Littérature générale

  • Autopsie d'un drame

    Sarah Vaughan

    Jess, mère au foyer, fait preuve d'une grande dévotion envers ses trois enfants, qu'elle chérit et protège à tout prix. C'est du moins la façon dont Liz, son amie depuis dix ans, la perçoit.  Mais le doute s'installe lorsque Jess se rend aux urgences pédiatriques où travaille Liz. Dans ses bras, sa fille Betsey, âgée de dix mois, présente tous les signes d'un traumatisme crânien. Jess, d'ordinaire si soucieuse du bien-être de sa famille, semble étrangement distante et peu concernée par la situation, et ses explications ne collent pas avec  la blessure de l'enfant. Liz s'interroge sur les réelles motivations de son amie. Pourquoi a-t-elle attendu  aussi longtemps avant de se rendre à l'hôpital ?  S'agit-il vraiment d'un accident, comme elle l'affirme ?  Un drame psychologique brillamment tissé qui sonde  les enjeux de la maternité, de l'amitié et interroge  ce qui nous lie ou nous sépare.
    « Captivant, intelligent et intense. »  Paula Hawkins, auteure de La Fille du train.
    « Un roman qui nous entraîne de surprise en surprise. » Claire Fuller, auteure d'Un mariage anglais.
    « Une lecture émouvante, parfois terrifiante  et complètement addictive. »  Daily Express.
    Traduit de l'anglais (Grande-Bretagne) par Alice Delarbre.

  • Anatomie d'un scandale

    Sarah Vaughan

    Kate vient de se voir confier l'affaire de sa vie, celle qui accuse l'un des hommes les plus proches du pouvoir d'un terrible crime. Kate doit faire condamner James Whitehouse. Sophie adore son mari, James. Elle est prête à tout pour l'aider et préserver sa famille. Sophie doit trouver la force de continuer comme avant.
    Comme avant, vraiment ? Quels sombres secrets dissimule le scandale, et à quel jeu se livrent réellement ces deux femmes et cet homme ?
    ELLE VEUT LE DÉTRUIRE. ELLE VEUT LE SAUVER. LA VÉRITÉ EST UNE CHOSE DANGEREUSE.
    Best-seller international, Anatomie d'un scandale est un thriller psychologique et domestique sulfureux qui mêle radiographie d'un mariage et décryptage des arcanes du monde politique. Un roman ténébreux et puissant.
    Une intrigue d'une actualité brûlante. The Times
    Une histoire qui vous happe et ne vous lâche plus. Grazia
    Un mélange de House of Cards et du Maître des illusions. Fiona Cummins

  • L'hiver de Solveig

    Reine Andrieu

    Été 1940. Dans la France occupée par les Allemands, les habitants sont contraints de donner gîte et couvert à l'ennemi. À Lignon, paisible bourg du Bordelais, les Lenoir, une famille de notables, doivent héberger Günter Kohler. Passée sa répulsion première, Noémie, la jeune épouse, éprouve une violente attirance pour l'adjudant  qui vit désormais sous leur toit.
    Printemps  1946. La guerre est terminée, mais elle a laissé derrière elle son lot de malheurs, et de nombreux déplacés. Parmi eux, une fillette, retrouvée assise sur un banc, dans un village non loin de Bordeaux. Qui est-elle  ? d'où vient-elle ? et pourquoi semble-t-elle avoir tout oublié  ? Justin, un gendarme de vingt-quatre ans, décide de la prendre sous son aile et de percer le mystère qui l'entoure.

  • Cornouailles, une ferme isolée au sommet d'une falaise. Battus par les vents de la lande et les embruns, ses murs abritent depuis trois générations une famille... et ses secrets.1939. Will et Alice trouvent refuge auprès de Maggie, la fille du fermier. Ils vivent une enfance protégée des ravages de la guerre. Jusqu'à cet été 1943 qui bouleverse leur destin. Été 2014. La jeune Lucy, trompée par son mari, rejoint la ferme de sa grand-mère Maggie. Mais rien ne l'a préparée à ce qu'elle y découvrira. Deux étés, séparés par un drame inavouable. Peut-on tout réparer soixante-dix ans plus tard ? Après le succès de La Meilleure d'entre nous, Sarah Vaughan revient avec un roman vibrant. Destinées prises dans les tourments de la Seconde Guerre mondiale, enfant disparu, paysages envoûtants de la Cornouailles, La Ferme du bout du monde a tout pour séduire les lecteurs de L'Île des oubliés, d'Une vie entre deux océans et de La Mémoire des embruns. Un livre que vous ne voudrez plus quitter. Marie Claire Bouleversant. Woman Magazine

