Les Presses de l'Université d'Ottawa

  • Les PME représentent la majorité du tissu industriel de la plupart des nations et y créent la majorité des emplois. Elles sont devenues les outils qu´utilisent bien des gouvernements et des partenaires au développement pour réduire la pauvreté et stimuler et diversifier les économies. Dans une perspective comparative, cet ouvrage étudie l´entrepreneuriat dans trois pays de culture et de niveau économique différents, malgré leur appartenance commune à l´espace de la Francophonie : un pays industrialisé et membre du G8, le Canada, un pays émergent et membre de l´Union européenne, la Roumanie, et un pays en voie de développement d´Afrique et exportateur de pétrole, le Congo Brazzaville. L´étude s´inscrit dans le contexte de l´analyse institutionnelle et intègre, notamment, la culture du développement durable, visant à mettre en évidence l´impact de divers facteurs sur les spécificités du comportement entrepreneurial des PME. Les auteurs avancent que la promotion des PME dépendra fondamentalement de la capacité à générer des institutions de qualité qui jouent un rôle déterminant dans une meilleure coordination marchande.

  • Haïti aujourdhui, Haïti demain rassemble les témoignages et analyses duniversitaires, de spécialistes et dorganisations du Canada et dHaïti sur la situation haïtienne après le séisme de 2010. Lobjectif du volume est déchanger sur les moyens de transformer la crise en une occasion de renforcer un développement endogène, équitable et durable. Les textes, éclairés par un retour sur les erreurs du passé et informés par le Plan daction des pays donateurs, nous permettent de mieux comprendre les obstacles à surmonter. Ils nous permettent aussi de réfléchir aux principes devant inspirer la réalisation concertée de projets en matière de droits humains, de gouvernance, de sécurité, de justice et de développement économique, social et culturel. Les intervenants et intervenantes sentendent sur la nécessité dune refonte de la gouvernance haïtienne, centrée sur la réforme en profondeur de lensemble de lappareil administratif. Une telle refonte de lÉtat passe par la réaffirmation dune souveraineté sans équivoque, laquelle ne doit pas venir « den haut » seulement, mais de la société civile également. Par delà les actions humanitaires durgence et les engagements internationaux, la refondation dHaïti doit sappuyer sur un développement ancré dans les droits humains.

  • Trop souvent encore les rapports de sexe sont considérés comme un sous-champ particulier de la sociologie alors qu'ils traversent l'ensemble de la discipline puisqu'ils interviennent dans tous les domaines de la société. Afin de l'établir, il ne suffit plus de s'en tenir à la notion de rapports sociaux de sexe qui, le plus généralement, est utilisée pour faire apparaître l'asymétrie entre les sexes à l'égard du travail, incluant le travail domestique. Le débat autour de la parité politique, dont la France n'a pas le monopole, a imposé la réflexion sur les rapports politiques de sexe. Cette réflexion ne peut être déliée de la prise en considération de la révolution qui s'est produite dans les rapports entre les sexes depuis un trentaine d'années : dorénavant, avec la reconnaissance par la loi et par la société du droit des femmes à contrôler elles-mêmes leur fécondité, elles ne sont plus marquées par les « déterminations de leur sexe », elles intègrent la catégorie de l'« individu abstrait ». Il devient alors visible que le peuple est composé de deux catégories sexuées instituées par l'état civil. Aussi la notion de sexe est-elle plus utile à l'analyse que celle de genre. À partir du moment où il est formellement admis que chaque femme, comme chaque homme, peut prétendre « mon corps m'appartient », les rapports entre les sexes empruntent le registre du différend plutôt que celui de la différence : les femmes ne sont plus victimes, elles sont plaidantes ; elles instruisent le procès de la démocratie moderne qui les a tenues à distance du principe « tous les hommes naissent libres et égaux en droits ».

