• Lorsque Parwais apprend qu´il va être expulsé de Belgique, son monde s´effondre.
    Pour le jeune Afghan, le refus du droit d´asile signifie le retour au pays des talibans, la mort. Alors il fuit, à la recherche de son ancien professeur de violon, amoureux de Vivaldi, devenu chef d´orchestre à Venise.
    Sur le chemin de l´Italie, il croisera la route de personnages hauts en couleur et attachants.
    Autant d´amis d´un jour qui l´aideront à leur manière à conquérir ce qu´il y a de plus précieux?: la paix et la liberté.

  • Cachée sous mon turban

    Nadia Ghulam

    • Archipel
    • 13 Février 2019

    Le combat d'une jeune Afghane pour lutter contre les Talibans. Un témoignage d'une force exceptionnelle.
    Le combat d'une Afghane contre le régime Taliban Tous les matins, il conduit la prière a la mosquée. Tous le respectent et l'écoutent avec attention, bien que sa voix soit fluette et son corps fin. C'est un bon musulman, généreux et droit. Ce qu'ils ignorent, c'est que sous ce turban ne se cache pas un imam, mais une jeune fille qui tremble a chaque fois qu'un taliban l'approche, craignant que son secret ne soit éventé .Cache e sous mon turban raconte l'incroyable histoire de Nadia Ghulam. Défigurée, a huit ans, lors du bombardement de sa maison, cette jeune Afghane se voit très vite dans l'obligation de subvenir aux besoins de sa famille. Mais comment faire, sous un régime qui interdit aux femmes de sortir de chez elles ?Sous l'identité de son frère mort, Nadia va se faire passer pour un garçon, accédant ainsi a l'instruction et a une certaine indépendance... au risque de tomber amoureuse. Une double vie périlleuse qui durera dix ans. Une histoire de courage et de renaissance, dans un pays dévasté par la guerre.

  • Cet essai propose une critique du discours militariste pour qui « la guerre, c'est la paix ». Dans ce plaidoyer à la fois viscéral et documenté contre la guerre, l'auteur brosse un portrait des lignes de force qui se dessinent de la Guerre froide à la Guerre au terrorisme, des manifestations de Seattle à celles du mouvement pour la paix.

  • Comme dans un roman noir trop réel, Jeremy Scahill entraîne le lecteur de l'Afghanistan au Yémen en passant par le Pakistan, la Somalie et, bien entendu, les États-Unis, où il recueille des témoignages bouleversants des différents acteurs d'une guerre cachée et interminable. Ce saisissant reportage démontre que, sous Obama, les bavures et les missions secrètes sont non seulement loin de prendre fin mais qu'elles contribuent à créer toujours plus d'ennemis contre lesquels les États-Unis et l'Occident peuvent prétendre lutter. Le nouvel art de la guerre porte un éclairage nouveau sur la guerre au terrorisme à l'échelle mondiale dirigée depuis Washington. Scahill brosse un portrait alarmant des opérations secrètes et clandestines des nouveaux groupes d'intervention qui vont jusqu'à traquer et assassiner des citoyens américains. Loin des lignes de tirs, des fronts de guerres déclarées, là où trop peu de journalistes vont, il enquête sur les nouvelles formes que prennent les guerres modernes.

