FeniXX réédition numérique (Balland)

  • La Grosse Francine dit : « On t'cherchait, la Mimi et moi on en a marre de t'voir tapiner chez nous, maintenant qu'la Gloria est crevée, faut plus faire chier. » Et la Mimi dit : « Tu vas r'tourner dans tes tasses, espèce de loque, t'es aussi déglingué qu'la Gloria. » Je m'accroche au comptoir de La Nuit, j'ai du mal à tenir debout. Je dis à la Grosse d'aller se faire foutre, j'essaye de lui balancer ma main sur la gueule, mes doigts se prennent dans sa perruque, je hurle de rire ; elle est chauve. Avec des gros nichons et des bottes de cow-boy. Elle se met à cogner en gueulant : « Sale crevard de pédé pourri, j'vais t'foutre ce déchet dehors ! Aide-moi, Mimi ! » Je suis allongé sur le trottoir, mon nez saigne, j'arrive pas à me relever, je vois des jambes. Un attroupement. Et puis la botte de Grosse Francine qui me pousse dans le caniveau « Sale enculé ! » Je gueule : « Bande de pouffiasses ! » Le reflet des néons sur le pavé mouillé. Je vois pas mon reflet dans le caniveau. D'un style incisif et cru qui deviendra la patte de D. Belloc, Néons éclaire les tôles mouillées des pissotières et l'asphalte de Pigalle. Néons est devenu un classique. "Éclatant, magnifique, comme toujours la vérité", (Marguerite Duras).

  • Aujourd'hui, trouver une place dans la société passe obligatoirement par une scolarité réussie. Ce qui ne veut pas dire être le « premier de la classe » mais faire le bon choix au moment opportun vers une des multiples voies qu'offre le système scolaire. Ce livre constitue l'outil indispensable aux parents et aux enfants confrontés à la grande aventure de la scolarité. Ouvrage d'information, de conseils, il répond à toutes les questions que pose le parcours de l'élève depuis la maternelle jusqu'à l'après-bac. Tous les obstacles à franchir, les pièges à déjouer, les filières et les adresses à connaître y sont inventoriés.

  • Ambassadeur du Koweït puis du Soudan, né en Algérie, l'auteur a accompli presque toute sa carrière dans les pays de l'Islam. Il en offre une vision personnelle et originale, à travers une fiction.

  • L'auteur aborde et analyse les problèmes et les embûches liés aux débuts de la vie à deux. Un ouvrage destiné aux jeunes et à leurs parents.

  • Suit à la trace des hommes tels que Gauguin, Henri Adams et quelques autres qui eurent le désir de voir la vie changer en accostant ces îles lointaines. Un essai sur l'utopie nécessaire au renouvellement de l'aventure et de l'imaginaire humains.

  • Perdu dans la montagne, non loin de la frontière espagnole, un village. Une maison solitaire, le mas des Oubells, ferme au passant le regard de ses fenêtres. La nuit, derrière cette face aveugle, des cris s'élèvent qui émeuvent la forêt...

  • « Il s'installe sur le palier, encerclé par les chaussures à réparer. Les rides se perdent sur son visage, il garde les yeux baissés. Ses mains sont longues et larges, elles bougent toutes seules, on voit les veines sombres qui serpentent sous sa peau. Il serre le cuir ruisselant contre son tablier, en amoureux, et lui coupe la gorge en même temps. Son couteau aiguisé fait dans la matière un bruit mat, attirant. D'une petite boîte ronde, il prend une petite poignée de clous qu'il met dans sa bouche, des clous à têtes rondes et plates qu'il avale. Il se laisse conduire comme les aveugles par le toucher. L'une de ses mains lève le marteau, l'autre exécute un rapide aller-retour. Un clou est apparu dans un pli de sa lèvre, il est passé entre ses doigts, frappé d'un coup unique, enfoncé dans la profondeur du cuir. Un autre suit aussitôt. Maman sort sur le palier et me prend par le bras. - Ne reste pas là. C'est un Palestinien. Une ombre passe dans son regard, je suis sur la piste. Ce cordonnier sans yeux fait partie de la nébuleuse dont il faut avoir peur. Je tiens une fraction du mystère, je ne le lâcherai pas. »

  • Miguel s'observe encore et toujours dans le miroir. Peut-être songe-t-il déjà à ces nouveaux mecs qui d'ici peu s'empresseront de faire voler ses baskets de petits branleurs ?

