Pierre-François Garel

  • "- Mes amis, s'écria Benjamin Franklin, permettez-moi de dire que, pour le moment, votre affaire est strictement incompréhensible.
    - Nous ne demandons qu'à vous l'expliquer, dit Auguste. Et d'ailleurs nous avons traversé l'Atlantique pour cela.
    - Eh bien, allez-y.
    - C'est que c'est une longue histoire.
    - Une très longue histoire, renchérit Aphanasie, sa jeune épouse que Franklin ne quittait plus des yeux.
    - Elle traverse de nombreux pays, elle met en scène des drames et des passions violentes, elle se déroule chez des peuples lointains dont les cultures et les langues sont différentes de tout ce que l 'on connaît en Europe...
    - Qu'à cela ne tienne ! Au contraire, vous mettez mon intérêt à son comble..."
    Comment un jeune noble né en Europe centrale, contemporain de Voltaire et de Casanova, va se retrouver en Sibérie puis en Chine, pour devenir finalement roi de Madagascar... Sous la plume de Jean-Christophe Rufin, cette histoire authentique prend l'ampleur et le charme d'un conte oriental, comme le XVIIIe siècle les aimait tant.
    Caroline Breton, Mathurin Voltz et Pierre-François Garel prêtent leur voix aux caractères affirmés de ce roman d'aventures historique.

  • Au printemps 1922, des Américains d'Hollywood viennent tourner un film à Nahbès, une petite ville du Maghreb. Ce choc de modernité avive les conflits entre notables traditionnels, colons français et jeunes nationalistes épris d'indépendance. Raouf, Rania, Kathryn, Neil, Gabrielle, David, Ganthier et d'autres se trouvent alors pris dans les tourbillons d'un univers à plusieurs langues, plusieurs cultures, plusieurs pouvoirs. Certains d'entre eux font aussi le voyage vers Paris et Berlin, vers de vieux pays qui recommencent à se déchirer sous leurs yeux. Ils tentent tous d'inventer leur vie, s'adaptent ou se révoltent. Il leur arrive de s'aimer. De la Californie à l'Europe en passant par l'Afrique du Nord, Les Prépondérants nous entraînent dans la grande agitation des années 1920. Les mondes entrent en collision, les êtres s'affrontent, se désirent, se pourchassent, changent. L'écriture alerte et précise d'Hédi Kaddour serre au plus près ces vies et ces destins. Grand Prix du roman de l'Académie française 2015 Prix Jean Freustié 2015

  • Victor Hugo publie en 1827 sa pièce Cromwell qu'il présente comme le premier drame romantique. S'inspirant de l'art théâtral de Shakespeare, il propose une démarche nouvelle débarrassée des conventions passéistes de la tragédie, dont principalement celle de l'unité de temps, de lieu et d'action. Le drame raconte une histoire réelle, les héros sont humains et le vil côtoie le noble. L'espoir peut se transformer en actions, en tentatives de jouer son propre destin, mais le héros romantique est souvent maudit car la société et le peuple, qui font alors leur entrée sur scène, imposent une forme de fatalité et empêchent les hommes de réaliser leurs désirs. Cette conception de la nouvelle littérature fait l'objet de la Préface à Cromwell, où Victor Hugo explique la nécessité de refléter la société moderne telle quelle est : la scène de la vie, grotesque et misérable, noble et pleine d'espoir. Ce court texte rappelle les différents âges de la littérature et signe la rupture définitive qu'opère le Romantisme tel que Victor Hugo le fonde ici par écrit, et tel qu'il se révélera lors de la bataille d'Hernani, en 1830. C'est le mouvement littéraire qui réunira sous son drapeau des auteurs tels que Chateaubriand, Lamartine, Musset, Sand, ou encore Nerval...

  • L'éducation sentimentale est un roman initiatique, partiellement inspiré des expériences de l'auteur et qui a ouvert la voie au mouvement littéraire du naturalisme, tourné vers la critique sociale et politique. Le jeune provincial Frédéric Moreau, nouvellement bachelier arrive à Paris pour faire des études de droit, il est plein de rêves et d'ambition. C'est alors qu'il croise Madame Arnoux, pour le jeune homme c'est " une apparition " qui le marquera à jamais. Étudiant velléitaire, amoureux insatisfait, entravé par des revers de fortune dans un Paris à la veille des insurrections de 1848, il va naviguer dans une société petite bourgeoise dont le narrateur ne manque pas de dépeindre les travers et les incohérences.

  • Marius est le troisième tome des Misérables. Ici se dessinent la misère de Paris, décrite avec tendresse à travers la figure de Gavroche, et le souffle de la révolution qui anime les jeunes gens de la capitale. Marius, petit-fils de royaliste et fils de Bonapartiste, c'est Victor Hugo lui-même lorsqu'il avait dix-sept ans.