  • « Justice est faite », déclarait le président Barack Obama en mai 2011, en annonçant la mort d'Oussama Ben Laden, mettant fin à dix années de bras de fer entre les autorités américaines et le leader islamiste.
    Depuis le raid des forces spéciales américaines contre l'édifice qui abritait Ben Laden au Pakistan, prolongeant un nouveau cycle de guerre civile, l'épicentre de l'affrontement anti-terroriste s'est situé sur les terres afghanes, avant de se déplacer vers la Syrie et l'Iraq. Treize ans de violence et de guerre qui auront été le quotidien d'un peuple dont les perspectives d'avenir ne se sont pas soldées dans la mort de la figure tutélaire d'al-Qaeda.
    En Afghanistan, sur la question religieuse érigée en stratégie antisoviétique durant la guerre froide, le monstre s'est retourné contre son concepteur...
    Après le temps des Soviétiques, puis celui des Talibans, vient la fin programmée du temps des Américains et de leurs alliés occidentaux, qui devait conduire à la paix et à la démocratie, à la fin de la production de drogue, à la liberté pour les femmes, qui devait, enfin, réussir à « gagner les coeurs et les esprits »... Nous en sommes loin.
    Dans cet ouvrage écrit à plusieurs mains, des universitaires spécialistes de la question, des journalistes de terrain et des praticiens de l'action humanitaire croisent leurs points de vue sur les mécanismes qui alimentent le conflit, dressent un bilan de la période qui s'achève et mettent en lumière quelques chemins possibles pour imaginer d'autres scénarios que ceux de la violence répétée. Pour enfin voir fleurir un espoir sur les cendres des attentats du 11 septembre 2001 comme sur la terre endeuillée de l'Afghanistan.
    SITE COMPAGNON : Les cartes à télécharger !

  • Revisitant la distinction entre terrorisme et insurrection, cet ouvrage explore parallèlement les réponses opérées par les États pour combattre ces phénomènes. Les études de cas de pays arabes, mais aussi de lAsie et de lAmérique du Sud, sinsèrent dans la réflexion sur les évolutions observables depuis le 11 septembre 2001.

  • When elephants fight, it is the grass that suffers. This ancient proverb of the Kikuyu people, a tribal group in Kenya, Africa, is as true today as when the words were first spoken, perhaps thousands of years ago. Its essence is simplicity-when the large fight, it is the small who suffer most. And when it comes to war, the smallest, the most vulnerable, are the children.
    When Elephants Fight presents the stories of five children-Annu, Jimmy, Nadja, Farooq and Toma-from five very different and distinct conflicts-Sri Lanka, Uganda, Sarajevo, Afghanistan and the Sudan. Along with these very personal accounts, the book also offers brief analyses of the history and geopolitical issues that are the canvas on which these conflicts are cast.
    When Elephants Fight is about increasing awareness. For the future to be better than the past, better than the present, we must help equip our children with an awareness and understanding of the world around them and their ability to bring about change. Gandhi stated, "If you are going to change the world, start with the children."

  • Kali s'insurge contre la guerre. Son frère Alex, caporal de l'armée canadienne en mission en Afghanistan, aurait voulu être Casque bleu. Ses proches l'attendent pour les Fêtes, mais les nouvelles du front sont de plus en plus troublantes. Alex est traumatisé par les combats et commet des erreurs aux conséquences graves. Tandis que la famille se prépare à donner son concert annuel dans un centre hospitalier, un des patients, vétéran du Vietnam, demande à Kali de l'aider à mettre fin à ses jours. Puis la famille apprend qu'Alex est porté disparu. Va-t-il revenir et dans quel état ? Sa famille entonne les cantiques tant aimés tout en ayant conscience que Noël ne sera plus jamais pareil.

  • Fog, A Novel

    Rana Bose

    A small plane was blown up in an act of sabotage several years ago over Eastern Quebec, Canada. All the passengers and crew were killed. The incident was quickly analyzed and termed a mechanical failure. The case was declared cold, in a rush. What intrigue and what unseen, powerful forces could hush up such a catastrophic incident?

    A young actor from Montreal dies in Afghanistan. Killed by a missile from a drone. His death opens up wounds and discussions that are not in the public domain. These two seemingly disparate events form the backbone of a compelling contemporary thriller, set in the Main district of Montreal and in the blue-green mountains of Kandahar.

