Artège

  • Être prêt, et pour cela vivre pleinement et sans attendre notre vie, telle qu'elle nous est donnée. L'abbé Grosjean nous propose dix repères pour éclairer et accompagner cette aventure rude et magnifique qu'est notre vocation d'homme, de femme, de chrétien ; dix méditations qui, tour à tour, nous donneront lumière, force, consolation et confiance.Avec ce livre spirituel concret, simple et incarné, l'abbé Grosjean nous encourage et nous partage les fruits de son ministère, de ses rencontres et de son expérience. Il s'adresse ici à toutes les générations et à tous les états de vie pour nous conforter avec son ton franc et son enthousiasme habituels : oui, nous sommes faits pour la joie, la Joie vraie.
    Pierre-Hervé Grosjean est curé de paroisse dans le diocèse de Versailles. Avec plusieurs prêtres, il a fondé le Padreblog et les universités d'été « Acteurs d'Avenir », animés aujourd'hui par de nouvelles équipes. Responsable des questions d'éthique et de politique pour son diocèse, il est l'auteur de trois ouvrages, dont Aimer en vérité et Donner sa vie.

  • L'abominable assassinat de Samuel Paty pose, une fois encore, de manière particulièrement douloureuse, la question de « l'intégration » des populations d'origine étrangère, quand bien même sont-elles de nationalité française.Pour l'auteur de ce livre, la réponse républicaine n'est pas suffisante. La France ne se résume pas seulement à la seule République, « ses valeurs » et les illusions perdues de son contrat social. Il faut donner à aimer aux enfants de France, la richesse et la précision de sa langue, la profondeur de son histoire, la beauté patinée par les siècles de son patrimoine, seules à même d'ouvrir les intelligences mais aussi, et avant tout, les coeurs.C'est la seule voie possible et responsable pour casser l'engrenage de la violence répondant aux facilités des discours sur les valeurs républicaines, nous précise avec conviction et une remarquable clarté historique l'enseignant, qui a longtemps exercé en Zone d'éducation prioritaire.Il en appelle ainsi à une République plus soucieuse de trois exigences fondamentales : une démocratie à l'écoute du peuple, une véritable laïcité plus respectueuse des religions, et notamment de l'Église catholique et de la France, enfin, que la République doit faire aimer, plutôt que d'en susciter la détestation.Jean-François Chemain a fait définitivement siens ces propos de Simone Weil peu de temps avant sa mort, en 1943, en pleine occupation : « Il faut donner aux jeunes quelque chose à aimer, et ce quelque chose c'est la France. »
    Jean-François Chemain est diplômé de l'IEP Paris, docteur en histoire du droit, agrégé et docteur en histoire. Après une carrière de consultant et de cadre d'entreprise, il a exercé une dizaine d'années dans le secondaire. Il enseigne aujourd'hui dans plusieurs grandes écoles. Son premier ouvrage, Kiffe la France, vendu à plus de 10 000 exemplaires, était le témoignage de sa vie de professeur en ZEP auprès de jeunes issus de l'immigration.

  • Une fois encore, saint François d'Assise inspire le pape François. À la suite du saint et dans la ligne de l'enseignement social des papes du XXe siècle, le Saint-Père appelle à un grand mouvement de fraternité universelle alors que la crise de la Covid-19 risque plus que jamais de laisser pour compte des pans entiers de la population mondiale déjà meurtrie par une mondialisation inégalitaire.Pour le pape, seul un mouvement d'ensemble en faveur de la dignité de chaque personne pourra permettre un développement humain intégral. Le progrès technique et la croissance économique ne suffiront pas à assurer le bonheur des hommes.Tous frères, c'est ensemble que nous avons à pèleriner sur cette terre.

