Sciences humaines & sociales

  • Alors que le débat sur l'" identité nationale " continue de diviser la classe politique, ce Dictionnaire, d'une ampleur sans précédent, permet de rétablir certaines vérités et devrait faire débat à son tour.
    Qui de plus français que le couturier et mécène Pierre Cardin ou le premier vainqueur du Tour de France cycliste, Maurice Garin ? Sauf que l'un et l'autre sont nés Italiens. À l'inverse, combien de Français savent que le prix Nobel de littérature de l'an 2000 a été attribué à un citoyen français - naturalisé depuis trois ans - Gao Xingjian, né à Ganzhou soixante ans plus tôt ? Ce que la plupart de nos compatriotes savent, en revanche, c'est que la renommée de la France doit beaucoup à Frédéric Chopin, Marie Curie, Pablo Picasso, Le Corbusier, Samuel Beckett ou Charles Aznavour. Et ceux qui s'intéressent au destin politique de ce pays ont sans doute remarqué, sans remonter plus haut que la Révolution française, que ladite Révolution n'aurait pas tout à fait été la même sans le modéré Necker ou le radical Marat - deux Suisses -, la IIIe République sans Gambetta ou Weygand, la Résistance sans Boris Vildé, du premier réseau, celui du Musée de l'homme, ou le groupe Manouchian et ses fusillés stigmatisés sur l'Affiche rouge " parce qu'à prononcer leurs noms sont difficiles "...
    Pour mieux connaître cet apport exceptionnel des étrangers à l'histoire de notre pays, il manquait un ouvrage comme celui-ci. Il sera, à coup sûr, pour ses lecteurs une source éclairante et vivifiante de surprises, de découvertes, d'émotions.
    La période choisie commence en 1789, avec la proclamation solennelle et inédite de la nation française comme principe de souveraineté, et va jusqu'à nos jours, avec Stéphane Hessel ou Marjane Satrapi.
    La notion d'" étranger " est prise ici au sens juridique du terme, pour éviter toute subjectivité : être né de statut étranger, en France ou hors de nos frontières, qu'on le soit resté ensuite (comme Pablo Picasso), qu'on ait obtenu sa naturalisation (comme Yves Montand), qu'on l'ait abandonnée (comme Igor Stravinsky) ou qu'on ait failli la perdre (comme Serge Gainsbourg). Les naturalisés de naissance, comme Georges Perec, ne figurent donc pas dans ce dictionnaire, non plus que les ressortissants des colonies ou des départements d'outre-mer.
    Tous les secteurs d'activités sont représentés, de la littérature (Émile Zola) au sport (Raymond Kopa) en passant par le monde de l'entreprise (Carlos Ghosn) et de la création sous toutes ses formes. Les notices communautaires permettent de redonner toute leur place aux obscurs et aux sans-grade, qui jouèrent leur rôle dans l'édification de l'économie comme de la culture françaises, des mineurs polonais aux maçons portugais, des musiciens de bal musette aux chanteurs de raï.
    L'ouvrage, qui comprend 1 186 articles (1 112 notices individuelles, 22 notices collectives, 52 notices communautaires), est précédé d'une préface de Pascal Ory, son maître d'oeuvre.

  • La langue est-elle machiste ? Pourquoi certains noms comme orateur ou syndic sont-ils privés de féminin ? Faut-il modifier le genre des mots par attachement à l'égalité des sexes ? C'est à toutes ces questions et bien d'autres que Marina Yaguello répond,

