Langue française

  • Un an après L'art d'être libre - plus de 10.000ex -, Tom Hodgkinson revient en France avec un véritable manuel pratique de l'oisiveté. Drôle et éclectique, nourri de réflexions à la fois historiques, métaphysiques et littéraires, L'art d'être oisif redonne à la philosophie hédoniste toute son actualité. En réaction à une modernité aliénante, l'auteur britannique prône un rapport à l'existence fondé sur les plaisirs de la vie. 24 chapitres, un pour chaque heure de la journée, pour construire une contre-hygiène de vie, aux antipodes des habitudes de labeur et de consommation de nos sociétés occidentales.

  • Le premier roman d'Aude Lancelin, lauréate du prix Renaudot essai 2016 pour son livre largement célébré Le monde libre.
    Le 24 novembre 2018, Yoann, Gilet jaune de 35 ans, est interpellé sur les Champs Elysées pour avoir lancé un pavé. Il sera condamné à quatre mois de prison avec sursis. Six mois plus tard, en mai 2019, alors que le mouvement périclite, ce jeune électricien au chômage se suicide dans la ferme de ses parents en Creuse, département le plus pauvre de France. 
    Inspiré de cette tragique histoire vraie, « La Fièvre » c'est six mois hors du commun dans la vie de la nation française, qui auront vu le pouvoir vaciller face à un soulèvement historique que personne n'attendait. A travers ce fil directeur romanesque, le roman traverse une époque de décomposition morale et intellectuelle, qui aura laissé s'installer un véritable apartheid entre les différentes classes sociales. Penseurs épris de notoriété, gens de médias dépassés par la situation, hommes d'appareil tentant de reprendre le contrôle, l'histoire de Yoann croise dans le livre celle de nombreux protagonistes, connus ou inconnus de notre époque, parmi lesquels un journaliste de sa génération, qui va s'intéresser à son parcours. 
    Aujourd'hui la fièvre semble retombée, mais la maladie française se poursuit, tandis qu'à tout moment une nouvelle poussée peut survenir.

  • Après le succès des deux premiers volumes - près de 100 000 exemplaires chacun -, voici le troisième opus de Sur les épaules de Darwin, par Jean Claude Ameisen, président du Comité consultatif national d'éthique (CCNE) et auteur de l'émission éponyme sur France Inter.

  • Ne faut-il pas rendre au terme « radicalité » sa beauté virulente et son énergie politique? Tout est fait aujourd'hui pour identifier la radicalité aux gestes les plus meurtriers et aux opinions les plus asservies. La voici réduite à ne désigner que les convictions doctrinales et les stratégies d'endoctrinement. La radicalité, au contraire, fait appel au courage des ruptures constructives et à l'imagination la plus créatrice. La véritable urgence est bien pour nous celle du combat contre la confiscation des mots, celle des images, et du temps. Les mots les plus menacés sont ceux que la langue du flux mondial de la communication verbale et iconique fait peu à peu disparaître après leur avoir fait subir torsion sur torsion afin de les plier à la loi du marché. Peu à peu c'est la capacité d'agir qui est anéantie par ces confiscations mêmes, qui veulent anéantir toute énergie transformatrice. Si ces propositions font penser que je crois dans la force révolutionnaire de la radicalité, on ne s'y trompe- ra pas, à condition de consentir à ce que la révolution ne peut exister qu'au présent. La lutte n'est et ne sera jamais finale, car c'est à chaque instant que nous sommes tenus d'être les hôtes de l'étrange et de l'étranger pour faire advenir ce qu'on nous demande justement de ne plus attendre et même de repousser. La radicalité n'est pas un programme, c'est, la figure de notre accueil face à tout ce qui arrive et ainsi continue de nous arriver. 

  • Joël de Rosnay nous emmène dans un fascinant voyage à la découverte des codes cachés de la nature et de cette mystérieuse force organisatrice qui régit notre univers. De la suite de Fibonacci au nombre d'or, en passant par la découverte de la morphogénèse d'Alan Turing aux fractales de Benoit Mandelbrot, l'auteur à succès de Surfer la vie entraîne le lecteur du monde microscopique à la vie macroscopique pour lui faire partager son émerveillement...

  • Un livre remarquable et essentiel pour comprendre pourquoi depuis plus d'un siècle, le monde occidental, fondé sur les valeurs du libéralisme, va de crise en crise !