  • Crime et châtiment est un des romans les plus connus de Dostoïevski, où sont développés les thèmes chers à l'auteur : la morale, la religion, la conscience et les arrangements heureux et malheureux de chaque homme avec ses crimes. Avec cette humanité et cette délicatesse propres à l'auteur, on suit les affres du remord d'un jeune étudiant meurtrier à Saint-Pétersbourg. La nouvelle traduction d'André Marcowicz donne au texte un rythme extraordinaire. ©2002 Actes Sud. Traduit du russe par André Marcowicz (P)

  • Au nord du Nord, au pays des bûcherons et des flotteurs de bois -les draveurs -, il était une fois un petit cuisinier boiteux et son fils de douze ans, gamin impressionnable à l'imagination peuplée d'ours indiscrets. Ils avaient pour garde du corps Ketchum, l'ogre anarchiste, ivrogne, rusé, noiseur, faux illettré à l'intelligence incisive.À l'image de la Twisted River torrentielle, ce récit d'une vengeance impitoyable bourlingue son lecteur d'ethnies en états sur trois générations, rencontre explosive entre l'Orient et l'Occident, comédie de moeurs culinaires, tragédie des portes mal fermées entre la splendeur d'une nature meurtrière et la quiétude imprudente du foyer.Un chien héroïque, une Mustang bleue fantôme, une ange atterrie dans la fange : le chef Irving nous réserve toutes les surprises de son art consommé dans un roman qui se dévore et se déguste jusqu'à la dernière page. Bombe glacée pour tout le monde au dessert ! ©2011 Éditions du Seuil (P) Traduction de l'anglais (États-Unis) par Josée Kamoun

  • Il y a le père, Fiodor Pavlovitch, riche, malhonnête et débauché, et ses trois fils légitimes: Mitia, impulsif, orgueilleux, sauvage; Yvan, intellectuel, raffiné, intransigeant; Alliocha, sincère, pieux, naïf. Et puis il y a le fils illégitime, Smerdiakov, ilbertin cynique vivant en serviteur chez son père. Roman complet et flamboyant, les frères Karamazov rassemble une intrigue policière, plusieurs histoires d'amour, des exposés théologiques et métaphysiques éblouissants et des personnages inoubliables. Sans doute le chef-d'oeuvre de Dostoïevki. ©2002 Actes Sud. (P) Traduction du russe par André Markowicz

  • Il y a le père, Fiodor Pavlovitch, riche, malhonnête et debauché, et ses trois fils légitimes: Mitia, impulsif, orgueilleux, sauvage; Yvan, intellectuel, raffiné, intransigeant; Alliocha, sincère, pieux, naïf. Et puis il y a le fils illégitime, Smerdiakov, ilbertin cynique vivant en serviteur chez son père. Roman complet et flamboyant, les frères Karamazov rassemble une intrigue policière, plusieurs histoires d'amour, des exposés théologiques et métaphysiques éblouissants et des personnages inoubliables. Sans doute le chef-d'oeuvre de Dostoïevki. ©2002 Actes Sud. (P) Traduction du russe par André Markowicz 

  • Il y a le père, Fiodor Pavlovitch, riche, malhonnête et debauché, et ses trois fils légitimes: Mitia, impulsif, orgueilleux, sauvage; Yvan, intellectuel, raffiné, intransigeant; Alliocha, sincère, pieux, naïf. Et puis il y a le fils illégitime, Smerdiakov, ilbertin cynique vivant en serviteur chez son père. Roman complet et flamboyant, les frères Karamazov rassemble une intrigue policière, plusieurs histoires d'amour, des exposés théologiques et métaphysiques éblouissants et des personnages inoubliables. Sans doute le chef-d'oeuvre de Dostoïevki. ©2002 Actes Sud. (P) Traduction du russe par André Markowicz

  • Une nuit d'été, sur le plateau de Malefougasse, parmi "deux cents hommes et cent mille bêtes", Giono, l'imagination exaltée par des contes flottant au vent des collines, assiste stupéfait à un singulier spectacle, une véritable cérémonie secrète. A la lueur des feux, au son des harpes éoliennes et des flûtes à eau, une dizaine de bergers jouent un drame épique dans une langue tissée de visions, mêlant le provençal, le génois, le corse, le piémontais... Opéra en plein air dont l'étrangeté est multipliée par l'écriture tout en images de l'auteur, ce Serpent d'étoiles se situe entre le récit d'initiation et l'enquête hallucinatoire. ©2011 Grasset et Fasquelle (P)

