• 1920. Sur le site minier de Faymoreau en Vendée, un coup de grisou a provoqué l'effondrement d'une galerie. Apprenant la tragédie, Isaure Millet, la fille des métayers du château, s'est précipitée sur les lieux. Thomas Marot, l'homme qu'elle aime depuis toujours, fait partie des mineurs pris au piège. Les secours s'activent. Thomas est sauvé mais le soulagement d'Isaure est de courte durée : le jeune homme est déjà fiancé à une ouvrière polonaise. Comment pourra-t-elle se résoudre à renoncer à lui ?
    Les suites de la catastrophe prennent une tournure inattendue: l'une des victimes retrouvées sans vie au fond de la mine a, en fait, été assassinée d'une balle dans le dos... L'enquête bute sur le mutisme des témoins. La belle Isaure, qui lutte pour dissimuler les sentiments qu'elle voue à Thomas, en sait-elle plus qu'elle ne prétend ? Quel secret cache la petite communauté de gueules noires ?
    Marie-Bernadette Dupuy est l'auteur d'une oeuvre extrêmement riche et variée, traduite jusqu'en Russie, qui lui a permis de conquérir le coeur de nombreux lecteurs. Elle revient avec une époustouflante saga, dédiée au monde de la mine, sur les pas d'une héroïne extraordinairement attachante.
     

    1 autre édition :

  • Dans le village minier de Feymorau, en Vendée, dans les années vingt, Isaure, fille de paysans de la région, et Thomas, un mineur dont la femme, d'origine polonaise, est repartie vivre dans sa patrie, décident de faire fi de la morale et de leur culpabilité : ils s'aiment et se retrouvent en cachette sous le vieux chêne qui abritait leurs rendez-vous adolescents.
    Un dimanche, alors qu'elle vient de passer la nuit avec Thomas, Isaure est appelée d'urgence au chevet de sa mère, Lucienne. Celle-ci est au plus mal. Avant de mourir, elle tient à avouer à sa fille le secret de sa naissance : le véritable père d'Isaure n'est autre que le châtelain local, le comte de Régnier, l'amour de jeunesse de Lucienne.
    Cette terrible révélation bouleverse Isaure, qui voit ses tourments familiaux s'éclairer d'un jour nouveau. Mais elle ignore encore à quel point cet aveu va faire basculer son destin...
    Marie-Bernadette Dupuy  nous entraîne dans une époustouflante saga dédiée au monde de la mine, sur les pas d'une héroïne extraordinairement attachante.

    1 autre édition :

  • "Les gens seraient-ils en réalité tous au bord du suicide, toute leur vie, obligés de survivre à chaque journée en jouant aux cartes et en regardant la télé et en mangeant, tant de routines prévues pour éviter ces instants de face à face avec un soi-même qui n'existe pas ?" Tel est l'état d'esprit de James Vann lorsqu'il retrouve sa famille en Californie - ses parents, son frère cadet, son ex-femme et ses enfants. Tous s'inquiètent pour lui et veulent l'empêcher de commettre l'irréparable. Car James voyage avec son Magnum, bien décidé à passer à l'acte. Tour à tour, chacun essaie de le ramener à la raison, révélant en partie ses propres angoisses et faiblesses. Mais c'est James qui devra seul prendre la décision, guidé
    par des émotions terriblement humaines face au poids du passé, à la cruauté du présent et à l'incertitude de l'avenir.

    1 autre édition :

  • "Vous dramatisez les choses. Quand des jeunes filles disparaissent, elles ont souvent de bonnes raisons de le faire. Tous les ans, des milliers de jeunes femmes abandonnent leurs familles, leurs écoles..." Pas de quoi s'inquiéter ? Homer Wycherly, riche Californien, n'est pas de cet avis. Voilà deux mois que Phoebe, sa fille unique, a disparu, alors qu'il était à l'étranger. Maintenant qu'il est rentré, il se fait un sang d'encre et s'en remet à Lew Archer pour la retrouver. Sauf qu'il ne lui facilite pas la tâche, car il veut laisser son ex-femme, à la conduite pour le moins bizarre, en dehors de l'affaire. Naturellement, cette exigence ne fait qu'attiser la curiosité d'Archer. Les cadavres commencent à sortir des placards.