  • Depuis quinze ans, les femmes se détournent de plus en plus de la pilule. Lassées de subir les effets secondaires de ce médicament puissant : dépression, baisse de libido, migraines, etc. Face à cette désaffection, certains crient au retour en arrière. Pourtant, il devient difficile de fermer les yeux sur les effets de la contraception hormonale : produit cancérigène de première catégorie, perturbateur endocrinien et véritable castration chimique, ses effets sur les femmes, leurs enfants et l'environnement sont extrêmement préoccupants.
    Une telle chape de plomb règne sur le sujet qu'il est aujourd'hui impossible de critiquer la pilule sans être traité de dangereux rétrograde. Avec cette grande enquête, loin de toute idéologie, Sabrina Debusquat montre qu'il est urgent de lever le « tabou pilule » et nous invite à entrer dans l'ère de « l'après-pilule ».
    Fruit d'une année d'investigation, J'arrête la pilule répond à toutes les questions que vous vous posez et analyse rigoureusement ce fait de société majeur qui concerne 4,5 millions de femmes en France. À la croisée de l'histoire, des sciences et du féminisme, cet ouvrage bouscule nos certitudes et nous exhorte à repenser nos habitudes contraceptives.
    Sabrina Debusquat est journaliste indépendante, spécialiste des sujets de santé. Elle est notamment animatrice à Radio France et a créé en 2012 le site sur la santé très consulté, CaSeSaurait.fr.

  • Cet ouvrage démontre magistralement combien notre société est vampirisée par les chiffres, la norme et l'obsession de la performance. Relations sociales, économie, santé mentale, jamais nous nous sommes autant affranchis de l'humain - cette aptitude à accepter et sublimer sa vulnérabilité -, du psychisme, du respect de soi et des autres. Un essai remarquable qui déconstruit notre monde et pose la question de l'urgence de retrouver le sens du récit, c'est-à-dire notre capacité à penser et imaginer, hors de la soumission à l'ordre dominant de la technique et de la marchandise. Par l'auteur de De quoi la psychanalyse est-elle le nom ? (Denoël) et initiateur de L'Appel des appels (Mille et une nuits).

  • Dans ce livre inédit, pour la première fois des intellectuels, des artistes et des écrivains expliquent pourquoi la ZAD compte à leurs yeux. Ils analysent ce que dit de notre société ce mouvement qui invente un futur en commun en proposant une radicale alternative au système actuel. Un ouvrage préfacé par David Graeber qui compte parmi ses contributeurs : Vandana Shiva, Virginie Despentes, Eric Vuillard, etc.
     

  • Autour des « communs » se noue aujourd'hui un espoir fort de transformation sociale à partir d'institutions ou d'entreprises proposant des ressources en accès ouvert. Cet ouvrage entend alimenter la réflexion sur les potentialités qu'offre le renouveau de ces communaux collaboratifs.

  • L'année du phénix Tout ce qu'on ne vous a jamais dit sur la première année de la retraite.  Cette année encore, environ 600 000 personnes quitteront le monde du travail sans savoir ce qui les attend. Heureux de cette liberté retrouvée, ils tombent parfois de haut. Danièle Laufer, auteur et journaliste spécialisée des questions de psychologie et de société depuis trente ans, a rencontré des dizaines de jeunes retraités issus de milieux sociaux différents et lui ont confié leurs joies, leurs espoirs et leurs désarrois.
    A travers leurs confidences, se dessine une crise aussi nécessaire que la crise d'adolescence. De l'espérance du départ à sa réalité, nous assistons aux sentiments contradictoires du pot de départ, à l'ambivalence face aux remplaçants à venir, sans compter les difficultés à signer sa propre fin. Puis le départ acté, c'est l'appréhension du temps libre qu'il faut occuper tout en surmontant des sentiments personnels d'inutilité, de perte de confiance, de mal être. Bousculée dans ses repères, le jeune retraité doit réinventer son couple, apprivoiser sa liberté, reprendre confiance en lui pour construire le reste de sa vie.
    Loin d'être un énième livre pratique, cet essai basé sur des témoignages réconfortera les nouveaux retraités. Un ouvrage nécessaire pour se rendre compte que nombreux sont ceux qui traversent la complexité de ce grand chamboulement.
    Danièle Laufer est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrage dont 40 ans, la fin d'une adolescence ? chez Plon, 50 ans ? Vous ne les faites pas, Hachette Littératures et co-auteur avec Serge Hefez de La danse du couple chez Hachette Littératures.

  • Mauvaise Mère est le récit cru et bouleversant, écrit à la première personne, de Judith, mère adoptive de Mina, avec qui elle n'a jamais pu entretenir une relation apaisée. Mêlant narration et réflexion, il donne à revivre les souffrances d'une mère pleine d'amour, prise au piège d'une situation insoluble. A travers le cas extrême d'une adoption difficile sont abordées les questions universelles auxquelles tous les parents ont été confrontés : celle du traumatisme enfantin, de la construction des individus dans la relation, des limites de l'amour. Peut-on être, malgré soi et fatalement, une mauvaise mère ?