  • L'ombre de la mort qui s'étend brutalement sur le monde a dissipé l'illusion que nous étions invulnérables et peut-être, grâce à la puissance de nos technologies, bientôt immortels...Comment relire cet événement ? Comme une leçon de vie.Médecin des corps et des âmes, Mgr Aupetit médite sur tout ce qui nourrit une espérance véritable et nous aide à apprivoiser la mort, celle des autres et la nôtre, dans une société désemparée.Au-delà d'un regard juste et apaisé sur une mort inéluctable, il ouvre un chemin pour choisir la vie au quotidien et reconquérir la paix de l'âme.
    Mgr Aupetit, médecin et prêtre, est archevêque de Paris depuis novembre 2017. Il est également auteur de plusieurs ouvrages traitant d'éthique et bioéthique.

  • La médecine actuelle, certes très efficace, provoque de nombreux effets indésirables tant sur notre organisme que sur l'environnement : immunité dégradée, effets secondaires nocifs de trop de médicaments, errements de la tentation transhumaniste, coût économique exorbitant...La médecine ne doit pas être la grande oubliée de l'écologie, du moins d'une écologie intégrale, respectueuse de la nature comme des personnes, dans la continuité de l'encyclique Laudato si' du pape François.Prendre soin de soi, ce n'est pas seulement se soigner, c'est être artisan de sa santé sans attendre d'être malade pour s'en occuper.Pour ce faire, le docteur Theillier examine les médecines traditionnelles du monde entier comme les principales thérapies alternatives (phytothérapie, acupuncture, homéopathie, compléments alimentaires...). Loin d'une vision radicale qui exclurait la médecine classique, il ouvre des voies pour s'appuyer, avec prudence et discernement, sur ces thérapeutiques.Il partage ici la réflexion et l'expérience de toute une vie de médecin pour nous proposer les moyens de la santé intégrale.
    Patrick Theillier a été médecin homéopathe et acupuncteur pendant 25 ans, puis responsable du Bureau médical de Lourdes durant 12 ans.

  • L'enfant n'est pas seulement un cerveau avec un cartable, l'enfant ne se réduit pas à une boîte à savoirs. Fort de cette conviction, tout parent désire l'épanouissement de son enfant dans toutes ses dimensions. C'est le pari de l'éducation intégrale.À une époque où les repères s'effacent et les structures éducatives sont à la peine, seule une vision moderne de l'éducation fondée sur l'humanisme chrétien est en mesure de répondre aux défis contemporains. Dans cette perspective, l'enfant est considéré non seulement pour lui-même, mais aussi en vue d'une participation effective au bien de la société.Nourri d'une irremplaçable expérience de terrain dans le monde scolaire, l'auteur développe une approche innovante et accessible à tout parent comme à tout enseignant. Principes théoriques et applications pratiques sont ainsi parfaitement mariés pour donner naissance à un ouvrage qui, pour la première fois, synthétise avec grand talent l'éducation intégrale dans toutes ses composantes.
    François-Xavier Clément est père de famille, philosophe de formation. Enseignant, puis chef d'établissements scolaires du second degré, il a été directeur de l'enseignement catholique de la Loire. Il est également auditeur de l'Institut des hautes études de la Défense nationale (IHEDN). Sa dernière expérience a été celle de chef d'établissement coordonnateur du groupe scolaire Saint-Jean-de-Passy à Paris durant cinq ans.

  • « Pourquoi Seigneur ? » Dans les épreuves, la question hante le croyant. La réponse est bien souvent le silence de Dieu. Cela signifie-t-il pour autant son absence ?Ce livre est un témoignage, le chemin parcouru par un prêtre qui n'a pas toutes les réponses, mais qui est habité par l'Espérance. La parole de Dieu, les maîtres spirituels, les grands auteurs de notre littérature l'accompagnent.Mgr Chauvet chemine au pas du lecteur pour entrer dans l'attitude juste et spirituelle qui transforme l'épreuve. Au-delà des réponses rationnelles, il trace une voie pour que tout homme puisse retrouver la paix intérieure sans se laisser anéantir par la révolte.Saurons-nous entendre la parole de Dieu dans le silence intérieur d'un coeur qui écoute ?
    Mgr Patrick Chauvet est recteur archiprêtre de la cathédrale de Paris et consulteur pour la Congrégation pour le culte divin.