  • Marie, l´orpheline du bois des Loups, est devenue une femme accomplie. En Corrèze, à Aubazine, le village de son enfance, elle mène de front son métier d´institutrice et sa vie de famille. Mais les rancoeurs du passé la rattrapent... Suite deL'Orpheline du bois des Loups.

    « Marie ne put retenir ses larmes en assistant à l´échange des anneaux. Elle-même avait épousé Pierre dans cette petite église. La ronde des souvenirs continuait à la tourmenter malgré son désir de regarder vers le futur . » De 1946 à 1970. Les années de femme, de mère et d´épouse de Marie sont jalonnées d´intenses bonheurs (sa réussite tant privée que professionnelle, la naissance de ses petits-enfants, la venue dans la famille d´une jeune orpheline, son amour des siens, ses élèves à l´école) mais aussi de terribles douleurs (le suicide de l´une de ses filles, le décès de Nanette, sa fidèle nourrice, la jalousie et la rancoeur de ses « ennemis » anciens).

    Avec en toile de fond les grands événements et les faits marquants des Trente Glorieuses, l´élection de De Gaulle, l´émancipation des femmes, la marche sur la Lune...

    Une chronique attachante entre grande saga familiale et portrait intimiste d´une femme simple et courageuse.

    1 autre édition :

  • Toute petite, Violaine, enfant unique, perd son père, mort de la tuberculose, puis, moins d'un an plus tard, sa mère, qui succombe à la même maladie. Dans ce petit village côtier où l'argent manque et où chaque bouche à nourrir représente un défi pratiquement insurmontable, personne ne peut recueillir la fillette cruellement éprouvée. À gauche et à droite, on cherche des solutions, une façon de lui venir en aide, mais le miracle attendu ne se produit pas.

    C'est ainsi qu'elle est envoyée dans les Pyrénées chez sa tante Marcelline et son oncle Albert qui l'accueillent froidement, pour ne pas dire brutalement, et se mettent très vite à lui mener une existence insoutenable. Heureusement, Sidonie Fernandez, une Espagnole aux dons fascinants et surnommée la «brouche» (sorcière), prend la jeune fille sous son aile et ne l'abandonne pas malgré les coups obstinés de cette terrible fatalité qui ne cesse de frapper impitoyablement.

    1 autre édition :


  • Splat en maman poule !

    L'histoire : La classe de Splat a douze oeufs qui vont bientôt éclore. Ce soir, c'est Splat qui doit s'en occuper chez lui. Quand les poussins sortent de leur coquille un peu plus tôt que prévu, c'est la pagaille...

  • Le fils

    Michel Rostain

    Avec une écriture incroyablement percutante et lucide, un père fait parler son fils Lion, foudroyé par une méningite à 20 ans, pour raconter le deuil difficile, heurté, et pourtant inéluctable. Par la voix tendre et ironique de son fils, Michel Rostain nous dit tout, du plus bouleversant au plus absurde, sur les jours et les semaines qui suivent la mort : emmener la couette chez le teinturier, les achats de supermarché, chaque minute du jour fatidique, le marketing des catalogues de cercueils, mais aussi ses secrets, la musique, le théâtre, l'éruption du volcan islandais... Il nous dit aussi le chaos et la solitude qui suivent l´enterrement, quand l´absence commence véritablement, et la vie qui force, pourtant, son chemin têtu jour après jour.

  • Fille de pionniers qui travaillent à réduire l'immensité de la forêt canadienne, Maria Chapdelaine a les rêves de ses dix-huit ans : suivre François Paradis, un trappeur dont elle est devenue amoureuse et qui a promis de l'épouser à son retour, le printemps venu. Mais, à la veille de Noël, brûlant de retrouver sa bien-aimée, François quitte le Grand Nord et s'engage sur des chemins que l'hiver a pourtant coupés...Epopée du Canada français, le grand roman de Louis Hémon, écrit en 1913, n'a pas seulement fait date dans la conscience collective québécoise ; par le souffle de son récit et les élans poétiques de son style, il a tenu en haleine des générations de lecteurs, en France et dans le monde entier.

