Presses de la cité

  • La plus grande de toutes les aventures ? L'amour !
    Cicatrice, une petite chienne sauvage qui vit dans une décharge non loin de Naples, fait face au quotidien aux brimades de sa fratrie. Devenue borgne, elle pense ne jamais connaître l'amour. C'est compter sans Max, le chien de compagnie, qui, égaré et maltraité, débarque un jour sur son territoire et lui fait entrevoir autre chose. Ensemble, ils se lancent dans une formidable odyssée, pavée d'obstacles et de dangers, en quête d'une vie meilleure, et doivent aussi affronter les terribles cauchemars qui viennent hanter leurs nuits. D'ailleurs, s'agit-il vraiment de cauchemars ou plutôt de souvenirs ?
    Après
    Maudit Karma, David Safier revient à un de ses thèmes de prédilection, la réincarnation, dans cette fable mi-philosophique mi-fantastique, qui épingle nos contemporains dans leur rapport aux animaux. Un récit tour à tour émouvant, incisif ou drôle, où il est question de courage et de volonté, mais aussi de vaincre sa peur d'aimer.

  • "Plein d'esprit et complètement barré!"Bild Tour à tour incisif, léger et émouvant,Maudit Karmaest un roman jubilatoire.

  • Charmant

    David Safier

    Vous n'arrivez pas à trouver la perle rare ? Dessinez-la !
    Dessinatrice de BD peu reconnue, Nellie Oswald a encore une fois le coeur brisé. Pour oublier cet énième chagrin d'amour, elle se rend à un vernissage où elle dérobe un vieux carnet au papier merveilleux. Impossible de s'empêcher d'y croquer le portrait de son prince charmant... Quelle n'est pas sa surprise quand elle se retrouve nez à nez avec ce dernier, tout en chair et en muscles ! Commence alors une série d'aventures que Nellie n'aurait jamais imaginé pouvoir dessiner !
    Pour aider son amoureux à retourner dans ses bulles, Nellie devra affronter un artiste fou, des mercenaires suédois ou encore un chihuahua, fuir la police et combattre des forces maléfiques avec à ses côtés une cohorte de personnages plus loufoques les uns que les autres. Mais c'est à la plus grande des aventures que la jeune femme ne s'était pas du tout préparée : l'Amour. Et le prince charmant n'est pas toujours celui qu'on croit...

  • Ghetto de Varsovie, 1942 : quand les jeunes prirent les armes.
    Mira, seize ans, passe de la nourriture en fraude pour survivre dans le ghetto. Lorsqu'elle apprend que toute la population juive est condamnée, elle décide de rejoindre les combattants de la Résistance. Aux côtés de Daniel, Ben, Amos, et tous ces jeunes gens assoiffés de vivre, elle tiendra longtemps tête aux SS, bien plus longtemps que quiconque aurait pu l'imaginer. En tout, 28 jours. 28 jours pendant lesquels Mira connaîtra des moments de trahison, de détresse et de bonheur. 28 jours pendant lesquels elle devra décider à qui appartient son coeur. 28 jours pour vivre toute une vie. 28 jours pour écrire son histoire.
    Fils de déportés juifs, David Safier revient sur la pire tragédie du xxe siècle en mêlant la petite à la grande histoire. Si l'auteur de comédies désopilantes a changé de registre, il n'a rien perdu de son ambition : confronter le lecteur aux grands questionnements de l'existence en l'arrachant au
    confort de son quotidien. Avec ce roman d'initiation bouleversant et humaniste, basé sur des événements authentiques, c'est chose faite.

  • Damned, ça recommence ! Daisy et Marc ont accumulé beaucoup trop de mauvais karma... Ils sont donc réincarnés en fourmis ! Mais, s'ils veulent empêcher à tout prix le mariage qui se profile entre le meilleur ami de Daisy et l'ex-femme de Marc, ils vont devoir gravir le plus vite possible les échelons de la réincarnation afin de retrouver leur forme humaine... Pas une mince affaire quand on a d'aussi mauvais caractères !

