Dunod

  • Attentif au fonctionnement psychique des sujets qui se font valoir aux dépens d'autrui, ce livre met en lumière l'emprise du pervers narcissique sur « l'autre », à la fois victime et complice. Il montre chez les deux personnages la poursuite d'une lutte désespérée visant à éloigner la douleur, le sentiment de vide et la confrontation à la vérité. Le pervers narcissique cherche-t-il auprès de celui qu'il assujettit quelque chose de fortement émotionnel qui pourrait rallumer son esprit trop asséché ? Qu'est-ce qui inspire sa démarche si perspicace et l'amène à déployer des arguments parfois censés dans un langage à la fois précieux et beau ? Afin de cerner le dispositif mis au service de l'autovénération chez le pervers narcissique (attrait, induction, imposture, cynisme, prédation), A. Eiguer réexamine le concept de narcissisme et son repérage méthodique dans la pratique analytique. Le champ d'observation habituel de la cure est ici modifié : les méfaits de la mégalomanie sont repérables, au-delà du sujet, au niveau de l'autre, éventuellement de l'analyste, dans son contre-transfert. Toutes les pathologies s´avèrent concernées par le narcissisme dysfonctionnel. Cette thèse, étayée par un abondant matériel clinique, éclaire sous un autre jour la personnalité autoritaire, celle du pervers sexuel, du toxicomane ou du psychotique, de même que le transfert masochiste et la réaction thérapeutique négative. Dépassant la nosologie classique, elle ouvre des perspectives théoriques et thérapeutiques qui concernent les praticiens de la psychanalyse.

  • Cet ouvrage propose d'étudier les conditions de possibilités du travail clinique en institution. En prison, en EHPAD, à l'hôpital, en crèche, en situation d'aide aux chômeurs... le psychologue clinicien doit chaque fois percevoir la souffrance des sujets avec qui il travaille, et penser sa propre place par rapport à ses possibilités mais aussi en rapport avec celle des autres praticiens. C'est ainsi que l'auteur aborde la question du travail intersubjectif de "ce qui fait équipe en institution".

  • Le malêtre

    René Kaës

    « Le monde a changé : la psychanalyse qui organisait la vision de Freud a elle aussi changé, et avec elle la compréhension du Malaise dans la culture.Dans cet essai, je voudrais mettre à contribution les ressources de la psychanalyse contemporaine pour comprendre comment les nouvelles formes de la souffrance psychique et du malêtre de notre temps ont partie liée avec les mutations qui ont ébranlé le monde dans lequel nous vivons et dans lequel vivront nos descendants. Ces ressources sont fondées pour une part essentielle sur les connaissances qui nous viennent de la pratiquepsychanalytique lorsqu´elle s´engage dans un travail avec les groupes, les familles et les institutions. Les articulations entre les formations et les processus psychiques qui se développent dans les groupes (qui ne se développent pas sans les groupes) et la structuration du monde interne peuvent alors être mises au jour et nous doter d´autres vues sur le malêtre. Malêtre : autre chose qu´un malaise, plutôt une mise en question de la capacité d´être et d´exister en suffisant accord avec soi-même, avec les autres et avec le monde. Au-delà des dérives alarmistes ou déficitaires, il y a à penser ce que peut et ne peut pas la psychanalyse, face au malêtre, tant qu´il fait jour. »

  • Alors que l'élaboration du Rorschach doit originellement peu à la théorie freudienne, de nombreuses systématisations psychanalytiques ont par la suite été élaborées. La synthèse que propose Catherine Chabert, à partir de données cliniques extraites de sujets adultes, répond à la question : Comment utiliser des concepts psychanalytiques quand on les applique à une pratique qui n'est pas celle de la cure ? Par la clarté de l'exposé et le va-et-vient constant entre données cliniques et reformulations psychanalytiques des notions projectives, cette analyse du Rorschach en clinique adulte est devenu depuis sa première parution, l'ouvrage de référence pour tous les praticiens.Cette troisième édition, entièrement revue et  corrigée par l'auteur, bénéficie de la réactualisation de la maquette intérieure.

  • Cet ouvrage propose un passionnant modèle d'intelligibilité des processus de la transmission psychique inconsciente. De nombreux exemples cliniques viennent illustrer les deux principales modalités mises en lumière par l'auteur : l'identification projective et le fanstasme de transmission. Un livre qui éclairera les praticiens sur la délicate question des répétitions de comportements pathologiques d'une génération à l'autre.

  • Serge Tisseron dans ce nouvel ouvrage interroge les trois notions du fantasme, du rêve et de la virtualisation. Il met en travail ces trois domaines pour dégager un fil rouge commun : le vouloir voir absent. Un parcours méthodique au service de l'élucidation de la révolution du virtuel qui caractérise notre société et modifie notre psyché. 

