Arts et spectacles

  • « Voilà pourquoi Mozart est paradoxalement voué au silence : parce quil dit mieux que tous. » Michel Onfray Ce court essai, à lécriture ciselée, propose une vision décalée et impertinente du plus mythique des compositeurs. Partant essentiellement de lopéra chez Mozart le genre préféré du musicien, essentiel pour sa compréhension , Didier Raymond démontre, à rebours des thèses musicologiques en vigueur, lindépendance du génie autrichien à légard de la psychologie de ses livrets.
    À contre-sens des clichés en vigueur qui accorde une « intention » aux airs sublimes de Don Giovanni, Cosi fan Tutte ou Les Noces de Figaro, lauteur oppose une musique pure, finalement proche du silence et débarrassée de tout prétexte ou de toute arrière-pensée. Ainsi Mozart saffirme comme le compositeur dune musique « folle », celle de lallégresse inconditionnelle face à la tragédie de lexistence.

empty