  •  0500Afin de réparer ses erreurs et reconquérir l´homme de sa vie, Rosa décide d´avoir recours aux services de Prospero, un magicien soi-disant capable de faire voyager les gens dans le passé. Et voilà comment la jeune femme se réveille dans la peau du génial William Shakespeare ! Lequel,oh dear, n´apprécie pas vraiment cette cohabitation forcée...Loufoque, rythmée et profondément humaine, la nouvelle comédie de David Safier offre un grand moment de divertissement.0300Deux dans un corps, c´est un de trop !Rosa n´en revient toujours pas : comment un homme aussi beau et intelligent que Jan a-t-il bien pu tomber amoureux d´elle, une institutrice sans charme particulier, moyenne à tous les niveaux ? Pour se rassurer sur son potentiel de séduction, Rosa accepte les avances d´un jeune homme rencontré lors d´une fête. Malheureusement, Jan surprend les deux tourtereaux d´un soir et, profondément blessé, quitte Rosa.Quelques années plus tard, Jan est sur le point d´épouser la parfaite Olivia. Toujours amoureuse de lui mais manquant terriblement de confiance en elle, Rosa décide d´avoir recours aux services de Prospero, un magicien soi-disant capable de faire voyager les gens dans le passé. Mais celui-ci pose une condition : Rosa ne pourra réintégrer son époque qu´une fois qu´elle aura vraiment découvert ce qu´est l´amour. Et voilà comment la jeune femme se réveille dans la peau... du grand William Shakespeare !

  • Et si, pour reprendre goût à la vie, vous remettiez votre destin aux mains d'un inconnu ?
    Jonathan, la quarantaine, divorcé, s'enferme dans son train-train quotidien. Hannah, au contraire, éternelle optimiste, profite de chaque instant et ne tient pas une minute en place. Mais ce premier janvier chamboule tout pour eux.
    Jonathan trouve sur son vélo un mystérieux agenda rempli d'étranges invitations : marcher pieds nus dans l'herbe, dormir à la belle étoile, manger des gâteaux jusqu'à en avoir mal au coeur... S'il considère ces activités comme plus extravagantes les unes que les autres, il finit par se prendre au jeu, curieux de voir ce qui se passera. En quelques mois, il est changé. Se pourrait-il qu'il soit heureux ? Son conjoint ayant disparu, Hannah, elle, est plus perdue que jamais.
    Jonathan ignore cependant qui est l'auteur de ces pages et qu'il s'agit là d'une ultime déclaration d'amour, une déclaration à laquelle Hannah n'est peut-être pas étrangère.

  • Emma Wünschmann a sacrifié sa carrière prometteuse dans l´édition pour se consacrer à ses enfants. Un choix qu´elle regrette aujourd´hui. En effet, la librairie jeunesse qu´elle possède à Berlin périclite, et sa famille ne se montre pas d´un grand soutien. Sa fille adolescente a honte d´elle, son fils vit reclus dans ses livres. Quant à son mari, il se montre très fatigué ces derniers temps...

    Lorsqu´un ancien collègue lui demande d´accueillir dans sa librairie la célébrissime Stephenie Meyer, Emma y voit l´occasion de relancer son commerce. Malheureusement, la rencontre préliminaire avec l´auteur se passe très mal. Alors qu´Emma et sa famille, tous déguisés en monstres pour l´occasion, sont sur le chemin du retour, ils ont le malheur de croiser une étrange vieille dame qui leur jette un sort : chacun se retrouve propulsé dans la peau du personnage dont il porte le déguisement - momie, la créature de Frankenstein, loup-garou ou vampire. Afin de briser le sortilège, il leur faut retrouver la vieille femme. Mais, pour cela, ils vont devoir développer l´esprit d´équipe !

  •  0500Marie est abonnée aux échec sentimentaux. Alors qu'elle vient de saboter son premier mariage, elle rencontre un charpentier plein de qualités. Doux, sensible et généreux, Joshua a tout de l'homme idéal. A un détail près: il lui déclare être Jésus. Marie pense tout d'abord avoir une fois de plus affaire à un tordu. Mais il n'est pas donné à tout le monde de marcher sur l'eau...0300Après le succès deMaudit Karma, son premier roman, David Safier confirme son talent pour la comédie avecJésus m'aime, une réjouissante histoire d'amour, de famille et de tolérance. Du divertissement à l'état pur !
    Troublé par les charmes de Marie, Joshua/Jésus en viendrait même à oublier la raison pour laquelle on l´a envoyé sur terre ? une bonne nouvelle pour Satan, qui, afin de prendre les forces du Bien par surprise, a décidé de ne pas attendre mardi pour déclencher l´apocalypse...