  • Helena Jans van der Strom n'est pas une servante comme les autres. Quand elle arrive à Amsterdam pour travailler chez un libraire anglais, la jeune femme, fascinée par les mots, a appris seule à lire et à écrire. Son indépendance et sa soif de savoir trouveront des échos dans le coeur et l'esprit du philosophe René Descartes. Mais dans ce XVIIe siècle d'ombres et de lumières, leur liaison pourrait les perdre. Descartes est catholique, Helena protestante. Il est philosophe, elle est servante. Quel peut être leur avenir ? En dévoilant cette relation amoureuse avérée et méconnue, Guinevere Glasfurd dresse le portrait fascinant d'une femme lumineuse, en avance sur son temps, et révèle une autre facette du célèbre philosophe français. Un roman de passion et de liberté qui nous plonge dans une fresque envoûtante des Pays-Bas au « siècle d'or », à la manière de La Jeune Fille à la perle. Un premier roman remarquable. Une histoire d'amour qui ne tombe jamais dans le sentimental, portée par une héroïne inoubliable. The Times Grandiose. Meins

  • Il était grand, brillant, ambitieux et il adorait Jean Gabin, son modèle. Un à un, il avait gravi les échelons de la marine et voulait explorer le monde. En avril 1940, il disparait brutalement dans l'explosion de La Railleuse, un navire de guerre stationné dans la rade de Casablanca. 
    Il s'appelait Guillaume, il venait d'avoir vingt ans.
    Elle est vive, passionnée et sensible. Le Maroc d'aujourd'hui l'enchante et elle est sûre que, un jour, elle parviendra à réaliser son rêve : ouvrir dans sa ville un cinéma d'art et d'essai. Mais son histoire est bancale : elle ignore tout de sa famille paternelle.
    Elle, c'est Loubna, elle a presque trente ans.
    Pour construire son avenir, la jeune femme devra creuser son passé et percer le mystère qui entoure le marin de Casablanca.
    Autour d'une figure masculine solaire, à la fois insaisissable et omniprésente, gravite une galerie de personnages bouleversants. Un premier roman captivant, qui distille secrets et révélations au coeur d'un Maroc fascinant d'exotisme et de lumière. Un magnifique hommage au cinéma de l'âge d'or hollywoodien et français - et qui n'est pas sans rappeler le troublant film Laura, d'Otto Preminger.

  • Le chant du perroquet

    Charline Malaval

    São Paulo, 2016. Tiago, un jeune journaliste indépendant, fait la connaissance de son voisin, Fabiano, qui habite  le quartier depuis plusieurs décennies, avec un perroquet pour seul compagnon. Au fil de leurs rencontres, le vieil homme raconte son passé à Tiago, l'épopée d'une existence soumise aux aléas de l'Histoire. Le départ de son Nordeste natal pour participer à la construction de Brasília avec ses parents, son travail d'ouvrier dans les usines Volkswagen de São Paulo... et, surtout, il lui parle de la femme de sa vie, qui a disparu à la fin des années 1960, sous la dictature. Avec l'idée d'en faire le sujet de son premier roman, Tiago recueille, fasciné, ce palpitant récit et, son instinct de journaliste reprenant le dessus, il décide d'effectuer des recherches par lui-même. Mais bientôt les pistes 
    se brouillent et le doute s'insinue dans son esprit.
    Véritable ode à la transmission, à l'amour, à la résistance, Le Chant du perroquet nous offre également, grâce  à ses personnages inoubliables et à son écriture vive  et magnétique, un magnifique et vibrant hommage  à un Brésil immortel, celui d'hier et d'aujourd'hui.

