Plon

  • Un portrait inédit de Charles de Gaulle, le dernier " roi chrétien ", qui a, toute sa vie, intimement associé son patriotisme et sa foi.Issu d'une famille profondément chrétienne, élevé dans le strict respect des valeurs catholiques, Charles de Gaulle a intimement associé son patriotisme et sa foi toute sa vie. Son éducation et ses engagements au service de l'Église marquèrent ses années de jeunesse avant d'imprimer chez l'officier une doctrine de comportement attachée essentiellement à la dignité de l'homme. De la France libre qu'il vécut comme une croisade à la présidence de la République, où il conduisit une politique directement inspirée de la doctrine sociale du Vatican, de Gaulle respecta les principes de laïcité sans jamais cesser de redonner à la France sa place de fille aînée de l'Église.
    Ce document raconte de façon vivante et souvent inédite les événements - petits et grands - qui, tous, s'expliquent par la foi chrétienne du Général. Pour la première fois, la vie de l'homme, du soldat et du chef d'État se trouve éclairée par sa relation à Dieu : sa vie familiale, et notamment sa relation bouleversante avec sa fille Anne, née trisomique, la place laissée à Yvonne, son épouse, les hommes de Londres et les religieux qui l'entourent, ceux de la " traversée du désert " et la présidence de la République, le pardon de la réconciliation franco-allemande, ses rapports étroits avec le Vatican, son regard sur le monde...

  • Pour la première fois, un portrait totalement inédit du Général par son petit-fils qui a eu la chance de partager avec lui à La Boisserie des moments intimes faits de complicité, d'échanges culturels et de conseils de vie. " Ce témoignage est un regard : celui d'un petit-fils sur son grand-père, Charles de Gaulle, personnage aux multiples aspects. Ce récit est partiel et partial. J'en revendique la subjectivité. Il n'est exclusif d'aucun autre, forts nombreux, qui tous, à leur façon, cherchent, en autant de collages multiples, à cerner l'impossible : l'extrême diversité d'un homme. Je venais d'avoir 19 ans quand il est parti. Cela fait quarante-cinq ans que je me souviens. Il n'y a pas eu, depuis, un seul jour sans que je pense à ce héros qui était aussi mon grand-père, lointain mais si proche, au hasard d'un souvenir, d'une image, d'une réflexion. Ce que j'ai vu, senti, compris de lui achoppe toujours sur un mystère, non de ce qu'il a fait, mais celui de sa manière de réfléchir. Comment faisiez-vous, Grand-Père, pour appréhender le monde, comprendre ses ressorts, modifier, un peu, ses contours dès qu'il s'agit de la France, de l'homme, de son essor ? Cette grille de lecture est particulière. Elle n'a rien d'une biographie commentée et je ne parlerai pas de son action historique. J'ai eu devant moi, vivant, un personnage plein de tragédie, qui allait plus loin que la littérature car je pouvais le toucher ; un rebelle permanent sans cesse confronté à l'inachevé, qui avait la figure tutélaire, stable et imposante d'un grand-père ; un romantique raisonné qui ne croyait pas à la mort de la France, et l'a réveillée par l'énorme transgression d'un discours jusqu'à pétrir sans cesse, en donnant sa vie, la glaise de son renouveau. " Yves de Gaulle

  • Comment de Gaulle s´est-il construit pour devenir « le plus illustre des Français » ?

    C´est ce que démontre cet ouvrage très documenté qui explique son évolution, de l´adolescence à son départ pour Londres, en juin 1940. Cette longue période est certainement la moins connue de son existence. Michel Tauriac la reconstitue en détail, en y ajoutant un grand nombre de témoignages inédits remontant parfois jusqu´à la guerre de 1914. On décèle, alors, avec étonnement, l´infatigable et courageux lutteur que notre héros n´a jamais cessé d´être sur tous les fronts, qu´ils soient militaires ou politiques. Après lecture, on ne peut que porter un autre regard sur un homme demeuré pour beaucoup énigmatique. D´autant que l´écriture de l´auteur, jointe à sa grande connaissance de la famille de Gaulle, crée un climat d´une rare intimité. Ainsi, on ne découvre pas seulement le Général dans l´action, on emboîte ses pas, comme un de ses proches, dans sa passionnante construction, morale et intellectuelle.

  • Darras écrit Molière. Non, c'est Molière qui écrit Darras. Un pari de l'auteur. Une autobiographie apocryphe, on croit lire du Molière.

  • Le journal tenu par Jean-Jacques Gautier durant ses dernières années, de 1982 à 1985. A ces pages, a été joint un texte autobiographique datant de 1960.

  • Des histoires courtes, des révélations et des confidences ponctuées d'éclats de rire, mais aussi des réflexions sur l'indépendance des journalistes, sur les grandeurs et les servitudes du métier...

  • J'ai vu

    Catherine Rihoit

    Un roman qui mêle la voix de Bernadette à celle des témoins de ce moment fameux qui bouleversa tout à la fois une histoire intime, l'histoire religieuse et l'histoire de France.0300 En face, la falaise s´élevait comme un grand mur. Au ras du sol, une grotte ouvrait sa bouche noire. Dans le silence retentit comme un grand souffle. L´églantier bougea, une force l´agitait.
    Et alors, je vis. » En cet hiver 1858, les Pyrénées sont aux confins du monde : on y meurt de faim et de froid. On murmure que les bergers fraient avec le diable. Pourtant, sur cette terre désolée va se nouer une des plus merveilleuses histoires du siècle : un matin de février, Bernadette Soubirous, une humble fille de meunier, dit avoir rencontré quelque chose qui « n´était pas de notre monde et dont aucune parole ne pourrait dire la splendeur ».0300 En face, la falaise s´élevait comme un grand mur. Au ras du sol, une grotte ouvrait sa bouche noire. Dans le silence retentit comme un grand souffle. L´églantier bougea, une force l´agitait.
    Et alors, je vis. » En cet hiver 1858, les Pyrénées sont aux confins du monde : on y meurt de faim et de froid. On murmure que les bergers fraient avec le diable. Pourtant, sur cette terre désolée va se nouer une des plus merveilleuses histoires du siècle : un matin de février, Bernadette Soubirous, une humble fille de meunier, dit avoir rencontré quelque chose qui « n´était pas de notre monde et dont aucune parole ne pourrait dire la splendeur ».

  • Un portrait intime de Heinrich Himmler, funeste chef de la SS, à travers sa correspondance inédite avec sa femme Marga entre 1927-1945. Un document historique d'une valeur exceptionnelle, mis en lumière par l'un des plus grands spécialistes du nazisme et

empty