Arts et spectacles

  • Ce volume présente les contributions des cinquièmes Rencontres Internationales organisées à Lausanne par la Fondation harmoniques en septembre 2010. Il offre un regard panoramique et des études à plusieurs voix sur la variété des écoles de facture de piano et des styles pianistiques à l'époque de Chopin. C'est la conjonction de l'observation scientifique, de la connaissance des sources historiques et de la pratique artisanale qui constitue l'intérêt principal de ces communications. This volume comprises the proceedings of the fifth International Congress which was organised by the harmoniques foundation and held in Lausanne during September 2010. Through the juxtaposition of scientific observation, historical research and practical instrument-making in the assembled essays, an impressive diversity of piano making and playing encountered in Chopin's time unfolds.

  • La fin du musée disciplinaire est-elle possible ? Au vu du retour à l'objet qui s'observe dans les discours scientifiques et muséographiques, cette question paraît devoir à nouveau être posée. Des muséologues, des professionnels des musées, et des chercheurs actifs en Suisse, en France et au Canada, mettent en évidence les différents regards portés sur les objets de musée. Ils discutent comment les disciplines, mais aussi l'histoire des collections et la culture dans laquelle elle s'inscrit, modulent ou non le potentiel pluridisciplinaire des objets. Leurs contributions proposent ainsi diverses façons de penser le retour à l'objet. Musée sans discipline, musée pluridisciplinaire, ou exposition conviant diverses disciplines autour d'une même matérialité sont envisagés.

  • Die 31. Ausgabe des Schweizer Jahrbuchs für Musikwissenschaft vereint eine Reihe von Beiträgen aus der vielfältigen institutionellen und intellektuellen Landschaft der schweizerischen Musikwissenschaft. Drei Aufsätze (Rentsch, Zicari, Zoppelli) sind die Früchte von Wissenschaftlern, welche an schweizerischen Universitäten lehren, zwei davon (Rusch, Struijk van Bergen) stammen von jungen Forschern, die an solchen Hochschulen ihre Ausbildung erhalten haben. Die vorliegende Ausgabe konzentriert sich auf das 19. und 20. Jahrhundert mit Schwerpunktthemen um Liszt, Wagner und Brahms sowie auf das späte 20. Jahrhundert und auf Luciano Berio. Die aktuelle Ausgabe mchte damit letztlich ein ausdrucksvolles Zeugnis der Aufgeschlossenheit und der verschiedenen Themengebiete und Interessen der gegenwärtigen schweizerischen Forschung ablegen, welche nicht zuletzt ein Resultat der mehrsprachigen und multikulturellen Vielfalt des Landes darstellen. In einem immer stärker von Formen der Vereinfachung und des linguistischen Monopols bedrohten Panorama setzt die konstante Präsenz von drei Nationalsprachen im Schweizer Jahrbuch für Musikwissenschaft ein starkes und deutliches Zeichen von Vertrauen in den Reichtum unserer kulturellen Vielfalt.

  • Longtemps considéré comme le lieu d'exposition par excellence, le musée entre depuis quelques années plus fréquemment en concurrence avec des espaces alternatifs d'exposition. Si le statut de l'oeuvre d'art ne semble pas être remis en question par ces nouveaux modes de présentation, l'éclatement des limites muséales soulève toutefois diverses interrogations. Quelles interactions existe-t-il entre l'oeuvre d'art et son espace d'exposition ? Ces lieux s'adressent-ils à un public particulier ? Et quel impact ces dispositifs ont-ils sur notre perception/réception des oeuvres ainsi exhibées? C'est à ces questions que le colloque, « Les lieux d'exposition et leurs publics », tenu en 2011 à Neuchâtel et Bienne, a cherché de répondre en réunissant des spécialistes du monde académique, des musées ou encore du marketing. Das Museum wurde lange Zeit als der Ausstellungsort schlechthin angesehen. Seit einigen Jahren tritt es jedoch immer häufiger in Konkurrenz mit alternativen Ausstellungsorten. Wenngleich der Status des Kunstwerks durch die neuen Präsentationsformen nicht in Frage gestellt zu sein scheint, wirft der Aufbruch musealer Grenzen verschiedene Fragen auf. Welche Wechselwirkung entsteht zwischen dem Kunstwerk und seinem Ausstellungsort? Wenden sich diese Orte an ein spezielles Publikum? Welchen Einfluss haben diese Dispositive auf unsere Perzeption/Rezeption der hier ausgestellten Werke? Das Kolloquium «Ausstellungsorte und ihr Publikum», das in 2011 in Neuenburg und Biel stattfand, brachte Experten aus Hochschule, Museum und Marketing zusammen, um Antworten auf diese Fragen zu finden.

