardien de la lumière, il cherche aussi une compagne de vie, ce qui le conduit jusque sur la Côte-Nord. Au moment où le jeune homme pense avoir trouvé celle qui lui convient, la Grande Faucheuse surgit chez les Cormier, venant bouleverser les habitants de la Pointe-Ouest et leurs proches. À Port-Menier, Antonin a moins de travail aux cuisines de l'hôtel.
    C'est dans ce contexte qu'il décide de faire un voyage en France, son pays d'origine, avec son épouse. Un séjour qui marquera leur vie. Après avoir remplacé Antonin pendant son absence, Des neiges s'empresse de retourner à la rivière la Loutre, véritable paradis sur terre où son mari travaille comme guide de chasse et de pêche. Dans le cadre de ses excursions, celui-ci multiplie les rencontres inoubliables. Un dernier épisode en compagnie des attachants personnages de cette saga, dans ce bout du monde pourtant si proche.

  • Fin du XIXe siècle. Anticosti, au milieu du golfe du Saint-Laurent, une bande de terre longue de deux cent vingt kilomètres, habitée par à peine quatre cents personnes. La vie y est rude. L'île est isolée du reste du continent six mois par année.
    Gardien

  • Si les changements survenus à Anticosti ont chambardé la vie des habitants, celle des Cormier n'en est guère affectée. En effet, les gardiens de phare sont assurés de pouvoir continuer leur métier sans être importunés. Laurent reste optimiste et s'intéresse aux transformations dans l'île, bien que son travail au phare accapare presque tout son temps. Il s'acharne à la tâche, car en plus de devoir faire vivre les siens, il accueille la famille de sa soeur Lorraine, puis celle de son frère Ernest...
    La vie continue pour chacun et chacune. Jeanne accomplit son travail de mère de famille tandis que Lorraine et Desneiges sont courtisées. Ernest est contraint de chasser sur la Côte-Nord et Félix quitte l'île. Quant à Wilfrid, il est de plus en plus préoccupé par son travail de gouverneur.
    Au moment où la Grande Guerre rappelle les Français sous les drapeaux, un malheur frappe. C'est le début d'une longue attente à Anticosti, quatre années où la vie reste en suspens. Nombreux sont ceux qui se résignent à partir. Malgré tout, Laurent Cormier a le regard tourné vers l'avenir et sa famille ne cesse de croître...

empty