Les Éditions Perce-Neige

  • Enfin un ouvrage emballant qui met de côté les malheurs de l'Acadie pour mieux démontrer à quel point les pionnières et pionniers du 17e siècle faisaient preuve de créativité, d'industrie et d'audace dans la création d'un nouveau pays en terre d'Amérique ! Écrits avec entrain et enthousiasme, les 20 textes présentés dans ce livre nous racontent les grandes premières qui ont marqué une période peu connue du grand public. Le livre rassemble une iconographie très riche dont certaines illustrations n'ont jamais été présentées auparavant. Un beau cadeau en cette année 2019 qui accueille le 5e Congrès mondial acadien !

  • Tantôt surréaliste, tantôt pataphysique, toujours ludique, la poésie de Ronald Léger jette un regard désillusionné sur l´état délabré du Monde en s´articulant à grands tourbillons de sonorités et d´inventions langagières. L´Acadie contemporaine s´y profile parfois, très loin des clichés usuels.

  • L´immigration est un sujet d´actualité qui suscite beaucoup de questionnement et de prises de position dans le contexte de la mondialisation au 21e siècle. On entend parler des phénomènes migratoires dans les grandes métropoles mondiales et nationales, mais qu´en est-il des flux migratoires dans les régions moins peuplées et particulièrement dans les petites provinces canadiennes ?

  • Voici l'oeuvre d'une primo-romancière dont l'écriture est finement ciselée, bien ficelée, et qui donne à lire des situations dans lesquelles plusieurs femmes se reconnaitront. On devine que l'histoire se passe quelque part dans la Péninsule acadienne, une intrigue entrecoupée par un passage dans la ville de Prague. Le personnage de Simone et celui, excentrique, de Colibri sont très attachants et originaux.

  • France Daigle est surtout connue et reconnue pour son oeuvre romanesque, et elle est certainement l'auteure acadienne la plus étudiée par les universitaires du monde entier avec Antonine Maillet. Mais personne ou presque ne connait son oeuvre poétique pourtant tout aussi importante que ses romans.

    France Daigle a publié des poèmes, entre autres, dans les revues Éloizes et Estuaire, ainsi que dans l'Anthologie de la poésie des femmes en Acadie (Perce-Neige, 2014). Voici donc rassemblés pour la première fois en recueil la quasi-totalité de l'oeuvre poétique de cette auteure acadienne incontournable.

  • Film et chanson jouissent d'une popularité durable et croissante auprès du public dans pratiquement toutes les sociétés modernes. Curieu¬sement, ils restent encore assez peu étudiés par le monde universitaire qui préfère généralement des genres plus traditionnels. Or c'est par leur relation avec la chanson ou le film que ces formes artistiques plus traditionnelles arrivent à survivre et à mieux se diffuser. Le fait que film et chanson soient des modes de création et de communication culturels souvent populaires et nécessairement commerciaux ne signifie nullement qu'ifs ne possèdent pas des qualités intrinsèques qui font leur force et méritent une attention accrue dans I'espace universitaire.

    Croisement de discours, ces deux genres sont fortement métissés; tandis qu'à des bandes sonores le cinéma allie l'image et la parole, la chanson, de son côté, est un mariage entre la musique, les paroles et la voix. La chanson, parente et ancêtre de la poésie, en a gardé des marques caractéristiques comme la rime et d'autres effets mnémoniques, et elle affiche nettement son oralité. Dans la même veine, ne se dégage-t-il pas souvent une poésie des images que le cinéma propose? Le cinéma et la chanson constituent deux genres hybrides qui jouissent d'un fort pouvoir d'attraction. Ils offrent une variété de points d'entrée pour leur étude de même que de nombreuses possibilités d 'exploitation pédagogique.

    Cet ouvrage regroupe des études des professeurs Stéphane Hirschi, Pamela Johanson, Carlo Lavoie, Johanne Melançon, Irene Oore, Robert Proulx, Bruno Roy, Larry Steele et Robert Viau.

  • Raymond Guy LeBlanc est un écrivain acadien originaire de Moncton, au Nouveau-Brunswick. Son oeuvre lui a valu le Prix France-Acadie (2006), le Prix Éloizes (2007) et le prix Pascal-Poirier pour l'excellence dans les arts littéraires en français (1998). Il a participé à plusieurs lectures de poésie lors d'évènements littéraires au Québec, au Canada, en Louisiane, en France et en Belgique.

