Entreprise, économie & droit

  • Un livre iconoclaste, véritable phénomène figurant sur la liste des best-sellers du New York Times pendant de longues semaines. Saluée par la critique comme l'une des plus brillantes économistes hétérodoxes, figure de proue de la Théorie moderne de la monnaie (TMM) - la nouvelle théorie économique la plus importante depuis des décennies -, Stéphanie Kelton livre une analyse radicale qui renverse toutes nos idées reçues sur le déficit, et au-delà, sur la pensée économique contemporaine.

  • Voici un livre capital, best-seller au États-unis - plus de 100 000 exemplaires - et en Grande-Bretagne, en cours de traduction dans plus de dix pays, commis par l'un des intellectuels les plus influents selon le New York Times, initiateur d'Occupy Wall Street à New York.
    Un livre qui remet en perspective l'histoire de la dette depuis 5000 ans et développe une approche totalement nouvelle. Il démontre magistralement que le système de crédit précède la naissance de la monnaie et que la dette a donc toujours structuré nos systèmes économiques et nos rapports sociaux.
    Il montre également que le vocabulaire des écrits juridiques et religieux de l'Antiquité (des mots comme « culpabilité », « pardon » et « rédemption ») est issu en grande partie de ces affrontements antiques sur la dette, et qu'il fonde jusqu'à nos conceptions les plus fondamentales du bien et du mal. Sans en avoir conscience nous livrons toujours ces combats.
    Un essai passionnant et essentiel qui nous permet de mieux comprendre l'histoire de notre passé, celui de la crise des crédits en cous ainsi que l'avenir de notre économie.
    David Graeber enseigne l'économie et l'anthropologie à l'université de Londres. Il sera à Paris en septembre pour défendre son livre devant les médias.

  • L'avenir du capitalisme, est le texte intégral et inédit de la conférence que Bernard Maris prononça à l'Institut Diderot, il apparait comme la quintessence de la pensée de feu Oncle Bernard. Dans ce court essai, Bernard Maris apporte un éclairage limpide et efficace sur la « puissance la plus décisive de notre vie moderne », le capitalisme. De ses plus lointaines origines à son état actuel, l'auteur définit et retrace avec brio l'évolution du modèle économique de référence de nos sociétés. Avec une ouverture pleine d'espoir pour le dépasser.

  • Après le succès de Dette : 5000 ans d'histoire - vendu à près de 20 000 exemplaires - David Graeber revient avec un texte passionnant sur l'invasion de la bureaucratie dans notre quotidien.

  • Par l'un des penseurs les plus connus aux Etats-Unis, auteur de nombreux best-sellers internationaux dont La Fin du travail (La Dcouverte, 1997) ou Une nouvelle conscience pour un monde en crise (LLL, 2011). Une analyse lumineuse et providentielle mme en ces temps de prils, de l'avenir de nos socits. Nous sommes, selon l'auteur, la fin d'une re, celle d'une conomie fonde sur les nergies fossiles, le travail temps plein, une organisation pyramidale des entreprises, une gestion exclusivement marchande du monde... Et nous entrons dans ce qu'il appelle la troisime rvolution industrielle qui va bouleverser nos manire de vivre, de consommer, de travailler, d'tre au monde. Un livre passionnant qui doit interroger nos candidats aux lections prsidentielles. L'auteur sera prsent trois jours en France pour dfendre son opus.

  • Cet ouvrage rassemble l'intégralité des chroniques de Thomas Piketty parues dans Libération et dans Le Monde de janvier 2012 à septembre 2016. Traitant de problématiques tant françaises qu'internationales, l'économiste de renom commet une soixantaine de textes incisifs qui analysent, révèlent, et critiquent implacablement. Un ouvrage accessible pour saisir la pensée de l'économiste auteur du best-seller Le capital au XXIe siècle (Seuil).

  • Après Le Triomphe de la cupidité (Les Liens qui libèrent, 2010 ; Babel n° 1042, 2011), le grand livre sur les inégalités que lon attendait par Joseph Stiglitz. Le célèbre prix Nobel montre combien les inégalités ont prospéré dans nos sociétés, combien elles sont néfastes à nos économies et dangereuses pour la paix sociale.

