• Et puis, il y avait le PP nom de code pour " Projet Paul ". J'allais me mettre sérieusement à bosser. De tous les géants que les sixties avaient engendrés, Paul était le plus grand. Dans mes moments d'égarement, je me voyais en secrétaire particulier, me glissant dans les coulisses de sa vie, nettoyant sa basse Hfner avec tout le respect que je lui devais, montant à cheval avec lui... Le plus dingue, c'est que j'avais fini par croire que la chose était possible. Un des " détails " qui mettaient Albertine en pétard.Fiscaliste repenti devenu disquaire raté, Marcel a deux passions incompatibles dans la vie :Albertine, sa femme; Paul McCartney, son idole.Et ce cocktail ne demande qu'à exploser...

  • La véritable histoire du plus grand groupe de tous les temps et de son époque.Le 10 avril 1970, la nouvelle fait la une de la presse internationale : Paul McCartney quitte les Beatles. Son départ marque le terme d'une aventure extraordinaire, celle de quatre adolescents partis des caves de Liverpool pour devenir le groupe le plus populaire de tous les temps, incarnation de la soif de liberté qui secoue toute la génération de l'après-guerre. Alors que Let It Be, leur chanson-testament, s'impose comme un dernier succès, McCartney attaque en justice ses trois compagnons. Le rêve est fini. Et pourtant, cinquante ans après, leur légende demeure.
    Help!, Yesterday, Penny Lane, All You Need Is Love, Hey Jude... Les deux cents morceaux enregistrés par les " quatre garçons dans le vent " en à peine huit ans sont toujours vénérés par des millions de fans. Leurs douze albums constituent une discographie aussi intimidante qu'indépassable, source d'inspiration pour tous les musiciens d'aujourd'hui. Chaque réédition fait l'objet de campagnes marketing particulièrement efficaces, mais qui ont tendance à remplacer l'histoire par le mythe.
    À travers des documents rares et des entretiens inédits, Frédéric Granier raconte avec maestria cette épopée moins lisse et paisible que ne laissent paraître les records de vente (plus de deux milliards de disques écoulés depuis 1962). Des débuts erratiques jusqu'à l'hystérie de la Beatlemania, des expérimentations sonores de
    Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band aux premières échappées en solitaire, le destin commun des Beatles est jalonné de triomphes, mais aussi de deuils, de désillusions, de controverses, de rancoeurs et même d'échecs retentissants.
    Derrière la plus belle partition du rock se dessine enfin une autre histoire, tout aussi fascinante : celle de la culture de masse, du psychédélisme, des paradis artificiels, de l'activisme pacifiste... Autant de phénomènes que les Beatles ont traversés ou marqués de leur empreinte, qui ne racontent pas seulement les années soixante, mais dévoilent une révolution sociale et culturelle dont les effets se ressentent encore aujourd'hui. Comme le dira justement McCartney : " On n'était pas seulement dans l'air du temps ; on était dans l'esprit du siècle. "

  • Paul McCartney

    Philip Norman

    Qu'aurait été Lennon sans McCartney ? On ne sépare pas comme ça le duo de compositeurs le plus prolifique du XXe siècle - la vie s'en est assez chargée. Et sous ses apparences de gentil garçon, compositeur de mélodies sucrées, éternel numéro deux dans l'ombre du flamboyant John, Paul n'aurait-il pas été, finalement, le véritable capitaine du Yellow Submarine ? Le découvreur hors pair de nouveaux horizons musicaux, à la force créatrice débridée, plus détonante encore que celle de son acolyte ? Superbe évocation d'un demi-siècle de musique et de culture populaires, cette biographie fait aussi la part belle aux à-côtés de la légende, aux détails de la vie privée dans les époques pré- et post-Beatles qui ont compté dans le destin hors normes de ce petit gars de Liverpool : les méandres de l'enfance avec la mort prématurée de sa mère, Mary - qui lui inspirera plus tard Let It Be -, l'âge d'or des sixties, les années 1970 et la séparation du groupe, les abîmes dépressifs, ponctués de sursauts de génie avec Wings et sa muse, Linda Eastman, l'amour, la mort, une nouvelle muse, Heather Mills... Sexe, drogue, rock'n'roll, et l'un des divorces les plus coûteux et acrimonieux de l'histoire de la justice britannique.Chroniqueur éprouvé de l'histoire du rock, Philip Norman ajoute à son oeuvre une nouvelle pièce qui trouvera naturellement sa place dans la bibliothèque de tout beatlemaniaque qui se respecte. " La plus importante biographie de Paul McCartney jamais publiée. " The Washington Post. " Une biographie archi-détaillée... Vous pourrez même sentir l'odeur de la sueur, de la merde de rat et des moisissures du sous-sol du Cavern Club. " Rolling Stone.

