• Tokyo vice

    Jake Adelstein

    « Parfois, mieux vaut avoir de la chance que d'être bon. » Quand Jake Adelstein intègre en 1993 le service Police-Justice du plus grand quotidien japonais, le Yomiuri Shinbun, il n'a que 24 ans et il est loin de maîtriser les codes de ce pays bien différent de son Missouri natal. À Tokyo, il couvre en étroite collaboration avec la police les affaires liées à la prostitution et au crime organisé. Pour cela, il n'hésite pas à s'enfoncer dans les quartiers rouges de la capitale, dans les entrailles du vice et de la décadence. Approché par les yakuzas, il devient leur interlocuteur favori tout en restant un informateur précieux pour la police. Une position dangereuse, inédite et ambivalente, aux frontières du crime, qui incite Jake Adelstein à entrer dans un jeu dont il ne maîtrise pas les règles. À mi-chemin entre le polar mafieux et l'enquête journalistique, Tokyo Vice est aussi le roman initiatique d'un jeune journaliste américain à Tokyo qui nous livre, avec beaucoup d'humour, un témoignage nerveux sur l'envers de la société nippone. Jake Adelstein est le premier étranger à avoir intégré la rédaction du Yomiuri Shinbun. Pendant plus de dix ans, il couvre le trafic d'êtres humains et le crime organisé. À la suite de son enquête sur les yakuzas, sa famille est placée sous protection du FBI pendant plusieurs années. Il a par ailleurs travaillé pour The Daily Beast, The Japan Times et Vice News.

  • L'Usine, un gigantesque complexe industriel de la taille d'une ville, s'étend à perte de vue. C'est là qu'une femme et deux hommes, sans liens apparents, vont désormais travailler à des postes pour le moins curieux. L'un d'entre eux est chargé d'étudier des mousses pour végétaliser les toits. Un autre corrige des écrits de toutes sortes dont l'usage reste mystérieux. La dernière, elle, est préposée à la déchiqueteuse de documents. Très vite, la monotonie et l'absence de sens les saisit, mais lorsqu'il faut gagner sa vie, on est prêt à accepter beaucoup de choses... Même si cela implique de voir ce lieu de travail pénétrer chaque strate de son existence ?
    Dans une ambiance kafkaïenne où la réalité perd peu à peu de ses contours, et alors que d'étranges animaux commencent à rôder dans les rues, les trois narrateurs se confrontent de plus en plus à l'emprise de l'Usine. Hiroko Oyamada livre un roman sur l'aliénation au travail où les apparences sont souvent trompeuses.

  • - 50%

    Les légendaires yakuzas, maîtres du crime organisé japonais, se structurent autour de trois grandes familles pour orchestrer la vie criminelle au pays du soleil levant. Parmi les leaders du clan Inagawa-kaï, Masatoshi Kumagaï fait régner un ordre nouveau.
    Après une ascension fulgurante, ce japonais deviendra le plus jeune des chefs yakuzas, ouvrant les activités de son clan aux trafics internationaux, apparaissant à visage découvert dans les médias, abordant son activité tel un formidable businessman et allant jusqu'à gravir les marches de Cannes pour promouvoir un documentaire qui lui est consacré...
    Dans ce livre construit à partir d'une série d'entretiens avec Kumagaï, on découvre cet intriguant maître yakuza. Page après page, il nous révèle son parcours, les coulisses d'un monde loin des fantasmes et sa philosophie entre modernité et tradition, profit et code d'honneur.

  • Jake Adelstein en a bien conscience : il ne s'en sortira pas vivant sans aide. Après avoir écrit un article sur Tadamasa Goto, il a tout le Yamaguchi-gumi à ses trousses. Partant du vieux principe selon lequel « les ennemis de mes ennemis sont mes amis », Jake Adelstein engage un ancien yakuza, Saigo, qui appartenait à la branche ennemie de Goto. En échange ? Jake doit écrire la biographie de son protecteur. À partir de la vie de cet homme qui a connu l'âge d'or des yakuzas, Jake Adelstein dresse une fresque épique de la mafia japonaise, des années 1960 à nos jours. C'est Le Parrain au pays du Soleil-Levant, cela commence sur fond de tatouages sophistiqués et se termine dans les milieux de la finance. Entre-temps, les yakuzas ont perdu leur sens de l'honneur.