  • Du haïku au poème narratif, de la poésie religieuse à la posture politique désabusée, du désir intense de beauté au désir frénétique de mettre le feu au monde, du vécu quotidien à sa transmutation en parole poétique, du ludique, de l'ironique et du plaisir des mots à l'engagement sociopolitique et à la dénonciation violente des injustices - les poèmes rassemblés ici reflètent toute la gamme des préoccupations des poètes acadiennes des 20e et 21e siècles.

  • Cette poésie est un mélange audacieux de motifs tels que l'anecdote et le tableau de genre, le paysage et l'escamot (pop-up), où l'usage de la forme fixe délimite la façon d'être d'un poète qui signe là son douzième recueil.


    La ville ne chante pas, l'avion au sol risque d'être balayé par les vents, et tristes en novembre, les prusses recueillent les reflets tombés des nuages, et les têtes noires des mésanges ont dérivé, ont déserté la mangeoire ; leur chant n'est plus que pas perdus ; le sentier, bras croisés dans la boue de la rivière - sauvetage d'un dauphin, à midi, au centre-ville - l'eau reprend son souffle, courbée comme un arc.

  • Ce livre s'ouvre en disant que «le poème illumine la question» et conclut par «j'écris toujours au présent». Entre les deux, il y a cette masse textuelle qui se profile comme un territoire habitable, un désir brulant comme l'actualité. Avec ces complaintes du continent, Gérald Leblanc nous trace un parcours qui va de l'enfance à l'écriture en passant par l'intimité des rêves et le malaise de la collectivité. Le nom des complices, des prophètes, des guides, des villes, des rues, des musiques, des livres fait ici écho au souffle d'un auteur indissociable de la poésie acadienne contemporaine.

  • La première édition de La jointure du temps, parue en 1997, a reçu le prix Champlain du Conseil de la vie fran­çaise en Amérique.

    Dans cette nouvelle édition revue et augmentée, l'auteur offre une réflexion lim­pide et approfondie sur le pays, l'art et l'Univers. Il étoffe ses propos de ses années d'expérience en tant que cinéaste et producteur?; de la création d'un film, à la naissance d'un studio, en passant par la traduction d'un poème, il aborde ces thèmes de prédilection avec respect et lucidité, non sans une pointe d'humour, repoussant encore plus loin les champs d'exploration jusqu'au cosmos dont il nous ouvre la porte en un clin d'oeil.

  • Ce panorama de l´oeuvre poétique de Raymond Guy LeBlanc veut souligner l´apport considérable de l´auteur de Cri de terre qui, depuis quarante ans, écrit et publie de la poésie en Acadie, une poésie rassemblée sous un titre qui oppose et rapproche l´ancienneté des archives au présent d´une parole en gestation, suggérant que l´avenir est là, ouvert et généreux, porteur de promesses et d´innombrables possibilités.

  • Le roman acadien contemporain est « multipiste », ouvert à toutes les influences, à toutes les formes d'expression issues de la société acadienne. Antonine Maillet a remporté le prix Goncourt grâce à une oeuvre radicalement différente de toutes celles qu'elle avait publiées auparavant. Un chapitre consacré aux coulisses du prestigieux prix vaut le détour. Claude Le Bouthillier, après avoir écrit des romans de science-fiction, publie un roman sur la Déportation. Jacques Savoie traite de sujets contemporains et présente un roman qui s'érige contre l'absence d'amour et la famille divisée. Gérald Leblanc publie un roman éclaté qui retrace la Révolution tranquille acadienne et ouvre des voies narratives nouvelles. France Daigle donne ses lettres de noblesse au chiac et transforme Moncton en centre littéraire. Jean Babineau pousse l'expérience encore plus loin et écrit un roman entièrement en chiac. Fredric Gary Comeau et Daniel Leblanc-Poirier découpent le roman en une série de tableaux, en une oeuvre cubiste à recomposer par le lecteur.

    Certains écrivains poursuivent dans la veine du discours néonationaliste, d'autres s'engagent dans des voies plus personnelles afin de définir ce que cela veut dire, venir de l'Acadie. La quête de nouveauté et le combat individuel pour se faire entendre se confondent avec le combat pour le pays dans un vibrant plaidoyer pour une reconnaissance du caractère unique et irremplaçable de l'Acadie.

empty