  • Lennon

    David Foenkinos

    David Foenkinos dresse un portrait intime et inédit de John Lennon, l'un des musiciens les plus célèbres du XXesiècle, en s'emparant d'une période méconnue de sa vie et en l'imaginant se livrer lors de séances de psychanalyse fictives.0300 Imaginant les confessions du créateur des Beatles et s´emparant d´une période méconnue de sa vie, David Foenkinos dresse un portrait intime et inédit de John Lennon.

    David Foenkinos est l´auteur, entre autres, deLa Délicatesseou duPotentiel érotique de ma femme.Ses romans son traduits dans plus de vingt langues.

  • Incroyables rencontres

    Collectif

    Un psychanalyste et un physicien, un austère Nobel et un amuseur public, un poète et un ethnologue, un dictateur et un héros, et combien d'autres duos, étonnants et détonants, qui n'auraient jamais dû se former si le hasard n'y avait mis sa patte en espiègle directeur de casting.
    Einstein et Freud : l'un méprise l'autre et l'autre jalouse le premier. Marilyn Monroe et Brigitte Bardot s'épient en concurrentes. Proust et Joyce s'ignorent ostensiblement. Mohammed Ali défie les Beatles. Le prince de Ligne vient piller les souvenirs coquins de Casanova. T. S. Eliot vexe Groucho Marx. André Breton et Claude Lévi-Strauss entament une relation au long cours...
    Incroyables rencontres où l'on voit nos couples de héros s'admirer, se bouder, s'aimer ou se disputer.
    Douze incroyables rencontres. Douze romans vrais.

    Groucho Marx et T.S. Eliot, les Beatles et Mohammed Ali, le prince de Ligne et Casanova, Brigitte Bardot et Marilyn Monroe, Marcel Proust et James Joyce, Germaine de Staël et Napoléon, André Breton et Claude Lévi-Strauss, Albert Einstein et Sigmund Freud, Théophile Gautier et Charles Baudelaire, Francisco Franco et Charles de Gaulle, Auguste Piccard et Hergé, Henry Stanley et David Livingstone.

  • Londres, 1968, quartier d'Abbey Road. Le corps nu d'une jeune femme est retrouvé sous un matelas. En charge de l'enquête, le détective Cathal Breen pense à une des fans des Beatles qui campent près du célèbre studio.
    Après avoir terni sa réputation par un inexplicable acte de lâcheté, Breen sait que cette affaire est son unique chance de sauver sa carrière. Mais ce vieux garçon, encore sous le choc de la mort de son père, va devoir faire face à une société en pleine mutation qui le dépasse. Et personne n'incarne mieux cette nouvelle réalité que la jeune inspectrice chargée de l'assister.
    Le duo improbable est loin d'imaginer que, dans le swinging London où sexe, drogue et pop music échauffent les esprits, il va se retrouver plongé dans un cocktail explosif de corruption, de tensions raciales et de trafic d'armes...