  • Qui sait que la noix de muscade est un hallucinogène puissant ? Que les services secrets américains ont trempé dans le deal d'héroïne pour financer leur guerre secrète au Vietnam ? Que Steve Jobs fut un grand amateur de pétards et d'acide ? Que l'État français a vendu de l'opium dans ses colonies pendant des décennies ? Que certains Indiens se shootent à la morsure de serpent ? Cannabis, alcool, cocaïne, caféine, tranquillisants... les drogues font partie de notre quotidien, qu'il s'agisse de nous divertir, de nous abrutir ou de nous guérir. Pourtant, notre connaissance en la matière est proche du néant. La drogue reste un tabou et le silence qui entoure sa consommation encourage clichés et préjugés. Qu'est-ce qu'une drogue ? Qu'est-ce qui différencie une drogue illicite d'une drogue licite ? Pourquoi se drogue-t-on ? Autant de questions auxquelles s'attaque sans angélisme ni catastrophisme ce dictionnaire à la fois drôle et érudit, mêlant petites et grandes histoires.De A comme Abstinence à Z comme Zoo, en passant par Boeing d'Air Cocaïne, Guerres de l'opium, Salles de shoot ou Poppers ou, plus surprenant, Urine, Cucaracha, Herbe du pendu, Mitterrand, Deux feuilles, Café, Pécho... ce dictionnaire rock historique et politique dresse un tableau complet de la planète drogues, aussi bien sous son aspect historique, que scientifique, politique ou philosophique.Après 40 ans d'une guerre mondiale à la drogue qui n'a empêché ni l'envol de la consommation ni la prospérité des mafias, des questions se posent au plus haut niveau. Faut-il considérer les consommateurs de drogues illicites comme des délinquants ? Les enfermer ? Ou les traiter comme des malades que la société doit protéger d'eux-mêmes ?Partout dans le monde, le débat fait rage, dépassant les clivages politiques traditionnels.

  • Leurs noms vous sembleront familiers : Edison, Ferrari, Goncourt, Michelin, le Père Lachaise, James Watt, Heinz, Winchester, Chevrolet, Kalachnikov, McAdam, Sandwich, Morse, Melba mais aussi Silhouette, Brouhaha, Poubelle ou Olibrius. Nous les utilisons quotidiennement, mais quelles vies cachent-ils, et pourquoi l'Histoire a retenu leurs noms ?Ces noms devenus communs sont pourtant ceux de personnages bien réels et souvent même hauts en couleurs, dont l'Histoire n'a retenu que le patronyme.Dans ce livre, vous découvrirez ainsi près d'une centaine de ces personnages, racontés avec verve et humour par Claude Quétel. Vous apprendrez également comment, de noms propres, leurs patronymes sont devenus des noms communs. La petite Histoire est souvent bien plus amusante que la Grande !

  • LES GRANDES ETUDES DE TNS SOFRES,Analysées et commentées pour comprendre l'opinion publiquePOLITIQUEOLIVIER DUHAMEL30 ans de l'état de l'opinion: pour lever quelques mythesÉDOUARD LECERF ET GUÉNAËLLE GAULTL'opinion publique n'existe pas...comme avantGÉRARD COURTOIS« Années Hollande », miroir inversé des « années Jospin »LUDOVIC VIGOGNEFrançois Hollande: les raisons de la disgrâceCARL MEEUSL'étrange paradoxe de l'UMPSYLVAIN BROUARD ET ÉRIC KERROUCHEUn an après l'élection présidentielle: probabilités de vote et image des leadersINTERNATIONALFRANÇOIS FILLONL'Europe face à son destinJÜRGEN HOFRICHTERLes élections législatives en Allemagne: le triomphe d'Angela MerkelBEATRIZ VILCHEZ-SILVAEspagne, 2008-2013: un pays déçu face à la criseSOCIÉTÉNONNA MAYER ET VINCENT TIBERJAnciennes et nouvelles formes de racisme: 1990-2013CARINE MARCÉLe vote socialiste dans les duels UMP/FNABÉCÉDAIRE DE L'OPINIONFanny Durand, Melaine Durand, Roman Ptaszynski, Elaine Rapinel, Zein Sawaya et Eddy Vautrin-Dumaine

  • Aux sources de la culture occidentale : figures, lieux, concepts en près de 400 entrées, de Acheloos à Zeus, illustrés par les textes des auteurs de l'Antiquité.


    Les dieux de l´Olympe, les exploits d´Hercule, les voyages de Jason et d´Ulysse, Thésée affrontant le Minotaure dans le Labyrinthe, Achille traînant le corps d´Hector sous les remparts de Troie, Enée traversant les Enfers... Des noms qui font rêver, des aventures prodigieuses, pleines de merveilles, de bruit et de fureur.

    La mythologie gréco-romaine est constituée d´un ensemble foisonnant de belles histoires imbriquées les unes dans les autres, remarquables de cohérence dans leur apparente diversité, car elles cherchent à donner un sens et un ordre aux mystères du monde. Constamment repris et réutilisés depuis l´Antiquité dans la littérature comme dans les arts, ces récits fabuleux n´ont jamais cessé d´irriguer notre culture occidentale.

empty