  • La stabilité de la Malaysia -- gouvernée depuis 1957 par le même parti politique -- n´est pas assurée, ni par les mécanismes de la démocratie libérale, ni par des traits culturels, mais par l´État rentier et ses institutions. Les États rentiers puisent la majeure partie de leurs revenus à l´étranger, sous forme de rentes -- ces États sont redistributeurs et non pas extracteurs de ressources. Parce que leurs revenus ne proviennent pas de la taxation de la population, ils sont réputés autonomes et peu dépendants de la société dont ils sont issus. Cette étude compare les différentes périodes de l´histoire de la Malaysia, utilisant les indicateurs conventionnels pour classifier des États rentiers : les activités d´exportation, la structure de la taxation, les investissements publics et les choix gouvernementaux en matière de développement socio-économique, ainsi que le cadre législatif autoritaire. L´ouvrage analyse la stabilité politique du régime non-démocratique de la Malaysia. Cette analyse, qui puise à l´histoire du développement politique et économique, met en lumière la dynamique spécifique d´un État rentier.

  • L'ouvrage propose trois axes de réflexion sur le concept de transfert. Dans la première partie du volume, Hans-Jürgen Lüsebrink évoque les changements contemporains qui augmentent les communications interculturelles. Walter Moser examine l'histoire des concepts et explore la possibilité de faire du « transfert culturel » un instrument qui permettrait de rendre compte de la grande mobilité culturelle que nous observons de nos jours à l'échelle mondiale. Pierre Lévy donne à cette exploration conceptuelle la plus grande amplitude en la déplaçant vers le domaine général du transfert des informations.La deuxième partie, « Le transfert et les savoirs », occupe le gros de l'ouvrage. Daniel Simeoni y explore la traductologie en documentant le parallélisme des concepts de traduction et de transfert. Dans la psychanalyse, tant comme site du savoir que comme pratique, le transfert a une longue histoire conceptuelle; Ellen Corin ouvre pourtant le dialogue à d'autres savoirs et disciplines et évoque la possibilité de déplacer latéralement les acquis de sa réflexion vers le domaine de l'anthropologie. En matière de droit criminel, Alvaro Pires explore des questions théoriques et méthodologiques du transfert, étayant ses propos d'exemples. Nicolas Goyer fait la distinction entre le « transfert généalogique » et le « transfert migratoire » pour illustrer la nécessité de contester la priorité qu'on a longtemps accordée au transfert intergénérationnel.La troisième partie explore l'imbrication des transferts et des médias. Timothy Murray explore le new media art, où se croisent le politique, le médiaticotechnologique, le psychanalytique et l'interculturel. Wolfgang Ernst s'interroge sur le « transfert » au confluent de l'ethnologie, l'ethnographie, la muséologie, l'histoire et l'analyse des cultures, en regard de la théorie et de l'histoire des médias.

  • Ce neuvième volume des Cahiers Charlevoix regroupe trois études sur l'Ontario français : Simon Laflamme (Université Laurentienne) examine le passage de l'élémentaire au secondaire et le décrochage culturel en Ontario français ; Michel Bock (Université d'Ottawa) analyse le travail du Comité franco-ontarien d'enquête culturelle à l'heure des grandes ruptures (1967-1970) ; et Jean-Pierre Pichette (Université Sainte-Anne) présente la première tranche des propos et confidences du jésuite ethnologue Germain Lemieux (1914-1958).

  • Tours et détours examine linscription du mythe de Babel dans la littérature contemporaine de langue française. Le mythe savère une source dinspiration pour les auteurs examinés qui évoquent justement des phénomènes sociaux actuels, tels que le multiculturalisme, limmigration, lexil, la pluralité des langues, la traduction et lidentité. Les ouvrages étudiés, tous écrits en français mais issus de différents contextes linguistiques et culturels, mettent en lumière de nouvelles interprétations du mythe de Babel. Pendant longtemps le mythe de Babel et la pluralité linguistique et culturelle qui sensuivent ont été considérés une malédiction pour lhumanité, mais les romans à létude remettent en question cette vision négative. Sans exalter les bienfaits de la multiplicité, ils considèrent comment la pluralité linguistique et culturelle enrichit et façonne la production littéraire ainsi que le monde contemporain.

