• La philosophie croit tout savoir. Mais elle tombe bouche bée devant la peinture. C'est à son tour d'être enseignée. De Dürer à Rembrandt en passant par Mantegna et autres, cet essai flamboyant montre comment la couleur et la forme vont bien à la pensée, si pauvre et triste sinon sans elles. Superbe.
    L'image vaudrait-elle moins que le concept ? La peinture, si matérielle, serait-elle inférieure à la philosophie, si abstraite ? Un tableau ne servirait-il au mieux qu'à illustrer une thèse ?
    Et si c'était en fait tout l'inverse ? Si c'était, à l'opposé, le façonnage de l'idée qui constituait la matière du travail pictural ? Et si, au contraire, c'était le tableau, non pas la thèse, qui contribuait le plus directement à modifier notre perception du monde, notre relation au monde ?
    Décryptant une dizaine d'oeuvres magistrales qui couvrent du début de la Renaissance à la fin du Baroque, Marc de Launay nous entraîne dans une fantastique redécouverte, inattendue et exaltante, du lien intrinsèque entre la vue et la pensée. Et nous montre, de manière lumineuse, pourquoi et comment l'émotion esthétique n'engage pas simplement le goût, elle intervient dans la discussion philosophique. Faisant de Dürer, Rubens, Rembrandt, nos contemporains d'étude et nos compagnons d'éveil, voici un livre de philosophie pour tous intensément jubilatoire. Une leçon sur l'art de regarder.

  • «Je voudrais faire des portraits qui un siècle plus tard aux gens d'alors apparussent comme des apparitions» écrivait Van Gogh il y a justement un siècle. Ces portraits, on peut douter qu'ils apparaissent aujourd'hui?: comble de la valeur marchande, ils sont aussi peu visibles que les effigies des billets de banque. C'est que Van Gogh, qui accessoirement était peintre aussi, est une affaire en or. Dans cette affaire, il est bien au-delà de son oeuvre maintenant, nulle part.
    J'ai voulu le voir en deçà de l'oeuvre?; par les yeux de quelqu'un qui ignore ce qu'est une oeuvre, si ce phénomène était encore possible à la fin du siècle dernier?; quelqu'un qui vivait dans un temps et dans un milieu où la mode n'était pas encore que tout le monde comprît la bonne peinture?:
    Ce facteur Roulin qui fut l'ami d'un Hollandais pauvre, peintre accessoirement, en Arles en 1888. Et bien sûr je n'y suis pas parvenu. Le mythe est beaucoup plus fort, il absorbe toute tentative de s'en distraire, l'attire dans son orbite et s'en nourrit, ajoutant quelques sous au capital de cette affaire en or, sempiternellement.
    Cet échec est peut-être réconfortant?: il me permet de penser que le facteur Roulin se tient nécessairement devant qui l'évoque à la façon d'une apparition, comme le voulait celui qui le fit exister.

  • Avec les Nuls, devenez un(e) mangaka confirmé(e) !Le manga, littéralement " dessin non abouti ", nécessite l'apprentissage de techniques spécifiques. Apprenez d'abord à vous servir du bon matériel de dessin puis exercez-vous à dessiner vos premiers visages. Continuez ensuite par imaginer vos propres personnages, fille ou garçon, héroïne de shôjo ou robot puissant. Proportions, mouvement, perspective, l'univers du manga n'aura bientôt plus de secrets pour vous.
    En plus de la technique artistique, l'ouvrage retrace l'historique du genre, les différentes sortes de mangas (shônen pour les garçons, shôjô pour les filles, etc.) et toutes les clés pour construire un bon scénario.
    Renfermant plus de 200 illustrations au trait, Dessiner des Mangas Poche PLN vous donne une envie irrésistible de découvrir cet univers... À vos crayons !

