Littérature générale

  • Lorsque le très anglais Phileas Fogg parie avec ses amis du Reform-Club quil fera le tour du monde en quatre-vingts jours, ces derniers sesclaffent. Comment pourra-t-il mener à bien une telle entreprise ? A-t-il perdu la tête ?
    Bien décidé à relever le défi , Mr. Fogg ne perd pas une minute. Le voilà qui, accompagné de Passepartout, son serviteur, saute dans le premier train pour la France. Commence alors la folle aventure : se déplaçant tantôt en paquebot, tantôt en train, les deux compagnons vont parcourir le monde et tenter déchapper à linspecteur Fix, qui croit reconnaître en Fogg le célèbre voleur de la Banque dAngleterre Couverture : Vous êtes bien Phileas Fogg ? Au nom de la reine, je vous arrête. Illustration dAuguste Leroux (1871-1954) © Coll. Vaussenat / kharbine-Tapabor

  • Alexandra, la ravissante fille du milliardaire Richard Dickinson, se cherche en parcourant le monde. D'un tempérament plutôt indépendant, elle ne veut plus de sa jeunesse dorée ni des gardes du corps qui la suivent partout. D'ailleurs, elle s'acharne à les faire craquer les uns après les autres... Cependant, avec le nouvel ange gardien dont son père l'affuble, les choses s'annoncent différemment: en bon militaire, Tom Drake semble bien décidé à remplir sa difficile mission et à résister aux affronts de celle qu'il considère comme une petite fille gâtée. De Rio aux mystérieux palais sahariens, Tom la suivra comme une ombre. Coûte que coûte. Pourtant, à Marrakech, lorsqu'Alexandra lui joue un mauvais tour en faisant croire qu'elle a été enlevée, Tom est à deux doigts de jeter l'éponge. Mais il résiste encore. Et quand Alexandra est réellement kidnappée, il est le premier à risquer sa vie pour sauver celle de la jeune femme...

  • Il y a une minute, Henny Broek traversait la rue, main¬tenant, elle est plantée sur le trottoir et contemple son cadavre. Pour elle qui a passé toute sa vie dans la même petite ville et a toujours travaillé dans le même motel décati, impossible de partir si tôt ! Alors qu'elle observe ses proches réunis pour son enterrement, un dernier défi se présente à Henny : les aider à retrouver leur joie de vivre.
    Drôle, farfelue et émouvante, Henny est l'amie qu'on rêve d'avoir à ses côtés... vivante, de préférence !

  • Camille et Perdican se portent un amour fou, mais l'orgueil et la gêne les empêchent de se déclarer l'un à l'autre. Réunis dans le château du Baron, où, dix ans plus tôt, ils ont grandi et vu leur passion croître, ils refusent d'admettre leur inclination, quitte à se faire souffrir par vanité. Quand Perdican séduit Rosette pour se venger de Camille, ce cache-cache amoureux prend une tournure tragique. Écrite en prose, cette pièce brillamment composée délaisse son apparente frivolité pour se placer, dans le dernier acte, sous l'influence du drame romantique. La tirade finale de Perdican est l'un des joyaux de la littérature amoureuse et du théâtre français.

  • Roland de Gilead, dernier justicier et aventurier d'un monde dont il cherche à inverser la destruction programmée, doit arracher au sorcier vêtu de noir les secrets qui le mèneront vers la Tour Sombre, à la croisée de tous les temps et de tous les lieux...

  • La statue découverte dans le domaine de M. de Peyrehorade séduit au premier coup dil le jeune homme venu de Paris pour visiter les ruines du village dIlle. Jamais il na vu de corps aussi parfaitement dessiné, de formes aussi voluptueuses. Mais le visage de cette Vénus a quelque chose détrange : son incroyable beauté semble se muer tantôt en ironie, tantôt en froide cruauté.
    À quoi songeait Alphonse en lui passant lanneau nuptial le jour de son propre mariage ? Le malheureux ! Quel infernal hymen vient-il de sceller ?
    Une silhouette fugace à Rome, un jeune sicilien qui se joue par trois fois de la mort, la vision dun roi de Suède : dans les hésitations entre rêve et réalité se joue le fantastique.