  • Lobsolescence programmée, cest un processus stupéfiant qui, pour développer notre addiction à la consommation et donc nous rendre captif du système économique, fut conçu puis mis en application au milieu du xixe siècle aux États-Unis. Des trois formes dobsolescence programmée, le recours aux techniques pour rendre un produit suranné, à la publicité pour nous convaincre dacquérir de nouveaux biens dont nous navons nul besoin, le plus symptomatique et le plus pervers est le fait dintroduire dans les produits une pièce défectueuse pour en limiter la durée de vie. Ampoules (pourtant conçues par un ingénieur au xixe siècle pour avoir une vie illimitée) automobiles, appareils ménagers, ordinateurs la plupart des biens que nous consommons sont sciemment affectés dune durée limitée afin que nous soyons contraints de les renouveler ! Cest ce processus infernal que raconte Serge Latouche dans une société aujourdhui en pleine "crise de croissance" et de gaspillage, dépassée par les déchets et les dégâts environnementaux quelle engendre. Serge Latouche est professeur émérite déconomie.

  • Après le succès en librairie de Nos mythologies économiques - plus de 20.000 exemplaires - l'économiste Éloi Laurent poursuit son travail de démystification économique ! Avec le style vif et la pertinence intellectuelle qui ont fait de lui l'un des économistes les plus brillants de sa génération, il encourage tout à chacun à retrouver le goût du questionnement économique ! Parce que « l'économie est une affaire trop sérieuse pour être laissée aux seuls économistes ! »

  • Les économistes atterrés - auteur du fameux Manifeste d'économistes atterrés, plus de 100.000 exemplaires -font ici le diagnostic de plus d'un an de présidence Macron et ouvrent des perspectives radicalement alternatives et vitales. Car sous les oripeaux de la modernité, les vieilles recettes du libéralisme nous conduiront sans nul doute à une impasse économique et politique.

  • La Grèce des années 2010 montre comment un pays et un peuple peuvent être privés de liberté sous le prétexte de rembourser une dette largement illégitime. Pour mieux comprendre ce mécanisme très puissant, ce livre parcourt l'Histoire à partir du début du 19e siècle et montre comment des Etats ont perdu leur autonomie à cause de la dette. De l'Amérique latine à la Chine en passant par la Grèce, la Tunisie, l'Egypte et l'Empire ottoman, la dette a été utilisée comme une arme de domination et de spoliation. 

  • La crise mondiale perdure, non simplement économique mais sociale et anthropologique. Pour en sortir, point de recettes déjà éculées mais un véritable changement d'avenir. Un changement de modèle de société qui met en question tous les fondements de l'économie traditionnelle et du libéralisme économique. Tel est ce livre novateur qui dessine pour le public le récit de la société de demain.

  • Dans ce livre explosif, Steve Keen, l'auteur du succès de librairie L'imposture économique (près de 20.000 ex) et l'un des rares économistes ayant anticipé le dernier crash financier, montre pourquoi les experts auto-déclarés, enfermés dans leurs ornières idéologiques, n'avaient rien vu venir. Il explique surtout en quoi les niveaux de dette publique toujours plus élevés rendent une autre crise financière presque inévitable... À moins que les hommes et femmes politiques ne s'attaquent aux dynamiques réelles qui sont à la base de l'instabilité financière.

  • Trente ans de politiques économiques et autant d'échecs : chômage, crises à répétition, croissance défaillante, inégalités grandissantes... Comment la plupart des économistes et des responsables politiques peuvent-ils se tromper à ce point ? Selon quels ressorts appliquent-ils toujours les solutions qui ont échoué auparavant ? Pourquoi sont-ils esclaves d'un modéle délabré ? Pourquoi cette incapacité à penser autrement ?... Et que donc faudrait-il faire aujourd'hui ? Quel nouvel imaginaire économique est-il vital de mettre en musique pour affronter toutes les crises dans leur ensemble : financière, sociale, environnementale ?... Par l'un de nos économistes les plus prestigieux, Professeur à l'université LUISS de Rome, ex président de l'ofce, auteur de livres décisifs comme Politique de l'impuissance (Arléa, 2004), voici un opus décapant, une remarquable analyse à la fois économique, psychologique et politique de notre monde.