  • Dans ce roman, Rick Bass rompt quelque peu avec une série d'ouvrages plus apparentés au genre du " nature writing " et retrace en fiction le parcours des Brown, un groupe de musique country qui a connu son heure de gloire dans les années 1960 aux États-Unis, croisant même le chemin d'Elvis Presley.
    Au début des années 1930, dans le sud de l'Arkansas, à Poplar Creek près de la frontière du Mississipi, Floyd Brown dirige une scierie. En plus des difficultés économiques qui touchent l'ensemble des États-Unis, les Brown sont confrontés à des problèmes domestiques : Floyd boit avec excès, travaille avec imprudence, et son fils cadet meurt accidentellement. Ses autres enfants, Maxine, Jim Ed et Bonnie, témoignent d'un talent musical exceptionnel. Plutôt que de jouer dans les bois, ils ont pris l'habitude de se produire dans les petits concerts et les " talent shows " du sud des États-Unis. Le frère et les deux soeurs se font bientôt connaître sous le nom de The Browns. Un impresario escroc, Fabor Robinson, leur fait signer un contrat auquel ils vont rester longtemps enchaînés. Ils connaissent un succès rapide. " Ils étaient aussi grands qu'Elvis ", à cause du son particulier de leurs voix, cet éclat soyeux et rauque forgé par la fumée provenant du travail des bucherons à proximité de chez eux, et un son qui prendrait le nom de 'Nashville Chrome' ", ou de " son Brown " comme le dit Elvis Presley dans le livre. Les années 1955 et 1956 sont glorieuses : ils commencent à gagner de l'argent mais restent proches de leurs racines et de leurs amis d'enfance, parmi lesquels un certain Elvis Presley qui s'est épris de la jolie Bonnie. Le groupe demeure populaire dans les années 1960, mais leur étoile commence à pâlir. En 1962, ils enregistrent une dernière chanson avec leur célèbre producteur, Chet Atkins.
    Au début des années 1970, les Browns se séparent. Jim Ed se lance alors dans une brillante carrière en solo. Bonnie quitte le trio et Elvis pour épouser un médecin avec qui elle s'installe dans une ferme. Maxine, se marie quant à elle à un avocat, Tommy Russel, qui ne cesse de la tromper. Au fil des années, Maxine ne peut renoncer à l'idée de renouer avec le succès. Elle s'efforce de continuer, affrontant des hauts et des bas, tout en sombrant progressivement dans l'alcool.
    Rick Bass alterne le récit du parcours brillant du trio Brown, " le groupe américain préféré des Beatles ", avec " la vie aujourd'hui " de Maxine Brown dans les années 2000. Cette dernière est devenue une vieille dame impotente, ne s'est jamais remise du déclin de sa carrière fulgurante et a fini par renoncer à l'alcool " pour ne rien manquer des derniers mois de sa vie. " Habitée par la fureur plus que par la nostalgie, elle ne supporte pas d'être oubliée de tous. Aussi " l'ancienne reine de la country " dépose-t-elle une annonce dans l'épicerie de son quartier. Elle recherche un cinéaste disposé à filmer " une célèbre artiste ". Jefferson, un enfant surdoué âgé de douze ans, y répond. Il entreprend patiemment de la filmer " pour acquérir une connaissance artistique de sa vie ". Lorsqu'il projette le film dans son lycée, Maxine accède finalement à une nouvelle reconnaissance, applaudie par un public de jeunes élèves.

  • C'est en 1968 à Londres que Jonathan Cott, pour le magazine Rolling Stone, rencontre la première fois John Lennon et Yoko Ono. Cet entretien marque le début d'une amitié durable dont témoigne ce volume qui dévoile nombre de leurs conversations - pour certaines inédites - dont l'une ayant eu lieu trois jours avant l'assassinat de John Lennon.

  • Séquences : la revue de cinéma. No. 326, Printemps 2021 Nouv.

    Le numéro du printemps de la revue Séquences est dédié à ceux et celles qui, en enseignant, en produisant, réalisant ou programmant font vivre le cinéma en région, loin de la métropole. Le dossier thématique leur cède la parole, d'abord avec la publication d'un manifeste pour la diversité territoriale du cinéma québécois, puis en présentant des portraits de travailleurs et artisans, en s'intéressant à Wapikoni mobile, à la conquête cinématographique de l'Abitibi ou encore au régionalisme et à la ruralité au sein du cinéma québécois. Le numéro se penche aussi sur le passage des Beatles au grand écran, sur le genre du film psychocosmique et sur la franchise L'Histoire sans fin. Retrouvez également plusieurs critiques de films récents, quatre courts métrages et une analyse de l'échange des points de vue dans une séquence du film Persona d'Ingmar Bergman.

  • Avril 1970. Par un simple communiqué de presse, Paul McCartney annonce la séparation des Beatles. Tragédie pour des millions de fans, c´est aussi un geste symbolique, qui marque la fin d´une époque bénie. Et, paradoxalement, le début d´une des périodes les plus passionnantes et les plus mal connues de l´histoire du groupe. Les Beatles, leurs familles, leurs entourages vont en effet vivre à partir de cette date une cohabitation forcée, riche en conflits et en tragédies de toutes natures. C´est à ces quatre décennies, négligées par la plupart des biographies des Beatles, que Peter Doggett a choisi de consacrer la sienne.
    À partir de centaines d´heures d´entretiens avec les principaux protagonistes de cette histoire édifiante, il nous livre des révélations surprenantes, de multiples anecdotes inédites, et nous entraîne dans les coulisses d´une aventure humaine unique et déchirante, celle de quatre garçons réunis par l´amour de la musique, séparés par un succès sans précédent.

    Depuis la rivalité shakespearienne qui oppose les clans Lennon et McCartney, jusqu´aux difficultés de Georges Harrison et de Ringo Starr à se forger une identité hors du groupe, en passant par les impitoyables luttes de pouvoir au sein d´Apple Corps, symbole de la contre-culture dans les années soixante, devenue depuis un véritable empire financier, c´est à une véritable épopée qu´il nous convie ici.



