Biographie / Témoignage littéraire

  • Les secrets de vestiaire de Jean-Michel Larqué.
    L'histoire de Jean-Michel Larqué et de la Coupe du monde est celle d'un rendez-vous manqué. Juste avant celle qu'il aurait dû disputer en tant que joueur (1978), il s'est gravement blessé au genou. Il s'est ensuite rattrapé en suivant en tant que commentateur toutes celles qui ont suivi. Proche des joueurs et des entraîneurs, ancien technicien lui-même, il a eu accès à beaucoup d'informations qu'il n'a alors pas toujours pu exploiter à l'antenne, de la même façon qu'il n'a jamais pu livrer ses émotions, ses coups de coeur ou ses coups de gueule.
    C'est ce récit, très personnel, qu'il livre aujourd'hui, mettant en relief les personnalités qui l'ont marqué ou déçu au cours de des quinze Coupes du monde qu'il a en mémoire, pointant au passage les innovations tactiques ou les bévues managériales. Comme en 1993, lorsque la France a laissé filer par la faute de son sélectionneur une qualification pour la World Cup aux États-Unis qui lui tendait les bras.

  • Artisan social, Gilbert Cotteau n'aurait pu le devenir sans l'amour profond de son prochain et la quête du bonheur des autres dans la paix, la joie et la confiance. Plus que le récit d'une vie et d'un engagement solidaire, cet ouvrage est une invitation à choisir un autre chemin pour vivre ensemble.
    Préfaces d'Annie Duperey et Simone Veil.

    Une enfance heureuse - dans un milieu de gens simples, incarnant leurs valeurs de travail, de solidarité et de civisme aiguise la stupéfaction indignée de Gilbert Cotteau à la découverte des séparations brutalement infligées aux fratries d'enfants orphelins. SOS Villages d'Enfants naît en France de cette façon. D'un réflexe de conformité éthique à la dignité due à des êtres humains fragiles.
    En 1953, cette première innovation imprime dans la pensée de ce jeune homme de 22 ans, novice devant la vie, l'idée qu'à toute situation qui ajoute de la souffrance évitable à la souffrance inéluctable peut probablement s'opposer un contre-feu constructif. Durant six décennies, cette notion l'incite à décortiquer les causes sociétales de souffrances de gens sans défense pour concevoir un moyen de les alléger. Téléalarme, accès de lieux publics aux handicapés et écoute empathique de personnes fragilisées en sont trois illustrations.
    Cette disposition naturelle n'a pas enfanté un long fleuve tranquille. Y en a-t-il pour celles et ceux qui regardent et voient les autres ? Pourtant, il l'affirme : " À 82 ans, sans peur de la vie et de la mort, je suis heureux ; le bonheur des autres m'emplit de paix, de joie et de confiance. Rejetez l'égoïsme et la compétition exacerbés, vous choisirez à portée de votre coeur la voie d'un vivre ensemble neuf qui vous comblera. "

  •  0300Un exploit insolite : en courant dans le plus simple appareil dans les rues de Paris, comme sur un stade, ROMAIN MESNIL a donné à sa renommée de vice-champion du monde la dimension supplémentaire de l´audace citoyenne. En un éclair cette séquence a inondé les écrans de TV universels, en particulier aux USA. MESNIL a surtout focalisé une forte attention médiatique sur son réel objectif : recevoir l´aide matérielle que méritait sa notoriété sportive acquise sur le terrain.ROMAIN MESNIL, ? qui a obtenu un diplôme d´ingénieur ? interpelle fréquemment l´opinion. En 2008, avant les Jeux Olympiques de Pékin, il s´était engagé haut et fort en faveur des droits de l´homme. Il avait déclenché un courant d´intérêt sur une question très sensible. En gagnant la médaille d´argent de la perche aux Championnats du monde de Berlin à l´été 2009,ROMAIN MESNILa démontré qu´il assumait simultanément sa carrière d´athlète d´élite et l´expression de ses convictions. Aujourd´huiROMAIN MESNILest le plus populaire de tous les athlètes français. En osant courir nu dans les rues de Paris et en se prêtant à un film de haute qualité, il est devenu l´athlète qui n´a reculé devant rien pour exprimer ses convictions d´homme et de citoyen.

  • Journaliste sportif de France 2, Nelson Monfort s'entretient à bâtons rompus avec Renaud de Laborderie sur toute sa carrière à la télévision.

empty