  • Aux XVIe et XVIIe siècles, un riche débat se concentre autour de l'image du corps. Ainsi, la réception du discours anatomique dans l'art et les échanges entre l'Italie et l'Espagne concourent à la représentation d'une figure humaine harmonieuse et au développement de thématiques témoignant plus largement de ces relations. Par ailleurs, le « Libro Segundo » de Juan de Arfe y Villafañe (1585) enseigne pour la première fois en langue espagnole les proportions et l'anatomie aux sculpteurs et aux peintres et il fait ici l'objet d'une traduction inédite en français.

  • Cet ouvrage entend montrer que l'opéra expressionniste, inventé par Schnberg avec Die glückliche Hand et Erwartung, s'inscrit dans l'histoire littéraire et musicale de l'héritage wagnérien, ou plutôt dans la critique contre Wagner. La critique de l'idéal wagnérien du drame total a déjà eu lieu dans le symbolisme de Mallarmé et Maeterlinck, et il s'agira d'y débusquer l'origine de la refondation de la dramaturgie opératique et, plus généralement, de l'esthétique moderne. L'objectif est de lire les opéras de Schnberg, Berg, Schreker, Bartók, Hindemith, comme autant de manifestes, de les réinscrire dans une esthétique commune dont les enjeux sont philosophiques et politiques. Le postulat est qu'il existe une continuité entre les oeuvres d'une première période néo-symboliste et celles de l'expressionnisme réaliste. La lecture proposée est fidèle aux intuitions fondamentales d'Adorno, mais s'appuie aussi sur Freud, Rosenzweig ou Benjamin, pour comprendre comment cette histoire de l'opéra s'achève sur le silence éloquent de Schnberg, « inachevant » le dernier opéra, Moses und Aron.

  • Qui n'a pas, à l'écoute d'un organum parisien, établi un rapport avec l'architecture des cathédrales gothiques, ou rencontré une telle comparaison dans un ouvrage traitant de musique ou d'histoire de l'art ? Ces rapports résultent de deux faits : d'une part, un remarquable parallélisme entre les événements marquants de la polyphonie parisienne et de l'architecture gothique, et d'autre part, la propension actuelle à percevoir de façon spontanée cette analogie. Cet ouvrage propose donc un nouvel examen de ce parallélisme historique en tenant compte de la perception actuelle, et en se basant sur les caractères concrets de l'architecture des cathédrales gothiques, de la polyphonie de Notre-Dame et du contexte culturel et intellectuel de l'époque. Basées sur la pensée scolastique, les analyses des compositions polyphoniques et des cathédrales gothiques d'Ile-de-France font ressortir des structures qui expliquent enfin que l'on perçoive entre ces oeuvres des liens organiques et esthétiques. Cet ouvrage propose un parcours inédit d'éléments historiques concrets vers l'organisation et la perception de créations centrales de l'art médiéval.

  • Der 33. Band des Schweizer Jahrbuchs für Musikwissenschaft vereint Studien von Wissenschaftlern an Schweizer Hochschulen mit einigen Beiträgen aus der internationalen Forschungslandschaft. Mit dabei sind auch zwei Artikel aus der Feder junger Forscher, die kürzlich ihre Ausbildung an Schweizer Hochschulen abgeschlossen haben. Damit kann ein breites Spektrum an Interessen und Gegenständen berücksichtigt werden. Die Artikel von Fllmi, Fahrenkämper und Vincent bieten Überlegungen und Erkenntnisse philologischen, archivalischen und historischen Charakters über drei Persnlichkeiten der schweizerischen Kulturgeschichte der letzten drei Jahrhunderte und deren Wirkungskontexte. Sie beleuchten die Komplexität ihrer Beziehungen zu politischen und sozialen Umfeldern in den europäischen Metropolen. Die Studien von Ahrend und Roccatagliati sind auf Forschungsinitiativen zurückzuführen, die von Schweizer Universitäten gefrdert sind. Schliesslich entstammen die bedeutenden archivalischen und philologischen Beiträge von Lucentini und Zitellini. Dal Molin, Dotto und Girardi unterstützen mit ihren Beiträgen die anderen, für dieses Heft wesentlichen Themen: das 20. Jh., die Erscheinungsformen des Kompositionsprozesses im Musiktheater vornehmlich dem Italienischen und die Reflexion über Quellen, selbst wenn es sich nicht nur um ausdrücklich musikalische handelt.

