Éditions Nota bene

  • En dépit de l´hétérogénéité des pratiques et des esthétiques, la cartographie de la production narrative contemporaine à laquelle s´emploie la critique depuis quelques années met au jour des modalités inédites d´instauration et de contestation du pacte romanesque. Toute l´adhésion au raconté se trouve ainsi délibérément mise en procès dans le roman contemporain, au gré de formulations diverses qui touchent tant les propositions thématiques que leurs expressions figurales.

    Peut-on tenter de systématiser les mécanismes qui engagent une telle problématisation de la transmission narrative ? Dans cette perspective, et afin d´approfondir l´examen des modalités formelles du paradigme narratif, la question est étudiée sous divers angles théoriques par une vingtaine de chercheurs du Québec, du Canada, de la France et des États-Unis. L´étude de romans parus depuis 1990 permet d´explorer la diversité des stratégies qui réinventent la transmission narrative en jouant de la séduction d´une voix, de la déstabilisation de l´autorité narrative, ou de la déconstruction plus ou moins subreptice de l´adhésion.

    Avec des textes de : René Audet, Yves Baudelle, Bruno Blanckeman, Emmanuel Bouju, Jean-François Chassay, Robert Dion, Frances Fortier, Bertrand Gervais, Barbara Havercroft, Pierre-Luc Landry, Francis Langevin, Andrée Mercier, Jean Morency, Warren Motte, Christine Otis, Marilyn Randall, Pascal Riendeau, Pierre Schoentjes, Phillip Schube-Coquereau, Nicolas Xanthos.

empty