  • Villa pirasol

    Susan Kreller

    Un roman sur trois époques, à la prose scintillante et virtuose, qui raconte le poids du passé, mais surtout un affranchissement, une libération.
    Gwendoline, quatre-vingt-quatre ans, veuve effacée d'un riche papetier, habite villa Pirasol avec Thea, d'une quinzaine d'années sa cadette. Trente ans plus tôt, son fils unique a fait les frais de la sévérité de son mari. Contraint de quitter Pirasol, il n'est plus jamais revenu, et la vieille femme porte un deuil sans sépulture.
    Un jour, pourtant, la rumeur court qu'il est réapparu en ville. Thea, qui mène Gwendoline à la baguette, décide aussitôt de transformer la villa en forteresse par crainte que ce fils répudié ne réclame son héritage. Bouleversée par la nouvelle, mais soumise à son agressive pensionnaire, Gwendoline préfère se terrer dans ses souvenirs : son enfance berlinoise, la disparition de ses parents pendant la Seconde Guerre mondiale, son quotidien d'épouse malheureuse avec Willem, pervers et manipulateur, la perte de son fils. Mais il n'y a pas d'âge pour grandir, et Gwendoline trouvera peut-être la force de reprendre sa vie en main.
    Portrait d'une femme soumise,
    Villa Pirasol est aussi celui d'un pays, l'Allemagne, balafré par la mémoire de ses crimes et de sa propre violence. Mais si ce roman sur trois époques, à la prose scintillante et virtuose, raconte le poids du passé, il raconte surtout un affranchissement, une libération. Et qui mieux qu'une femme marquée par le nazisme, la déportation et la frénésie de la reconstruction capitaliste, par les maltraitances conjugales et les injures faites à son sexe, pour témoigner de l'incroyable pouvoir de la résilience ?

  • Cap à l'est ! Après un pèlerinage et une cure détox, nos dames du mardi n'ont eu pour une fois aucun mal à trouver la destination de leur excursion annuelle : ce sera Birkow, village d'ex-Allemagne de l'Est, où vit désormais Kiki. Cette dernière a acheté une ancienne école avec l'idée de la retaper pour en faire une pension avec poules et potager, et elle était loin d'imaginer l'ampleur du chantier... Eva, Caroline, Estelle et Judith vont devoir retrousser leurs manches et faire face à toutes sortes de problèmes - pulsions adultérines pour l'une, menaces de mort pour l'autre, ou encore tracas financiers. Alors quand un inconnu vient semer la zizanie dans leur petit groupe bien soudé, c'est la goutte d'eau. Parviendront-elles à terminer les travaux avant l'arrivée d'un groupe d'enfants défavorisés que Kiki s'est engagée à accueillir ? Enfilez vos bottes en caoutchouc, les cinq amies ont besoin de vous !

  • Petit pèlerinage entre amies.

    Cinq amies, très différentes, se retrouvent depuis quinze ans chaque mardi du mois dans un restaurant français de Cologne. Liées comme les doigts de la main, ces " femmes du mardi ", comme les surnomme le patron de l'établissement où elles se donnent rendez-vous, partagent leurs joies comme leurs peines. Tous les ans, elles passent ensemble quelques jours de vacances, une parenthèse enchantée qu'elles ne manqueraient pour rien au monde. Cette année cependant, l'une d'elles, veuve depuis peu, annonce qu'elle ne sera pas de la partie car elle souhaite accomplir le pèlerinage que son mari n'a pas pu terminer à cause de la maladie. Qu'à cela ne tienne ! Les autres décident de l'accompagner pour la soutenir. Et voilà comment les " dames du mardi " entament un périple riche en surprises et en émotion qui changera leur vie à tout jamais.

  • De l'hiver 1944 au printemps 1987, entre l'Allemagne déchirée et Israël naissante, la saga des victimes, des bourreaux, et de leurs héritages.
    Il y a Margarita, une Juive polonaise enceinte qui tue un lieutenant nazi, les époux Kramer, le couple qui la cache. Il y a Anna, une Allemande sauvée d'Auschwitz par sa beauté, Shimon, son fils, Sarah, Ruth et tous ceux qui tentent de reprendre pied après les camps, et Peretz Sarfati, ce sioniste de la première heure, décidé à ramener en Terre promise ses coreligionnaires. Enfin, il y a le temps. Et des enfants de la guerre devenus grands qui tentent de recomposer le puzzle.
    Des secrets, des sentiments inavouables, des merveilles du hasard et des atrocités de l'histoire : ainsi se compose cette oeuvre polyphonique qui éclaire la fresque du XXe siècle d'une lumière inédite. Car ce sont les zones d'ombre, les terres en mutation et les êtres en exil qui intéressent Steven Uhly dans ce roman acclamé en Allemagne. Cet auteur aux cultures multiples sait bien que l'identité n'est qu'affaire de mélange, et que c'est a posteriori que l'Histoire s'écrit. Avant vivent les hommes, héroïques et faillibles.
    Le Royaume du crépuscule retrace leur odyssée.
    " Hors norme et puissant. "
    The Times

  • Cette année, les cinq amies ont décidé d'aller passer leur semaine de vacances à Achenkirch, dans un vieux château pour suivre le programme " Sept jours de jeûne ". Mais le séjour ne va pas être de tout repos... Difficile de laisser de côté ses soucis ! Eva est sur les traces d'un secret de famille ; Caroline revoit son ex en douce et n'ose pas le dire à ses amies ; Kiki doit faire face aux doutes du père de sa fille, qui n'est plus complètement sûr d'être le père biologique ; Judith se désespère de ne pas avoir fait l'amour depuis deux ans ; Estelle est toujours obsédée par sa ligne et son tailleur Chanel...