  • 1890, Vincent Van Gogh est assassiné à Auvers-sur-Oise par un mystérieux dealer de bleu

  • Zao

    Richard Texier

    Sur un ton à la fois vif et tendre, Richard Texier dévoile son amitié de vingt ans avec Zao Wou-ki : depuis leur rencontre au Maroc, au début des années quatre-vingt-dix, jusqu'à la mort du peintre chinois en 2013. Les anecdotes légères se mêlent à l'évocation de moments
    profonds où les deux hommes dialoguent sur l'art, peignent ensemble parfois, toujours dans ce mouvement joyeux qui caractérise les oeuvres de l'un comme de l'autre. Avec ce récit à la fois touchant et gai de leur amitié, Richard Texier offre à son ami un beau cadeau
    d'adieu, habité par la dimension charnelle et sensuelle du geste artistique.

  • Destiné aux artistes débutants ou un peu plus expérimentés, cet ouvrage, riche de nombreux pas à pas, expose le dessin et ses multiples facettes. Esquisses, crayonnés, étude préparatoire ou oeuvre accomplie, vous apprendrez à maîtriser toutes les techniques de ce moyen d'expression et de création unique ! Point de fuite, perspective, 3D n'auront bientôt plus de secret pour vous et grâce aux nombreux conseils conernant le matériel, vous pourrez vous équiper comme un pro !

  • La peinture nous parle ! Mais elle vaut plus encore lorsqu'elle se tait. C'est ainsi qu'elle nous invite à une redécouverte perpétuelle du monde. Un guide pour ré-apprendre à voir.
    Voici une étude sur le silence dans la peinture, sur les liens entre le taire et le voir, sur la représentation du bruit, du tumulte, du fracas à travers les images médiévales. Comment un sens pourrait-il figurer un autre sens ? Comment l'oeil pourrait-il accorder une quelconque épaisseur à l'oreille ?
    C'est en repartant de l'ouverture du septième sceau dans l'Apocalypse et de sa mise en enluminures dans les manuscrits commentés de Beatus de Liébana, en passant par saint Augustin, que Vincent Debiais montre comment, tableau ou sculpture, l'art se nourrit du silence pour laisser place à l'interprétation qui n'est jamais qu'une rhétorique de la connaissance infinie de Dieu, de son absence présente.
    Un grand traité d'esthétique. Un guide d'apprentissage à la vue mutique parce que contemplative.

  • Quand le talent d'une jeune peintre intrépide la plonge au coeur d'une intrigue captivante. Paris, 1880. A l'académie Julian, le premier atelier à ouvrir ses portes aux femmes, la vie n'est pas facile. L'apprentissage du métier de peintre est ardu, long et coûteux. Seules les jeunes filles dotées d'un véritable talent et, surtout, d'une grande force de caractère, parviennent à en surmonter les obstacles. Du talent, Zélie Murineau n'en manque pas. De la force de caractère non plus. N'a-t-elle pas déjà prouvé qu'elle était prête à tout pour parvenir à ses fins ? Pourtant, lorsque Alexandre d'Arbourg, le commissaire du quartier du Palais-Royal, lui demande de faire le portrait de sa filleule, sa belle assurance est ébranlée : comment ne pas croire que cette commande dissimule d'autres motifs ? Même si elle en connaît les risques, elle n'est pas en mesure de refuser le marché que lui propose le beau commissaire : elle sera donc " ses yeux ". Des auberges mal famées jusqu'aux salons de la grande bourgeoisie, elle va l'aider à discerner ce que les grands maîtres de la peinture sont les seuls à voir : les vérités qui se cachent derrière les apparences.

  • Bric à brac hopperien

    Thomas Vinau

    Une vision de « l´intime » ressentie par « l´extime » des tableaux du peintre Edward Hopper. La solitude, l´espace américain, le XXe siècle sont reconstruits à partir de miettes. Des listes, des notes, des déchets biographiques.

    Thomas Vinau orchestre les détails, reproduit les sensations et rédige la correspondance d´une famille d´artistes. L´histoire d´amour d´une vie entière, de deux êtres, Jo et Ed, avec la peinture.