  • Vers l'an 1600, la peinture s'obscurcit. Caravage, mais aussi son confrère allemand Adam Elsheimer, inventent à Rome un nouveau régime pictural, où le noir sans nuances limite le champ du visible, et se substitue à la richesse visuelle spectaculaire des images de la Renaissance. Des stratégies artistiques astucieuses mettent en question la transparence de la fameuse fenêtre, par laquelle Alberti voulait que l'on regarde la peinture. Cette révolution artistique, souvent expliquée comme l'émergence d'un nouveau réalisme ou encore à travers les doctrines de la Contre-réforme, est ici étudiée dans le contexte des tendances sceptiques qui connaissent en Europe un regain d'intérêt, après deux siècles d'humanisme triomphant. Les questions théoriques, toujours d'actualité, autour du lien entre le visuel, la représentation et le savoir, sont ainsi éclairées sous un nouveau jour. Les analyses minutieuses des tableaux côtoient dans Ténèbres sans leçons une lecture philosophique et rhétorique des écrits contemporains de Giordano Bruno, Montaigne, Shakespeare et Cervantès ; de même, les peintures ténébristes sont reliées aux innovations scientifiques de Galilée et aux débuts de la musique baroque.

  • Malgré les progrès des moyens de communication et les facilités apportées par Internet, les dictionnaires techniques restent des outils indispensables. Cette bibliographie recense et regroupe les principales informations ainsi qu'un descriptif de plus de cinq cents dictionnaires techniques du cinéma et de la télévision, dans plus de trente langues. Elle constitue une référence pour tous ceux qui ont la tâche de traduire des documents dans les domaines du cinéma, la télévision ou de l'audiovisuel.

  • Exposition organisée par l'État jusqu'en 1881, grande fête annuelle ou bisannuelle de l'art, le Salon de peinture et de sculpture domine la vie artistique à Paris tout au long du dix-neuvième siècle. Dans l'historiographie de la modernité artistique, cependant, le rôle de ce « Salon à quoi tout se ramène » (comme le disait Tabarant dans La Vie artistique au temps de Baudelaire) a trop souvent été réduit à celui du terrain de bataille où se sont confrontées « tradition académique » et « nouveauté révolutionnaire ». Les sept études que contient ce volume ont donc pour but de restituer au Salon sa véritable dimension historique en analysant des éléments essentiels de son organisation, son fonctionnement et sa finalité, dont : son emplacement (au Louvre jusqu'en 1848), ses artistes, ses visiteurs, sa rhétorique et son système de récompenses, pour terminer sur les raisons et les conséquences de son abandon par l'État.

  • Le phénomène consistant à insérer des éléments lyriques dans des textes narratifs et didactiques prend son origine en France du Sud mais connaît véritablement son apogée dans les oeuvres de langue d'oïl. Il est réparti sur une période assez courte, soit entre la fin du XIIe siècle et le début du XIVe, avant de subir de profondes modifications au cours du XIVe, particulièrement avec les dits de Guillaume de Machaut. Jusqu'alors, outre une évolution stylistique du procédé chez les écrivains, de Gautier de Coinci à l'auteur du Rosarius, on dénote surtout une différenciation de la fonction dans les citations à l'intérieur de leurs oeuvres-hôtes. Dans les oeuvres narratives, les insertions peuvent être divertissantes ou prendre une dimension discursive. Dans les oeuvres didactiques, elles agissent plus souvent à la manière d'exemples, véritables « autorités » sur lesquelles se basent les auteurs. Plus rarement enfin, les citations jouent un rôle formel dans leurs oeuvres-hôtes. Cette étude se propose d'examiner, parallèlement aux fonctions littéraires des citations, leur rôle proprement musical, à travers l'analyse des citations, livrées par les manuscrits, ou restituées par les soins de l'auteur d'après les sources musicales parallèles que constituent les chansonniers médiévaux.