  • Ce deuxième volet d'une théorie psychanalytique du groupe est centré sur la nature et le fonctionnement des processus inconscients qui assurent l'inclusion ou l'exclusion de l'individu dans le groupe. L'auteur organise son ouvrage en trois grandes parties : mise en évidence des processus associatifs et de leur fonctionnement : le travail psychique des associations ; la dimention thérapeutique ; l'écoute groupale et l'interprétation. Cette troisième édition a fait l'objet d'une relecture complète et est accompagnée d'un nouvel avant propos.

  • Les troubles des conduites alimentaires prennent une importance médiatique comparable à celle suscitée par l'autisme. Cet ouvrage propose une clinique globale à la fois état des lieux sur le thème et description précise des modalités et des problématiques de traitement. Chaque chapitre est systématiquement accompagné d'un cas clinique détaillé.

  • Le complexe fraternel

    Kaes-R

    Le nouveau livre de René Kaës illustre avec ampleur et précision l'existence et la nature du complexe fraternel. À partir d'une clinique extrêmement riche et avec le recours constant aux références culturelles, l'auteur détaille la spécificité de son organisation et de sa fonction : un nouvel opus de ce minutieux géographe de l'inconscient qui nous fait découvrir un continent peu exploré de la psyché.René Kaës est psychanalyste et professeur émérite de psychologie et de psychopathologie cliniques à l'université Lyon II.

  • De nombreux individus se disent aujourd´hui libertins ; parmi eux, ceux qui fréquentent les clubs et les lieux de rencontres sadomasochistes, échangistes, « fétichistes », de sexualité de groupe, ceux qui s´intéressent également à la pornographie... Ils sont à la recherche de la jouissance totale, et se veulent affranchis de toute contrainte et de tout attachement.
     Alberto Eiguer décrit ces libertins d'hier et d'aujourd'hui: qu'ont-ils en commun et qu'est-ce qui les différencie? Le libertin est-il un pervers? un prédateur? Jusqu'où est-il prêt à aller pour satisfaire ses désirs? L'auteur répond à toutes les questions que posent ces personnalités, et donne des perspectives thérapeutiques. Le propos est ponctué de cas cliniques et d'exemples puisés dans la littérature.

  • Avec ce livre, l'auteur propose un bilan en forme de réponse argumentée à la question : qu'apporte l'approche psychanalytique des groupes au psychanalyste? Véritable synthèse d'un courant dont René Kaës est avec Didier Anzieu le représentant le plus connu, ce livre détaille avec clarté les données d'un constat maintenant acquis : le sujet singulier étendu sur le divan est aussi un sujet «pluriel» dont l'inconscient est formé par les liens intersubjectifs. Ceux des alliances inconscientes qui le précèdent. Ceux des espaces psychiques communs qu'il partage avec ses proches.Cette nouvelle édition entièrement révisée est augmentée d'une préface et d'un nouveau chapitre.

  • «Nul est une île». Tel pourrait être l'un des leitmotiv du nouveau livre de Alberto Eiguer qui illustre et détaille toutes les conséquences de cette thèse. Les liens intersubjectifs ont fait l'objet de découvertes récentes dont l'auteur s'attache à illustrer la réalité. Le psychisme de l'enfant est conditionné par les interactions avec son entourage. L'obtention des progrès thérapeutiques est déterminé par le lien patient/thérapeute. C'est maintenant l'ère du relationnel qui prime sur celui de l'individuel. A l'aide de nombreuses vignettes cliniques, A. Eiguer tire les conséquences de ces découvertes pour un renouvellement des concepts et de la pratique psychanalytique.Alberto Eiguer est psychiatre, psychanalyste, président de la Société internationale de thérapie familiale psychanalytique.

  • Jean-Pierre Chartier a rassemblé dans ce libre ses textes fondamentaux qui ont marqué le domaine de la psychopathologie des adolescents. A travers la problématique des parents martyrs, des incasables et des cas "difficiles", il dessine une véritable clinique de la transgression. Un livre "testament" par un clinicien spécialiste reconnu et médiatisé.

  • Cet ouvrage propose une clinique des fonctionnements limites à l'adolescence. Il analyse la place des mécanismes de défense du moi pour assurer un équilibre. Il détaille le rôle des expériences traumatiques. Il décline les stratégies de sauvegarde pour parer au risque psychotique, dépressif et mélancolique. Une méditation inspirée qui dessine les contours d'une nouvelle psychanalyse. A l'occasion de cette nouvelle édition, l'auteur a actualisé et augmenté sa clinique des états limites.

  • Au-delà de l´analyse des névrosés adultes, le travail analytique s´est avéré viable avec des enfants, des adolescents, mais aussi avec des familles et des groupes, dès lors que la dimension de rencontre entre le psychanalyste et le patient est pensée comme fondamentale. La rencontre psychanalytique est envisagée dans sa dimension inter-sujets de reconnaissance mutuelle.  Cet ouvrage contribue ainsi à la compréhension de la façon dont l´« or pur » de la méthode analytique est à l´oeuvre dans des situations éloignées du dispositif de la cure analytique classique,  par exemple dans les pratiques institutionnelles et la clinique de l´adolescence.