    Les auteurs et uvres étudiés sont Monique Bosco, Babel-Opéra Hédi Bouraoui, Ainsi parle la tour CN Francine Noël, Babel, prise deux ou Nous avons tous découvert lAmérique Ernest Pépin, Tambour-Babel Jorge Semprun, LAlgarabie

  • Quatre notables acadiens reçus tels des chefs d'État par Charles de Gaulle au palais de l'Élysée. Plus de 2000 personnes qui manifestent dans les rues de Moncton scandant « on veut du français ! ». Une confrontation très médiatisée à l'hôtel de ville entre quatre jeunes résolus et un maire francophobe. Une tête de cochon déposée sur le seuil de sa maison en guise de protestation. L'occupation du plus grand pavillon de l'Université de Moncton par des étudiants armés de boyaux d'arrosage. Voilà quelques images fortes du « moment 68 » en Acadie, des images ancrées profondément dans la mémoire collective des Acadiens.Le présent ouvrage relate l'histoire du mouvement étudiant de Moncton, qui a été, toutes proportions gardées, l'un des plus importants au Canada au cours des années 1960. La dimension nationaliste de ce mouvement étant déjà relativement bien connue, cet ouvrage, appuyé sur des sources inexploitées, apporte une contribution importante à nos connaissances du « moment 68 », en l'ancrant dans l'histoire de la nouvelle gauche. Il permet ainsi de mieux comprendre la genèse et la nature de ce mouvement qui a conduit à un changement de paradigme politique en Acadie. Car, comme nous le rappelle l'auteur, les actions et les paroles des étudiants acadiens représentent, aussi, une incarnation locale de ce large mouvement qui marque l'histoire contemporaine et qui secoue le Québec comme le Canada, les États-Unis et l'Europe.

  • Un jeune garçon avale les pages de cinq livres dans lesquels croit-il, se trouve le code qui pourrait permettre à un capitaine et à ses acolytes de retracer son père disparu. Afin de sauver sa vie, un explorateur se voit contraint de raconter à la tribu amérindienne qui le retient prisonnier les histoires qu´il connaît, qu´il crée ou qu´il combine. Une femme ravissante se plaît à réinventer sa propre histoire lors des soirées mondaines. Perdu sur les glaces à la dérive dans l´Atlantique Nord, un autre explorateur est tourment. Par les sempiternelles questions d´un enfant. Mais ce jeune garçon n´est-il pas celui qui a englouti des livres dans la bibliothèque ? Et cette femme qui joue des rôles n´est-elle pas le personnage d´un récit concocté par la machine à histoire mentionnée dans l´article d´une revue spécifique?

    Dans Le Dodécaèdre ou Douze cadres à géométrie variable, Paul Glennon manie douze genres littéraires (roman policier, journalisme d´enquête, récit d´aventure...), insufflant à chacun une part d´étrangeté pour créer douze univers distincts réunis dans une structure finement ciselée. Pour la version française de ce livre où chaque histoire apporte un nouvel éclairage sur celles qui l´avoisinent, douze traducteurs se sont livrés à leur tour au jeu des cadres à géométrie variable.

  • Comment une « petite nation » peut-elle exister et subsister dans l'espace culturel mondialisé actuel ? Par quels mécanismes une culture minoritaire peut-elle être exportée et se tailler un créneau dans un marché culturel central surchargé ? Voici les questions auxquelles María Sierra Córdoba Serrano tente de répondre dans ce livre.

    L'ouvrage examine les transferts culturels du Canada vers l'Espagne en analysant un corpus de 77 traductions d'oeuvres littéraires québécoises traduites en Espagne, en espagnol et en catalan, entre 1975 et 2004. Les assises théoriques de cette étude reposent sur la sociologie des champs de Pierre Bourdieu appliquée à la traduction et s'appuient, d'une part, sur les études de réseaux et, d'autre part, sur la recherche dans le domaine de la diplomatie culturelle.

