Les Presses de l'Université d'Ottawa

  • L'ouvrage propose trois axes de réflexion sur le concept de transfert. Dans la première partie du volume, Hans-Jürgen Lüsebrink évoque les changements contemporains qui augmentent les communications interculturelles. Walter Moser examine l'histoire des concepts et explore la possibilité de faire du « transfert culturel » un instrument qui permettrait de rendre compte de la grande mobilité culturelle que nous observons de nos jours à l'échelle mondiale. Pierre Lévy donne à cette exploration conceptuelle la plus grande amplitude en la déplaçant vers le domaine général du transfert des informations.La deuxième partie, « Le transfert et les savoirs », occupe le gros de l'ouvrage. Daniel Simeoni y explore la traductologie en documentant le parallélisme des concepts de traduction et de transfert. Dans la psychanalyse, tant comme site du savoir que comme pratique, le transfert a une longue histoire conceptuelle; Ellen Corin ouvre pourtant le dialogue à d'autres savoirs et disciplines et évoque la possibilité de déplacer latéralement les acquis de sa réflexion vers le domaine de l'anthropologie. En matière de droit criminel, Alvaro Pires explore des questions théoriques et méthodologiques du transfert, étayant ses propos d'exemples. Nicolas Goyer fait la distinction entre le « transfert généalogique » et le « transfert migratoire » pour illustrer la nécessité de contester la priorité qu'on a longtemps accordée au transfert intergénérationnel.La troisième partie explore l'imbrication des transferts et des médias. Timothy Murray explore le new media art, où se croisent le politique, le médiaticotechnologique, le psychanalytique et l'interculturel. Wolfgang Ernst s'interroge sur le « transfert » au confluent de l'ethnologie, l'ethnographie, la muséologie, l'histoire et l'analyse des cultures, en regard de la théorie et de l'histoire des médias.

  • De quelle manière se transforment les Amériques à travers les discours publicitaires, les textes de vulgarisation économique et la littérature ? Que deviennent les cultures des Amériques dans le contexte de la nouvelle économie mondialisée ? Ces interrogations sont liées à la transformation des identités enracinées dans un territoire, en images de soi plurielles. Ces dernières rejoignent le développement des réseaux de communication multipliant les déplacements géographiques et symboliques et démocratisant des savoirs de plus en plus complexes. Dans cette dynamique analysée à partir de René Girard, de Homi Babhabha et de Néstor García Canclini, on analyse donc les stratégies pour devenir un producteur de significations plus efficace. Cette visée mène d'une part à la reconnaissance de l'autre et, d'autre part, à tenter de déterminer ce qui, en lui, n'est pas acceptable.

  • De l'écrit à l'écran est le premier ouvrage qui aborde la question de la réécriture filmique du roman africain francophone. Il se sert de la sémiologie de l'image, de la poétique et des théories post-coloniales pour définir les enjeux théoriques, idéologiques et sémantiques régissant le passage des textes littéraires au cinéma. Il identifie des paramètres importants dans la poétique de l'écriture et montre le rôle de l'acte créateur dans l'altérité du texte dérivé, filmique, par rapport au texte de départ, littéraire. De ce fait, il formule des propositions novatrices par rapport aux interrogations purement spéculatives, thématiques ou idéologiques sur « l'adaptation », acte de recréation et de réécriture dont les mécanismes dépassent le seul cadre des cinémas africains.

  • Cet ouvrage vise à éclairer deux problématiques actuelles, l´intermédialité - l´interaction des représentations médiatiques - et l´interculturalité - l´interaction des cultures. Trois questions principales guident les contributeurs au volume : Comment les médias se sont-ils inscrits dans le processus actuel de mondialisation culturelle ? Quelles sont les images d´autres cultures qu´ils construisent ? Dans quelle mesure les médias exercent-t-ils une violence par rapport à d´autres cultures qui n´ont pas l´habitude de se représenter dans les genres médiatiques de l´Occident ? Pour y répondre, les auteurs explorent le rôle des médias dans la connaissance de l´Autre, la violence interculturelle et la mondialisation. Ils découvrent que le fil conducteur réside dans la tension entre mondialisation et réappropriation, entre images stéréotypées et images complexes, entre violence médiatique et formes de résistance.

  • La mobilité - la capacité à se déplacer ou à être déplacé - est un élément si omniprésent dans la vie moderne qu´elle est tenue pour acquise, presque imperceptible en raison de sa constante présence. Dans Mobilités culturelles - Cultural Mobilities, des chercheurs du Canada et du Brésil, écrivant en anglais et en français, s´interrogent sur l´impact et l´influence qu´a la mobilité sur les dynamiques culturelles au sein de leurs deux pays et entre eux. Explorant le mouvement - des gens, des idées et des créations culturelles - et les processus qui affectent ce mouvement, ils apportent de nouvelles perspectives sur la manière dont la mobilité structure les conditions culturelles contemporaines. Intrinsèquement interdisciplinaire, le volume s´appuie sur des contributions provenant entre autres des domaines de la géographie urbaine, des arts visuels, du cinéma, de la littérature, de la danse et du journalisme, soulignant la mobilité comme un domaine important de la recherche universitaire. Aussi intrinsèquement interculturel, il utilise une approche comparative Sud-Nord qui révèle les points communs et les différences entre les contextes canadien et brésilien. Mobilités culturelles - Cultural Mobilities propose une méthode pour l´étude de la mobilité en tant que force culturelle dans la société contemporaine.

    Mobility - the ability to move or be moved - is such a ubiquitous element of modern life that it is taken for granted, almost unnoticeable because of its constant presence. In Mobilités culturelles - Cultural Mobilities, scholars from Canada and Brazil, writing in both English and French, consider the impact and influence of mobility on cultural dynamics within and between their countries. Exploring movement - of people, ideas and cultural creations - and the processes that affect this movement, they provide new insights into how mobility shapes contemporary cultural conditions. Intrinsically interdisciplinary, the volume includes contributions from the fields of urban geography, visual arts, film, literature, dance and journalism, among others, highlighting mobility as an important area of scholarly enquiry. Also intrinsically intercultural, it employs a South-North comparative approach that reveals the intersections and differences between the Canadian and Brazilian contexts. Mobilités culturelles - Cultural Mobilities charts a path for the study of mobility as a cultural force in contemporary society.

  • De quelle manière s´est transformée l´idée d´appartenance à une culture, une nation ou une ethnie particulière ? Peut-on encore parler d´ « exil » dans le contexte de cultures transnationales et d´identités plurielles ? Y a-t-il une écriture de l´exil ? Cet ouvrage cherche des réponses à ces questions à travers le regard nouveau que portent les écrivains francophones contemporains sur les problématiques identitaires. Un groupe international d´universitaires s´est penché sur des oeuvres d´auteurs francophone d´origines diverses - africaine, antillaise, canadienne, chinoise, maghrébine, libanaise, russe pour n´en citer qu´une partie - pour y interpréter le « discours de l´exil ». Ce qui ressort est une diversité immense mais une constante : l´exil est une mise en perspective qui ouvre la possibilité de constructions identitaires nouvelles et fait de ces littératures francophones un lieu de créations fertile en questionnements.

empty