  • WABI SABI : Tomás Navarro renoue avec l'esthétique japonaise pour proposer une nouvelle philosophie de vie. L''art d'accepter l'imperfection des êtres et des choses.
    Cette attitude essentielle face à la vie nous invite à établir nos priorités, à faire face aux pressions internes et externes et à concentrer notre énergie sur ce qui peut réellement être transformé. Ainsi devrions-nous renoncer à la quête incessante et illusoire de la perfection, du bonheur et de la réussite pour cultiver la beauté de l'imperfection, l'impermanence, l'authenticité, la richesse et la joie des choses simples. Et apprendre aussi à conjuguer nos vies à l'imparfait en nous acceptant avec bienveillance, pour plus de sérénité et de liberté dans notre quotidien.
    WABI SABI : pour reprendre contact avec l'essentiel, trouver son équilibre et tracer son propre chemin.

  • En 2014, Jake Adelstein découvre les monnaies virtuelles en même temps que l'effondrement de Mt. Gox, la plus grande plateforme d'échange de bitcoins au monde basée à Tokyo. Celle-ci annonce la disparition de 850 000 bitcoins, l'équivalent de 500 millions de dollars. Contre toute attente, c'est son créateur et dirigeant qui est le principal suspect de la police japonaise : Mark Karpelès, un jeune français qui n'a pas encore 30 ans.
    Mark devient alors le centre de la plus grande affaire criminelle de l'ère numérique. Tout le monde veut sa peau : la police japonaise, le FBI et les milliers de particuliers qui ont perdu leurs économies dans ce braquage d'un nouveau genre.
    Au cours de son enquête, Jake Adelstein rencontre les pionniers du Bitcoin : idéalistes, geeks, libertariens, profiteurs ou spéculateurs, et tente de répondre à ces deux questions : qui a fait le coup ? Et où sont passés les bitcoins ?

  • Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le Japon
    Une nouvelle édition tout en couleurs avec de nombreuses photos.
    Une couverture exhaustive du pays, de Hokkaidô à Okinawa et aux îles du Sud-Ouest, comprenant notamment des régions éloignées des circuits touristiques traditionnels : le parc national de Shiretoko, la vallée paradisiaque de l'Iya, l'archipel d'Izu ou encore Iriomote-jima, une île isolée au large de Taïwan.
    Dans cette édition, une carte recense des suggestions pour sortir des sentiers battus
    Des recommandations pour un voyage réussi avec des enfants.
    Une sélection étendue d'adresses de restaurants, de bars, de boutiques, d'hôtels mais aussi d'hébergements traditionnels... Pour vivre le Japon des Japonais !
    Des renseignements pratiques sur un vaste choix d'activités : randonnée (Alpes japonaises), ascension de volcans (mont Fuji), plongée et snorkeling (îles du Sud), ski (Alpes japonaises, Hokkaido...)...
    Un nouveau chapitre sur les saisons pour bien choisir sa période de voyage selon ses goûts et ses envies

  • C'est au fin fond de la contrée d'Atôra, au nord-est de l'île de Honshu, que Matabei se retire pour échapper à la fureur du monde. Dans cet endroit perdu entre montagnes et Pacifique, se cache la paisible pension de Dame Hison dont Matabei apprend à connaître les habitués, tous personnages singuliers et fantasques.
    Attenant à l'auberge, avec en surplomb la forêt de bambous et le lac Duji, se déploie un jardin hors du temps. Insensiblement, Matabei s'attache au vieux jardinier et découvre en lui un extraordinaire peintre d'éventail et un subtil haïkiste. Il devient peu à peu le disciple dévoué de maître Osaki.
    Fabuleux labyrinthe aux perspectives trompeuses, le jardin de maître Osaki est aussi le cadre de déchirements et de passions, bien loin de la voie du Zen, en attendant d'autres bouleversements...
    Avec le Peintre d'éventail, Hubert Haddad nous offre un roman d'initiation inoubliable, époustouflant de maîtrise et de grâce. Sublime Japon !
    Pour prolonger la lecture du roman, comme une oeuvre dans l'oeuvre, un jardin dans le jardin, retrouvez les Haïkus du peintre d'éventail, du même auteur.
    Tout à la fois poète, romancier, historien d'art, dramaturge et essayiste, Hubert Haddad, né à Tunis en 1947, est l'auteur d'une oeuvre vaste et diverse, d'une forte unité d'inspiration, portée par une attention de tous les instants aux ressources prodigieuses de l'imaginaire. Depuis Un rêve de glace, jusqu'aux interventions borgésiennes de l'Univers, premier roman-dictionnaire, et l'onirisme échevelé de Géométrie d'un rêve ou les rivières d'histoires de ses Nouvelles du jour et de la nuit, Hubert Haddad nous implique magnifiquement dans son engagement d'artiste et d'homme libre.