  • La veille de Noël, vingt ans plus tôt, Marlee et Jacob se sont mariés dans une tempête de neige. Cette veille de Noël, ils sont prêts à démissionner, le divorce est imminent. Leur relation est aussi glacée que la route qu'ils parcourent. Ils prennent un raccourci pour se rendre au bureau de l'avocat, sur un chemin glissant. Ils se disputent. C'est l'histoire de leur vie. Ils percutent une barrière de neige.Par un froid glacial, effrayée, Marlee gravit la colline. Jacob est introuvable. Elle arrive à une maison sur le flanc de la colline. Derrière la porte, un vieil homme l'accueille auprès du feu. Sur l'âtre, il y a trois pots d'or qui symbolisent le passé, le présent et le futur de son couple.Grâce au vieil homme, elle entame un voyage qui mettra à l'épreuve la façon dont elle envisage son amour. Deux avenirs s'offrent à elle. Lequel choisira-t-elle ?
    Gary Chapman est un auteur à succès, spécialiste du mariage et de la famille. Il a publié plus d'une vingtaine d'ouvrages, vendus en France à plus de 100 000 exemplaires dont son best seller Les 5 langages de l'amour.Chris Fabry est l'auteur de près d'une centaine de livres à travers lesquels il met en scène les enjeux de la vie chrétienne.

  • Traitée de fraudeuse, accusée de mensonge et incriminée de plagiat et de dissimulation, l'attaque est violente et le procès uniquement à charge. Même si la vénérable Marthe n'a pas besoin d'être défendue là où elle est, dans la Lumière, Pierre Vignon, prêtre de la Drôme, prend la plume pour examiner ces allégations brutales.S'appuyant sur l'importante documentation qu'il a rassemblée depuis quarante ans, sur sa formation en théologie mystique comme sur des faits et des témoignages dont beaucoup inconnus du public, il répond à ceux qui nient la réalité de son expérience spirituelle. Si toutes les questions posées par la vie et la personne de Marthe Robin n'ont pas encore de solution définitive et laissent la place aux travaux sérieux de futurs chercheurs, on en sait assez pour affirmer qu'elle est une authentique mystique catholique.Au-delà des attaques théoriques, la vénérable se révèle vulnérable, une femme fragile et pudique comme une violette des coteaux de la Galaure. Son immense rayonnement lui vient de ce qu'elle a trouvé l'Amour, celui de son Dieu et des autres, au profond de sa vie de souffrance.
    Le père Pierre Vignon, prêtre du diocèse de Valence, a bien connu Marthe Robin et le père Georges Finet, fondateurs des Foyers de Charité. Outre le droit canonique, il s'est spécialisé en théologie spirituelle et mystique durant ses études à Fribourg, Rome et Paris.

  • À moins d'être naïf ou aveugle, il convient de reconnaître que la cote d'amour de l'Église en France comme en de nombreux pays d'Europe est au plus bas. Discréditée par une façon d'être et de penser jugée moralisante et décalée, par les scandales qui la secouent, le tout attisé par les médias, elle n'a pas d'autre solution que de se reprendre. L'heure n'est-elle pas venue pour les chrétiens de se réapproprier l'Évangile et de faire rayonner la présence du Christ pour que nos contemporains le redécouvrent ?Ce livre est un manifeste qui revisite sans concession la vocation et la responsabilité de chaque chrétien, du pape jusqu'au plus simple des baptisés.Le Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine propose treize commandements à mettre en oeuvre de toute urgence pour que la réponse à l'interrogation du Christ : « Mais le Fils de l'homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? » penche du bon côté. À chacun de mesurer ses idées et sa vie au soleil de ces treize appels qui veulent porter bonheur à l'Église !
    Le Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine réside à Paris. Il exerce son ministère sacerdotal auprès de la Communauté des Auxiliaires du Coeur de Jésus à Montmartre où il reçoit toutes les personnes qui désirent le rencontrer. Il travaille également à divers projets artistiques et littéraires, donne des concerts en France et au Québec, et intervient chaque semaine à la télévision nationale canadienne TVA dans l'émission La victoire de l'Amour.