    Ce livre met en lumière les différentes phases d'un transfert littéraire : d'abord l'initiation et la sélection des biens culturels, puis la circulation, la réception et la reclassification ou création d'une nouvelle image de marque de ces biens cadrant avec la logique des champs sociaux et littéraires cibles où ils se voient recontextualisés et resémantisés. L'auteure montre comment les intérêts propres à chacun des champs culturels concernés - source (canadienne et québécoise) et cible (espagnole et catalane) - se traduisent par des stratégies politiques, commerciales, éditoriales et textuelles différentiées. L'ouvrage porte en outre un regard inédit sur le rôle déterminant (mais non déterministe) des acteurs institutionnels, ici canadiens et québécois : ceux-ci développent des stratégies et des structures visant à promouvoir et à accueillir la littérature québécoise en Espagne et en Catalogne. L'auteure se penche aussi sur l'action d'autres agents (éditeurs, directeurs de collection, traducteurs, professeurs de littérature, etc.) qui jouent un rôle central dans le transfert concerné.

  • Faire de la diversité une force constructive qui contribue à la compréhension mutuelle entre individus et entre groupes constitue actuellement un discours central des sociétés occidentales. En éducation, ce discours est repérable dans la pratique inclusive. Ce mouvement en faveur de l´inclusion de tous les élèves, quels que soient leurs attributs individuels ou caractéristiques personnelles, épouse cependant différents contours, génère différentes significations selon les contextes où il prend racine et évolue. Cet ouvrage examine la mise en oeuvre de ces discours en pratique. Les auteurs présentent, à partir d´une approche qualitative et d´outils d´enquête communs, des « écoles en mouvement », des écoles qui se veulent inclusives au Canada, en France, en Grande-Bretagne et en Italie, présentant une diversité de situations et d´exemples tirés de ces contextes divers. Cet ouvrage diffère des manuels qui présentent généralement ce que l´on doit faire et opte pour une investigation empirique qui permet de regarder ce que veut concrètement dire l´inclusion en milieu scolaire.

  • La francophonie canadienne est un compte rendu exhaustif de la lutte pour le droit à l'éducation dans la langue de la minorité. Il décrit comment les minorités francophones ont obtenu, en s'appuyant sur la Charte canadienne des droits et libertés et avec l'aide de la Cour suprême et du gouvernement canadien, la pleine reconnaissance de leurs droits sur la gestion scolaire.

  • Le deuxime concile du Vatican (1961-1965) fut l'un des vnements religieux les plus importants du vingtime sicle. Au Canada, il concida avec une priode de changements culturels et socitaux sans prcdent, entranant chez les vques catholiques canadiens un rexamen de la place et de la mission de l'glise dans le monde. Pendant quatre ans, les vques catholiques canadiens se runirent avec leurs collgues de partout dans le monde pour rflchir aux questions urgentes qui se posaient l'glise et en dbattre. Ce livre bilingue tudie l'interprtation et la rception de Vatican II au Canada, analysant diverses questions, dont le rle des mdias, les ractions des autres chrtiens, les contributions des participants canadiens, l'impact du Concile sur la pratique religieuse et sa contribution la progression du dialogue interreligieux. The Second Vatican Council (1961-1965) was one of the most significant religious events of the twentieth-century. In Canada, it was part of a moment of unprecedented cultural and societal change, causing Canadian Catholics to reexamine the church's place and mission in the world. For four years, Canadian Catholic bishops met with their peers from around the globe to reflect on and debate the pressing issues facing the church. This bilingual volume explores the interpretation and reception of Vatican II in Canada, looking at many issues including the role of the media, the reactions of other Christians, the contributions of Canadian participants, the council's impact on religious practice and its contribution to the growth of inter-religious dialogue.