  • "Giacomo, ne tarde pas. Les médecins sont formels, la fin est proche."
    C'est ainsi que notre héros, un jeune traducteur espiègle et rêveur, retourne sur l'île de son enfance, où sa grand-mère est au plus mal. Et alors qu'il doit rendre un travail sans tarder, soudain, c'est toute la Sardaigne qui le retient : Maria, sa mère, qui n'a jamais vraiment compris pourquoi son fils adoré l'avait quitté, Mario le père taiseux, l'envahissant oncle Gavino, Manuella l'épicière du village, dont Giacomo était secrètement amoureux quand il était enfant, la jolie dottoresse Alessandra, qui s'occupe de la nonna à l'hôpital, Fabrizio, l'ami d'enfance au corps cabossé et au grand coeur, et, surtout, le mystérieux Capitaine, figure tutélaire et énigmatique...
    D'une crique perdue aux ruelles pittoresques que bordent les maisons de couleur, entre une bouchée de dolci et les pastilles miraculeuses du docteur Ignazio, pas de doute, la maison de Giacomo est une île. Mais pourra-t-il en repartir ?
    Avec ce nouveau roman, c'est une véritable déclaration d'amour à la Sardaigne que propose Michaël Uras, mais aussi une ode aux petits bonheurs et aux joies simples de la vie, le tout porté par une écriture malicieuse et entraînante. Dépaysement et plaisir garantis.
    FINALISTE DU PRIX MARCEL AYME 2017.
    Un vrai petit bonheur de lecture ! RTBF
    Un roman délicieux qui porte un regard joyeux sur les livres. Télé 7 jours
     

  • Traduit de l'anglais (États-Unis) par Émile Serig. Zoey est la soeur de Dalton et la meilleure amie d'Adrian, à qui sa tante Vic voudrait bien la voir mariée. À trente ans à peine, elle a monté sa propre entreprise de traiteur avec son assistante, devenue amie, Sally, qui aime bien Dalton. Elle n'écoute jamais les conseils de Fran, sa mère, ou de Nana, sa grand-mère adorée, car elle préfère se confier le soir à son chat, Sushi. Sinon, la vie de Zoey n'est pas compliquée. Encore moins quand elle rencontre Matthew Ziegler, le critique gastronomique le plus influent de New York, un type parfaitement imbuvable qui semble bien décidé à mettre sa cuisine à l'épreuve, jusque dans les moindres détails... Voici une comédie cent pour cent new-yorkaise, sexy et efficace ! Ce chassé-croisé amoureux contemporain porté par des dialogues vifs et percutants, rythmé par mille et un rebondissements, révèle une héroïne au caractère volcanique. Un roman d'amitié, une histoire familiale, une passion torride : et si Elizabeth Bennet s'était réincarnée au XXIe siècle dans une jeune cuisinière américaine ?

  • La sonate oubliée

    Christiana Moreau

    A 17 ans Lionella, d'origine italienne, ne vit que pour le violoncelle, ce qui la distingue des autres adolescents de Seraing, la petit ville où elle habite en Belgique. Elle peine toutefois à trouver le morceau qui la démarquerait au prochain grand concours Arpèges. Jusqu'au jour où son meilleur ami lui apporte un coffret en métal, déniché dans une brocante. Lionella y découvre un journal intime, une médaille coupée et... une partition pour violoncelle qui ressemble étrangement à une sonate de Vivaldi. Elle plonge alors dans le destin d'Ada, jeune orpheline du XVIIIe siècle, pensionnaire de l'Ospedale della Pietà, à Venise, dans lequel "le prêtre roux", Antonio Vivaldi, enseignait la musique à ces âmes dévouées. Entremêlant les époques avec brio, La Sonate oubliée nous fait voyager à travers la Sérénissime, rencontrer l'un des plus grands compositeurs de la musique baroque, et rend un hommage poignant à ces orphelines musiciennes, virtuoses et très réputées au XVIIIe siècle, enfermées pour toujours dans l'anonymat.

