Armand Colin

  • Du brouillon à la réalisation d'un commentaire, comment cerner un texte, ses idées et son plan. Ce manuel explique comment interpréter justement et situer dans leur contexte des documents statistiques et des illustrations. De plus, il donne des méthodes pour ordonner ses idées dans une dissertation et lors d'un oral, et pour utiliser ou constituer une bibliographie.

  • Nouvelle présentationCet ouvrage propose de définir les principales déterminations culturelles de la France d'Ancien Régime. Il décrit la « religion ordinaire » et les croyances, les gestes qui accompagnent les grands moments de l'existence : la naissance, le mariage et la mort. Il dépeint les différentes formes de la sociabilité, les contraintes du labeur quotidien et la fragilité de la vie. Il prend en compte le choc des réformes religieuses et les effets de la diffusion de la Réforme catholique, le développement de l'imprimé, les transformations de la culture matérielle... Autant de mutations qui modifient les « sensibilités » de Français de la Renaissance aux Lumières.Vincent Milliot est professeur d'histoire moderne à l'université de Caen.
    Cultures et sensibilités. L'empreinte du sacré. Christianisation et acculturation religieuse. Naître, convoler, mourir. Sensibilités affectives : familles, enfances, vieillesses. Les formes de la sociabilité. Pauvretés. Le travail. Manières de vivre et d'habiter : culture matérielle et naissance de l'intimité. La culture de l'imprimé. Les paradoxes des Lumières.

  • Nouvelle présentationLa Première Guerre mondiale revêt un caractère exceptionnel qui tient à son extension  à presque toute l'Europe continentale, au recours à toutes les forces militaires, économiques et morales des belligérants et à l'ampleur des pertes humaines et matérielles. Dans ce conflit aux allures de cataclysme, la France subit sur son sol les principaux combats et éprouve les pertes les plus lourdes.
    Véritable traumatisme psychologique, cette guerre contribue, en retour, à l'évolution des mentalités et des comportements à laquelle participe, entre autres, la mutation accélérée du système de production.
    En quatre années, la France passe brutalement du XIVe au XVe siècle.

    Ralph Schor est professeur d'histoire contemporaine à l'université de Nice.
    Forces et faiblesses de la France en 1914. La marche à la guerre. Les débuts de la guerre (août-novembre 1914). L'enlisement dans une guerre de position (1915-1916). Vivre à l'arrière pendant la Grande Guerre. 1917, l'année des crises. 1918, l'année de la victoire. Le bilan de la guerre.

  • De Romulus, fondateur légendaire de Rome en 753 avant J.-C., à Romulus Augustule, dernier empereur romain d´Occident renversé en 476, du Mur d´Hadrien en Bretagne aux routes caravanières de l´Euphrate, le monde romain antique est une période historique de longue durée et qui s´étend sur un immense espace. Cet ouvrage présente les institutions politiques successives du monde romain, analyse les moyens, les enjeux et les conséquences de l´impérialisme romain et expose les grands traits de la civilisation romaine. Un glossaire, des tableaux et des cartes doivent aider le lecteur dans cette première approche du monde romain. 

  • En deux siècles, la place de la religion dans la société française s´est profondément transformée. Le pays a été marqué depuis la Révolution par un mouvement de sécularisation et de laïcisation qui a conduit à la séparation des Églises et de l´État en 1905. Pendant tout le XIXe siècle, la question religieuse a été au coeur du débat politique. Elle s´est quelque peu estompée depuis, mais est toujours prête à resurgir par exemple à propos de l´école. La laïcité, qui fut longtemps une arme contre la mainmise de l´Église sur maint domaine de la vie nationale, est désormais admise par tous les citoyens.  Mais quelle laïcité ? Les termes du débat se sont déplacés : effacement progressif des religions traditionnelles, montée en puissance de l´islam, désormais deuxième religion de France, pressions communautaristes... la question de la place du religieux au sein de la République a retrouvé une singulière acuité.  Le présent ouvrage, destiné à faire référence, fournit à tous, étudiants en histoire et science politique, enseignants, public soucieux de comprendre, la synthèse accessible indispensable pour conduire toute réflexion sérieuse sur le sujet.  Jacques-Olivier Boudon, ancien élève de l´École Normale Supérieure, agrégé d´histoire, est professeur d´histoire contemporaine à l´université Paris Sorbonne (Paris IV) et directeur du CIES Sorbonne. Président de l´Association Française d´Histoire Religieuse Contemporaine depuis 2005, il a publié une douzaine d´ouvrages, dont chez Armand Colin, Religion et culture en Europe au XIXe siècle (en collaboration) et La France et l´Europe de Napoléon.

empty