• 11495 : petit format 11490 : grand formatGaston d'Orléans, frère de Louis XIII, vient avec ses amis se fournir en filles dans un sinistre asile de folles. La mère supérieure les leur prête à condition qu'ils ne les abîment pas, car elles resserviront. . .

    C'est là qu'on retrouve Ariane, l'âme dévastée, mutique, enceinte de Germain depuis bientôt neuf mois. Personne ne sait qui elle est, mais Gaston d'Orléans la reconnaît et l'emmène : il tient à savoir ce qu'est devenu Masquerouge, bizarrement disparu en même temps qu'elle.

    Entre deux interrogatoires, Ariane accouche d'une petite fille qu'on lui enlève aussitôt pour l'abandonner dans la forêt. Mais un certain Lenclos passe par là, qui, justement, n'a jamais déclaré la mort de sa petite Ninon. . .

    Ayant échappé à ses bourreaux, Ariane retourne à Paris, où elle apprend que le Condor qui l'a "tuée" sans le savoir était l'Epervier de son enfance - et son père. Elle retrouve aussi Taillefer, devenu tueur à gages pour le compte de Gaston d'Orléans. Au lieu de la tuer, il la prend sous son aile.

    Liés par une même obsession, "la folle" et "l'assassin" partent ensemble vers les Amériques retrouver l'Epervier : Ariane pour lui pardonner et Taillefer pour se mesurer à lui, enfin.

    Voilà comment débute cette nouvelle série, où l'on retrouve tout ce qui fit le succès des Sept Vies de l'Epervier.. Cothias, scénariste aussi fou que prolifique, maîtrise parfaitement l'entrelacs hasardeux de l'Histoire et de l'imaginaire, avec une drôlerie bien charnelle et une fibre tragique à vous coller le frisson. Juillard met toute sa sensibilité à restituer, dans une ambiance fascinante de vérité, la palette infinie des vertiges humains : désespoirs, solitudes, sauvageries barbares, sensualités, humour, amour.

  • 11497 : petit format 11492 : grand formatAriane, baronne de Troïl, pour les français et "plume aux vents" ou "Lionne des montagnes" pour les indiens, est au Québec à la recherche de son pèreque l'on appelle, en iroquoisie, "L'Oiseau Tonerre". Capturée par les indiens, elle suscite l'amour de deux hommes. Des tribus se la disputent. Ballotée, déterminée, forte et fragile, Ariane ne sait plus, paraît attendre, à certains moments même presque souhaiter la mort, car celui qu'elle appelle son père a refusé de la reconnaître. l'indien Beau, qui deviendra "Beau Ténébreux", semble l'émouvoir (et cela donne une scène amoureuse qui ravira les amateurs amis du pudique André Juillard) et puis, à nouveau, le sang va couler...

  • 11498 : petit format 11493 : grand formatAriane de Troïl, partie sur le continent nord-américain à la recherche de son père, arrive au bout de sa quête.

    L'évocation du nouveau monde par Cothias et Juillard prend à la fois une tournure pleine de sentiments humains et une certaine gravité que la baronne Ariane de Troïl incarne magnifiquement. Celle-ci reviendra, à la fin de l'album, en Europe sur ses propres terres.

  • 11496 : petit format 11491 : grand formatSous le titre générique des 7 Vies de l'épervier, Juillard et Cothias ont animé l'une des plus fabuleuses épopées racontées en bande dessinée. Une fresque historique (nous sommes au XVIII e siècle) qui évoque l'histoire de personnages hors du commun. Plume aux vents constitue la suite directe de cette série avec, pour personnage central, Ariane de Troïl à la recherche de son père et de son passé.

empty