  • Cet ouvrage collectif porte sur les enjeux et les méthodes de l'évaluation de la lecture et de l'écriture en milieu scolaire. Il comprend douze chapitres centrés sur des aspects distincts de l'évaluation de la littératie. Les auteurs commencent par situer la littératie dans son contexte historique et social. Puis, ils discutent les formes et les fonctions actuelles de l'évaluation de la littératie ainsi que les caractéristiques d'un bon outil d'évaluation. Ils abordent aussi plusieurs contextes particuliers de l'évaluation : la littératie familiale, le dépistage des enfants à risque d'éprouver des difficultés en lecture, le pistage des progrès en lecture, l'évaluation diagnostique des élèves en difficulté, l'évaluation de la dyslexie et l'évaluation de la littératie numérique. Enfin, ils explorent les enjeux culturels dans l'évaluation de la littératie et la formation des futurs enseignants à l'évaluation du rendement en lecture et en écriture. L'évaluation de la littératie est un ouvrage de référence incontournable pour les chercheurs et les intervenants en littératie et en alphabétisation.

  • Au cours du Sylvicole supérieur (1000-1500), le secteur de lembouchure du Saguenay aurait été exploité par des Iroquoiens du Saint-Laurent en quête de ressources marines, plus particulièrement de phoque. Ces groupes provenaient vraisemblablement de la région de Québec où se trouvaient leurs camps de base et auraient ainsi développé une forme dadaptation aux ressources marines de lestuaire, faisant deux les groupes iroquoiens les plus mobiles de toute la vallée du Saint-Laurent. Dans cette étude, nous avançons que lexploitation des mammifères marins fut pratiquée en deux temps : dabord au printemps, lors de courtes périodes, par des chasseurs masculins attirés par le phoque du Groenland, puis en été, par des familles entières profitant de la présence de phoques gris et communs. Les pinnipèdes étaient probablement traqués sur la batture ou sur les glaces et abattus à la hache ou à larc et à la flèche. Puisque les résidus alimentaires retrouvés dans les vases de cuisson étaient surtout composés de poissons et de mammifères terrestres, les sous-produits de la chasse au phoque auraient été rapportés dans la région de Québec et utilisés comme réserves de nourriture, matière première ou monnaie déchange. Nous défendons également lhypothèse que ces excursions dans lestuaire nétaient pas nécessairement liées à la précarité de lagriculture dans la région de Québec puisque cette pratique aurait été adoptée tardivement, soit après 1300 et peut être même à partir de 1400.

  • Canadienne, Parisienne, musicienne, écrivaine de rénommée internationale, Nancy Huston séduit aussi bien par ses essais provocateurs que par ses romans audacieux. Vivant entre deux langues et deux cultures, elle a conquis tant les publics francophone qu'anglophone. La narratrice d'Instruments des ténèbres formule cette phrase troublante : « Pas de vision sans division. Je ne cesse de comparer, combiner, séduire, traduire, trahir. J'ai le coeur et le cerveau fendus, comme les sabots du Malin. Anglais, français. » C'est avec cette citation comme point de départ que cet ouvrage propose une vision de son écriture centrée sur le dédoublement et la duplicité. Des auteurs en provenance de nombreux pays présentent un oeuvre où priment les thèmes de l'exil et de l'enfermement, de la musique et de la folie, de l'enfance et de la vieillesse, sous la plume d'une écrivaine qui, selon le Magazine littéraire, compte au nombre de ceux « qui ne cessent de détruire pour mieux pouvoir reconstruire ». Au tout début de ce livre, le lecteur découvrira un essai de Nancy Huston sur le film The Hours. Il s'agit en fait d'une réflexion fascinante sur la création, la vie et la mort : une vision qu'elle a dédoublée selon sa coutume en français et en anglais.

  • LEurope se trouve aujourdhui en position daccusée, souvent par les Européens eux-mêmes, du fait de sa prétention à luniversalité, de sa supériorité proclamée et de son arrogance intellectuelle. Quelle nait pas toujours été fidèle à ses principes, lors de la colonisation des autres peuples, ne met pourtant pas en cause sa légitimité. La critique de lEurope nest en effet possible quà laide des normes juridiques et des principes éthiques quelle a diffusés auprès de tous les peuples pour connaître le monde plutôt que pour le juger.
    Levinas navait donc pas tort de louer «la générosité même de la pensée occidentale qui, apercevant lhomme abstrait dans les hommes, a proclamé la valeur absolue de la personne et a englobé dans le respect quelle lui porte jusquaux cultures où ces personnes se tiennent et où elles sexpriment.» Il faut en prendre son parti : il ny a pas plus dégalité des cultures que de relativisme des valeurs. On ne saurait faire le procès de luniversel sans faire appel à la culture qui a donné cet universel en partage aux autres cultures.