  • Voici l'appel de Yanis Varoufakis, icône de tous ceux qui dénoncent la malfaçon européenne, pour un véritable renouveau démocratique européen. Prononcé à Frangy lors de la fête de la rose organisée par Arnaud Montebourg,  ce discours fera date tant il prône le retour du politique en Europe. Cet ouvrage reprend dans son intégralité le plaidoyer de l'ex ministre des finances grec pour  remettre l'Europe, prisonnière de ces dogmes et rétive à la démocratie, face à son destin.

  • Voici la réponse cinglante au fameux livre de Pierre Cahuc et André Zylberberg, Le Négationnisme économique ! Pourquoi continue-t-on de promouvoir les recettes économiques néo-libérales alors que près de 40 ans d'application ont montré leurs effets pervers : multiplication des crises financières ; explosion des inégalités combinée à une hausse de la précarité et de la pauvreté qui fragilisent la cohésion sociale ; dégradations environnementales toujours plus importantes, etc. ? Et si, derrière cette rhétorique de façade, l'objectif n'était pas de servir l'intérêt général mais celui d'une minorité...

  • Ce livre inaugure la nouvelle collection de l'association ATTAC. La dette publique repose sur un mensonge : elle ne vient pas d'une orgie de dépenses publiques mais de l'érosion organisée des recettes fiscales : niches, cadeaux aux plus riches et aux grandes entreprises. Elle vient également pour précisément la réduire , des emprunts souvent excessifs sur les marchés financiers. Sans compter des conséquences de la crise et du sauvetage public des banques ! Y répondre par des plans d'austérité confortera notre pays dans la récession et renforcera les inégalités. D'autres solutions sont possibles à condition de de s'attaquer à la main mise des marchés financiers. Un livre d'une brûlante actualité à la fois engagé et pédagogique.

  • René Passet est l'un de nos économistes les plus éminents. Pionnier de l'approche transdisciplinaire, il le fut également en intégrant la nature dans l'approche économique. Il fut président scientifique d'ATTAC, membre du groupe des 10 et auteur de livres de référence : "L'Economique et le Vivant", "L'Illusion néolibérale"... Cet ouvrage est son grand oeuvre, aboutissement de toute une vie. Il replace l'histoire des théories économiques, depuis la Grèce antique jusqu'à nos jours, dans le long mouvement des mutations de la pensée. Ainsi interprète-t-il l'économie actuelle à la lumière des mutations techniques (émergence de l'immatériel), scientifiques (théorie du chaos, sciences cognitives), politiques ou environnementales... Un livre qui fera date et qui montre qu'il nest aucune pensée économique éternelle ou universelle, mais dépendante ou en écho à un système de représentations.

  • Comment, malgré les rodomontades du G 20 et la crise économique, les plus riches et les multinationales continuent de ne pas payer d'impôts ? Un livre plein de révélations et une enquête au coeur des paradis fiscaux qui fait froid dans le dos : près de 12 000 milliards d'euros dorment toujours dans ces territoires protégés. Fraude fiscale et moyen pour les grosses entreprises de transférer leurs bénéfices. Un scandale auquel la France n'échappe pas ! L'auteur met à nu les systèmes, trusts, holding, délocalisation, qui permettent souvent en toute légalité de faire peser le poids de l'impôt sur les classes moyennes et les PME.

  • Un plaidoyer et des solutions indispensables pour une prise de conscience globale de la crise environnementale que nous traversons. Ce livre montre que les exploitations économiques et environnementales sont indissociables et qu'elles sont imputables à une minorité accrochée à une idéologie réductionniste et court-termiste dangereuse. Cette réalité impose la mise en place de solutions originales et radicales pour sortir des crises multiples que nous traversons et qui portent en elles les germes d'un effondrement civilisationnel. C'est à cette lourde tâche que s'attèle ici les deux experts en la matière que sont Eric de Ruest et Renaud Duterme.