  • Dès sa naissance, parallèlement à son évolution technique, artistique et économique, le cinéma se construit, en tant que concept et instrument d'analyse, dans les discours qui accompagnent son développement. Il constitue un filtre qui permet de poser sur le monde un regard neuf et, dans le domaine des arts notamment, éclaire des formes parfois bien antérieures à son invention. Tel est le principe du cinématisme selon S. M. Eisenstein: « Il semble que tous les arts aient à travers les siècles tendu vers le cinéma. Inversement, le cinéma aide à comprendre leurs méthodes ». Le présent ouvrage, issu d'un colloque tenu à l'Ecole normale supérieure et à l'Institut national d'histoire de l'art (INHA) en décembre 2010, se donne pour objet l'étude des cinématismes entendus comme l'ensemble des moyens d'interprétation fournis par le 7e art. Centrée sur la littérature, cette réflexion interdisciplinaire envisage d'une part la notion de cinématographicité du texte littéraire et ses enjeux théoriques, d'autre part les discours au fil desquels le cinéma est devenu référent, comparaison ou norme. Elle examine enfin les oeuvres dans lesquelles se repèrent, sur le plan de l'inspiration comme du style, les indices d'un cinéma réel ou rêvé.

  • At the 25th International Colloquium of the Corpus Vitrearum, which took place in one of the greatest of all museums, The Hermitage in St. Petersburg, the researchers of many countries discussed stained glass collections for the first time. The present conference transactions, published in the three official languages of the international Corpus Vitrearum, are dedicated to the reawakening of interest in ancient stained glass from the late eighteenth century. The contributions are concerned partly with the creation of collections and the motives of their collectors, but also with the odyssey of various panels and groups of windows. Other studies address wider aspects of the history of collections and the museum display of stained glass. Anlässlich des 25. Internationalen Kolloquiums des Corpus Vitrearum, das in einem der grßten und bedeutendsten Museen der Welt, der Staatlichen Eremitage in Sankt Petersburg, stattfand, wurden Glasmalereisammlungen erstmals von einer internationalen Autorengruppe des Corpus Vitrearum breit diskutiert. Die Beiträge in den drei offiziellen Sprachen des Corpus Vitrearum behandeln das wiedererwachte Interesse an alter Glasmalerei. Die Autoren widmen sich der Entstehung bestimmter Sammlungen, der Motivation der Sammler, oder aber der Odyssee ausgewählter Denkmäler sowie sammlungsgeschichtlichen Aspekten bis hin zu Fragen der musealen Präsentation von Glasmalereien. Lors du 25e Colloque international du Corpus Vitrearum qui a eu lieu à l'Ermitage de Saint-Pétersbourg, un des plus grands et des plus prestigieux musées, les chercheurs venus de nombreux pays ont discuté pour la première fois des collections de vitraux. Les contributions aux actes du colloque, publiées dans les trois langues officielles du Corpus Vitrearum international, sont consacrées au réveil de l'intérêt pour le vitrail ancien. Les articles sont consacrés à la création de plusieurs collections et aux motivations des collectionneurs, ou bien encore à l'odyssée que des panneaux ou des groupes de vitraux ont vécue. Certaines études traitent de l'histoire des collections, des aspects plus généraux du collectionnisme ou de la muséographie du vitrail.