  • Mille soleils

    Nicolas Delesalle

    Ils sont quatre, réunis en Argentine par un travail et des passions communes. Vadim le taiseux aime la physique des particules, et le bel Alexandre a installé des panneaux solaires sur les 1 600 cuves de l'observatoire astronomique de Malargüe. Avec ses yeux clairs, Wolfgang est un astrophysicien rêveur, spécialiste des rayons cosmiques d'ultra-haute énergie. Quant au jeune Simon (qui consulte toujours Clint Eastwood avant de se décider), il doit écrire un article sur ces rayons pour le CNRS.
    Ils ont quelques heures pour parcourir deux cents kilomètres de piste, et prendre leur avion à Mendoza. Pourtant en un instant, leur destin sera bouleversé.
    Que faire quand le drame survient et, que du haut d'un volcan, seul le ciel immense de la Pampa vous contemple ?

  • 1978. Marie habite à Sherbrooke, dans le sud du Québec. Devenue couturière, elle est mariée à Ghislain depuis une trentaine d'années - une union heureuse qui leur a donné six beaux enfants.  1944. Quand John est mobilisé, ce n'est pas de gaieté  de coeur qu'il part pour la France. Mais les Alliés ont besoin de lui. Le débarquement changera à jamais son existence, ainsi que celle de Wendigo, l'Amérindien qui l'accompagne et avec qui, très vite, un lien profond s'est créé, à la vie, à la mort. Marie, la Canadienne française, est restée au Québec. John, le Canadien anglais, s'est installé en Normandie. Ils venaient de se rencontrer, mais un océan les a séparés.  La guerre a brisé des rêves... Et si, des années plus tard,  les souvenirs du passé revenaient hanter le présent ?Inspiré de faits réels,  Un coeur en sourdine  raconte  ces vies prises dans le tumulte des événements, bousculées par le destin, par la distance et par les choix qu'on nous impose. Une évocation vibrante et émouvante du Canada, de ses habitants et de son histoire parfois douloureuse, mais où tous les espoirs sont permis. 

  • Été 1816. Un été polaire, comme de mémoire d'homme on n'en avait jamais vu...
    Sarah Hobbs, une fille de ferme courageuse et déterminée, et Hope Peter, un jeune soldat de retour des guerres napoléoniennes tentent de résister à la misère qui guette les campagnes et les villes. Cet été-là, l'écrivaine Mary Shelley et le peintre John Constable décident aussi de leur destin au prix d'intenses sacrifices.
    Ils subissent tous les conséquences sans précédent de l'éruption du volcan Tambora, en Indonésie, un an auparavant.
     
    Porté par une plume précise et poétique, et par des personnages inoubliables, Un été de neige et de cendres s'inspire d'une catastrophe climatique mal connue et raconte comment le destin du monde et celui des hommes sont inextricablement liés. Après le succès des Mots entre mes mains, Guinevere Glasfurd revient avec une nouvelle histoire magistrale, brûlante d'actualité et follement romanesque.
     
    « Une auteure remarquablement vive et subtile, qui trouve la beauté dans les situations les plus sombres. »
    The Guardian
     
    « Merveilleusement écrit, audacieux et engagé, inoubliable. »
    The Financial Times
     
    « Une saga magnifique, riche à la fois de détails historiques et d'humanité. »
    The Observer

  • "Il existe de nombreuses raisons de cuisiner : pour nourrir, pour inventer, pour impressionner, pour atteindre une forme de perfection... Mais aussi pour répondre à une simple faim : celle d'aimer et d'être aimé". Kathleen Eaden, L'Art de la cuisine, 1966 Angleterre, de nos jours. Le concours pour élire la nouvelle Kathleen Eaden a commencé ! Elles sont quatre candidates en lice : d'abord Jenny, dont les enfants ont quitté le nid, puis Claire, qui a sacrifié ses rêves pour ceux de sa fille, Vicky aussi, qui lutte avec ses devoirs de mère, et enfin Karen, la parfaite Karen, bien déterminée à rester ... parfaite !