    Three friends-an eccentric dancer with a destructive split personality, an actor and tragic neighborhood hero who climbs out of the hood and destroys all existing notions about him, and the narrator, a non-descript follower who changes his life dramatically and takes control after a brutal assault-work together to de-freeze the cold case and burn up the fog. What does it take to clear the pall of complex emotions, the unresolved local and personal conflicts and the intricate remembrances of various communities in a fabled neighborhood?

    Rana Bose is an author, playwright, poet, and dramaturge. Fog is Bose's third novel. He has written and staged eleven plays that have been performed in many cities. He is the founding editor of Montreal Serai. Born and raised in Kolkata (Calcutta), Rana Bose completed his engineering studies at Washington University, and has lived in Montreal since the 1970s.

    Reviews

    "... suspenseful, conflicting, mysterious and hard to put down. (...) A literate mystery/thriller set in Montreal (on "the Main") with side trips to Calcutta and Kandahar, this is a superbly written book about a neighbourhood, friendships, justice and belonging. Highly recommended." - James Fisher, The Miramichi Reader

    "Suspenseful and sublime, Fog is a powerful novel of intrigue and love, family and friendship in which fog is a feeling `like a tenderness of the soul.' Grounded in place with exquisite detail and held aloft by an inspiring worldview, this is a story with unforgettable characters whose entanglements lead us through the magically rendered streets of Montréal and across continents in search of adventure and truth."-Cora Siré, author of Behold Things Beautiful and other books.

    "Sometimes the fog is a moist mist which beautifully frames our deepest intimacies, sometimes it is a translucent curtain drawn to mask the pain of exile and displacement, and sometimes it is an obscuring darkness where all moral movement seems impossible. But Rana Bose's characters join together to find new ways forward. They emerge from the fog by recognizing the history of "the Main" while seeing it anew."-Michael Springate, author of The Beautiful West and The Beloved of God

  • Survivant de l´enfer afghan, le journaliste Jonathan Dupuis rentre chez lui dévasté. Au terme d´une enquête intensive et d´un travail sur lui-même, il parvient à reconstituer les pans manquants de son histoire.

    On dit que le véritable dépassement de soi passe par les défaites. Que sans l´adversité, l´humain ne serait rien. Jonathan Dupuis l´apprend à ses dépens. De retour d´une mission journalistique à Kandahar qui a mal tourné, l´homme qui revient chez lui n´est plus que l´ombre de lui-même. Il hésite sur ce qu´il va dévoiler à la presse et à ses proches. Qu´a-t-il vraiment vécu là-bas??

    Sa mémoire vacillante, criblée de trous noirs, ramène inlassablement à son esprit un souvenir salvateur : les yeux de la douce Rachida sous sa burka. En proie à un trouble profond, attisé par les manigances d´un père dominateur, il va tenter par tous les moyens de reconstituer les pans manquants de son histoire.

    Un roman bouleversant sur le drame d´un journaliste, miraculeusement sorti de l´enfer afghan, qui réussit, grâce à sa force intérieure, à devenir enfin transparent et à se raccrocher à la vie.

  • Badal

    Jacques Bissonnette

    À Montréal, dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce, Ismaël Gunaratna, un immigré algérien, a été décapité dans son logement. Le lieutenant Julien Stifer et son adjointe, Anémone Laurent, sont chargés de l'enquête et, très vite, ils privilégient la piste d'une cellule terroriste dirigée par un trafiquant d'héroïne connu sous le nom de Barberousse.
    Au Pakistan, dans les régions montagneuses près de l'Afghanistan, Nabil, un jeune musulman, se voit confier une mission divine par l'Élu de la Montagne. Or, pour que cette mission réussisse, Nabil doit retourner à Montréal, cette ville où il a grandi et dont il abhorre les moeurs relâchées.
    Pendant que l'escouade des homicides de la police de Montréal tente désespérément de comprendre la raison de la mort de Gunaratna, Nabil se rapproche de plus en plus de la ville afin que débute le Badal - la vengeance féroce - contre toute l'Amérique !

empty