  • George Dandin

    Molière

    George Dandin est bien malheureux. Désireux de changer de condition, il a épousé Angélique en échange de sa propre fortune : il est désormais M. de la Dandinière. Malheureusement, sa belle-famille le méprise et na de cesse de railler ses manières de paysan.
    Quand il apprend que sa femme entretient une relation avec Clitandre, Dandin somme ses beaux-parents dintervenir. Rien ny fait : la méchante femme rivalise dastuces et de mauvais coups pour ridiculiser son mari !
    Seul contre tous, il sabandonne au désespoir Célèbre comédie-ballet, George Dandin était à lorigine conçu comme un divertissement joué pendant les entractes de pièces plus importantes. La partition de cette comédie fut composée par Lully.


    Illustration de couverture : daprès une illustration de Desenne, 1869 © Collection Grob / Kharbine-Tapabor

  • Prosateur de talent doté d'une plume acerbe, La Bruyère est loin de se contenter de peindre les moeurs de son temps. Multipliant, de maximes en analyses, les portraits satiriques tout autant qu'ironiques d'une société de faux-semblants, son propos acquiert une portée universelle. Sous le règne des apparences, où le grand travestissement burlesque le dispute à l'hypocrisie, aucun vice de l'humanité ne lui échappe : ambition, vanité, inconstance... Si l'on peut encore s'étonner du succès d'une oeuvre si corrosive, c'est sûrement qu'il est aisé de rire des autres pour ne pas rire de soi !

    Illustration de couverture : Gravure sur cuivre (1845), Collection particulière © akg images.

  • Graziella

    Alphonse de Lamartine

    Graziella, lumineuse apparition au beau milieu d'une nuit de tempête... Le jeune Lamartine ne lui résistera pas. Il a dix-huit ans et découvre l'Italie ; elle est la fille d'un pêcheur de l'île de Procida. Premiers frissons d'amour, serments volés parmi les vignes et les jardins fleuris d'Italie.
    Mais le drame couve. Les promesses d'éternité et d'absolu n'effacent pas le poids des conventions.
    Bien des années plus tard, le poète se souvient, images obsédantes et cruelles de la déchirure d'un amour pur.


    Couverture : Graziella, Jules Joseph Lefebvre (1834-1912) © The Metropolitan Museum of Art, Dist. RMN-Grand Palais/ image of the MMA

  • Décembre 1787. À bord de la Bounty, matelots et officiers s'apprêtent à bouleverser le cours de leurs vies. Menée par Christian Fletcher, le second, la mutinerie éclate. L'équipage abandonne le colérique et cruel capitaine Bligh, et avec lui ceux qui lui

  • À la clarté de la lune, assis sur la poupe de la pirogue, Chactas, vieillard de la tribu des Indiens Natchez, fait le récit de ses aventures à René, un jeune Français exilé et recueilli par les sauvages.
    Capturé par une tribu ennemie, Chactas est voué à périr dans les flammes. Atala, fi lle de son geôlier, l'aime et décide de le délivrer. Ils s'enfuient ensemble à travers déserts et forêts, enfin libres... Mais leur amour est impossible : liée à Dieu par une promesse de sa mère, Atala ne peut épouser Chactas.
    Publié en 1801, Atala met en scène les aventures tragiques de ces deux jeunes amants au coeur de la Louisiane française. René, publié l'année suivante, en est la suite.