  • Quarante récits pour incarner le monde de demain, pour raconter les révolutions en cours, au carrefour de l'économie et de l'écologie. Parce que loin de l'utopie, et parfois des idées reçues, un avenir crédible et désirable est simplement question de volonté.

  • Un livre hilarant et grave à la fois, par l'un des acteurs du débat public les plus piquant et talentueux.
    Dans cet essai à la fois politique et hilarant, l'auteur dénonce un socialisme qui s'est coupé de sa base populaire pour se complaire dans un social-libéralisme dans lequel le « peuple de gauche » a de plus en plus de mal à se reconnaître.

  • Sous la direction d'Olivier Le Naire 10 grands témoins pour retrouver confiance :  Cynthia FLEURY, Françoise HERITIER, Nicolas HULOT Frédéric LENOIR, Ellen MACARTHUR, Abd al MALIK, Dominique MEDA, Pier-Henri Gouyon, Pierre RABHI, Erik ORSENNA En ces temps troublés, le diagnostic et les solutions de 10 grands intellectuels pour sortir de la morosité ambiante.

  • Elle avait tout pour être une jeune fille comme les autres, jusqu'au jour où son coeur a lâché. Une opération plus tard, Cyrielle se réveille, définitivement autre. De ce nouveau coeur naît un nouveau regard, une compréhension du monde transformée.
    Devenue journaliste engagée, Cyrielle décide de donner la parole à tous ceux qui tentent le changement. Sous l'influence de celui qu'elle considère comme sa « nounou », le célèbre Michael Jackson, elle sillonne la planète pour écouter les paroles de ces « changemakers » et nous incite à nous engager.
    Au fil des pages, nous parcourons une galerie de portraits fascinants composée d'entrepreneurs sociaux inconnus et de figures célèbres. Du Nobel de la paix à sa Sainteté le Dalaï-lama, aux militants Vandana Shiva, Arnold Schwarzenegger, Deepak Chopra, le Pr Yunus, le Dr Jane Goodall, le capitaine Paul Watson ou encore Pierre Rabhi... tous proposent des solutions face à la crise humanitaire et écologique que nous traversons.
    Avec eux, nous suivons le chemin du pacifisme et de l'humanisme, et comprenons que nous pouvons tous devenir un « changemaker ». Car, au-delà du récit personnel, il s'agit de notre histoire collective.
    Ce livre optimiste, loin de toute naïveté, est un hymne pour que nous devenions ensemble des acteurs du changement pour une société plus altruiste. Un message porteur de paix, de solidarité et d'humanité.

  • Laurent Cordonnier déconstruit par la fiction la folie de notre société contemporaine, captive de la férule de l'économie de marché et des institutions financières.
    Ce roman se plait à retrousser malicieusement les grands thèmes orwelliens, pour les transposer à l'univers de la dictature décentralisée des marchés et de la finance.

  • Maryse Vaillant est l'une de nos psychanalystes les plus populaires et l'auteur de nombreux succès : Pardonner à ses parents (La Martinière), Comment aiment les femmes (Seuil), La Répétition amoureuse (Albin Michel). Dans ce nouveau livre, elle dénonce ce que la société d'aujourd'hui inflige aux femmes et ce à quoi elles semblent consentir. Après 50 ans de lutte fructueuse, un retour en arrière consternant se dessine. Le livre d'une psychanalyste atterrée devant cette société si régressive. Des débats en perspective.

  • Fondateur de l'Observatoire National de l'Action Sociale, Jean-Louis Sanchez propose ici un constat d'une rare pertinence sur le péril de notre société, où crises du lien et des repères se confondent avec la montée de l'individualisme et la perte inhérente de confiance en l'Autre. Une invitation à construire un nouveau contrat social avec le souci constant de mettre la liberté et l'égalité au service de la fraternité.

  • Un livre qui sort à point nommé : au moment où notre pays est traversé par une crise d'identité entre les tenants de la famille biologique et la théorie du genre.

    Ce livre va prendre sa place et sa part dans le débat contemporain qui oppose les tenants de la famille classique ou traditionnelle à ceux qui affirment la disparition de la famille normale, arguant que toute famille est une construction sociale et donc que toutes les compositions familiales se valent. A sa manière, il prolonge donc le débat qui a été engagé en France lors du projet de loi sur le mariage dit "pour tous", mais aussi à toutes les questions qui se posent aujourd'hui autour des enjeux familiaux.
    />

empty