  • Le goût du large

    Nicolas Delesalle

    "Le temps : tout étais là, dans ces cinq lettres, cette simple syllabe. J'allais soudain en être riche, ne plus courir après, le nez rivé sur l'ordinateur, le téléphone. Pendant neuf jours, j'allais devenir un milliardaire du temps, plonger mes mains dans des coffres bourrés de secondes, me parer de bijoux ciselés dans des minutes pures, vierges de tout objectif, de toute attente, de toute angoisse. J'allais me gaver d'heures vides, creuses, la grande bouffe, la vacance, entre ciel et mer." De l'inaccessible Tombouctou à la mélancolique Tallinn, entre une partie d'échecs fatale quelque part dans un hôtel russe et un barbecue incongru à Kaboul, des clameurs de la place Tahrir au fond d'un trou, dans l'Aveyron... C'est le roman d'une vie et de notre monde que raconte Nicolas Delesalle, le temps d'une croisière en cargo. Après le formidable succès d'Un parfum d'herbe coupée - finaliste du prix Relay des voyageurs 2015 -, Le Goût du large embarque le lecteur pour un voyage passionnant, plein d'humour et d'esprit, de couleurs et de saveurs, et réveille notre irrésistible envie d'ailleurs.

  • « Le jour où mon père a débarqué avec son sourire conquérant et la GTS, j´ai fait la gueule. Mais j´ai ravalé ma grimace comme on cache à ses parents l´odeur de sa première clope. J´ai dit "ouais", j´ai dit "super", la mort dans l´âme, même si j´avais compris que la GTS pour la GTX, c´était déjà le sixième grand renoncement, après la petite souris, les cloches de Pâques, le père Noël, Mathilde, la plus jolie fille de la maternelle, et ma carrière de footballeur professionnel. » Par petites touches qui sont autant d´instantanés de vie, Kolia convoque les figures, les mots, les paysages qui ont compté : la route des vacances, les filles, Totor le paysan aux cèpes et la maison de famille, des livres, quelques sauterelles, Raspoutine le berger allemand... Des petits riens qui seront tout.Un premier roman remarquable, plein d´émotion, d´humour, de poésie, de profondeur, où la petite musique singulière de l´enfance ouvre sur une partition universelle.Un parfum inoubliable. Causette

  • Alex, notre héros passionné par les livres, a choisi d'exercer le métier peu commun de bibliothérapeute. Sa mission : soigner les maux de ses patients en leur prescrivant des lectures. Yann, l'adolescent fragile qui s'est fermé au monde ; le cynique Robert, étouffé par son travail et qui ne sait plus comment parler à sa femme ; Anthony, la star de football refusant de s'avouer certaines de ses passions... Tous consultent Alex. Mais qui donnera des conseils au bibliothérapeute lui-même ? La clé du bonheur se trouve-t-elle vraiment entre les lignes de ses livres chéris ? En convoquant les auteurs qui ont compté, Michaël Uras propose, sous une plume vive et légère, une histoire revigorante et inspirante, pleine d'humour et d'esprit, qui rend hommage aux mots, ceux des autres, ou ceux que chante notre petite musique intérieure. À propos de Chercher Proust : Merveilleux et délicieux. Le Masque et la Plume Un livre allègre et alerte. Les Inrockuptibles Un petit bonheur. RTBF

  • L'iguane de Mona

    Michaël Uras

    A quarante ans, Paul est un tantinet désoeuvré. Il n'aime plus son travail, une activité avilissante qu'il n'a pas vraiment choisi. Il déteste ses collègues, de sombres idiots jaloux les uns des autres, et son patron, un homme prétentieux et vulgaire. Il est exaspéré par son voisin, un forcené du vélo donneur de leçons. Quant à son dentiste, il vient d'avoir l'idée augrenue de partir en vacances sur l'île de Mona au moment où Paul souffre d'une rage de dents...
    Plus rien à perdre ! Rêvant de se la couler douce au soleil comme les iguanes sur l'île de Mona, il décide alors de "sécher" le travail et de partir à l'aventure... dans le quartier ! Tout ceci pourrait mal se finir... Mais Paul peut compter sur le soutien de son épouse, la sérieuse et délicieuse Kate, prof de français à l'université, sur son petit génie de fils Milan, qui parle comme un livre, et surtout sur son chien Pomme, un bon gros briard complice de ses errances.
    Un nouveau roman désopilant où la mélancolie le dispute à l'humour, et un très beau portrait d'homme au mitan de sa vie, pris entre son passé et ses rêves. La plume parfois féroce mais toujours pleine d'esprit et de poésie de Michaël Uras fait de nouveau mouche.