  • Quelle est l'image des quartiers difficiles au cinéma ? Est-ce la même image, souvent stéréotypée et stigmatisée que celle qu'en donnent généralement les médias ? Les films de banlieue sont-ils aujourd'hui un nouveau genre au sein du cinéma français ? Comment a évolué l'image des personnes principaux, de la famille, des rapports hommes-femmes, ou de la violence et de la religion ? Comment sont abordées les questions d'intégration dans ces films ? Et que nous disent aussi l'usage de la musique, de l'architecture, ou les conditions de production et de réception des films de banlieue ? C'est par l'analyse novatrice d'un vaste corpus de plus de 40 films, combinant tableaux statistiques et analyses de fond, que l'auteur tente de répondre à ces questions. De Laisse béton à Banlieue 13, en passant par Le Thé au harem d'Archimède, De Bruit et de fureur, La Haine, La Squale ou Ze film, l'auteur fait le pari d'une approche « totale » qui ne se limite pas à quelques films emblématiques. Il en ressort une image hétérogène et nuancée des cités et de leurs habitants, radicalement différente de celle avancée généralement par les médias d'information, et qui remet à plat un bon nombre de stéréotypes. Par la construction progressive d'un espace cinématographique qui n'est pas (ou plus) le lieu menaçant de l'Autre, ces films invitent, dans un grand élan d'optimisme et de justice, à une réconciliation de la France avec ses banlieues.

  • Cet ouvrage a reçu le 32ème prix de la Society for the Study of Japonisme de Tokyo. Pour illustrer l'intérêt que l'art japonais suscita auprès des artistes occidentaux du XIXe siècle, le cas de Giuseppe De Nittis (1846-1884), peintre italien installé à Paris en 1868, est exemplaire. Devenu un artiste à succès, De Nittis fit son entrée dans les milieux artistiques et intellectuels. Son salon devint un des endroits les plus célèbres de la ville. Parmi ses convives, on comptait les majeurs collectionneurs d'art japonais de l'époque. Les précieux renseignements récupérés dans des documents inédits ont permis de reconstituer le cadre japonisant où De Nittis avait vécu et de remonter aux objets orientaux dont il aimait s'entourer et d'où il puisa son inspiration. L'ouvrage conduit à une démonstration claire des relations entre japonisme et naturalisme chez De Nittis. C'est la première fois que De Nittis japonisant apparaît sous un éclairage novateur et insoupçonné. Basé sur des recherches rigoureuses et nouvelles, ce livre apporte également des précisions passionnantes sur la diffusion d'objets japonais auprès d'artistes qui font partie, comme Manet, du cercle amical de De Nittis.

  • « Nous avons vécu une période particulièrement difficile. Il n'y avait aucune direction connue dans notre travail. Pas à pas, nous avons dépassé l'effroi de l'égarement et découvert le plaisir de domaines nouveaux... Mais les critiques n'étaient pas de notre côté, aucune valeur sociale n'était attachée à nos travaux. » C'est en ces termes que le peintre Ahmad Esfandiari (1922-2012) décrit l'effervescence des années 1940 durant lesquelles un style pictural novateur - la Nouvelle peinture - apparaît en Iran.A l'appui d'archives et d'entretiens, cet ouvrage tente de restituer la flamme qui a animé ces artistes-pionniers : leur esprit d'innovation face à une tradition artistique multiséculaire ; les risques pris, les transgressions osées et soutenues contre vents et marées. Ils furent les premiers à explorer des terres inconnues, annonciatrices de la modernité. Nombreuses furent les résistances : procès en justice, vandalisme, censure, interdiction de publier leurs revues. Aujourd'hui encore, leur héritage demeure paradoxalement occulté. Leur détermination et leur force de conviction ont pourtant suscité des mutations artistiques majeures, sources de changements sociaux non moins importants.

  • Co-édité par les unités d'archéologie classique et d'histoire de l'art, en partenariat avec l'équipe d'accueil Histara de l'Ecole pratique des Hautes Etudes à Paris, le volume réunit les actes d'un colloque organisé à Genève les 11 et 12 avril 2011. Il se focalise sur l'extraordinaire vitalité des années 1540. Cette décennie de transition a vu l'émergence de phénomènes capitaux et de véritables révolutions dans l'histoire culturelle de l'Occident, dans tous les domaines : de la religion aux sciences en passant par l'architecture et les arts visuels. Son identité reste néanmoins difficile à cerner. Pour tenter d'en préciser les contours, le volume aborde les arts et les lettres sous une pluralité de perspectives, rassemblant des compétences dans différentes disciplines. Son originalité consiste précisément à articuler des approches transversales autour d'un moment crucial et d'en mesurer les conséquences à long terme. Il viendra renouveler, par ce point de vue inhabituel, les études consacrées à la Renaissance.

empty