  • « Choukri se met au travail. la buse est adaptée. Il vaporise un large faisceau de peinture, un voile qui s'épaissit peu à peu et qu'il faut savoir arrêter à temps. Si l'on veut éviter les coulures, ce qui n'est pas toujours le cas : il y a des Crew qui aiment le trash. Greg observe du coin de l'oeil. Comme à chaque fois, le rouge explose dans la nuit. un rouge brillant, sombre et plein. Il aime les couleurs franches, qui claquent. Choukri avance vite. Vite et bien. » Dominique Delahaye est membre du collectif « Polaroïds Rock ». Il vit et navigue à bord d'une péniche.

  • Entouré de jeunes et jolies infirmières, Van Dongen vit ses derniers jours à Monaco en mai 1968. Atteint, entre autres, de la maladie de Parkinson, il n'aura pas le loisir de les déshabiller, de les peindre et de les aimer. Alors il se souvient et reviennent sur ses lèvres ses conquêtes féminines, ses amis Picasso, Max Jacob, Arthur Cravan.
    Cette confession imaginaire est un enchantement perpétuel. Une valse folle dont on voudrait ralentir le rythme pour ne pas arriver à la dernière page.
    C'est aussi un hymne à la vie, à l'amour, aux femmes et à leur corps.

  • 50 nuanciers tendance

    Karine Vezina

    Comment choisir parmi la gamme de couleurs quasi illimitée à laquelle nous avons aujourd'hui accès ?

    Comment créer un décor intérieur harmonieux, sachant que chaque couleur change de personnalité selon les couleurs qui l'entourent ? Ce livre propose 50 nuanciers originaux et raffinés, dans un style urbain et actuel, qui peuvent être reproduits à l'identique grâce à des indications très précises sur la composition des couleurs, ou servir de base pour exprimer sa créativité. Pour cela, il montre comment réussir une composition d'ensemble à l'aide de photomontages, une technique simple et ludique qui vous séduira.

    50 nuanciers de 10 couleurs chacun, pour avoir tout loisir de resserrer son choix, inclure son ameublement, ses objets décoratifs... La couleur est avant tout affaire de goût et d'intuition, alors faites-vous confiance... suivez votre instinct !

  •  DUALITE, maître-mot de cette enquête à tiroirs où se côtoient deux régions sans lien apparent, deux peintres d´époques différentes, deux flics qui ne se connaissent pas :

    Touraine et Provence Le Caravage et Cézanne Melinda Fields et Diego Mart


  • Le roman de Philippe André fait entendre la voix de Van Gogh et nous plonge dans l'existence tumultueuse du peintre taraudé par ses démons intérieurs dont l'issue tragique reste un mystère.

    Entendre la voix de Van Gogh, l'écouter s'adresser aux autres comme à lui-même. Le voir peindre, vivre, aimer, s'exalter, souffrir, endurer la folie, faire preuve de la plus grande lucidité mais aussi des doutes les plus profonds sur sa vie et son oeuvre... Tel est le défi relevé par ce roman où s'allient la rigueur biographique et l'imagination nécessaires pour parvenir au plus près de ce que fut le peintre des nuits étoilées, du soleil éclatant, des paysages sombres ou radieux, des gens de la terre, des impitoyables autoportraits, de la symphonie éternelle des couleurs...
    Van Gogh est un météore de l'art occidental. En dix années à peine, il a laissé une oeuvre gigantesque, une oeuvre de saisissement du monde, de poésie, d'affrontement permanent aux êtres et à la nature. Mais si cette oeuvre s'est édifiée grâce à une énergie et un engagement hors du commun, elle n'en émane pas moins d'un homme avec mille faiblesses et travers incessants. Lui qui pensait qu'il ne vivait pas une vraie vie, a fini par voir se confondre entièrement cette vie et sa peinture. Jusqu'à la catastrophe finale, énigme perpétuelle dont l'oeuvre nous conte cependant la logique implacable.