  • Le bruit de la soie

    Sonia Velton

    Traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par Carole Hanna.
    La beauté de la soie. Le plaisir d'un amour.  La cruauté d'une trahison.
    1768, Londres. Quand Esther Thorel, l'épouse d'un maître soyeux huguenot, sauve Sara Kemp des griffes d'une mère maquerelle, elle pense accomplir la volonté de Dieu.  Mais Sara, loin d'être reconnaissante, se lasse bientôt  de sa nouvelle vie de domestique au sein de la grande  demeure du quartier de Spitalfields, où retentit la cadence des métiers à tisser. La relation des deux femmes se trouble peu à peu, et Sara se met en tête de découvrir ce qui  préoccupe Esther.  Car la maîtresse de maison a un secret : elle dessine depuis toujours et rêve que son mari, Elias, la laisse créer des motifs pour ses soieries. Lorsque celui-ci balaye ses projets d'un refus moqueur, Esther va involontairement bouleverser le destin du foyer...
    Sonia Velton tisse une histoire où l'ambition, l'amour  et la trahison se mêlent sur fond de révolte ouvrière  et de bouleversements sociaux. 
    Un premier roman somptueux et émouvant, à l'écriture vive, aux personnages intenses et ambigus, qui ravira tous les fans de Tracy Chevalier. 
    « Une histoire bouleversante d'amour, de secrets et de trahison. »  The Sunday Times

  • Autriche, 1938. Kristoff, jeune orphelin viennois, est apprenti chez Frederick Faber, un maître graveur, créateur de timbres, lorsqu'éclate la nuit de cristal. Après la disparition de son professeur, Kristoff commence à travailler pour la résistance autrichienne avec la belle et intransigeante Elena, la fille de Frederick dont il est tombé amoureux. Mais tous deux sont bientôt pris dans le chaos de la guerre. Parviendront-ils à échapper au pire ?
    Los Angeles, 1989. Katie Nelson découvre dans la maison familiale une riche collection de timbre appartenant à son père. Parmi ceux-ci, une mystérieuse lettre scellée datant de la Seconde Guerre mondiale et ornée d'un élégant timbre attire son attention. Troublée, Katie décide de mener l'enquête, aidée de Benjamin, un expert un peu rêveur...
    Entre passion et tragédie, à travers les décennies et les continents, ce roman poignant, profondément émouvant et déjà traduit dans neuf langues, lie une des périodes les plus sombres de l'Histoire à un présent plein d'espoir. Dans la lignée d'un goût de cannelle et d'espoir, de Sarah McCoy, il célèbre la puissance de la mémoire et la longévité de l'amour.
    Un roman aussi magnifique que passionnant. PopSugar
    Une alliance parfaite entre une très belle écriture et des personnages attachants. Kirkus Reviews

  • La première fois qu'elle reçoit une lettre d'amour anonyme, Sissi est furieuse. C'est quand même le comble, pour une factrice ! La cinquantaine bien sonnée, un physique loin de celui de Romy Schneider, divorcée et marquée par l'accident de son fils, elle voudrait bien savoir qui ose jouer avec ses sentiments. Heureusement, Sissi peut compter sur ses collègues pour l'aider, surtout Simon. C'est encore lui qui parle le mieux de Sissi, de leur quotidien au bureau de poste, de leur monde à eux avec Dine, qu'on distingue à peine derrière ses tatouages, Luc, à l'humour aussi noir que naze, Paulo, le boulanger écolo philosophe, Martin, le père de famille au bord de la crise de nerfs. Alors quand les lettres enflammées se multiplient, les amis s'organisent et décident de mener l'enquête. Jusqu'au bout, jusqu'à la révélation finale. Même s'ils auraient peut-être préféré ne rien savoir. Avec l'esprit et la sensibilité qui caractérisent ses textes,
    Nicolas Delesalle livre dans ce nouveau roman les portraits bouleversants de femmes et d'hommes qui nous ressemblent, confirmant qu'il est de ces plumes qui savent donner des ailes aux âmes en peine.
    Il y a du Philippe Delerm dans ce premier roman saturé d'une joyeuse nostalgie. Transfuge
    Un livre qui fait rêver. Exceptionnel. France Info
    Une très belle surprise littéraire. Un moment de lecture exquis et prenant. Ernest !

