Arts et spectacles

  • The bro code

    Barney Stinson

    « Legen... wait for it... dary! »
    Comme Barney Stinson, soyez le bro le plus cool, le plus séducteur, le mieux habillé de la terre... Le Bro Code, c'est 150 règles de vie à respecter absolument pour être un bro.
    Art. 7 : Un Bro ne doit jamais avouer qu'il ne sait pas manier un levier de vitesse. Même après un accident.
    Art. 137 : Quand un Bro reçoit chez lui, il achète toujours assez de pizzas pour tous ses bro.
    Art. 100 : Quand il s'arrête à un feu, un Bro baisse la vitre pour que tout le monde puisse apprécier sa sélection musicale.

  • Où part Zaz en vacances ? À quoi rêve une fan d'Indochine ? Quel chanteur de droite êtes-vous ? Quelles sont les mesures sanitaires à prendre avant d'écouter Mylène Farmer ? Comment la carrière de Christophe Maé peut-elle être stoppée ?
    Véritable plongée en eaux troubles dans la chanson française, cet ouvrage vous permettra de répondre à toutes ces questions et bien plus encore.
    Je vais pas me taire parce que t'as mal aux yeux vous rendra incollables sur cette grande famille à problèmes et vous rendra ainsi capables de briller en société grâce à des savoirs (plus ou moins) essentiels.

  • Êtes-vous plutôt rock, jazz ou classique ? pianiste, saxophoniste, ou chanteur à la petite semaine ? Des plus beaux opéras aux tubes de la chanson française, des arcanes du solfège aux délices des comédies musicales, chanteurs, chefs d'orchestre et musiciens se répondent dans un méli-mélo d'infos insolites et rigolotes.
    Des miscellanées drôles et passionnantes pour devenir incollable en musique !

  • Bro on the go

    ,

    • J'ai lu
    • 6 Janvier 2021

    En plus de parler 83 langues, de faire construire des orphelinats et d'être athlète professionnel, Barney Stinson s'est aussi consacré à la rédaction du Bro tout de go, un enrichissement du Bro Code qui viendra résoudre efficacement tous les Broblèmes.
    Au bureau, au club de gym, en plein rencard : toutes les astuces du Bro dynamique d'aujourd'hui, à emporter partout !
    N'oubliez pas :
    « Effacer l'historique de navigation » sauve des emplois.
    Vous pouvez en apprendre beaucoup sur une personne lors d'un premier rencard, mais la seule façon de connaître son âge est de lui voler son permis de conduire.
    « J'ai mal dormi la nuit dernière » est une parade grossière mais qui a fait ses preuves pour dissimuler une sacrée gueule de bois.

  • La vraie parisienne

    Anne Plantagenet

    • J'ai lu
    • 28 Janvier 2015

    Petite robe noire et trench mastic, perchée sur 12 cm de talons, toujours entre deux taxis, attablée à la terrasse du Flore, se demandant à quelle soirée mondaine elle va se rendre. Telle est l'image universelle de la Parisienne. Existe-t-elle vraiment ? C'est ce que se demande Caroline alors qu'elle attend Chloé, la vraie Parisienne qui vient dîner. Ou la même Chloé, confrontée à la solitude de sa condition dans un métro infernal. Ou encore Louise et Charlotte,chacune cherchant depuis vingt ans à être la Parisienne de l'autre...
    En treize histoires, qui forment aussi bien un roman choral, Anne Plantagenet raconte des femmes qui portent l'inquiétude secrète de ne pas être à la hauteur, des femmes de notre époque, dignes des héroïnes cabossées d'un Robert Altman. L'auteur, qui se confond parfois avec la narratrice présente dans chaque scène, repère le bas filé sur la parfaite silhouette, agrandissant l'accroc avec élégance et une petite dose de cruauté.

  • Ce livre est vendu au format PDF et au format ePub à maquette fixe, pour une lecture optimisée sur tablette iPad.

    Quy a-t-il de commun entre « un chauffeur de bus agressé par un passager endormi » et « accident mortel : plus de peur que de mal » ?
    Dans les faits, pas grand-chose. Seul lien entre ces deux affaires mystérieuses : ce sont des titres de journaux. Depuis plus dun an, les auteurs de ce livre samusent à compiler les titres darticles les plus surprenants, bizarres, graveleux, incompréhensibles, étonnants, absurdes, mais toujours drôles.
    Le résultat reflète le visage de notre société, pour le pire et pour le meilleur (et pas forcément dans cet ordre !).
    />

empty