• James Miranda Barry fut médecin militaire, chirurgien avant-gardiste, inspecteur général des hôpitaux de Sa Majesté et... l'un des plus grands imposteurs de tous les temps.

    Au moment de sa mort en 1865, au terme d'une carrière de plus de quarante ans au sein de l'armée britannique, James Miranda Barry n'a pas eu droit aux honneurs dus à son rang. Les autorités militaires ont plutôt jugé bon de l'enterrer à la sauvette, dans un coin reculé d'un cimetière quelconque. Car le scandale qui éclata à sa mort était d'une telle ampleur, qu'il devint la principale raison pour laquelle Barry passerait à l'histoire, reléguant dans l'ombre presque tout ce que le médecin avait mis tant d'efforts et d'années à accomplir.
    />
    Dans chacune des colonies où on l'avait posté, James Barry avait fait tout en son pouvoir pour améliorer les conditions de vie et les soins de ses patients. Il avait forgé sa réputation sur une pratique nouvelle et moderne de la médecine, par sa spécialisation dans les domaines de la chirurgie, des maladies tropicales, de l'obstétrique, du traitement de la lèpre et des maladies vénériennes. Sur trois continents, Barry a imposé des nouvelles conditions sanitaires, des méthodes révolutionnaires de quarantaine, des diètes alimentaires, ainsi que des traitements efficaces contre les plus terribles maladies connues à l'époque. Sans contredit, les réformes de James Barry ont sauvé des milliers de vies à travers le monde.

    Mais pourquoi a-t-on profané ainsi la mémoire d'un brillant médecin, dont les accomplissements n'avaient d'égal que la controverse dont Barry aura été l'auteur presque tout au long de sa vie? Sylvie Ouellette retrace ici la vie et la carrière d'un être humain hors de l'ordinaire, qui n'était absolument pas ce que ses contemporains auraient pu croire.

  • Ensemble, faire société

    Tout citoyen français est un et indivisible. Le vécu que lui suggère sa foi est-il compatible avec le vécu que lui propose la République ? Dans un contexte où la laïcité est sans cesse redéfinie, et le vivre-ensemble sans cesse questionné, cet ouvrage confronte les valeurs des trois religions abrahamiques (judaïsme, christianisme, islam) avec celles de la République. Pour ce faire, il propose une étude comparée, rigoureuse et scientifique, qui s'appuie sur les textes fondateurs et qui dégage des points de convergence. Documentée et constructive, cette approche est une invitation concrète à faire société autour de 18 valeurs.

    Avec la contribution de Claude Sultan, Jean-Charles Descubes, Tarik Abou Nour, Abderrahman Belmadi et François Clavairoly.

  • De 1939 à 1945, le Vatican joua un rôle essentiel dans la lutte contre le IIIe Reich. Pie XII a été accusé après la guerre d'être resté silencieux face aux crimes nazis mais Mark Riebling raconte aujourd'hui une partie de l'histoire qui n'avait jamais été révélée. Car le jour où le pape choisit de ne plus prononcer publiquement le mot « juif » fut aussi celui où il décida d'aider à assassiner Hitler. Pour protéger les catholiques d'Allemagne, Pie XII ne dévoile pas son jeu. Tandis qu'il envoie des cartes d'anniversaire à Hitler, il apporte son soutien à la Résistance intérieure allemande : des jésuites volent des plans militaires à Berlin, plusieurs tentatives d'assassinat du Führer s'organisent et le pape relaie des missives secrètes et des enregistrements clandestins aux Alliés. Pendant toute la guerre, le Saint- Siège se transforme en une agence d'espionnage, dont l'avocat bavarois Josef Müller est la fi gure héroïque. Après dix ans de recherche et grâce à de nombreux documents inédits, Mark Riebling nous emmène au coeur des cryptes du Vatican pour nous faire découvrir les coulisses de la guerre secrète que Pie XII mena contre Hitler.

  • Préface de Jacques Chirac.

    D'agriculture à voyages, l'auteur, président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, propose un petit dictionnaire pour rendre compte des problèmes d'actualité et redonner confiance aux Français. Un propos concret et une réhabilitation du bon sens en politique.