  • Cachemire rouge

    Christiana Moreau

    Trois destins liés par un fil rouge, celui d'un précieux cachemire tissé de manière ancestrale. Toscane. Alessandra est fière de la qualité des pulls et étoffes qu'elle vend dans sa boutique de Florence. Une fois par an, elle va s'approvisionner en Asie. Jusqu'à ce coup de foudre pour le cachemire rouge filé par une jeune fille, Bolormaa. Dans les steppes de Mongolie, celle-ci mène une existence nomade avec sa famille, en communion avec la nature. Mais, lorsqu'un hiver glacial décime leur troupeau de chèvres, elle doit quitter ses montagnes pour travailler à l'usine en Chine. C'est là qu'elle rencontre XiaoLi. Bientôt, dans l'espoir de se construire un avenir meilleur, les deux amies font le choix du départ. De l'Asie à l'Europe, du Transsibérien jusqu'en Italie, elles braveront tous les dangers pour prendre leur destinée en main et tenter de réaliser leur rêve.
    Avec humanité et un grand sens du romanesque, Christiana Moreau compose une histoire vibrante, véritable ode à l'amitié et au courage.

  • Maria Vittoria

    Elise Valmorbida

    1923, dans un hameau perdu au coeur des Dolomites. Maria Vittoria est une jeune femme belle et discrète. Quand son père désigne pour elle son futur époux, Maria s'incline, et bientôt le couple fonde un foyer et ouvre un magasin. Or l'ombre du fascisme et la menace de la guerre pourraient bien rompre l'équilibre et séparer les familles.
    Entre amour et haine, jalousie et générosité, foi et raison, Maria devra choisir son destin. Au prix, parfois, d'immenses sacrifices...
    Avec Maria Vittoria, Elise Valmorbida livre un sublime portrait de femme et nous donne à voir le visage authentique d'une Italie Méconnue.
    Une saga poignante, en cours de traduction dans sept pays, qui n'est pas sans rappeler Suite française d'Irène Némirovsky ou encore La Bicyclette bleue de Régine Deforges.
    Un roman profondément émouvant sur la vie d'une femme en temps de guerre, un nouvel Autant en emporte le vent. PopSugar
    Ensorcelant. The Times
     

  • J'avais une île

    Lorenza Pieri

    Une île minuscule, au large de la Toscane. C'est là que naissent Caterina et Teresa, deux soeurs, dans les années soixante-dix.
    Dans cette famille insulaire, les caractères sont bien trempés, à commencer par Elena, leur mère, que l'on surnomme "La Rouge" pour sa chevelure flamboyante, mais surtout pour ses idées politiques. Vittorio, leur père, éternel Hédoniste, mène son existence comme bon lui semble, tandis que Nonnalina, leur grand-mère, traverse la vie avec une force résignée, héritage de la guerre qui a bouleversé son passé.
    Différentes mais complémentaires, Caterina, l'aînée, subjugue et domine Teresa, qui, pour trouver sa place, devra apprendre à se détacher de sa terre comme de sa famille. Lorsque arrive l'âge adulte, et le temps des décisions, saura-t-elle apprivoiser la nostalgie de son enfance pour se construire un avenir ?
    Entre roman d'apprentissage et saga familiale, ce livre magnétique articule avec brio les destins individuels et celui d'un pays. Avec en toile de fond les événements qui ont marqué les dernières décennies - des "années de plomb" au naufrage du Costa Concordia - Lorenza Pieri nous montre comment l'histoire afflue partout, jusque sur les côtes d'un petit paradis perdu.
    "Une voix lumineuse, aux échos à la fois d'Elsa Morante et d'Elena Ferrante." Vanity Fair
    "Un roman poignant que l'on avale d'un trait." Elle
    "Un remarquable premier roman." La Repubblica

empty