  • Aux yeux de l'Occident, le Japon a toujours été un mystère, nourri de clichés et de fantasmes : Cipango aux murs couverts d'or rêvée par Christophe Colomb, la terre de mission de François Xavier, l'empire soudain clos sur lui-même, l'adversaire acharné de la guerre d'Asie- Pacifique, la victime des premières bombes atomiques, l'inventeur du zen et de l'ikebana, le colossal concurrent technologique et commercial...

    L'histoire du Japon est d'abord celle d'un peuple épris de nouveauté, d'origine hétérogène, qui a su évoluer au contact d'autres mondes et se muer en État-nation impérial, puis industriel : la Chine lui apporte code, croyance, écriture, de quoi tisser une culture de son cru ; l'Occident échoue à le convertir au christianisme au XVIe siècle, mais, dans la deuxième moitié du XIXe siècle, l'oblige à suivre son modèle technique sous peine de colonisation brutale.

    Le Japon, pourtant la référence économique suprême dans les années 1980, subit une récession sensible depuis le début des années 1990 et se retrouve aujourd'hui pris en tenaille entre la Chine et les États- Unis. Il n'en reste pas moins encore la troisième puissance économique mondiale, affiche sa présence sur tous les foyers de la mondialisation, diffuse tous azimuts les produits de son soft power et ne cesse d'innover et souvent de surprendre.

    À l'aube de l'ère Reiwa, Gérard Siary retrace le mouvement d'ouverture et de fermeture à l'ailleurs et à l'étranger, qui a toujours rythmé l'évolution de l'archipel et modelé son identité culturelle. Il aborde des thèmes souvent peu évoqués : image du Japon en France et à l'étranger, mythes et mythologie, racisme et minorités, diaspora, etc. C'est cette histoire renouvelée d'un peuple à nul autre pareil, qui a dû et su faire son miel de la prétendue « modernité », sans y perdre son âme ou son identité, qu'il nous raconte avec passion.

  • Ici, lorsque quelquun disparaît, on dit simplement quil sest évaporé, personne ne le recherche, ni la police parce quil ny a pas de crime, ni la famille parce quelle est déshonorée. Partir sans donner dexplication, cest précisément ce que Kaze a fait cette nuit-là. Comment peut-on sévaporer si facilement ? Et pour quelles raisons ? Cest ce quaimerait comprendre Richard B. en accompagnant Yukiko au Japon pour retrouver son père, Kaze. Pour cette femme quil aime encore, il mènera lenquête dans un Japon parallèle, celui du quartier des travailleurs pauvres de Sanya à Tokyo et des camps de réfugiés autour de Sendai. Mais, au fait : pourquoi rechercher celui qui a voulu disparaître ?

    Les évaporés se lit à la fois comme un roman policier, une quête existentielle et un roman damour. Dune façon sensible et poétique, il nous parle du Japon contemporain, de Fukushima et des yakuzas, mais aussi du mystère que lon est les uns pour les autres, du chagrin amoureux et de notre désir, parfois, de prendre la fuite.

  • Assassin's creed fragments t.1 : la lame d'Aizu Nouv.

    Le destin du Japon va basculer...
    1868. La guerre de Boshin est sur le point d'éclater.
    Les Templiers, infiltrés parmi les conseillers les plus proches de l'Empereur, poussent le souverain à lancer une campagne contre le Shogun Tokugawa, lui-même soutenu par la Confrérie des Assassins. L'ère glorieuse des samouraïs toucherait-elle à sa fin ?
    Jeune japonaise de 16 ans, Atsuko a grandi dans les quartiers aisés de la cité d'Aizu, dans l'ombre de son frère Ibuka. Promise à un mariage arrangé, la jeune fille cache un secret : elle manie aussi bien les armes que son frère, dont le talent au sabre masque en réalité une peur insurmontable du combat.
    Lorsque la guerre est déclarée, Ibuka doit partir combattre aux côtés de leur père pour l'honneur de la famille. Défiant la tradition interdisant aux femmes de prendre part aux batailles et voulant protéger son frère, Atsuko s'enrôle en cachette en tant que simple soldat, désireuse de montrer l'étendue de ses talents.
    Mais face aux manipulations et aux complots qui dépassent les deux adolescents, l'amour fraternel sera-t-il plus fort ? Plus fort que les convictions et l'honneur ?
    Découvrez le premier roman haletant
    Assassin's Creed Fragments, au coeur des derniers instants du Japon médiéval.