  • Lettre Apostolique à l'occasion du 150e anniversaire de la déclaration de saint Joseph comme patron de l'Église universelle
    Le pape François publie la lettre apostolique Patris corde le 8 décembre 2020. Il ouvre ainsi une « année saint Joseph », qui s'achèvera donc le 8 décembre 2021. En effet le 8 décembre 1870, voici 150 ans, le pape Pie IX a nommé saint Joseph « patron de l'Église universelle ». Nul mieux que lui ne peut nous apprendre à fréquenter Marie et Jésus, à les aimer, à les servir aussi par toute notre vie, dans nos tâches de la vie quotidienne vécues par amour de Dieu.Cette année saint Joseph peut nous servir d'apprentissage et nous aider à nous familiariser avec le saint patriarche.
    Commentaire de Mgr Dominique le Tourneau.Suivi des textes des papes sur saint Joseph et des plus belles prières à saint Joseph.

  • Pour mon banquier, mon curé, mon médecin, le sans-abri du quartier, cette dame qui me double dans la file d'attente, mon enfant qui fait la tête, pour mon ami malade, pour tenir mes engagements, ne pas jalouser mon voisin, face à une injustice flagrante, quand je n'arrive pas à dormir... dans les mille situations du quotidien, nous avons besoin d'une inspiration divine, un coup de pouce du ciel, une grâce toute spéciale pour bien faire et aimer de la manière la plus juste.C'est pour toutes ces situations et bien d'autres que le père Amar a composé ces courtes et salutaires prières. Un ouvrage à emporter partout et à consulter sans modération !
    Le père Pierre Amar, prêtre du diocèse de Versailles, est l'un des fondateurs du site Padreblog.

  • Après son brillant essai sur le « pari bénédictin », Rod Dreher développe une réflexion aussi puissante que féconde autour du soft totalitarisme occidental. Pas d'interdiction officielle d'opinion, pas de déploiement d'un État policier, mais l'émergence insidieuse d'une tyrannie douce qui, sous l'égide d'un credo progressiste, annihile tout esprit critique et paralyse jusqu'au plus indépendant des libres penseurs. Qu'est-ce que le soft totalitarisme ? Comment l'homme moderne en vient-il à renoncer à sa liberté d'expression et aux lumières du bon sens ? Pourquoi l'Occident est-il gagné par le novlangue et la réécriture de l'histoire ?C'est en s'appuyant sur les précieux témoignages d'anciens dissidents des régimes communistes que le penseur américain répond aux interrogations de notre époque. Incisif et lucide, il place le chrétien devant le vertige des temps d'aujourd'hui et de demain et l'appelle à la foi profonde, à la résistance familiale, à la soif de la vérité, seules à même de fissurer les fantasmes d'une époque qui nous infantilise et nous noie dans les paradis artificiels.Aiguillé par l'exigence de vérité, cet essai magistral nous donne les moyens de résister au mensonge qui ronge et liquéfie l'âme.
    Né en 1967, Rod Dreher est journaliste pour le magazine The American Conservative. Il a collaboré auparavant au New York Times. Originaire d'une famille méthodiste, il se convertit au catholicisme en 1993 puis à l'orthodoxie en 2006. Son invitation à retrouver la tradition de philosophie morale aristotélicienne rencontre un puissant écho outre-Atlantique. Auteur du mémorable Comment être chrétien dans un monde qui ne l'est plus, succès de librairie aux États-Unis comme en Europe, l'auteur récidive avec Résister au mensonge, Vivre en chrétiens dissidents.

  • À quoi reconnaît-on qu'on est dans une famille nombreuse ? À ces petites choses de la vie quotidienne qui restent gravées dans les mémoires et constituent ces souvenirs qu'on aime à rappeler quand la tribu est rassemblée : la disparition éclair des pots de Nutella, les habits qu'on se repasse d'âge en âge, la queue devant la douche, les prénoms que les parents mélangent...
    Les auteurs de la page "Memes de famille nombreuse" nous proposent une version illustrée de ces petites scènes de la vie quotidienne où beaucoup se reconnaîtront avec humour et émotion. 

