FeniXX réédition numérique (Alinéa)

  • La Révolution française a laissé bien des traces dans le monde féminin allemand de la fin du XVIIIe siècle. Avec l'alphabétisation croissante, les femmes allemandes, de plus en plus présentes dans la vie culturelle, passent peu à peu du silence à l'écriture et se saisissent de l'actualité révolutionnaire pour introduire, sous le couvert de la fiction, des changements dans leurs modes de vie et leurs mentalités. Leurs lettres, leurs chroniques, leurs traductions et leurs romans évoquent des problèmes encore aujourd'hui d'actualité : choc des civilisations, pacifisme et fraternité européenne, changements sociaux - le divorce en particulier -, émancipation des juifs, des Noirs... Peut-on parler dès lors d'une sorte de « révolution silencieuse » féminine par le biais du romanesque ? Par-delà l'étude de cette littérature et de son public, La Rage d'écrire propose une réflexion sur les cheminements de la communication et de l'information, sur la perception autre du temps et de l'espace au moment où tout bascule dans le monde moderne.

empty