  • Dans un style alliant réalisme et surnaturel, ce chef-d'oeuvre de Charles-Ferdinand Ramuz s'inspire des légendes alpines où l'homme entre raison et superstition fait face à la montagne et à sa rudesse. Le pâturage de Sasseneire en haute-montagne est délaissé depuis des décennies et des rumeurs circulent à propos d'évènements dramatiques qui s'y seraient déroulés. Malgré les mises en garde des anciens, les plus jeunes veulent tenter l'aventure et y mener un troupeau pour la saison estivale. Sept hommes, accompagnés par tout le village, vont partir : Crittin, et son neveu, le petit Ernest, le vieux Barthélémy, Romain Regnier, Joseph, par amour pour Victorine, qu'il épousera une fois qu'il aura gagné suffisamment d'argent et puis Clou, un personnage douteux, alcoolique et borgne ; les évènements vont alors s'enchainer, inéluctables...

  • Jean le Bleu

    Jean Giono

    La jeunesse provençale de Giono, entre une mère repasseuse et un père cordonnier, est forcément solaire, musicale, saturée de parfums, de portraits, de tableaux... Dans ces souvenirs parus en 1932, les simples deviennent des héros, les animaux voisinent avec les anges et la nature se gorge de mythes. Transcrite dans la langue du bonheur, voici la genèse d'un très grand écrivain. ©2005 Grasset et Fasquelle (P)

  • Selon la formule de Balzac, Illusions perdues est : « l'oeuvre capitale dans l'oeuvre », dédiée à Victor Hugo et clef de voute de "La comédie humaine".
    Paru entre 1799 et1850 le roman se subdivise en trois parties, Les Deux Poètes, , Un grand homme de province à Paris et Les Souffrances de l'inventeur.
    Deux amis, deux héros, David qui reprend l'imprimerie provinciale de son père et Lucien fils de pharmacien qui rêve d'une carrière de poète et tente sa chance à Paris.
    Par cette fresque sur les milieux de l'imprimerie, de la librairie, de la littérature et du journalisme, Balzac nous donne à découvrir une époque, une société avec ses ambitions, ses réussites, ses travers et ses désillusions.
    /> Lu par Pierre-François Garel, égal à lui même, vif, intuitif et captivant.

  • Que ma joie demeure

    Jean Giono

    Lors d'une nuit provençale où "les étoiles ont éclaté comme de l'herbe", Bobi le saltimbanque surgit sur le plateau. Pour le fermier Jourdan qui invite l'étranger chez lui, cette visite relève de la Visitation. Par ses incroyables paroles, Bobi s'annonce comme un personnage christique, gouverné par la joie, qui va bouleverser le "travail triste" des paysans du coin, leur révéler une vie plus authentique, plus risquée aussi, tant elle exige de confiance en l'homme et dépasse les égoïsmes. L'argent n'est plus utile ; on parle de mettre le blé en commun... Avec Aurore et Joséphine, deux fruits sensuels, l'utopie bascule dans le drame... ©2011 Grasset et Fasquelle (P)

  • Selon la formule de Balzac, Illusions perdues est : « l'oeuvre capitale dans l'oeuvre », dédiée à Victor Hugo et clef de voute de "La comédie humaine".
    Paru entre 1799 et1850 le roman se subdivise en trois parties, Les Deux Poètes, , Un grand homme de province à Paris et Les Souffrances de l'inventeur.
    Deux amis, deux héros, David qui reprend l'imprimerie provinciale de son père et Lucien fils de pharmacien qui rêve d'une carrière de poète et tente sa chance à Paris.
    Par cette fresque sur les milieux de l'imprimerie, de la librairie, de la littérature et du journalisme, Balzac nous donne à découvrir une époque, une société avec ses ambitions, ses réussites, ses travers et ses désillusions.
    /> Lu par Pierre-François Garel, égal à lui même, vif, intuitif et captivant.

  • En plein été, autour de Tokyo, un jeune étudiant en biologie philosophe quotidiennement autour d'une bière avec son ami, le Rat. Un matin, le jeune homme se réveille dans la chambre d'une jeune inconnue qui n'a que quatre doigts à la main gauche. Le récit bascule alors dans un merveilleux ordinaire, remède à la mélancolie existentielle. Deux inédits de Murakami, ses deux premiers textes rédigés il y a quarante ans alors qu' il tenait un bar. Traduit en cinquante langues, édité à des millions d'exemplaires, un des auteurs japonais contemporains les plus lus au monde. © 2016 Belfond (P) Traduction Hélène Morita

  • Regain

    Jean Giono

    Regain ou l'éclatante première manière de Giono : mystique, solaire, animale. Aubignane se meurt. Seuls trois fidèles occupent encore ce village devenu un nid de spectres. L'hiver finit par chasser le vieux forgeron, et la veuve du puisatier disparaît au printemps, avec la promesse qu'elle avait faite à Panturle de lui trouver une femme.
    Au village, désormais, ne reste plus que ce chasseur qui devient peu à peu fou de solitude. Une femme surgit, par des chemins presque surnaturels. Et pour elle, Panturle rouvre la terre jadis féconde et l'ensemence de blé. La vie renaîtra...

