FeniXX réédition numérique (Balland)

  • Il y a trente ans mourait Paul Éluard grand poète surréaliste rallié, par le biais de la Résistance, au communisme le plus orthodoxe. Du sanatorium de Clavadel aux tranchées de 1914, du Paris dadaïste au Paris de l'Occupation, de l'exaltante intransigeance surréaliste aux tournées de propagande du Combattant de la Paix épuisé et abusé, la vie d'Eluard trace une ligne ardente et douloureuse, mais brisée, dont l'érotisme le plus charnel et l'attrait de l'anéantissement sont les deux pôles convulsifs. Utilisant abondamment lettres, témoignages, articles critiques, mais également des fragments de l'oeuvre poétique toujours cités en situation, le livre de Luc Decaunes entend n'éviter aucun des problèmes posés par cette existence. C'est à la fois un poète de génie et un homme de notre temps qui sont ici mis en question.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Machiavel en son temps : la Florence des Medicis. Le politologue. L'art de la guerre. L'écrivain. L'histoire de la critique. Une approche différente de la vie et de l'oeuvre de l'auteur du Prince dont la pensée fut presque toujours travestie.

  • Un écrivain témoin de la modernité dont les romans d'aventures éclairent la conscience contemporaine, tel est le J. Verne présenté ici par des études, des textes et des documents et critiques.

  • Une nouvelle approche des textes balzaciens et une nouvelle façon d'en apprécier le style, le projet, le suspense.

  • Proust, débarrassé de sa légende. Le précurseur et le maître de la biographie fictive. L'art comme échappatoire désespérée être rationnel et irrationnel. La modernité du roman-montage et du récit perspectiviste. Études - Textes - Documents - Citations critiques. Un Proust différent.

  • À la suite de la publication intégrale des trois mille pages de Cahiers écrits par Antonin Artaud à Rodez de février 1945 à mai 1946, il devenait nécessaire de relire la totalité de l'oeuvre sous un angle critique différent. Trop souvent analysée sous son aspect anecdotique, défigurée par des interprétations conflictuelles, cette aventure unique, marquée par la « folie », éclaire la modernité de la façon la plus décapante. Grâce à l'exceptionnelle configuration des forces dissolvantes de la maladie et d'une irréductible volonté, ce grand vivant que fut Artaud parvint à transmuter son égarement en une étrangeté poétiquement assumée, témoignage formidable sur notre époque. Démasquant mieux que quiconque la prolifération mortifère des idolâtries formelles abusivement nommée « culture », Artaud scandalise moins par ses vociférations contre les conventions sociales infantilisantes (famille, religion, psychiatrie) que par la puissance du drame contemporain dont il fut l'épicentre. N'est-il pas bouleversant qu'un « aliéné » ait pu, seul, prendre en charge la vitalité créatrice de l'Occident en l'opposant de toute sa foi à la coalition des croyances naïves ou cyniques qui ne cessent de détourner les énergies dynamiques pour les remplacer par de faux savoirs ?

  • Une étude sur Montaigne et une lecture des Essais, livre profond et souriant qui ne cesse de poser des questions fondamentales pour l'homme.

  • Aujourd'hui, un peu plus de 500 000 hommes et femmes en France écrivent des poèmes d'amour. Huit sur dix achètent un dictionnaire de rimes ou de synonymes pour parfaire leur langage poétique. Pour les femmes, écrire un poème d'amour dénote le plus souvent la volonté de fixer un souvenir, d'arrêter le temps, de revivre un instant. Les motivations des hommes sont bien différentes, le poème d'amour fait le plus souvent partie de la panoplie de la séduction et sert à flatter, à émouvoir, à conquérir. En tout cas, chaque poète cherche par tous les moyens le mot ou l'image qui fera « mouche »... Ce guide propose à ces milliers de poètes en puissance une somme d'informations pratiques leur permettant facilement d'écrire « le poème inimitable ». Dans un classement par thèmes, ceux qui reviennent le plus fréquemment (le baiser, la bouche, les yeux, la rencontre, les cheveux, les seins, le visage, l'absence, etc.), illustrés par des citations souvent inattendues, indiquant avec humour les chemins à emprunter, les écueils à éviter. Une liste de rimes est également proposée à la fin de chaque thème pour aider le versificateur hésitant.

  • Un essai critique qui rend intelligible l'oeuvre du grand écrivain dans la totalité de ses aspects.

  • Les sensibilités se succèdent et articulent l'Histoire. Elles marquent les époques et leur donnent un visage, leur imposent un nouvel art de percevoir et de penser, leur dictent un goût, des moeurs, une mode. Mais comment exercent-elles leur pouvoir ? Pour répondre à cette question sur la nature, le rôle, l'origine d'une sensibilité, le groupe d'écrivains, de critiques, de peintres, d'intellectuels qui, au début du siècle, s'installe dans le quartier de Bloomsbury, au nord de Londres, adopte et porte son nom, est exceptionnellement bien placé. Parmi eux on compte une romancière géniale, Virginia Woolf, un écrivain de grand talent, E.M. Forster. On y retrouve aussi un historien et critique littéraire éblouissant : Lytton Strachey ; un peintre et critique d'art éminent qui va imposer Cézanne en Angleterre : Roger Fry. Le mari de Virginia Woolf, Leonard Woolf, se consacre à la politique et devient le secrétaire du Comité des Affaires étrangères du parti travailliste, cependant que leur ami intime, Keynes, va révolutionner la pensée et la pratique économiques mondiales. D'autres personnes satellites vont compléter la constellation de Bloomsbury. À travers le labyrinthe des passions, brouilles et amitiés, leurs vies demeureront assez unies pour former une sorte de personnalité collective. Par les différentes voies qu'ils ont empruntées, cependant, ils ont donné forme et dessin à une vision artistique et intellectuelle du monde, dominée par l'amour de personnes et de belles choses, que leur avait inspirée leur maître, le philosophe G.E. Moore. Ce moment ultime de la sensibilité anglaise représente, avant le retour de la barbarie et de la guerre, sur le plan esthétique, philosophique et politique, un sommet de la civilisation européenne et mondiale.

empty