  • Depuis trente ans que dure cette foutue guerre qui ravage le continent, Il frappe les trois armées n'importe où, n'importe quand, sans raison apparente.
    On dit qu'à Sa venue, en l'espace d'un battement de cils, tous les combattants s'effondrent. Sa lame fauche même ceux équipés d'une exoarmure lourde.
    Nul ne sait qui Il est. Nul ne sait d'où Il vient. Nul ne sait s'Il est Indépendantiste, Loyaliste ou mutant.
    Le charnier qui fleurit dans Son sillage devient invariablement un no man's land sacré.
    À l'ère des bombardements neutroniques et des concentrateurs laser espace-sol, les soldats les plus endurcis ne peuvent prononcer Son nom sans un frisson de fascination.

    Certains disent qu'Il n'existe pas. Pure invention de la propagande.
    D'autres soutiennent qu'Il est le fruit d'une expérience ratée.
    Rares sont ceux à penser qu'Il est l'émanation d'une puissance supérieure.
    Et jusqu'à la semaine dernière, tout le monde croyait qu'Il ne laissait aucun survivant.

  • Dans ce deuxième tome de la saga Les Gardiens de l'onirisphère, Selma et Clovis quittent la Suède pour se rendre en Islande en vue d'empêcher Luzángela de prendre le contrôle de l'imaginaire collectif. Toutefois l'héritière de Lilith les devance sur l'île au milieu de l'Atlantique, et elle n'est pas seule!

    En pleine mer, ils affrontent une tempête dévastatrice, à l'image de celle qui déferle en eux alors que se nouent les liens du coeur...

    À Squirrel Cove, Matheo est frappé par des tragédies successives. Sa grand-mère perd la vie dans un acte noble et courageux, et il se retrouve seul au monde.
    Doit-il rejoindre son amie Aïsha à Dubaï?

    Vara, la partie humaine de la conscience artificielle le lui suggère, mais une menace inattendue pèse sur elle et Ygg. Vont-ils faire alliance pour le meilleur ou pour le pire afin d'éviter de retourner au néant? Comme Selma se le demande:
    N'est-il pas dans la logique de l'évolution que le destin de l'humanité soit d'engendrer des entités plus complexes à qui il faudra céder la place?

    Ce second opus des Gardiens de l'onirisphère, tout aussi passionnant que le premier, contient plusieurs scènes chargées d'émotion et de beauté qui conduisent à une rencontre aussi haletante que tragique qui laisse présager de nouvelles dimensions à cette saga unique en son genre.

  • Le mode de vie de nos enfants en 2020 se décide aujourd'hui.

    Que souhaitent les Français ? Quelles orientations souhaitent-ils pour le prochain quinquennat ?

    Les Français se posent des questions qui touchent des thèmes aussi divers que les mères porteuses, l'euthanasie, les aliments bio, le travail incertain pour beaucoup, le rôle de l'école, le traitement des délinquants, la vraie parité femmes/hommes, l'intégration ou la désintégration sociale, la montée irrésistible d'Internet...

    Ils s'interrogent également sur le style de présidence pour cette nouvelle période : une démocratie autoritaire ou participative ?

    Ce livre ouvre un débat : quelle société voulons-nous pour 2020, et quel(le) Président(e) voulons-nous pour la conduire ?

    Il propose 15 chapitres thématiques, définissant chacun des choix entre 2 ou 4 scénarios d'avenir, 75 thèmes de modes de vie, plus de 150 questions très concrètes...


    Sur tous ces thèmes, il faut interroger les candidats à la présidentielle.

    Sur tous ces sujets, il faudra relancer pendant 5 ans le/la Président(e) et les parlementaires élus.


    Découvrez les tendances sociologiques des Français : leurs "prospectives de vie" préférentielles, mesurées par l'Observatoire du CCA. Les évènements vont se succéder, dans la société et sur la scène politique : les auteurs actualiseront leur analyse sur leur blog http://ccateam.blog.lemonde.fr Sur tous ces enjeux de société, vous pouvez donner votre avis : soyez un lecteur interactif en vous connectant au site www.agorascope.com/sesame.