    2 Autres éditions :

  • Les 150 blagues les plus machos qu'on puisse imaginer " Sur quel site peut-on trouver un lave-vaisselle pas cher ? Meetic " " Pourquoi la statue de la Liberté est-elle une femme ? Parce qu'il fallait une tête vide pour y mettre le restaurant. " " Quel est le féminin de macho ? Ma chose. " " Que fait une femme dans le lit après l'amour ? Elle gêne ! " Un florilège de blagues interdit aux femmes, sauf celles qui ont de l'humour !

  • Naissance d'un père

    Laurent Bénégui

    • Julliard
    • 4 Février 2016

    Romain s'était figuré qu'un père allait grandir en lui à mesure que l'enfant se développerait dans le ventre de la femme qu'il aime. À deux semaines de l'accouchement, il doit se rendre à l'évidence : ce n'est pas le cas. Et lorsque, un jour de tempête, Louise ressent les premières contractions, il est mis doublement au pied du mur puisqu'une autre parturiente se retrouve avec eux en salle de travail. Deux femmes, deux accouchements et deux naissances en quelques heures, c'est beaucoup pour un seul homme. Dans le déchaînement des éléments, entre la vie qui vient et la mort qui rôde, Romain va subir un apprentissage de la paternité à marche forcée et découvrir qu'il n'y a pas d'autre façon d'accepter son enfant que de commencer par s'accepter soi-même. Après SMS, Mon pire ennemi est sous mon chapeau et Le Jour où j'ai voté pour Chirac, Laurent Bénégui quitte le registre de la comédie pour observer à la loupe la nature du sentiment paternel. Sans rien perdre de sa veine romanesque il explore avec justesse cette question sans cesse reposée par l'évolution des moeurs et de la société.

  • Fête des pères

    Greg Olear

    Être père, c'est échouer Sa femme partie en déplacement professionnel, Josh Lansky, scénariste, doit rester une semaine seul avec ses deux enfants en bas âge. Jusqu'à ce vendredi, il a réussi, tant bien que mal, à gérer l'essentiel : les petits sont toujours vivants, lui-même a survécu à Dora l'exploratrice, et n'a pas encore totalement pété les plombs. Mais lorsqu'il apprend par hasard que son épouse lui est peut-être infidèle, il ressent soudain le besoin urgent de faire une pause. Comme si c'était possible ! La pop culture a enseigné au hipster l'art de rester cool dans toutes les situations. Mais elle ne lui a pas appris que, dans certaines situations, il était impossible de rester cool. Ce qui se passe alors dans son esprit est ici merveilleusement décrit par Greg Olear, dont la férocité n'a d'égale que la drôlerie. Ce roman diablement contemporain, qui n'est pas sans évoquer les livres de Nick Hornby, est réjouissant du début à la fin, avec ses multiples considérations sur la musique punk, l'écologie, Facebook, les manuels d'éducation, les effets dévastateurs des enfants sur la vie du couple, mais surtout sur la paternité. Si, comme l'écrit finalement Greg Olear, " Être père, c'est échouer ", le naufrage est ici jubilatoire et incroyablement déculpabilisant.

  • Revoir Benny

    Anne Bennet

    Voici l'histoire d'un homme qui perd pied, et du silence qui a perduré quarante ans autour de sa disparition. C'est aussi l'histoire d'une femme devenue plus âgée que son père, et qui tente de percer le mystère d'un homme qui avait presque tout pour être heureux. Une quête bouleversante du temps irretrouvable.
    "Le soir de notre arrivée en Ardèche, on avait dormi chez Roland et Élise, ma mère m'avait demandé de venir dans son lit. On était allongées et elle m'a dit : " Je dois te dire, ton père n'est pas mort d'un infarctus, il s'est suicidé. " Je me souviens juste qu'il me semblait que c'était très grave, que c'était trop grave pour que je puisse le comprendre vraiment. Mais je ne me sentais pas capable d'être à la hauteur de cette situation. J'avais seulement noté dans mon carnet : " Décès de daddy. " Après, je n'ai noté que des choses anecdotiques, comme les élections des délégués de classe, ils avaient refusé ma candidature parce que j'étais redoublante. C'était dégueulasse."
    Voici l'histoire d'un homme qui perd pied, et du silence qui a perduré quarante ans autour de sa disparition. C'est aussi l'histoire d'une femme devenue plus âgée que son père, et qui tente de percer le mystère d'un homme qui avait presque tout pour être heureux.
    Son enquête, entre rires et larmes, devient une magnifique histoire de rencontres.
    Anne Bennet en quelques dates :

