• Une incroyable traversée du XX e siècle : l'histoire romancée d'Evelyne Pisier et de sa mère, deux femmes puissantes en quête de liberté.
    Mona Desforêt a pour elle la grâce et la jeunesse des fées. En Indochine, elle attire tous les regards. Mais entre les camps japonais, les infamies, la montée du Viet Minh, le pays brûle. Avec sa fille Lucie et son haut-fonctionnaire de mari, un maurrassien marqué par son engagement pétainiste, elle fuit en Nouvelle-Calédonie.
    À Nouméa, les journées sont rythmées par la monotonie, le racisme ordinaire et les baignades dans le lagon. Lucie grandit ; Mona bovaryse. Jusqu'au jour où elle lit
    Le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir. C'est la naissance d'une conscience, le début de la liberté.
    De retour en France, divorcée et indépendante, Mona entraîne sa fille dans ses combats féministes : droit à l'avortement et à la libération sexuelle, égalité entre les hommes et les femmes. À cela s'ajoute la lutte pour la libération nationale des peuples. Dès lors, Lucie n'a qu'un rêve : partir à Cuba. Elle ne sait pas encore qu'elle y fera la rencontre d'un certain Fidel Castro...
    Et soudain, la liberté, c'est aussi l'histoire d'un roman qui s'écrit dans le silence, tâtonne parfois, affronte le vide. Le portrait d'une rencontre entre Evelyne Pisier et son éditrice, Caroline Laurent - un coup de foudre amical, plus fou que la fiction. Tout aurait pu s'arrêter en février 2017, au décès d'Evelyne. Rien ne s'arrêtera : par-delà la mort, une promesse les unit.
    Découvrez le nouveau roman de Caroline Laurent,
    Rivage de la colère, finaliste de plusieurs prix :

    Prix des Maisons de le Presse 2020
    Prix France Bleue / Page des Libraires
    Prix des libraires
    Prix Françoise Sagan- Prix Marguerite Duras 2017 - Prix Première Plume 2017 (Furet du Nord) - Talent à découvrir Cultura 2017 - Sélection Prix du Style 2017 - Sélection Page des Libraires 2017 - Grand prix des lycéennes ELLE

  • Renato Donatelli, dit le Kanak, a quitté la Nouvelle Calédonie il y a des années pour le SRPJ de Toulouse. Un mètre quatre-vingt-dix-neuf, tout en muscles et gentillesse, ce gardien de la paix donne du « gros chameau » à ceux qu'il aime et des « gifles amicales » à ceux qui lui barrent le chemin. Il vient d'être mis au placard à la section des courses et jeux en compagnie du jeune lieutenant Cussac, mais tous deux prennent très à coeur leurs nouvelles missions. La mort d'un homme dans un compacteur à déchets inaugure une série de disparitions frappant des accros aux jeux d'argent. Tous les cadavres sont retrouvés porteurs d'une énigmatique dame de pique. Alors que le Kanak plonge dans l'univers des cercles clandestins et des paris truqués, il aimerait bien éclaircir une autre énigme : pourquoi sa vieille amie et compatriote, Diamant Noir, s'est-elle autrefois éloignée de son grand-père, le roi de l'île de Pins ? Hélas, il est plus facile de se retrouver dans les méandres des tripots que dans ceux de l'âme humaine.

  • Renato, dit le Kanak, est un simple gardien de la paix. Un costaud au grand coeur qui a quitté la Nouvelle-Calédonie pour le SRPJ de Toulouse. Foncièrement honnête, toujours prêt à rendre service, il donne du « gros chameau » aux gens qu'il aime et des « gifles amicales » à ceux qui lui barrent le chemin. À la brigade des Stups, il refuse de participer aux magouilles de ses collègues et préfère rêver au jour où il retrouvera son île et la culture de ses ancêtres. Mais lorsque au cours d'une perquisition, il tombe sur un couple d'Africains massacrés à la machette, il se fait un devoir d'élucider ces meurtres. Remontant la piste d'une terrible vengeance et du génocide rwandais, le Kanak découvre une histoire où les
    bourreaux d'hier sont les victimes d'aujourd'hui. Où l'homme fabrique ses propres démons.

empty