    Illustration de couverture : Mussini, Cesare (1804-1879), La Mort d`Atala, 1830, huile sur toile © Rabatti - Domingie / akg-images

  • Jeannot et Colin

    Voltaire

    Jeannot et Colin sont inséparables. Pourtant, lorsque Jeannot apprend que son père a fait fortune et quil le somme de monter à Paris, il quitte son ami sans le moindre regret. La tristesse accable le bon Colin, resté au pays. Lamitié saura-t-elle vaincre les préjugés sociaux ?

    Voici onze contes mordants dans lesquels on croise des fakirs, une princesse amoureuse dun porteur borgne, un fils de prince aux prises avec sa conscience Entre Orient et Occident, Voltaire raconte avec malice les absurdités et les bonheurs du monde.

  • Vanina Vanini

    Stendhal

    Un bal, en Italie. La beauté de Vanina Vanini, fi lle du prince don Asdrubale, éblouit les convives et fait chavirer les curs des hauts dignitaires. Pourtant, quand Livio Savelli, le plus brillant dentre eux, tente de la conquérir, elle sexaspère.
    Seul un jeune carbonaro, audacieusement échappé de prison et recherché par la police, la laisse rêveuse. Lorsque, quelques jours plus tard, elle découvre quil est protégé par son père, Vanina Vanini lui propose son aide. Amoureuse, la jeune femme est désormais prête à tout pour protéger son amant.
    Le Coffre et le Revenant, Le Philtre et Mina de Vanghel mettent en scène des femmes « fatales » : déguisements, tromperies, machinations Il nest pire stratège, dit-on, que la femme amoureuse !

  • Marcel Proust se souvient de ses lectures d'enfant - celles faites au coin du feu, lové dans un fauteuil, et que personne ne venait déranger. Celles, encore, faites la nuit, lorsqu'il lui était impossible de quitter ses héros. Selon Proust, la lecture doit toute la vie rester un acte magique, une source d'émotion.
    Véritable clé pour lire et comprendre À la recherche du temps perdu, ce texte, qui servit de préface à la traduction de Sésame et les lys de Ruskin, met déjà en place ce qui deviendra la poétique proustienne.

  • Du corps humain auquel il rend hommage, Verlaine fait jaillir une céleste musique. Corps de femmes, corps de garçons rêvés, aimés, dont chaque versant, chaque pli désigne un chemin à explorer, un paysage à parcourir.
    Avec la grâce d'une rivière paresseuse ou la rage d'un torrent tumultueux, le désir coule entre les lignes, invitant au voyage de la sensualité et du plaisir.
    Ces poèmes furent écrits et publiés clandestinement à différents moments de la vie de Verlaine, de 1868 à 1890.

    Illustration de couverture : Le Bain turc, détail - Peinture de Jean Auguste Dominique Ingres (1780-1867), 1862 - Huile sur bois - Tondo - Musée du Louvre © Luisa Ricciarini / Leemage

  • En 1835, alors qu'il séjourne à Toulon, Alexandre Dumas croise un forçat au visage familier. Cet homme aux traits fatigués, en tenue de bagnard, se nomme Gabriel Lambert. Mais l'auteur l'a connu dans un autre siècle, lorsque, vêtu des plus beaux costumes, on l'appelait Vicomte.
    Quel fut le chemin de cet homme, autrefois dandy, familier de l'opéra, du théâtre et de toutes les réceptions mondaines, aujourd'hui les chaînes au pied ? Voici le destin d'un fantastique copiste, faussaire et faux-monnayeur, que la lâcheté conduit à l'échafaud.

  • Du « Mari confesseur » au « Cocu battu et content » en passant par « Comment l'esprit vient aux filles », ces contes grivois dévoilent une facette libertine moins connue du grand fabuliste. Sans obscénité ni leçon, ils content les plaisirs sensuels avec espièglerie et malice.
    Très osés pour l'époque, ces textes furent censurés et compromirent l'admission de La Fontaine à l'Académie française. Il dut les abjurer en public et promettre de ne plus rédiger que des ouvrages de « piété ».