    1985 Joue Éliante dans Le Misanthrope au festival d'Avignon
    1987 Devient ouvreuse à l'Opéra Garnier
    1990 Après avoir vu Un monde sans pitié d'Éric Rochant, décide de devenir
    productrice de cinéma
    1993 Reçoit l'Oscar du meilleur court-métrage (elle ne va pas le chercher
    car elle accouche de son premier enfant)
    1997 Créé Noodles Production, qui accompagne pendant dix ans des
    cinéastes et des documentaristes
    2012 Intègre l'ENA sur un coup de tête et devient haut fonctionnaire
    2019 Publie son premier roman, Revoir Benny.

  • Les féministes ont accusé les hommes d'être responsables de tout ce qui allait mal sur cette planète et que c'était à cause d'eux si les femmes se retrouvaient dans des situations socioéconomiques défavorables. Elles leur ont dit qu'ils étaient tous des violeurs et des violents en puissance, qu'ils ne communiquaient pas, qu'ils étaient insensibles et inexpressifs, qu'ils ne pensaient qu'au sexe, qu'ils étaient des pères absents et quoi d'autre encore !

    Beaucoup d'hommes ont copié et confirmé ces discours mis de l'avant par les féministes des années 60-70. Les hommes sont, à l'heure actuelle, le seul groupe contre lequel on peut déblatérer publiquement sans que personne, ni eux-mêmes, n'ose prendre leur défense. L'homme a laissé dire parce que lui-même en est venu à croire qu'aujourd'hui être homme, c'est tout ce qu'il ne faut pas être. De héros, les féministes en ont fait des zéros.

    Pour la première fois, un homme, psychologue, sexologue, mari, père et heureux de vivre, ose se lever pour rétablir les faits. Pour la première fois, un homme attire notre attention sur les apports bénéfiques de l'homme sur le couple, la sexualité, les enfants et l'évolution de la société et de l'humanité. Il dénie plusieurs grands postulats du féminisme : le patriarcat, la non-communication des hommes, sa non-expression émotive, son non-engagement. Il réhabilite la masculinité aux yeux des hommes. Il dit aux hommes comment se tenir debout devant leur compagne !

  • Les droits de l'homme contre les femmes. Poursuivant sa grande enquête au coeur de l'exception politique française, Eliane Viennot aborde ici, après L'invention de la loi salique (Ve-XVIe siècle) et Les résistances de la société (XVIIe-XVIIIe siècle), la période cruciale qui va de la Révolution à l'Empire. Par l'étude de nombreux documents d'époque, elle montre que les femmes de ce temps, habitées par des modèles d'héroïnes que l'Ancien Régime n'avait cessé de célébrer, se sont investies dans la " régénération de la patrie " avec un enthousiasme identique à celui des hommes, qu'elles ont revendiqué haut et fort l'exercice des mêmes droits et qu'elles ont bien souvent réussi à convaincre leurs proches. Mais que les hommes au pouvoir, nourris de l'idéal rousseauiste de la " séparation des sphères " autant que d'Histoires de France vidées de toute référence faite aux femmes, n'ont eu de cesse de renforcer le " privilège masculin " - et cela quels que soient les désaccords existant entre eux. Mettant fin à des pouvoirs féminins séculaires, réservant la citoyenneté et les améliorations du système scolaire aux seuls hommes, ne pensant qu'à conforter leurs positions en légiférant sur le divorce et l'héritage égalitaire, travaillant à un Code civil garant des puissances paternelle et maritale, s'activant à faire taire les contestataires, ils ont jeté les bases d'un ordre masculin qui, sous couvert d'égalité, de liberté et de modernité, perdurera jusqu'à la fin du XXe siècle en essaimant dans une bonne partie du monde.