  • Berlin, 1930. La ville est une jungle où chacun se bat pour sa peau. Tous, Jonny, Fred, Ludwig, Willi et les autres sont passés par la même phase : une fois leur domicile ou foyer abandonné, c'est la rue qui les a accueillis. Tous ont les mêmes ennemis :

  • Schlump n'a pas dix-sept ans lorsque la Première Guerre mondiale éclate en 1914. Bien qu'il soit encore très jeune, il est envoyé au front, dans l'enfer des tranchées. Crasse, maladie, désespoir, déluge de feu... Rien n'est épargné aux soldats. Le jeune homme passera une partie de la guerre entre les combats, l'hôpital et les séjours plus paisibles dans les contrées françaises. Il y croisera des filles en mal d'amour, des planqués, des profiteurs, mais aussi des compagnons de misère qui tentent de survivre alors que l'armistice tarde à venir.

  • Le room service ne répond plus.
    Monsieur Jean est concierge de nuit au grand hôtel Tour au Lac de Zurich, ou plutôt il était concierge, car l'heure de la retraite a sonné. Lui qui ne vivait que pour l'hôtel va devoir réapprendre à dormir la nuit et à occuper ses journées. Mais Monsieur Jean n'est pas du genre à rester inactif et donner un coup de pouce discret au destin des gens est ce qu'il sait faire de mieux. Dans l'immédiat, il a donc encore quelques projets sur le feu : réconcilier deux anciennes ballerines fâchées depuis plus de trente ans, offrir des fleurs à la concierge esseulée, remettre un pickpocket sur le droit chemin ou aider une jeune femme à ouvrir son café... On aimerait tous avoir un Monsieur Jean dans notre vie.

  • Oh, la vache !
    Mis à part l'infidélité de son taureau, Champion, Lolle, une vache laitière, mène une vie tranquille dans un pré du nord de l'Allemagne. Jusqu'au jour où elle apprend de la gueule de Giacomo, un chat errant qu'elle a sauvé de la noyade, que le fermier a décidé de vendre le troupeau de bovins pour régler ses dettes.
    Afin d'éviter de finir entre deux tranches de pain, Lolle, maligne comme un singe, décide de s'enfuir avec ses amis pour rejoindre le pays où les vaches sont sacrées, l'Inde ! Mais Old Dog, le chien sanguinaire du fermier, a bien l'intention de les en empêcher et de croquer cette sacrée vache !
    Débute alors pour Lolle et ses amis un périlleux voyage qui les conduit de l'autre côté de l'Atlantique, de New York à l'Ouest américain, territoire des bisons, jusqu'aux contreforts de l'Himalaya, dans l'antre du yéti...

  • Un asile psychiatrique de Hambourg. Marie a été arrêtée pour le meurtre de l'écrivain Patrick Gerlach. Bien qu'elle ait accepté la sentence, elle ne se souvient pas d'être passée à l'acte. Elle se confie à son thérapeute, Jan Falkenhagen : après le décès brutal de sa fille, elle a perdu la raison ; son mari l'a délaissée et elle a soudain été assaillie de troubles obsessionnels compulsifs, d'envies de meurtre... Au point de ne plus oser sortir. Puis elle a fait la connaissance de Vera Gerlach, une comédienne qui l'a prise sous son aile... Et tout a basculé.

  • Johannes se destinait à autre chose qu'à cette vie fruste dans le village de ses ancêtres. Son grand-père, Johannes premier du nom, avait lui-même quitté Saint-Peter-sur-Anger pour aller étudier en ville - et observer le développement des vers solitaires ! -, avant de revenir et de s'établir comme médecin. C'est lui qui a communiqué à son petit-fils son goût du savoir et sa passion pour Hérodote, qui font de lui aussi un original dans ce microcosme alpin où lire est considéré comme hautement suspect. Ainsi, lorsque le jeune homme échoue au baccalauréat, quel drame ! Le voici condamné à rester parmi les " barbares ". Et il ne tarde pas à se faire embrigader dans l'un des événements majeurs de la localité : la venue d'un grand club de football hambourgeois...
    Des dialogues savoureux, une langue inventive, tantôt désuète, tantôt moderne, des personnages hauts en couleur, un luxe de détails, de l'esprit, beaucoup d'esprit. Avec son premier roman, très remarqué au moment de sa parution, Vea Kaiser s'en est donné à coeur joie.
    " Un premier roman épique sur la vie d'un village, racontée avec fraîcheur et audace. "Zeit Literatur " Vea Kaiser s'impose comme l'un des plus passionnants auteurs débutants de cette rentrée littéraire. "SonntagsZeitung

