Parascolaire

  • Quels sont aujourd'hui les enjeux institutionnels, épistémologiques et méthodologiques inhérents à une approche inter- et transdisciplinaire de la complexité des situations d'enseignement, des objets de recherche et des questions de société ? Quelles sont les potentialités et les résultats de cette nouvelle approche, quels sont aussi les obstacles qui se dressent encore sur son chemin ? Quels types de cursus d'études et quelles pratiques pédagogiques mettre en place pour permettre une implémentation de l'interdisciplinarité dans le cadre du processus de Bologne ? En cherchant à répondre à ces questions, ce livre s'adresse à tous les chercheurs, enseignants et apprenants, ainsi qu'à toutes les personnes intéressées par l'exploration des frontières qui se redessinent aux confins des sciences. Die Realität brennender gesellschaftlicher Fragen, innovativer Forschung sowie die Herausforderung an die tertiäre Bildung sind komplex und werfen kontroverse Diskussionspunkte auf. Welche Resultate und neuen Erkenntnisse verspricht man sich von dieser komplementären Art der Wissensproduktion und wodurch werden alternative Wege innerhalb der Universitätsorganisation immer noch erschwert? Welchen wissenschaftstheoretischen und methodischen Schwierigkeiten begegnet man bei inter- und transdisziplinärem Arbeiten? Wie knnen Curricula und Unterrichtseinheiten aufgebaut werden, damit Interdisziplinarität innerhalb der Bolognastrukturen unserer Hochschulen gelebt, gelehrt und gelernt werden kann? Antworten auf diese Fragen sowie Beispiele aus verschiedenen Wissenschaftsbereichen richten sich an Forschende, Lehrende und Lernende, mit dem Ziel, disziplinäre Grenzen zu überschreiten.

  • Suite au Précis du Plurilinguisme et du Pluriculturalisme (2008), et en continuité avec l'ouvrage Didactique plurilingue et pluriculturelle : l'acteur en contexte mondialisé (2012), le débat didactique se poursuit et continue de déconstruire et de revisiter les catégories habituelles de l'enseignement et de l'apprentissage des langues et des cultures. De nouvelles notions émergent et des trames se tissent. Cet ouvrage centre son attention sur les dispositifs en contexte mondialisé : il met en relation une variété de langues et d'approches en s'appuyant sur des contextes éducatifs et sociaux participant au processus de mondialisation multiforme. Il s'agit d'identifier des interstices et des interfaces entre les acteurs, les institutions éducatives, les lieux, les langues et les dispositifs d'enseignement et d'apprentissage en présence. C'est ici que se jouent les changements et les frictions de la mondialisation, entre paradigme monolingue et paradigme plurilingue. Ces points de contacts permanents, structurants ou bien à l'opposé discontinus et éphémères, permettent de percevoir comment se construit une didactique plurilingue et pluriculturelle posant d'emblée comme principe épistémologique et heuristique, la diversité, le multiple et le pluridimensionnel. C'est ce que proposent les contributions de cet ouvrage.

  • L'école de l'Ornementation fleurie (chinois Huayan, qui remonte au sanscrit Avata?saka), d'inspiration philosophique et mystique, est une des manifestations majeures du bouddhisme d'Asie orientale (Chine, Corée, Japon). Cet ouvrage présente quelques passages de commentaires chinois du texte canonique de base de l'école, traduite en français et annotés. Ce texte porte le titre sanscrit de Avata?saka-sutra (chinois Huayanjing « Texte doctrinal de l'Ornementation fleurie »). Les commentaires chinois choisis sont deux commentaires perpétuels, le Tanxuanji de Fazang (643-712), un moine éminent, systématisateur de la doctrine Huayan, et le Xinhuayanjinglun de Li Tongxuan (635-730), un laïque et un grand mystique. Ils concernent des points essentiels du système chinois de l'Ornementation fleurie : l'interpénétration universelle de toutes choses, le symbolisme luxuriant des rétributions karmiques, le rôle de la foi dans le progrès spirituel et le cursus des cinq enseignements.

  • Les programmes scolaires accordent aujourd'hui une place importante à l'argumentation, comme objet d'apprentissage mais aussi comme démarche critique, propice au développement d'une posture citoyenne. Cet intérêt est légitime au vu des recherches récentes en éducation. L'observation des pratiques en classe montre toutefois que l'argumentation est une activité complexe, qui nécessite la coordination d'habiletés cognitives et relationnelles, et sensible aux contextes dans lesquels elle se déploie. Réunissant des contributions de chercheurs de renommée internationale et présentant différents dispositifs pédagogiques, cet ouvrage offre une réflexion sur le lien entre argumentation, apprentissage, contexte et savoirs sur lesquels porte l'argumentation. C'est la conjonction de ces quatre aspects qui fait son originalité et en signe la dimension pluridisciplinaire, à l'intersection de la psychologie, des sciences de l'éducation, des sciences du langage et de la didactique. Ce livre constitue une ressource pour toute personne intéressée par les bases théoriques de l'intégration de l'argumentation en classe, par ses effets sur l'apprentissage, et par les outils d'analyse de l'argumentation en contextes.

  • Symbole de la pensée créatrice pour quelques-uns, sauvageonne illusionniste pour de nombreux autres, la métaphore a plutôt mauvaise presse dans l'histoire de la pensée occidentale qui s'en méfie autant qu'elle redoute la force déstructurante de l'imagination. Le langage quotidien est pourtant truffé de métaphores que l'usage ne laisse plus guère apparaître comme telles mais qui structurent notre expérience du monde.

    Cet ouvrage a pour but d'étudier le développement de la compréhension de métaphores chez des enfants âgés de 4 à 10 ans. Après avoir mis à l'épreuve un modèle cognitiviste de compréhension, l'auteur adopte une perspective critique relevant de la psychologie socio-culturelle sur les mêmes conduites des enfants. Ce changement radical de posture permet de décrire comment les enfants mobilisent, à certaines fins communicationnelles, divers artefacts culturels - des personnages de dessins animés ou de BD, des normes sociales ou des expériences personnelles - issus de leur environnement social. Ils démontrent ainsi disposer de compétences socio-cognitives précoces, trop souvent occultées ou considérées pêle-mêle comme « élémentaires » dans les approches plus classiques.

  • Cet ouvrage s'intéresse aux fables à l'école car le genre est présent au sein des écoles publiques européennes depuis le XIXème siècle. Des chercheurs européens en didactique de la littérature, regroupés au sein du réseau HELiCE, analysent quels enjeux didactiques sont impliqués dans l'enseignement des fables.

empty