  • Pourquoi le néopatrimonialisme est-il si fréquemment utilisé pour caractériser les systèmes politiques Africains ? Les pratiques auxquelles renvoie cette notion, qu´il s´agisse du clientélisme, de la corruption ou de la privatisation de l´État, sont pourtant présentes dans la plupart des pays, qu´ils soient ou non Africains. Afin de répondre à ce paradoxe, L´État néopatrimonial propose une exploration théorique et comparative de la diversité des trajectoires et usages contemporains du concept. À partir d´une discussion des références initiales de Max Weber au patrimonialisme, les différentes contributions abordent le néopatrimonialisme dans ses rapports avec l´analyse de la démocratisation, des relations internationales, de la sociologie des conflits et de l´économie du développement. L´ouvrage renouvelle les débats sur le néopatrimonialisme en Afrique, tout en les élargissant également à l´Asie, l´Europe et l´Amérique latine à travers des études de cas.

  • Ce recueil de portraits nous fait pénétrer dans l'intimité de dix traducteurs qui appartiennent à diverse époques : XVIe, XVIIIe, XIXe et XXe siècles. Les textes traduits vont de l'article de presse aux Saintes Écritures, en passant par la tragédie grecque, le roman, la poésie, le conte, le « polar » et les traités de droit. Réintroduisant la subjectivité dans le discours sur la traduction, ces portraits contribuent au nécessaire recentrement de l'attention sur la personne de traducteur. Lorsqu'il a entrepris telle ou telle traduction, quelle était sa visée réelle ? S'est-il plié docilement aux contraintes inhérentes à cet exercice de réénonciation interlinguistique et interculturelle ? A-t-il transgressé certaines de ces contraintes ? Où a-t-il travaillé ? À quelle époque ? Pour qui ? À quelle fin ? Dans quelles circonstances ? Quels facteurs externes ont pu infléchir sa manière de traduire, l'amener à modifier le texte original, voire à s'autocensurer ? Autant de questions dont il faut chercher les réponses en dehors des textes traduits.

  • Le mythe de l'infanticide Médée a toujours connu une fortune littéraire et la littérature féminine contemporaine ne fait pas exception. L'analyse comparée de huit textes de femmes de divers horizons tente de cerner les enjeux de cette figure irréductible pour une pensée féministe actuelle sur la maternité, le sujet et l'écriture mythique.

    En s'interrogeant sur la pertinence particulière de la tragédie d'Euripide aux reprises médéennes, explicites ou sous-entendues, des femmes, cette étude comparée se penche sur des textes du théâtre de Marie Cardinal, de Deborah Porter, de Franca Rame et de Cherríe Moraga, et des romans de Monique Bosco, de Christa Wolf, de Bessora et de Marie-Célie Agnant. À travers ses incarnations transculturelles, le mythe de Médée éclaire les affres de l'exil et de l'exclusion, ainsi que certaines visions du maternel qui préféreraient peut-être rester dans l'ombre de nos présuppositions et de nos règles sociales. Bien qu'il n'y ait pas plus monstrueux ou fou que l'acte infanticide, Médée, elle, n'est pas monstre, pas folle, mais lucide, humaine à part entière, comme la voulait Euripide, alors qu'elle s'en prend à ses enfants, à la culture défectueuse, à l'histoire des hommes. La réécriture au féminin de Médée force aussi une conception du sujet qui ne revêt pas facilement sa cohérence. Mais la poétique même de cette Médée retranscrite au féminin fait preuve de sa flexibilité, son indétermination, son pouvoir de transcender la simple répétition de son mythe, vu ici autrement et différemment.