  • Au début du XXIIe siècle, les réserves naturelles de la Terre s'étaient raréfiées à tel point, que même l'extraction minière des astéroïdes s'avérait insuffisante. Alors que les chances de sauver la civilisation s'amenuisaient, une perspective de survie émergea de l'exploration de Vénus. D'antiques et gigantesques machines motrices abandonnées à sa surface. Lorsqu'on comprit leurs véritables fonctions, elles prirent le nom de MANDUCARE.
    Cette découverte aussi incroyable qu'improbable, relança l'industrie minière en l'obligeant à s'adapter à une technologie extraterrestre. Des équipes de mineurs furent recrutées pour être envoyées sur Vénus à l'entretien des manducares.
    Mais l'opportunité d'avoir accès aux richesses du sous-sol de Vénus attisa complots et convoitises.

    Au-delà des conditions infernales, l'exploitation de Vénus par les manducares promettait d'autres surprises bien plus terribles encore.

  •  La France, 26e siècle.



      Une trentaine de militaires qui ont survécu à l´extermination de la vie humaine et animale par des fanatiques religieux vivent dans des dômes artificiels.

    Deux mondes où l´argent n´existe plus, où chacun est égal en droits... Mais où toute liberté a disparu ; les hommes et les femmes vivent séparément et n´ont aucun rapport depuis longtemps.

    Antaldys, jeune mère porteuse non volontaire, va se rebeller contre le système qui l´oblige à abandonner son fils aux hommes. De son côté, Ethan, jeune homme frustré par une vie ennuyeuse qu´il n´a pas choisie, n´a trouvé d´autre moyen que de devenir père pour échapper à son destin.

    Antaldys et Ethan vont braver les interdits, découvrir de monstrueux secrets cachés par leurs dirigeants...
    La situation va leur échapper... mais cela en vaut-il peut-être la peine ?
     

  • Magnus Solberg a créé une conscience artificielle. Sa fille, Selma, croit toutefois qu'il y a un lien entre cette découverte et la disparition soudaine de son père. Déjà orpheline de mère, la jeune Française, désormais seule au monde, décide de gagner la

  • On ne guérit jamais de la guerre. On n'accepte pas d'y avoir tant souffert et on ne se sent guère plus soulagé d'y avoir survécu. On se prétend simplement chanceux. Une chose est sûre, c'est qu'une fois démobilisé, il faudra faire preuve de résilience pour le reste de sa vie. Bien des anciens combattants blessés dans leur cur et leur corps ont tenté et tentent toujours d'oublier ces jours sombres où ils ont traversé rien de moins que l'enfer. Pourtant, lui-même protagoniste de la Seconde Guerre mondiale, Germain Nault veut se souvenir, afin que les sacrifices de ses frères d'armes n'aient pas été vains. Cet ancien militaire désire offrir ses réminiscences à la mémoire collective pour que son histoire ne s'éteigne pas avec lui, comme c'est le cas de trop d'anciens combattants. Par son témoignage, il révèle et célèbre le courage de ses pairs dans leur contribution à l'une des plus grandes guerres de l'histoire.

    Dans ce récit captivant, Germain Nault relate son parcours au sein de l'Armée canadienne. Enrôlé volontairement en septembre 1941, il est envoyé en Angleterre après un entrainement des plus exigeants au camp de Valcartier, près de Québec. Après le tristement célèbre Débarquement de Normandie, il prend part aux différentes campagnes alliées, en support au Régiment de la Chaudière.

    Le Débarquement de Normandie... il l'a vu, il le voit encore: ses amis blessés, tués ou maltraités. Il dut pourtant poursuivre sa route afin de combattre jour après jour sur les routes de l'ouest de l'Europe, toutes souillées du sang de milliers de victimes militaires et civiles. Bien des traumatismes auraient pu briser cet homme à tout jamais. Il a pourtant survécu en regardant droit devant lui et en imaginant un avenir meilleur.

empty