  • Sirius

    Crown Jonathan

    L'incroyable histoire du chien qui fit trembler le IIIe Reich ! Brillant fox-terrier capable de communiquer en messages codés, Sirius émigre aux Etats-Unis avec la famille Liliencron, qui fuit l'Allemagne nazie. Arrivé à Hollywood, il devient la coqueluche des studios Warner Bros. et s'acoquine avec les plus grands : Rita Hayworth, Billy Wilder, John Wayne et Cary Grant n'ont plus de secrets pour lui ! Engagé ensuite par le cirque Barnum, son ascension dans le showbiz tourne court lorsqu'un tour de magie échoue et le fait " réapparaître " à Berlin. Il sera alors le dernier confident d'Hitler...
    Précédemment publié sous le titre
    Sirius.

  • " April, April, elle fait ce qu'elle désire... Le portrait bouleversant d'une enfant de milieu défavorisé qui devient adulte. " Tobias Becker, Spiegel Online Au début, il y a une valise avec de maigres affaires et une chambre en sous-location. La jeune fille qui s'est donné le nom d'April - d'après la chanson de Deep Purple - a quitté son foyer social et son apprentissage pour un poste d'employée de bureau. Elle essaie de trouver ses marques dans le Leipzig de la fin des années soixante-dix, en se heurtant souvent à ses propres limites. Elle franchit cependant toutes les barrières qui lui sont imposées, y compris la frontière qui sépare les deux Allemagne, lorsqu'elle rejoint le Berlin-Ouest des années quatre-vingt. Mais à tout nouveau départ succède une rechute, à tout instant de bonheur une destruction, à toute ivresse le dégrisement. Et toujours revient la question des modèles de l'enfance, de l'empreinte laissée par une mère irresponsable et un père alcoolique... Après La Fille sans nom (Grand Prix de l'héroïne Madame Figaro 2015), Angelika Klüssendorf signe une nouvelle oeuvre bouleversante. Dans une prose sans complaisance ni pathos, elle relate le parcours d'un être qui se libère d'un passé apparemment sans issue. Un roman poignant sur l'adolescence. Une peinture lucide des conditions sociales avant la chute du Mur.

  • Une petite librairie, un travail herculéen, et un livre mystérieux qui va tout changer " Ma nièce Valérie doit s'occuper de tout. " Se retrouver un beau matin avec une librairie sur les bras, Valérie ne s'y attendait pas. Pour elle qui se destinait à une brillante carrière de consultante internationale en économie, quel cadeau empoisonné ! La jeune femme va pourtant se laisser prendre au jeu et, indépendamment des comptes de la boutique au bord de la faillite, découvrir la littérature. Kafka, Dickens, Calvino, Pessoa... Une tasse de thé à ses côtés, elle dévore avec joie tout ce qui lui tombe sous la main. Texte après texte, échange après échange avec les clients peu banals du magasin, Valérie commence à prendre goût à sa nouvelle vie, mais c'est un roman singulier intitulé Une année particulière et la rencontre d'un charmant inconnu qui l'aideront à écrire le chapitre décisif de son existence... Une touche d'humour et de fantaisie, de la sensibilité et, surtout, une foule de livres, qu'on aurait presque envie de ranger du côté des personnages. S'il est des romans qui donnent envie de lire et d'aller fureter dans les rayons des librairies, c'est bien celui-ci.

  • " Oui, tu dois t'appeler Félicia, car, aujourd'hui, tu as eu beaucoup de chance. " Depuis que sa femme l'a quitté, emmenant avec elle leurs deux enfants, Hans n'a plus goût à rien. Il vit seul, sans travail ni projets. Il sort le moins possible. Le monde lui fait peur et lui renvoie l'image désastreuse qu'il a de lui-même. Un jour, toutefois, il est contraint de sortir pour renvoyer son formulaire de maintien des droits aux alloc'. C'est aussi l'occasion de descendre les sacs-poubelle accumulés dans son appartement. En soulevant le couvercle de l'un des containers, il découvre un bébé. Frétillant, bien vivant. Oubliant son formulaire, Hans le prend avec lui...

empty