    Illustration de couverture : La Coquette et le jouvenceau, Jean Honoré Fragonard (1732-1806) © Collection Dagli Orti / Musée Lambinet, Versailles

  • Leo Runcible, agent immobilier d'une petite bourgade du Comté de Marin en Californie, se heurte quotidiennement aux préjugés racistes et bigots de ses concitoyens. À la suite d'une dispute avec l'un de ses voisins, Leo retrouve des ossements humains qui pourraient être ceux d'un homme de Neandertal. Il voit là un moyen d'attirer les curieux dans le secteur et peut-être ainsi de faire monter les prix de l'immobilier. Malheureusement pour ses affaires, la présence de ces os relève d'une réalité nettement plus sordide...

  • ô nation sans pudeur

    Philip K. Dick

    • J'ai lu
    • 18 Juillet 2017

    1949. La République populaire de Chine tout juste proclamée invite les compagnies étrangères installées sur son territoire à plier bagage. Trois Américains choisis au hasard par leur employeur, Verne Tildon, Barbara Mahler et Carl Fitter, demeurent sur place pour remettre officiellement les clés du complexe industriel déserté à ses nouveaux propriétaires. Commencent alors pour eux trois des vacances improvisées, que le soleil écrasant et l'oisiveté ont tôt fait de transformer en un huis clos étouffant.
    Premier roman de l'auteur de Blade Runner et du Maître du Haut Château, Ô Nation sans pudeur marque le coup d'essai d'un des plus étonnants écrivains américains du vingtième siècle. S'y dessinent déjà les thèmes et les archétypes qui l'obséderont toute sa vie durant : la Fille aux Cheveux Noirs, l'interrogation du réel, le deus ex machina.

  • À elle seule, la vicomtesse de Beauséant incarne l'élégance, la beauté et le goût parisien. Pourtant, par amour pour un marquis qui l'a abandonnée, elle sacrifie son confort et sa vie brillante, car, humiliée, elle est contrainte de se retirer à la campagne. Elle va y faire la rencontre du jeune Gaston de Nueil, qui tombe immédiatement sous son charme...


    Illustration de couverture : À la campagne , Alfred Stevens (1823-1906) © Artothek - Christie's / LA COLLECTION

  • NUMERO QUATRE leur a échappé.
    NUMERO SIX s'est évadée.
    NUMERO SEPT s'est enfuie de justesse.
    ILS veulent finir ce qu'ils ont commencé, mais d'abord, ILS devront nous affronter.
    ENSEMBLE, nous pourrons les vaincre.
    ENSEMBLE, nos pouvoirs sont immenses.
    ENSEMBLE, nous préparons LA RÉVOLTE...
    ...Le temps...
    NOUS EST COMPTÉ.

    Couverture : Adam Weiss et Beowulf Sheehan © Getty Titre 3D : Stephane Desbenoit © Éditions J'ai lu

  • Pacific park

    Philip K. Dick

    • J'ai lu
    • 3 Juillet 2017

    Mariée à un disquaire sans grande ambition et de trente ans son aîné, enchaînant les petits boulots minables, Mary Reynolds n'est pas la plus épanouie des femmes. Elle trouve dans le jazz une échappatoire à son quotidien sordide et à son père violent. Mais lorsqu'elle tombe amoureuse d'un chanteur noir qui se produit dans un club du quartier, les coeurs et les esprits s'échauffent. Dans la Californie de la fin des années 1950. se doute-t-elle qu'elle a allumé un véritable incendie ?

  • Le vigneron dans sa vigne

    Jules Renard

    Que Jules Renard se laisse guider dans la campagne, partage un café avec un voisin, décrive une vieille femme ou prenne des notes sur les vendanges, c'est toujours une plongée parmi les humbles, dont on sort transformé. Avec une poésie qui n'appartient qu'à lui, l'auteur redessine un monde rural habituellement austère et qui se révèle ici pétillant de malice et regorgeant de merveilles.

empty