  • Familiarisez-vous avec les150 kanji les plus utilisés en japonais ! Les kanji sont les caractères chinois utilisés pour écrire une partie de la langue japonaise.
    Chiffres, temps, relations, couleurs, ce petit livre comprend les 80 kanji du N5 du JLPT, les 58 du N4, les 10 du N3 et les 2 du N2, classés par nombre de traits, de 1 à 18, ce qui vous permettra de maîtriser facilement les 150 kanji les plus courants du japonais !

  • 1945. La guerre est terminée, l'armistice est signé. Mais à ce moment précis, le jeune lieutenant Hiro Onoda, formé aux techniques de guérilla, est au coeur de la jungle sur l'île de Lubang dans les Philippines. Avec trois autres hommes, il s'est retrouvé isolé des troupes à l'issue des combats. Toute communication avec le reste du monde est coupée, les quatre Japonais sont cachés, prêts à se battre sans savoir que la paix est signée. Au fil des années, les compagnons d'Hiro Onoda disparaitront et il demeurera, seul, guérillero isolé en territoire philippin, incapable d'accepter l'idée inconcevable que les Japonais se soient rendus. Pendant 29 ans, il survit dans la jungle. Pendant 29 ans il attend les ordres et il garde sa position. Pendant 29 ans, il mène sa guerre, au nom du Japon. Ce récit incroyable est son histoire pour la première fois traduite en français. Une histoire d'honneur et d'engagement sans limite, de foi en l'âme supérieure d'une nation, une histoire de folie et survie.

  • Nouvelle édition du guide de conversation Le Japonais pour les Nuls vendu à 46 000 exemplaires !Des bases de la prononciation, au déchiffrage des kanjis et au vocabulaire nécessaire pour sortir en ville, de la grammaire aux indications nécessaires en cas d'urgence en passant par tous les termes essentiels à connaître si vous souhaitez aller au restaurant, apprendre le japonais ne sera plus une corvée !

  • La collection Tip Tongue s'ouvre à l'allemand ! De nouveaux auteurs, de nouvelles destinations. Dépaysement garanti... Dans moins de six heures, Emma verra en chair et en os la star du manga Miki Kawase ! Pour son anniversaire, son père lui a offert le cadeau dont elle rêvait : deux billets de train pour Leipzig, la seule ville européenne où son idole, en tournée mondiale, a choisi de faire escale. Mais le voyage va s'avérer plus mouvementé que prévu...
    Parce que l'anglais est aussi agréable à écouter, chaque roman numérique Tip Tongue est enrichi de sa version audio, page après page.

  • Six-quatre

    Hideo Yokoyama

    Le six-quatre ? Une affaire non résolue qui remonte à l'an 64 du règne de l'empereur Shôwa. Une fillette de sept ans enlevée et assassinée sans que l'on parvienne à arrêter son ravisseur. Quatorze années ont passé, l'empereur n'est plus le même, mais la plaie reste ouverte pour cette région du nord de Tokyo. Dans cette année civile 2002, la prescription des faits approche. Pourtant, pas question de baisser les bras. Le grand chef de la police nationale doit venir l'annoncer officiellement au père de la victime et à la presse. Le commissaire Mikami, en charge des relations publiques depuis peu, a une semaine pour organiser la visite. Premier défi : régler au plus vite un différend avec les journalistes; deuxième : vaincre la résistance du père ; troisième : ne pas se laisser envahir par ses propres démons. Mais pour relever ces défis, il lui faut avant tout débusquer la vérité aux sources les plus profondes de l'affaire et de l'âme humaine, là où il n'aurait jamais pensé la trouver...

  • Que signifie « l'exceptionnalisme » japonais ? Le pays est-il toujours une grande puissance industrielle ? Les traditions bloquent-elles les évolutions sociales ? Quelles sont les conséquences de la chute du taux de natalité ? Les relations sino-japonaises sont-elles vouées au conflit ? Le Japon peut-il être un acteur majeur sur la scène internationale ?