  • Véritables armes de distraction massive, les écrans ont envahi notre quotidien et s'immiscent dans toutes les dimensions de notre vie. À l'heure du télétravail, nous jonglons plus que jamais entre usages professionnels, sociaux et récréatifs. À notre insu, le virtuel prend le pas sur le contact savoureux avec la réalité et nos portables nous rendent addicts à la stimulation permanente.Stop, ils nous bouffent !Comment se libérer de leur emprise ? Comment acquérir une hygiène du quotidien ? Comment aider aussi la génération digital native à se construire ? Ce guide se présente comme un parcours pour retrouver sa liberté et la maîtrise de son temps. Mêlant réflexion anthropologique, témoignages et exercices d'appropriation à chaque étape, il vous aidera à mettre (enfin) les écrans à leur place !
    Jean-Baptiste Bienvenu est prêtre du diocèse de Versailles, membre de la communauté de l'Emmanuel et rédacteur du « Padreblog ». Il enseigne la théologie morale au séminaire de Versailles.

  • Paris était une fête et Paris meurt en ce mois de janvier 1871. C'est dans ce contexte qu'une poignée d'hommes entreprennent de construire une grande église parisienne en l'honneur du Sacré-Coeur de Jésus pour implorer la miséricorde de Dieu. À vue humaine, le projet semble une chimère.Victime des discordes d'abord politiques entre les tenants d'une repentance nationale et ceux qui n'y voient que le symbole de la contre-Révolution et de l'obscurantisme, la basilique est aussi le témoin privilégié et exceptionnel d'une époque de crise et de reconstruction, de misère sociale et de progrès techniques fulgurants, comme d'une grande vitalité spirituelle portée par la dévotion au Sacré-Coeur.Aucun obstacle ne mettra un coup d'arrêt au sanctuaire de Montmartre ! Le chantier aura duré un demi-siècle, de 1875 à 1920. C'est cette aventure hors du commun qui vous est contée ici, celle du monument religieux qui, après la cathédrale Notre-Dame de Paris, est le plus visité de la capitale aujourd'hui.
    Patrick Sbalchiero, docteur en histoire (EPHE), historien et journaliste, auteur d'une vingtaine d'ouvrages dont certains traduits en plusieurs langues, est l'un des spécialistes reconnus de l'histoire des expériences mystiques et des faits non élucidés. 

  • La pire épidémie est celle de la peur. À cause d'elle, nous fuyons la vie sans éviter la mort. La foi devrait pourtant nous en prémunir. Est-ce aussi simple ? Comment démêler, dans nos complexités, le psychologique du spirituel ?Saurons-nous, dans le brouillard de l'époque, retrouver un chemin de liberté ? Comme pour les Apôtres, claquemurés dans le Cénacle et l'armure qu'ils se sont forgée en leur âme, seul l'Esprit peut nous guider pour réorienter nos vies. De quelle manière le vivre aujourd'hui ?Avec une grande clarté et de façon très concrète, le père Joël Pralong nous permet de prendre conscience de tous les mécanismes qui nous empêchent d'avancer. Il nous propose ici les moyens de nourrir la paix de l'esprit et du coeur.
    Joël Pralong est prêtre et supérieur du séminaire de Sion (Suisse). Infirmier de formation, il est l'auteur d'un grand nombre d'ouvrages qui utilisent le double éclairage de la psychologie et du spirituel.