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Que peut-on attendre de la psychanalyse ? Quelle est sa place aujourd'hui dans nos cultures ?... Vieilles questions qui sont ici renouvelées à partir d'autres un peu plus vives : de quoi les sectes « psys » sont-elles le symptôme ? Quel rapport entre leur discours et le discours religieux ? Que signifie ce double mouvement où chacun s'approprie l'« idée psy », sous mille formes, cependant que les groupes « psys » se cramponnent à un ressassement dépressif ? Le livre de Sibony révèle que la « psy » est elle-même en analyse avec le monde où elle s'expose. Une analyse rigoureuse, qu'elle ignore, et qui permet de la situer, de la respecter aussi comme on respecte tout symptôme ; et de nous éclairer sur les replis de nos modes d'être. Cette démonstration, écrite sans haine ni complaisance, s'inspire d'une pratique vivante et d'un certain appel du large et de l'air libre.

  • Savez-vous qu'il existe un secteur romantique du marché immobilier français ? Un domaine ensoleillé, baigné d'air pur, échappant grâce à la modestie des prix qu'on y pratique, à l'habituel système de transactions... Voulez-vous "conquérir" un bastidon provençal ? Un chalet des Hautes-Alpes ? Un hameau du Velay ? Un mazet des Cévennes ? Une bourdette pyrénéenne ? Ou bien vous faire adopter par des montagnards corses, dans la splendide Castagniccia ? Comme il y a des coeurs à prendre, il y a encore des "villages à prendre", avec plus d'amitié que d'argent. Brisant les clichés conformistes, Robert Landry a fixé une multitude de renseignements épars, introuvables pour le profane, éclairés par mille détails vécus. La réédition de ce "manuel à trouvailles" a été longtemps attendue par les libraires et le public.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • L'histoire des rencontres secrètes entre Israéliens et Palestiniens depuis 1975 est mouvementée. Said Hammami, assassiné... Henri Curiel, assassiné... Naim Khader, assassiné... Issam Sartaoui, assassiné... Ils ont tous quatre payé de leur vie l'ébauche d'un dialogue que l'on disait impossible. Comment se sont établis les premiers contacts, à l'initiative notamment de quelques communistes non orthodoxes, quel rôle ont joué des personnalités aussi fortes que Pierre Mendès France, le président Senghor, Nahum Goldmann, le chancelier Kreisky... Comment l'OLP et certains partis politiques israéliens en sont venus à modifier leur attitude, comment la guerre du Liban a favorisé les prises de conscience pacifistes... Bref, comment de part et d'autre, la haine s'est quelque peu estompée au profit d'un objectif commun : la paix. Pour répondre à ces questions, l'auteur a rencontré bon nombre de ceux qui, dans l'un et l'autre camp, travaillent à cette problématique réconciliation ; qu'ils aient accepté de parler et d'exposer ainsi au public ce qui jusqu'à présent ne devait se tramer qu'en coulisse est en soi un signe d'espoir.

  • L'affaire de Bruay-en-Artois n'est pas seulement l'histoire d'un crime. Le meurtre passe au second plan. Les passions, les idéologies, les fantasmes s'en emparent. Tous les 10 ou 20 ans, un fait divers fascine l'opinion publique, moins par la qualité des victimes que par les circonstances dans lesquelles se déroule l'enquête. Une enquête qui, bizarrement, concerne petit à petit tous les Français et qui leur permet de se déterminer selon leur classe sociale et leur inconscient.

  • L'importance et la gravité qui caractérisent la période de fécondation entraînent, sur le plan des relations sexuelles, des exigences et des interdits. Mais la grossesse n'entraîne pas, ipso facto, la disparition du désir et des fantasmes érotiques. Bien au contraire. Seul le bon sens peut combattre les tabous. C'est dans cet esprit que les auteurs se sont efforcés d'analyser tous les problèmes ainsi posés, en leur apportant des solutions aussi claires que précises.