  • Cet ouvrage à voix plurielles se place résolument dans une perspective interdisciplinaire. Neuf auteurs de premier plan, oeuvrant sous des horizons diversifiés, se confrontent à la crise actuelle de la démocratie. Une thèse centrale ordonne le travail d'analyse : cette crise tire son origine de l'oubli de la notion même de démocratie, dans le rejet de toute problématique de fondements. Identité et différence, communauté et pluralisme, droits individuels et droit collectifs, discours public et légitimation de valeurs, autant de problèmes cruciaux pour le renouvellement de la démocratie et de sa pratique publique, autant de centres autour desquels gravite la réflexion de la philosophie politique contemporaine. C'est ce qu'interroge ici chacune des contributions. Un fil rouge les traverse : la question de la reconnaissance de l'identité et de la différence.

  • Devant labondante production qui marque la poésie québécoise, acadienne et franco-ontarienne depuis 1970, de quels repères dispose-t-on pour explorer ce vaste continent? Nouveaux territoires de la poésie francophone au Canada 1970-2000 tente de répondre à certaines interrogations : Quelle place occupent les auteurs phares? Quels sont les grands thèmes de la poésie contemporaine? Comment reconnaître les tendances les plus fortes? Quelle est la situation de lédition? À quoi servent les anthologies? Louvrage jette un éclairage nouveau sur des oeuvres devenues des classiques et met en évidence lémergence dune nouvelle génération de poètes. Les avatars rimbaldiens, lintimisme, le féminisme, lurbanité et la figure de lartiste comptent au nombre des aspects les plus frappants de ces nouveaux enjeux poétiques. Cet ouvrage met en lumière les chassés-croisés entre les constantes et les ruptures qui polarisent lhistoire de la poésie francophone contemporaine : dAnne Hébert et Gaston Miron à Marie Uguay, en passant par Patrice Desbiens, Herménégilde Chiasson, et bien dautres. Une cartographie inédite de la poésie francophone du Canada au tournant du XXIe siècle.

  • Le premier défi de la démocratie est de donner le «goût de lavenir» (Alexis de Tocqueville), de générer lenthousiasme qui poussera les jeunes desprit à progresser deux-mêmes vers de nouvelles quêtes de sens et de savoir, à renouveler peut-être surtout, dans le contexte des nouvelles connaissances et dune prise de conscience accrue des richesses des différentes cultures, les questions que lon appelle «ultimes et les plus hautes», pour citer Husserl, celles que la science exclut par principe et qui sont pourtant «les questions les plus brûlantes», portant «sur le sens ou sur labsence de sens de toute cette existence humaine». Le simple mot question évoque d'emblée le vieux français queste, c'est-à-dire la quête, du latin quaerere, «rechercher», «aimer»; il traduit le désir de voir et de savoir, impliquant du coup les deux dimensions à la fois les plus essentielles et les plus grandes de notre être proprement humain, la capacité daimer et celle de penser. Une éducation qui exclurait, comme tranchées davance, ces questions ultimes, ne serait nullement à la hauteur de lhumain. Les essais composant ce livre explorent six dentre elles, à savoir la dignité humaine, lintelligence, la liberté, le bonheur, la mort et la beauté.

  • Les fédérations abritent quarante pour cent de la population mondiale. Les 28 pays dotés d'un régime politique fédéral se révèlent des plus diversifiés : de la nation la plus nantie du monde - les États-Unis d'Amérique - à de minuscules États insulaires comme la Micronésie et Saint-Kitts-et-Nevis. Six des dix pays les plus populeux et huit des dix pays les plus vastes de la planète sont des fédérations.

    Ce livre d'une remarquable concision présente les notions élémentaires de ce système politique dans une langue claire et dépourvue de jargon-sans doute la raison pour laquelle il a été traduit en environ 20 langues. Il s'agit d'un ouvrage incontournable non seulement pour ceux qui étudient les gouvernements et oeuvrent dans le secteur public, mais aussi pour tout citoyen des fédérations du monde.

empty