  • Le corps se souvient de tout. Au sens propre, il est mémoire.
    Articulé autour de la clinique des patients en mal d'être avec leur corps, cet ouvrage propose d'éclairer cette problématique.
    Un constat se dessine : la non transmission du corps par les parents génère un acroissement des pathologies.

  • La clinique contemporaine doit faire face de plus en plus à de nouveaux tableaux cliniques qualifiés de fonctionnements limites, psychotiques, pervers, addictifs ou opératoires.  Cet ouvrage traite des opérations psychiques présentes dans ces formes composites de la psychopathologie contemporaine. Déni, désaveu, clivage, projection, identification projective, forclusion sont ainsi mis en perspective dans les rapports entre le pulsionnel, le moi et les objets. Un important travail de clarification et de théorisation qui débouche sur une métapsychologie complétée et enrichie.

  • La première édition de L'Appareil psychique groupal est parue en 1976.
    L'ouvrage était le premier volet d'une théorie psychanalytique des groupes dont l'argument central est que le groupe est un appareil de liaison et de transformation de la psyché de ses membres et qu'il naît de cet appareillage une réalité psychique propre au groupe et suffisamment partagée par ses sujets.
    Cette réalité comporte des processus et formations spécifiques, comme les alliances inconscientes, les idéaux collectifs, les chaînes associatives, les représentations communes, les mécanismes de défense conjoints.
    Par la suite, plusieurs ouvrages ont mis à l'épreuve et développé les propositions contenues dans ce modèle inaugural : l'idéologie. Etudes psychanalytiques (1980), Le groupe et le sujet du groupe (1993), La parole et le lien. les processus associatif s dans les groupes (1994), Les théories psychanalytiques du groupe (1999), La Polyphonie du rêve (2002), Un singulier Pluriel (2007), Le complexe fraternel (2008) et les alliances inconscientes (2009).
    Le modèle de l'appareil psychique groupa) a acquis au fil des ans une valeur de référence pour la pratique et la recherche psychanalytiques autant que pour la formation des cliniciens qui oeuvrent dans le champ des configurations de liens intersubjectifs : couples, familles, groupes, institutions soignantes ou pédagogiques.
    Cette troisième édition de L'Appareil psychique groupal conserve l'essentiel du texte d'origine et les commentaires qui ont été ajoutés lors de l'édition précédente à chacune des trois parties qui le composent : les propositions initiales sont ainsi resituées dans leur contexte.
    Une nouvelle introduction a été ajoutée pour tenir compte des travaux les plus récents.

  • Poursuivant l'analyse initiée dans Le Rorschach en clinique adulte, l'auteur définit les axes fondamentaux qui orientent les grandes entités psychopathologiques : névrose, pathologie narcissique, psychose. Ce livre important ouvre une perspective originale, étayée sur une solide argumentation théorique et sur de précieuses illustrations cliniques.Cette troisième édition a été l'occasion d'une révision complète de l'ouvrage par l'auteur avec en particulier une réactualisation de la bibliographie.

  • Dans ce nouveau livre, Jean-Marie Delassus poursuit avec brio son inlassable démonstration : le domaine de la naissance ne se limite pas au physique et à l'obstétrique. Il s'attaque ici à un nouveau continent paradoxalement ignoré : la grossesse. Avec une thèse minutieusement orchestrée, la grossesse ne se passe pas dans le corps organique. Elle est l'incarnation d'un désir spécifique dont nous n'imaginons ni la nature ni l'ampleur.

    Jean-Marie Delassus est pédopsychiatre et maternologue. Il a créé le premier service de maternologie en 1987.

  • La famille peut être aussi ... le foyer de toutes les haines. Spécialiste de la psychopathologie de l'adolescence, l'auteur propose une solide investigation clinique autour des thèmes de l'infanticide, du parricide et du fraticide.

  • Au coeur de ce livre un projet ambitieux : prouver que la psychanalyse est beaucoup plus une science qu'il n'y paraît.
    Bien loin des querelles et des polémiques, un ouvrage qui démontre avec clarté et rigueur les fondements scientifiques de la psychanalyse.
    Un «livre bilan» par l'un des plus grand nom de l'enseignement et de la recherche en psychanalyse.

  • À la croisée du psychopathologique et du neurobiologique, cet ouvrage propose une approche psychosomatique originale de la boulimie et de l'anorexie organisée autour de la thèse de la défaillance maternelle chez les mères de patientes souffrant de troubles de conduite alimentaire. Une démarche clinique rigoureuse étayée par de nombreux cas et qui vient confirmer la vitalité d'une "nouvelle clinique" intègrant la psychanalyse et la neurobiologie.
    Cette deuxième édition a été l'occasion d'enrichir le texte d'exemples et de cas cliniques.

empty