  • Commencée comme un conte de fées par un mariage d'amour, la vie de Charles et Zita de Habsbourg, derniers souverains d'Autriche et de Hongrie, devient tragédie : guerre, calomnies, trahisons, solitude, exil, mort prématurée de Charles... Pourtant, chez eux, aucune amertume, aucune critique. Bien au contraire, le pardon nourrit leur coeur.Quel est donc le secret de leur vie d'époux pour garder cette attitude humainement si difficile, voire impossible ? Ce livre dévoile ce mystère en parcourant leur vie de foi, de courage et d'abandon à la divine providence. Une vie d'oblation pour leurs peuples dont le sommet est l'offrande ultime de sa vie pour Charles. Offrande à laquelle s'associe pleinement, mais douloureusement, Zita.Une vie résumée par deux paroles de Charles : « Maintenant, nous devons nous aider mutuellement à aller au ciel », le matin de leur mariage, et « Je t'aime infiniment. Dans le coeur de Jésus, nous nous retrouverons », quelques instants avant de remettre sa vie entre les mains du Père.Un exemple magnifique pour tous les couples en quête d'un chemin vers Dieu.
    Elizabeth Montfort, diplômée en droit et en philosophie, a été députée au Parlement européen de 1999 à 2004. Elle est responsable pour la France de la Ligue de prière du bienheureux Charles d'Autriche pour la paix des peuples et secrétaire générale de l'Association pour la béatification de l'impératrice et reine Zita, épouse et mère de famille.

  • L'espérance est au coeur de l'enseignement du pape François. Ses prédications développent en effet avec force et sous une lumière singulière et puissante cette vertu théologale.Bien singulière car, dans un contexte d'inquiétude généralisée, l'ensemble de ces enseignements prend un relief tout particulier et profondément signifiant pour tous ceux qui vivent dans l'angoisse du monde qui vient.Ces textes imprégnés d'espérance ne peuvent que nous aider à surmonter les épreuves et nous inscrire nous aussi dans un chemin de pleine confiance en Dieu à travers le regard aigu et bienveillant du pape François.Au gré du livre, laissons-nous donc habiter par l'espérance. Qu'elle guide nos pas dans la charité et dans la certitude d'être aussi accompagnés des saints de tous les temps, quelle que soit l'adversité qui nous entoure.

  • Le premier et le dernier mot des Évangiles, c'est une annonce de Joie.Le premier et le dernier mot de l'existence, c'est aussi une annonce de Joie.« Nous n'avons pas d'autre devoir que la Joie ». Ce propos de Paul Claudel est celui d'un converti dont le caractère eut été bien noir s'il n'avait pas rencontré le Dieu de la Joie.Après quatre-vingt-dix années sur cette petite planète, après avoir passé le plus clair de mon temps à entendre les joies et les angoisses de mes semblables, je suis de plus en plus convaincu que le terme de tout sera une joie qui dépasse nos rêves les plus insensés. Dieu est joie parce que Dieu est amour.
    Stan Rougier, né en 1930, prêtre et écrivain catholique français, est l'auteur d'une cinquantaine d'ouvrages, et a été contributeur dans la plupart des grands médias chrétiens.

  • Qu'est-ce qu'un mystique ? quand Dieu devient évident Nouv.

    Le mot « mystique » a perdu toute précision depuis que les romantiques l'ont appliqué à tout l'irrationnel qu'ils prêtaient à l'expérience religieuse. Or, loin d'indiquer une impression confuse, il désigne traditionnellement une perception particulièrement lucide du mystère de Dieu : depuis Clément d'Alexandrie, les maîtres chrétiens en parlent comme d'un dévoilement de « notre vie cachée en Dieu avec le Christ ».En restant au plus près des textes rédigés par les mystiques eux-mêmes, ce livre aborde les questions que pose ce type d'expérience à l'intelligence chrétienne : comment et pourquoi les mystiques nous font-ils part de leur expérience ? Quelle est la place et le rôle des mystiques dans la Révélation ? Comment vérifier l'authenticité de ce dont ils témoignent ? Comment comprendre les phénomènes tels que visions, stigmates, lévitation, qui accompagnent parfois l'expérience mystique ?Jean de la Croix, Marie de l'Incarnation, Paul Claudel et jusqu'à la poétesse contemporaine Marie Noël, les mystiques d'hier et d'aujourd'hui nous ouvrent les portes d'un univers souvent méconnu, où l'on sera surpris de découvrir les racines de toute vie chrétienne authentique.
    Le père Max Huot de Longchamp, fondateur du centre de formation spirituelle Saint-Jean-de-la-Croix, dans le diocèse de Bourges, est docteur en théologie, spécialisé dans l'étude de la littérature mystique, à laquelle il a consacré de nombreux ouvrages.