    Après avoir dominé la scène économique mondiale jusqu'à la fin du xxe siècle, le Japon semble céder la place au miracle chinois. Ses défis sont aujourd'hui multiples : croissance stagnante, population vieillissante, condition des femmes difficile, sentiment de déclin et d'entre-soi, loin d'un monde globalisé et pluriel.

    Pourtant, le Japon conserve une efficacité et une capacité de résilience hors normes héritées de ses multiples épreuves : bombardements atomiques en 1945, tremblements de terre, catastrophe de Fukushima... Terre d'innovations constantes, place financière incontournable, le pays le plus « occidental » d'Asie affirme ses valeurs libérales et démocratiques, son attachement à sa politique strictement défensive, tout en affichant une ambition plus importante en matière de sécurité.

    À l'heure où commence l'ère Reiwa (« Belle harmonie »), Valérie Niquet nous donne les clés pour mieux comprendre ce pays qui fascine autant qu'il déroute, ses spécificités, ses limites, mais aussi ses atouts qui prouvent qu'il est loin d'être hors course.

  • Le livre du wabi-sabi

    Julie Pointer Adams

    • First
    • 8 Novembre 2018

    Cultivez l'esprit wabi-sab pour percevoir la beauté secrète du monde ! Le livre événement sur l'art japonais du parfaitement imparfaitLe wabi-sabi est un art de vivre japonais qui invite à la pleine conscience : être attentif à ses invités (écouter sans être distrait, débrancher), créer un environnement accueillant (laisser la porte déverrouillée, prendre le temps d'être ensemble), choisir un décor modeste (vaisselle et mobilier en matériaux durables comme le bois ou l'argile), faire une place à la nature dans sa décoration, trouver la beauté dans les imperfections (serviettes en lin froissé, avec une attitude détendue sur les invités en retard), et bien plus encore.
    Le livre est organisé en cinq chapitres, chacun dédié à un pays ou une région (le Japon, le Danemark, la Californie, la France et l'Italie) où l'approche de la décoration et des loisirs reflète le mieux les principes wabi-sabi.

  • L'historien Arnaud Blin analyse l'entrée des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale et la lourde responsabilité prise par le président Roosevelt. Un nouveau titre de la collection " Archidoc ", essais abordables au format poche pour rendre intelligibles les plus grandes questions de l'Histoire.
    Rien ne destinait Franklin D. Roosevelt à la présidence des États-Unis. Et tout indiquait que ce pacifiste épargnerait à son pays, farouchement isolationniste, un nouvel engagement dans un conflit dangereux. En décembre 1941, les 2 500 vitimes de l'attaque japonaise de Pearl Harbor changent la donne. Mais la décision du président est déjà prise.
    Faire la guerre pour obtenir la paix ? Avant de s'y résoudre, Roosevelt aura suivi un long cheminement, personnel et politique, qui l'amène à faire un choix, puis à convaincre le Congrès de le suivre. Il est soutenu par Churchill avec qui il met au point une vaste stratégie pour vaincre Hitler et Hirohito et par Eleanor Roosevelt, sa femme. Mais il doit faire face à ses propres convictions religieuses et politiques, à ses partenaires comme à ses nombreux adversaires, sans oublier le peuple américain qui ne rêve que de paix.
    Arnaud Blin explore les causes d'une résolution tout à la fois improbable, inévitable et murement réfléchie, qui va contribuer à redéfinir l'ordre du monde. Un récit passionnant qui conjugue biographie, psychologie et analyse politique.

  • Suivez la méthode Kaizen et améliorez, chaque jour, votre vie un petit pas à la fois.
    Le concept du Kaizen (de KAI, qui signifie " changer ", et ZEN qui signifie " quelque chose de bon ") s'est développé dans les industries d'un Japon en pleine reconstruction, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.
    S'appuyant sur un cycle de quatre étapes, appelé PDCA (pour Plannifier, Développer, Contrôler, Ajuster), elle permet, appliquée au champ du développement personnel et de la vie quotidienne, de " débloquer " le lecteur, et de l'aider non seulement à se mettre en mouvement, mais à poursuivre sur sa lancée, résolument mais progressivement, un petit pas après l'autre.
    Ainsi, le Kaizen est à la fois une méthode et une philosophie, qui prône que l'on peut ne pas se satisfaire de ce qui est, mais qu'il faut l'améliorer petit à petit, et qui pense que seuls les gestes concrets nous permettent de savoir si l'on va dans la bonne direction, et peuvent être réajustés.
    Christie Vanbremeersch propose ici une véritable méthode, enrichie au fil de ses expérimentations, pour mettre au point et réaliser des premières actions - que chacun adaptera à l'aune de sa motivation-, évaluer ces actions, corriger le tir si cela est nécessaire et... savourer les premières victoires !