  • Enfin une bible de cuisine décomplexée pour les hommes !

    Avis à tous les nullissimes en cuisine !
    Vous savez mettre une pizza surgelée au four ? Faire cuire vos pâtes et ouvrir une boîte de conserve ?
    Grâce à ce livre, allez plus loin et partez à l'assaut des fourneaux : vous en saurez bientôt suffisamment pour varier vos menus et émerveiller vos convives !
    Vous y trouverez :
    100 recettes ultra faciles testées et approuvées par un homme
    Des recettes à réaliser en 4 étapes, et en 5 à 20 minutes !
    6 ingrédients maximum par recette
    Une introduction, des conseils et variantes et une "partie des Dix" dans l'esprit des Nuls (les 10 ingrédients indispensables à avoir dans son placard, les 10 règles d'or du mâle en cuisine, etc.)
    Au menu : brunch & petit-déjeuner, pique-nique et barbecue, recettes en solo, en duo, en famille, tout au four, apéro et plateaux télé, recettes pour journées sportives...
    Pour enfin cuisiner plus de deux fois par an !

  • Jean Le Camus inscrit sa réflexion sur « l'être père » aujourd'hui.

    0300 Un père pour grandirrecouvre l'ensemble des principes, des stratégies et des éléments de méthode qui sous-tendent, structurent et expriment une volonté de changement. Plus précisément, l'auteur s'applique à défendre ce qu'il appelle la paternité positive : répondre « oui » pour un père, c'est agir sans intermédiaire, s'impliquer en tant que parent au côté de la mère, et assumer le partage des responsabilités. C'est ensuite, et surtout, avoir le souci de l'intérêt supérieur de l'enfant. Cette nouvelle paternité sert aussi les intérêts de la société : ne plus s'accommoder de l'opposition traditionnelle des fonctions parentales - l'amour de la mère / la loi du père - pour aider l'évolution des mentalités : des droits de l´enfant mieux reconnus, l'égalité hommes-femmes mieux respectée, la diversité des configurations familiales mieux acceptée.
    Entre les pères adoptants, les pères IAD, les pères séparés, les pères homosexuels, voire les beaux-pères mis en position de père social..., il n´y a plus d´image unique du « bon père ». Désormais tous sont légitimes et revendiquent les mêmes droits que les mères à l´égard des enfants. Les mêmes droits et les mêmes devoirs ! souligne l´auteur.
    0300Les pères adoptants, les pères IAD, les pères séparés, les pères homosexuels, voire les beauxpères mis en position de pères sociaux... Il n´y a plus d´image unique du « bon père ». Désormais, tous sont légitimes et revendiquent les mêmes droits que les mères à l´égard des enfants. Les mêmes droits et les mêmes devoirs ! souligne l´auteur. DansUn père pour grandir, Jean Le Camus interroge « l´être père » aujourd´hui et s´applique à défendre ce qu´il appelle la paternité positive. En s´émancipant d´une pensée qui réduirait le père aux seules fonctions de régulateur et de transmetteur, Jean Le Camus échappe ainsi aux batailles stériles entre partisans et adversaires de l´autorité. Entre le père tout autoritaire et le papa poule maternant, Jean Le Camus propose une troisième voie : celle du père partenaire de l´enfant - il rassure, éveille, structure, encourage, valorise l´enfant et l´aide à progresser vers l´autonomie.0400TABLE DES MATIERESAvant-proposIntroduction Chapitre 1. Naissance et développement de la première conception scientifique du père Affection et autorité sont les deux mamelles ... de l´enfance Lacan : du non au nom Porot : une famille idéalisée Quand le présent fait revivre le passé Les fondamentaux de la paternité Le père chef de famille Le père compagnon de la mère A qui s´adresse et sur quoi porte le non du père ?
    Les raisons du consensus des années 1950 ? 1960.
    Du côté des croyances et des préceptes Du côté des savoirs Intérêt du schéma-type : pour un SMIG de la paternité La différence-réalité Nos premières réserves : des acquis à préciser et à actualiser Les faiblesses et les dérives de la conception classique Les droits de l´enfant menacés L´égalité des mères et des pères compromise Les familles atypiques stigmatisées Chapitre 3. Une place à définir et à conforter Principaux facteurs du changement de perspective La poussée des idées féministes et la prise de conscience par les hommes de leur « moi nourricier » L´évolution de spratiques progfessionnelles et des pratiques domestiques La transformation de la psychologie du développement Un nouvel horizon : la différence-égalité La configuration nucléaire redessinée et rééquilibrée L´autorité appartient au père et à la mère.
    La mère joue une fonction essentielle dans le développement psycho-sexuel et la construction de l´identité sexuée de l´enfant, au même titre que le père Les configurations atypiques réhabilitées et consolidées.
    Le concubinage Configurations monoparentales Configurations pluriparentales Configurations homoparentales Du père de famille au père de l´enfant L´âge de l´intervention du père.
    Présence avant la naissance Présence à la naissance Présence après la naissance Le mode d´action du père Dialogue « tonico-émotionnel » et dialogue « phasique » dans la première année A l´âge de la c