  • Alors que, sous la pression des conomistes libraux, la ministre de l'enseignement vient de geler - pour ne pas dire enterrer - la cration d'une section qui regrouperait les conomistes htrodoxes au sein du CNU (Conseil National des Universits), ces derniers s'insurgent contre la mort annonce du pluralisme en conomie. Aprs le lancement de la ptition Pour le pluralisme, maintenant ! et parce que, de l'enseignement de l'conomie dpend une partie de l'avenir de notre socit, L'AFEP (Association Franaise d'conomie Politique) prend position contre la pense unique et pour le maintien d'une conomie critique...

  • En ce début de troisième millénaire, ce n'est plus d'une simple évolution dont nous avons besoin, mais bien d'une mutation profonde. Selon Albert Einstein, ce n'est pas avec les idées et les concepts qui ont généré les difficultés que nous connaissons que nous pourrons les résoudre. Il faut inventer autre chose. C'est ce que Marie-Hélène Straus et Éric Julien nous proposent après six années de recherche pour identifier neuf principes du vivant, reflet de neuf principes biologiques utilisés depuis des millénaires par la société Kagabas (Indiens Kogis, derniers héritiers des grandes sociétés précolombiennes) afin de vivre et travailler en harmonie.
    Neuf principes sans lesquels la vie ne peut advenir, et les organisations ne peuvent être pérennes. Neuf principes qui nous demandent d'avoir l'audace de changer nos perceptions, de réinventer notre façon d'« être » au monde.
    Les auteurs croisent ici leurs expériences managériales acquises auprès de grandes entreprises françaises et internationales, avec ces neuf principes. Appliqués avec justesse, ils composent une « spirale évolutive » qui remet la vie et l'enthousiasme au centre des organisations. À une époque où 51% des collaborateurs persistent à dire que leurs managers ne leurs donnent pas de sens, ils offrent l'occasion à tout manager ou dirigeant d'incarner un «pouvoir», qui chez les Kagabas se traduit par Kuamaldé : « guérison ».
    Faire le choix du vivant c'est accepter de s'interroger sur les aptitudes et les compétences nécessaires aux managers pour accompagner leurs équipes, face aux grands enjeux de notre temps. C'est faire le choix d'une entreprise juste, proactive, pérenne et innovante.

  • Lasse d'entendre qu'aucune alternative n'était possible au libéralisme économique, Bénédicte Manier, journaliste, a pris son bâton de pèlerin et sillonné la planète. Les fruits de son périple sont exaltants ! Il existe bien de par le monde des citoyens qui ont mis en place d'autres manières de consommer, de commercer, d'échanger, de cultiver, de vivre... qui se sont affranchis du modèle consumériste, créant parfois leur propre monnaie, leurs banques, gérant eux-mêmes leur approvisionnement en eau et en énergies, reverdissant le désert ou organisant de nouvelles façons de travailler ensemble. Ces multiples initiatives, l'auteur les décrit. Il n'y a que des citoyens ordinaires ? mais animés d'une volonté extraordinaire ? qui tentent de répondre aux problèmes qui leur sont posés localement (manque d'eau, de nourriture ou de logements, terres polluées...). En Inde, en Afrique, aux États-Unis, en Europe, ce livre dessine ainsi les frontières de cet "autre monde possible". Un livre au format original qui prétend devenir un livre cadeau que l'on s'offre comme un porte bonheur, un talisman.

  • Angela Merkel et Nicolas Sarkozy lont voulu : un nouveau traité européen, le Pacte budgétaire, va inscrire la règle dor du zéro déficit dans les lois suprêmes des Etats européens. Ou comment sacharner dans une politique non seulement qui ne marche pas mais ne laisse daffaiblir lEurope. Comment en effet relancer nos pays si on les prive à coups de mesures daustérité, des ressources vitales pour se redresser ? Cest une décision non seulement antisociale mais surtout anti-économique. Sil est élu, François Hollande sest engagé à le renégocier. Mais le pourra-t-il vraiment ? Et le souhaite-t-il réellement ? Dans quel sens progressiste ce traité pourrait-il être amendé ? Le dernier opus des Economistes Atterrés propose un décapant et pénétrant décryptage de ce texte qui, sil est adopté, conduira nos pays à leur ruine.

empty