  • Par cette fresque aux allures de roman policier, Balzac dépeint et fustige les incohérences sociales, politiques et judiciaires de son époque. Paru sous forme de feuilleton entre 1838 et 1847, Splendeurs et misères des courtisanes est un roman foisonnant de personnages hauts en couleur mêlant intrigues amoureuses et policières dans le Paris interlope du XIXème siècle. Le jeune et beau Lucien, monté à la capitale avec des ambitions littéraires sera confronté aux milieux du crime et de la prostitution, tombera sous l'emprise d'un ancien bagnard dont les intentions équivoques le conduiront loin de ses rêves initiaux...

  • Dans un village corse perché loin de la côte, le bar local est connaît une mutation profonde sous l'impulsion de ses nouveaux gérants. À la surprise générale, ces deux enfants du pays ont tourné le dos à de prometteuses études de philosophie pour transformer un modeste débit de boissons en ";meilleur des mondes possibles";. Mais c'est bientôt l'enfer en personne qui va s'inviter au comptoir, réactivant des blessures très anciennes. Jérôme Ferrari jette, au fil d'une écriture somptueuse d'exigence, une lumière impitoyable sur la malédiction qui condamne les hommes à voir s'effondrer les mondes qu'ils édifient. Prix Goncourt 2012  ©2012 Actes Sud (P)

  • Au coeur d'une Afrique ancestrale, le vieux Tsongor, Roi de Massaba, souverain d'un empire immense, s'apprête à marier sa fille. Mais au jour des fiançailles, un deuxième prétendant surgit. La guerre éclate : c'est Troie assiégée, c'est Thèbes livrée à la haine. Le roi s'éteint mais ne peut reposer en paix dans sa cité dévastée. À son plus jeune fils, Souba, échoit la mission de parcourir le continent pour y construire sept tombeaux à l'image de ce que fût le vénéré - et aussi le haïssable - Roi Tsongor. Roman des origines, récit épique et initiatique, La mort du Roi Tsongor de Laurent Gaudé déploie dans une langue enivrante les étendards de la bravoure, la flamboyante beauté des héros, mais aussi l'insidieuse révélation, en eux, de la défaite. Telle est peut-être l'essence même de la tragédie. Prix LIRE DANS LE NOIR 2012, Prix Goncourt des lycéens 2002.
    ©2002 Actes Sud (P)

  • 1957. À Alger, le capitaine Degorce retrouve le Lieutenant Andreani, avec lequel il a affronté l'horreur des combats puis de la détention en Indochine. Désormais, les prisonniers passent des mains de Degorce à celles d'Andreani: les victimes sont devenues bourreaux. Degorce, dépossédé de lui-même, ne trouve l'apaisement qu'auprès de Tahar, commandant de l'ALN, retenu dans une cellule qui prend des allures de confessionnal. Sur une scène désolée, fouettée par le vent, le sable et le sang, Jérôme Ferrari trace, par delà le bien et le mal, un incandescent chemin d'écriture vers l'impossible vérité de l'homme, dès lors que l'enfer s'invite sur terre. ©2010 Actes Sud (P)

  • Publié en 1848, Le manifeste du Parti communiste est antérieur à toutes les obédiences auxquelles on l'associe machinalement. Marx suit les principes du mouvement dialectique hégélien et l'applique à la politique. On retrouve ici le renversement célèbre du maître et de l'esclave, où c'est finalement le « prolétaire » qui par sa force de production est en position dominante dans la société. Mais cette domination naturelle lui est refusée, il faut donc qu'il la revendique à travers une révolution.

  • La Steppe

    Anton Tchekhov

    Ce court roman raconte le voyage entrepris par quatre personnages à travers la steppe. Iégorouchka, qui a dix ans, est envoyé au lycée, et son oncle, Kousmitchov, qui doit également traverser ces paysages arides à la recherche d'un homme riche avec qui il fait affaire, accompagne son neveu. La nature impressionnante et les rencontres de fortune dessinent un chemin vers le lycée à la fois violent et touchant, comme Tchékhov décrit souvent l'humanité elle-même.

empty