  • « Un ange passe... » On utilise couramment cette expression quand un silence soudain se fait au milieu d'une conversation. Or ils ne font pas que passer ! Discrets mais fidèles, invisibles mais bien présents, les anges nous sont donnés comme des conseillers, des compagnons, des protecteurs, à nos côtés jour et nuit pour veiller sur nous et nous guider.Nous pouvons écouter ce dont témoignent la Bible, les saints, la liturgie et même d'humbles croyants. Dans cet ouvrage, nous trouverons aussi comment ils peuvent intervenir dans notre vie et nous accompagner sur notre route terrestre.Ouvrons les yeux de notre coeur à la présence consolante de ces amis invisibles, et nous ne serons plus seuls.
    Mère de cinq enfants, Odile Haumonté travaille dans l'édition catholique ; elle est également rédactrice en chef du magazine Patapon, pour grandir en famille avec Jésus. Elle est l'auteur d'une cinquantaine de livres, biographies et romans.

  • Quand en 2018 le pape François évoque la douleur de religieuses abusées et victimes d'agressions sexuelles, le monde est frappé de stupeur. La vague #Metoo a déferlé en un an à peine et l'Église n'est pas épargnée par les révélations scandaleuses. De l'Inde au Vatican, en passant par l'Argentine et l'Hexagone, Constance Vilanova donne la parole à ces femmes oubliées qui ont dû se reconstruire en se murant dans le silence trop souvent imposé.Il aurait été profondément injuste de se limiter au simple récit de ce scandale. Avec les regards d'experts et d'expertes, théologiennes, soeurs et prêtres, l'ouvrage explore la prise de conscience qui se fait jour, les structures d'aide mises en place et les orientations salutaires pour sortir des mécanismes qui favorisent de telles souffrances.Une enquête vérité pour avancer.
    Préface de Stéphane Joulain
    Constance Vilanova, historienne de formation, est journaliste presse et radio. Après un an d'enquête et de rencontres à travers le monde, elle signe ici son premier ouvrage.
    ERRATUM : Il s'est glissé une erreur importante page 192 du présent ouvrage. Dans lerécit d'une victime, il est indiqué que Cécile a été agressée sexuellement par« une maîtresse des novices ». Il faut lire, comme le texte l'indiqued'ailleurs par la suite, que c'est par « son accompagnatrice spirituelle ». Samaîtresse des novices, au contraire, a assuré dès le début un soutien sans faille auprès de Cécile. Nous vous prions de nous excuser pour cette erreur qui peut porter gravement à confusion.L'éditeur.

  • Irons-nous tous au paradis, comme le dit la chanson ? Il semble qu'aujourd'hui un grand nombre de gens en sont convaincus, en particulier parmi les baptisés. « L'enfer n'existe pas, ou s'il existe, il est vide », entendons-nous dire. Et pourtant, si on prend la peine de lire les Évangiles, on découvre avec étonnement que ce n'est pas le message de Jésus, qu'il ne dit rien de tel, à aucun moment. Que nous apprend-il vraiment ? Quelle est la foi de l'Église sur le sujet ? Que sait-on exactement de la vie éternelle, de ce qui s'y passe, et de qui va où ?Une fois qu'on en sait plus sur la théorie, il faut passer à la pratique. Comment réussir notre vie, et donc notre éternité, dès ici-bas ? Là encore, des pistes sont mises à notre disposition, toujours dans le respect de notre libre arbitre.Pour avoir les idées claires et connaître l'itinéraire, le père Fabrice Chatelain répond à toutes les questions sur cet au-delà qui commence et se prépare maintenant.
    Le père Fabrice Chatelain, missionnaire au Pérou pendant dix ans, est aujourd'hui curé de paroisse dans le diocèse d'Aix-en-Provence.

empty