    Peter Doggett est journaliste musical. Il collabore fréquemment à Q et à CQ.


    « Un document captivant qui nous donne une vision des Beatles bien plus intéressante que les habituelles icônes, celle de quatre hommes écorchés, agressifs, sonnés par le succès du groupe. »The Guardian « On savait que de nombreux éléments avaient provoqué des querelles entre les Beatles et entraîné une longue brouille, mais jamais encore on en avait lu une analyse aussi pertinente et fouillée. »Mojo

  • La vie et la carrière de Paul McCartney, de sa tendre jeunesse à Liverpool jusqu'à la séparation des Beatles, sont abondamment documentées. Mais depuis, qu'en est-il de l'homme et de l'artiste ?
    Louis-Philippe Ouimet apporte un éclairage sur cette partie de la vie de McCartney que l'on connait moins.
    Pour ce faire, il a divisé en neuf étapes importantes l'évolution de sa carrière post-Beatles, chacune d'elles se démarquant par une nouvelle direction musicale. Qu'il s'agisse de la période d'éclatement des Fab Four, des années Wings, de son cheminement solitaire pendant les années 1980 ou de son retour dans l'arène du rock au tournant du millénaire, l'auteur nous dévoile une multitude d'informations souvent méconnues du grand public.
    Ce livre plaira à tous les fans de cette superstar.

  • « Il était une fois trois petits garçons nommés John, George et Paul, de leur nom de baptême. Ils décidèrent de se mettre ensemble parce qu'ils étaient du genre à se mettre ensemble. Quand ils furent ensemble, ils se demandèrent pour quoi faire, après tout. Alors il leur poussa tout à coup des guitares et ils formèrent du bruit. Au début, cela n'intéressait personne. » Ainsi John Lennon a-t-il résumé les débuts du groupe qui révolutionna la musique et marqua durablement non seulement la décennie qui les vit exploser (les années 60), mais au-delà toute une génération.John Lennon, Paul McCartney, George Harrison et Ringo Starr deviendront en effet les Beatles, le groupe qui a vendu le plus de disques au monde... Comment ont-ils débuté à Liverpool ? Comment s'opéra le rapprochement avec Ringo Starr à Hambourg ? Quel rôle joua Brian Epstein dans leur éclosion ? Comment vécurent-ils la "beatlemania" des années 1963-64 ? Comment les Fab Four marquèrent-ils un tournant décisif dans la pop music ?Dans cette biographie rock'n roll des quatre garçons dans le vent, Gilles Verlant et ses acolytes nous offrent des Beatles à vif, avec leurs passions, leurs doutes et leurs errances, et livrent aux Nuls comme aux fans un récit et une analyse poussée du secret de la réussite d'un groupe devenu iconique.

  • Né sous les bombes.
    Enfant du divorce. Tante Mimi.
    Un gosse de Liverpool. L'âme d'un chef.
    Un groupe nommé les Beatles.
    L'enfer de la Reeperbahn.
    Quatre garçons dans le vent. Signé Lennon / McCartney.
    Beatlemania des deux côtés de l'Atlantique.
    Plus populaires que Jésus.
    Sgt Pepper's Lonely Hearts Club Band.
    Croquer la pomme. Yoko. Haute tension.
    The dream is over. Le voyage en solitaire.
    Plastic Ono Band. Give Peace a Chance.
    Drogues et thérapies. Imagine.
    New York.
    L'opposant milliardaire. Lost weekend.
    L'homme au foyer du Dakota Building.
    Cinq coups de feu dans la nuit.
    Après plusieurs années de recherche, ayant eu accès à des sources jusqu'alors inexploitées et recueilli les confidences inédites des principaux témoins, Philip Norman a réuni une masse d'informations nouvelles sur la vie maintes fois chroniquée du fondateur des Beatles. Monumental et passionnant, son livre s'impose comme LA biographie de référence - le livre le plus pénétrant, le plus humain, le plus complet jamais écrit sur John Lennon et la fresque de toute une époque.

  • Pour son anniversaire, Renaud reçoit de son ami Serge une souris d'ordinateur que ce dernier a fabriquée à partir de matières recyclées. Dès qu'il se sert de la souris, un inconnu affirmant être John Lennon se met à clavarder avec lui... Ce que Renaud croyait être un canular se révèle être vrai : il converse avec le fameux membre des Beatles assassiné à New York en 1980 ! Lennon lui demande de récupérer un banjo ayant appartenu à sa mère et qui a une valeur inestimable. Le jeune garçon se lance dans l'aventure et se retrouve à Liverpool, en Angleterre, dans la maison d'enfance de John Lennon !

empty