  • " Je ne sais pas qui est mon père. Je suis face à un reflet qui danse et tremble sur l'eau. Je tente de le capturer, je plonge la main, mais il se dérobe comme les bribes d'un rêve au matin. Il est pourtant là, si près. Insaisissable. Mon père, cet inconnu. " C'est l'histoire d'un père enfermé dans le silence. De sa fille qui part à la recherche de l'homme qu'il fut. C'est une enquête intime menée comme un polar, un voyage dans les secrets de famille, les exils et la mémoire, de la banlieue du Mans aux ruelles de Hanoi. Un récit, un roman-quête en forme de puzzle, drôle et nostalgique à la fois.

  • Des règles juridiques précises, parfois complexes, prévoient comment et à quelles conditions un enfant devient le fils ou la fille de ses parents et s'insère ainsi dans une famille. Un ouvrage clair et accessible pour comprendre le droit de la filiation. Devenir mère ou devenir père grâce à la naissance d'un enfant, c'est avant tout un grand bonheur. Mais la maternité et la paternité sont aussi des questions de droit. Qui est la mère ? Qui est le père, en droit ? Par application de quelles règles juridiques ? Est-on déjà mère ou père pendant la grossesse ? Quel nom portera l'enfant ? Et la filiation peut-elle changer par après ?L'ouvrage vise à exposer simplement, mais clairement, les modes d'établissement du lien juridique de filiation en droit belge ainsi que les différentes actions judiciaires par lesquelles ce lien juridique peut être remis en cause. Il s'adresse avant au grand public mais également aux praticiens dans différents secteurs touchant à la famille et à l'enfance.

  • Schroder

    Amity Gaige

    " Un roman à contre-courant, magnifiquement écrit, qui introduit une voix neuve et puissante dans les lettres américaines ", Jennifer Egan, Qu'avons-nous fait de nos rêves ? Salué par une presse internationale unanime, chef-d'oeuvre de finesse psychologi

  • C'est au moment où ils veulent affirmer leur paternité que le constat s'impose : les pères sont une espèce en voie de disparition. Comment la société réagit-elle à cette évolution, en particulier sur les plans politique et juridique, car la vraie question est peut-être : quelle autorité l'Etat conservera-t-il lorsque le père qui la symbolisait aura disparu ?
    " Mon père est mort je n'avais pas trois ans et je n'ai pas vu grandir mes trois enfants. Cela m'autorise-t-il à parler du père ? Cela me permet sûrement de parler de l'absence de père. Les orphelins de père ne manquent pas, ceux qui réfléchissent aux conséquences du manque créé par l'absence non plus. Le sujet nourrit un nombre d'oeuvres considérable. Mon propos est d'ailleurs de m'appuyer sur ce travail de témoignages et de réflexions autour d'une question de plus en plus d'actualité : et si le père disparaissait ? " Marc Mangin
    Décimés par les guerres de la première moitié du xxe siècle, désacralisés par le mouvement féministe des années 60 et 70, les pères seraient devenus interchangeables, réduits à une " figure ", une " fonction ", quand bien même, depuis des décennies, les professionnels mettent en garde contre leur exclusion, leur disparition.
    Les mutations économiques et sociales des cinquante dernières années dessinent un monde où l'homme ne sera bientôt plus qu'une marchandise comme une autre. La disparition des pères préfigure celle des mères. Nous n'avons jamais été aussi près du Meilleur des mondes que décrivait Aldous Huxley.

