Sciences & Techniques

  • Que cela soit dans le cadre professionnel où dans l'intimité, chaque individu tente de s'épanouir au quotidien. Cela représente néanmoins un défi permanent, car le désir d'être heureux se heurte bien souvent à une série d'obstacles. D'ailleurs, la conception de ce sentiment évolue en fonction des valeurs et des ambitions de chacun. Mario Proulx s'interroge : « Qu'est-ce qui compte le plus : rechercher à tout prix le bonheur ou simplement vivre le plus intensément possible? » À partir de ce postulat, le journaliste donne la parole à quinze personnalités, issus de différents domaines. Son objectif est d'essayer d'appréhender les diverses facettes d'une notion jugée souvent indescriptible. Car après tout, qu'est-ce qui est susceptible de nous apporter de la joie ? Fonder une famille, réussir une carrière ou être bien entouré peuvent être quelques pistes intéressantes. Mais à l'heure de la globalisation, les réseaux sociaux posent aussi la question de l'intimité et de la virtualité de certains liens. Et même s'il n'y a pas de véritable recette du bonheur, cet essai évoque des parcours de vie qui peuvent trouver échos dans l'expérience du lecteur.

  • Cet ouvrage est le livre indispensable pour qui a choisi de prendre soin d´un proche atteint de cette maladie dégénérative. Best-seller, il reste inégalé comme instrument pratique et demeure un allié fiable pour les aidants naturels. Parmi les sujets abordés : l´errance, l´environnement, l´alimentation, la motricité, l´hygiène, la communication...

  • Ce livre est né de deux courants puissants. Le premier courant qui m'a conduite à vouloir écrire ces lignes est étroitement lié à mon quotidien de thérapeute. Mon travail m'oblige à rester ancrée dans une réalité très concrète. Depuis un certain temps, mes patients me demandent un recueil de mes trucs, de mes essentiels. Le deuxième courant s'exprime dans la nécessité impérieuse que je ressens de partager des impressions, des expériences vécues, qu'ils s'agissent des miennes ou de celles de mes patients.

empty