  • Depuis des siècles de civilisation chrétienne, l'homosexualité relève du "péché muet" on ne brûlait pas seulement les condamnés, mais les pièces du procès. Aujourd'hui encore elle est tenue pour perversion, maladie ou "bizarrerie" par les "normaux". Mais comment se fait-il que cette perversion ait été pratiquée dans tout le monde antique et même parfois honorée, érigée en règle de morale ? La biologie, l'histoire, la psychanalyse ont tenté des explications diverses. Chacune est intéressante ; aucune ne satisfait. Au prix d'un long travail qui passe de l'enquête journalistique à la documentation de l'érudit, Françoise d'Eaubonne propose une réponse originale.

  • Six mois après son élection, Georges Pompidou se voit placé devant un nouveau problème qui débute par un drame personnel. Désireux d'alerter l'opinion mondiale et d'attirer définitivement l'attention sur ses revendications, le Front de Libération de la Bretagne décide l'enlèvement de madame Georges Pompidou... L'indépendance peut-elle s'acquérir à ce prix ? Les Bretons pourront-ils obtenir le soutien de l'Europe et plus particulièrement des pays celtes ? La bombe atomique sera-t-elle enfin le seul argument qui puisse bouleverser, de façon tout à fait imprévue, l'avenir même de la Bretagne ?

  • Ce jour-là, Paris avait été témoin de choses absolument incroyables... Partout, sur les murs des édifices publics, des ministères, des théâtres nationaux, avaient surgi d'immenses croix de Lorraine peintes en rouge. Le président de la République était à l'Élysée, le général à Colombey... Charles de Gaulle décida de réduire les distances. On confirma son arrivée avenue de Breteuil. Tout le monde sentit bien qu'il s'agissait de la dernière phase du « processus »...

  • Ce livre raconte l'histoire de l'anarchisme en Espagne. Alors que dans tous les autres pays européens, - à l'exception peut-être de l'Italie - l'anarchisme se présente comme une théorie, voire une « utopie », en Espagne il prend rang parmi les forces politiques essentielles. On sait le rôle joué par le milieu anarchiste dans les premiers mois de la guerre d'Espagne. Mais ce que l'on néglige, à l'ordinaire, c'est que la flambée libertaire de 1936 ne fut ni spontanée ni imprévisible. Elle avait été précédée de soixante-quinze années durant lesquelles la prédication anarchiste avait profondément modelé le visage politique de l'Espagne. Cette longue effervescence aide à interpréter toute l'histoire récente de ce pays. Mais au-delà de ce cas singulier, elle pose d'autres questions. Elle nous enseigne qu'une fois, au moins, dans l'histoire des hommes, l'anarchisme a su exprimer en figures concrètes les théories de Bakounine ou de Proudhon. Ainsi à décrire les heures de l'aventure libertaire espagnole, c'est aussi à une méditation sur les relations entre la liberté et l'état, entre l'idée et le réel que cet ouvrage est naturellement conduit.

  • La presse Française a parlé, avec discrétion, de la Foire du Sexe qui s'est tenue à Copenhague en octobre 1969. Avec discrétion et sans objectivité. À moins d'appeler objectifs des comptes rendus qui développaient sur cet événement toutes sortes de points de vue sociologiques, moraux, voire politiques, évitant ainsi de parler de la chose même.

  • Nana, n.f. Fam. : Personnage caricatural, sous-produit éphémère et périssable de la société de consommation qui s'est récemment substitué à la femme sur le théâtre de l'actualité. Responsable et victime tout ensemble de la perversion des modes et des moeurs. Existe sur le marché en plusieurs modèles à l'état neuf ou d'occasion. Réussit le prodige, dans le cours de ses métamorphoses, de provoquer le désir de l'homme, puis sa dérision. Synonyme de grenouille, greluche, crevette, etc.

empty