  • Il ne se passe pas une journée sans que nous soyons sollicités par des images, des films, des livres, des messages appartenant à un autre monde: celui des esprits désincarnés.

    Le présent livre Quand l'au-delà se manifeste n'est pas là pour effrayer. Bien au contraire, il aidera le lecteur à mieux saisir toute la portée des nombreuses manifestations des pensionnaires de l'au-delà.

    Depuis la parution de son premier livre, Serge Girard a reçu plusieurs confidences de lecteurs et de lectrices. Depuis près de trente ans, monsieur Girard a aussi été témoin de manifestations quasi quotidiennes d'esprits désincarnés. Il est donc parfaitement en mesure de nous instruire sur les manifestations de l'au-delà et leur nature.

    Serge Girard a également consacré un chapitre, le dernier, à la prière, où il nous propose des textes très précis pouvant aider ceux et celles qui ont l'habitude de l'utiliser.

    L'esprit des morts est vivant. Ce livre nous en fournit incontestablement la preuve.

  • L'absence ou le silence d'un père a des répercussions sur l'univers psychologique d'un enfant. Ce premier livre de Guy Corneau a été un événement dans la littérature psychanalytique sur le rôle du père.
    Cet ouvrage ne traite pas seulement de l'absence physique du père, il s'interroge sur le silence qui isole aujourd'hui le père de son fils et qui donne au fils l'impression d'avoir été mal paterné. Et si ce père manquant avait engendré un fils manqué ?Cette question cruciale a amené l'auteur à se demander pourquoi l'homme d'aujourd'hui est si mal dans sa peau, pourquoi il a peur de l'intimité, qu'il redoute à ce point l'agressivité, qu'il se sent obligé de jouer le héros, l'éternel adolescent, le séducteur ou le bon garçon...

    1 autre édition :

  • Dans le but de fuir la maltraitance d'un père démoniaque et dénaturé, Émile s'enfuit de la maison paternelle à l'âge de quinze ans, entraînant avec lui son frère jumeau, Richard. Conscient qu'il abandonne ainsi sa mère et ses soeurs en enfer, il leur fait la promesse de revenir un jour les sortir de cette monstrueuse prison. Des années plus tard, il verra cet engagement refaire surface. Son affection envers les siens le portera sans hésiter à leur secours. C'est alors que les fantômes du passé ressurgiront et que les douleurs de son enfance reviendront le hanter.

    Aidé du curé de la paroisse, Émile fera tout pour qu'enfin éclate la vérité sur la cruauté abominable de son père, souhaitant du même coup le faire incarcérer. Mais toute rébellion a un prix. Émile devra-t-il sacrifier son amour pour Joséphine, ainsi que ses rêves?

    Dans cette saga où se nouent les amours et les amitiés, plane l'ombre de la justice. Esther, jeune et brillante criminaliste, utilisera son immense talent pour défendre Émile dans une cause perdue d'avance, espérant freiner sa longue descente aux enfers. Invoquant les circonstances atténuantes qui ont conduit le jeune homme à un geste irrémédiable, elle tentera de convaincre le jury que son client est une victime et non un coupable. Mais pour sa part, l'habile procureur de la Couronne n'aura aucune indulgence pour ce genre de crime.

    Sous le couvert de la honte, quels douloureux secrets ces vies brisées cachent-elles? Ont-ils plus de prix que la liberté d'un homme?

empty