  • Partez à la recherche de ce qui vous passionne !L'ikigaï, c'est " la raison de se lever le matin " pour les habitants d'Okinawa au Japon, célèbres pour leur longévité, leur bonne santé et leur joie de vivre. C'est la jonction parfaite entre aptitudes,
    goûts, sens et nécessités.
    Vous désirez ardemment trouver le vôtre ? Cet ouvrage vous invite à vous poser les bonnes questions : qu'est-ce qui vous rend curieux ? Qu'est-ce qui vous rend jaloux ? Quelle est votre zone de brillance ? Quel est votre style ? Quelles activités vous ressourcent ?
    Un voyage au coeur de vous-même, émaillé d'histoires, de pistes pratiques et de propositions d'actions simples et concrètes. Il est également nourri d'interviews de personnes ayant trouvé leur ikigaï : elles vous offrent le récit de leurs parcours et leurs plus précieux conseils pour trouver ce qui vous rendra heureux de vous lever chaque matin.

  • Manger tue. Avec ce premier polar coécrit par un chef deux étoiles au Michelin, le thème de la femme empoisonneuse est revisité et modernisé. Ici, ce n'est pas le poison mais la molécule qui donne la mort. Entre la France et le Japon, un roman qui fait voyager, découvrir une autre culture et des recettes de cuisine... mortelles.
    Alors qu'à Tokyo deux cadavres d'hommes empoisonnés par une substance indécelable embarrassent la police japonaise, en France un commandant de la brigade criminelle est chargé d'élucider la mort d'un riche Japonais lui aussi empoisonné par un produit inconnu. Des deux côtés de la planète, des assassinats qui, a priori, n'ont rien à voir, sauf que... Le commandant Simmeo, passionné d'art, découvre qu'ils sont liés par les yakuzas. Voilà la Crim' du 36, quai des Orfèvres obligée de travailler avec son homologue japonaise, aux méthodes bien différentes, pour coincer un coupable qui utilise la cuisine moléculaire pour parvenir à ses fins... Entre Paris et Tokyo, une sidérante plongée dans les eaux troubles de la gastronomie, de la science et du crime.

  • La méthode du bonheur à la japonaise pour être en phase avec soi-même et cultiver le bien-être dans tous les domaines !L'ikigai, c'est le point commun entre ce qu'on aime, ses talents et son métier. Lorsque ces 4 éléments sont en harmonie, on trouve le sens de sa vie, sa place dans le monde et le bonheur ! Bref, on est parfaitement en phase avec soi, on répond à ses envies tout en ayant la possibilité d'en vivre et la satisfaction d'être utile aux autres. Bonne nouvelle ! L'ikigaï n'est pas réservé à quelques happy few, on a toutes en nous cette pépite, plus ou moins bien cachée. Objectif bonheur !
    Au programme :- La méthode happy. L'ikigai, c'est cultiver sa joie de vivre et se connecter à ce qui fait sens pour nous, et c'est aussi tout un lifestyle forme et bien-être.
    - Apprendre à mieux se connaître. Pour connaître sa mission de vie, il faut déjà savoir qui on est, ce qu'on veut vraiment et dépasser ses freins.
    - Un coaching pour découvrir son ikigaï : tous les conseils pour bien remplir ses 4 cercles, trouver ses passions, ses missions, même quand on n'en a pas, le job de sa vie même quand c'est compliqué au bureau, et le lien entre tous, son ikigai !
    - Le programme pour cultiver son ikigaï au quotidien, car l'ikigai évolue tout au long de la vie. Les rituels, checklists et exercices pour ne jamais perdre de vue son ikigai et faire régulièrement le bilan.

  • Nagori, littéralement « reste des vagues », qui signifie en japonais la nostalgie de la séparation, et surtout la saison qui vient de nous quitter. Le goût de nagori annonce déjà le départ imminent du fruit, jusqu'aux retrouvailles l'année suivante, si on est encore en vie. On accompagne ce départ, on sent que le fruit, son goût, se sont dispersés dans notre propre corps. On reste un instant immobile, comme pour vérifier qu'en se quittant, on s'est aussi unis.

empty