  • Huguette Vachon a été la compagne de Jean-Paul Riopelle pendant les seize années qui ont précédé la mort du peintre. Par touches de souvenirs, de bribes, et parfois d'éclats, se dessine le portrait d'un homme plus grand que nature à qui le talent et la notoriété autorisaient une vie des plus fantasques et un comportement parfois volontiers débridé. Loin d'une confession, c'est le récit d'un chemin parcouru intensément avec Riopelle jusqu'en 2002 que l'auteure livre avec pudeur dans ces pages. Texte intime, en sourdine parfois, où les éléments, source essentielle d'inspiration pour le peintre, sont omniprésents; parcours des lieux, des rencontres, mais surtout hommage à un amour immarcescible, ce livre agrémenté de photographies inédites n'est pas un ouvrage d'art ni une biographie de Riopelle dans ses dernières années. Il s'agit plutôt d'un témoignage poétique plein du respect d'une passion sans borne.

  • Le premier tome des mémoires complets et corrigés de la célèbre portraitiste de Marie-Antoinette couvrant la période 1755-1789. Une galerie très vivante de la vie française aux alentours de la révolution, agrémentée de nombreux souvenirs sur des personnalités marquante de cette fin de siècle comme le jeune Talleyrand, le vieux Voltaire, La Fayette, la Reine, et beaucoup d'autres.

  • Découvrez les vies hors du commun de ces artistes de génie dont les noms sont restés à la postérité.De Van Gogh ou Gauguin à Pissaro et Cézanne en passant par Botticelli ou Goya, 50 peintres et sculpteurs célèbres mais souvent méconnus nous sont racontés

  •  Ivo Varmon, un archéologue en pleine dépression suite à un drame familial, choisit de partir sur les routes de France pour tenter d´oublier. Il est vite rattrapé par son instinct quand, au détour d´une forêt profonde, il découvre ce qu´il croit être une petite chapelle perdue. Bien décidé à fouiller dans ce bâtiment qui l´intrigue beaucoup, il s´installe dans le village voisin, peuplé de personnages au comportement étrange...




      Samuel Gance est né en 1962 à Clermont-Ferrand. Après des études de pharmacie, il part travailler en Italie puis sur l´île de la Réunion, avant de revenir s´installer dans le Limousin en 2001. En janvier 2013, il publie son premier roman « Anton ou la trajectoire d´un père » aux éditions l´Harmattan. La chapelle des damnés est son second roman.



     

  • The strict prohibition on the representation of the human form has channeled artistic creation into architecture and architectural decoration. This book is a magical tour through Central Asia - Khirgizia, Tadjikistan, Turkmenia, and Uzbekistan - a cradle of Ancient civilisations and are pository of the Oriental arts inspired by Buddhism and Islam. There are magnificent, full-colour photographs of the abandoned cities of Mervand Urgench, Khiva, the capital of the Kharezm, with its mausoleum of Sheikh Seid Allahuddin,and, the Golden Road to Samarkand, the Blue City, a center of civilisation for 2,500 years.
    form has channeled artistic creation into architecture and
    architectural decoration. This book is a magical tour
    through Central Asia - Khirgizia, Tadjikistan, Turkmenia,
    and Uzbekistan - a cradle of Ancient civilisations and a
    repository of the Oriental arts inspired by Buddhism and
    Islam. There are magnificent, full-colour photographs of the
    abandoned cities of Mervand Urgench, Khiva, the capital of
    the Kharezm, with its mausoleum of Sheikh Seid Allahuddin,
    and, the Golden Road to Samarkand, the Blue City, a
    center of civilisation for 2,500 years.

  •  0500Tout n´est qu´illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouille les pistes. Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, le village cher à Claude Monet, sont bien réels. Au coeur de l´intrigue, trois femmes : une fillette de onze ans douée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit et sait tout. Et puis, bien sûr, une passion dévastatrice. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées, dont les fameuxNymphéas noirs. Perdues ou volées, telles les illusions quand passé et présent se confondent et que jeunesse et mort défient le temps. Un étonnant roman policier dont chaque personnage est une énigme.0300« Trois femmes vivaient dans un village. La première était méchante, la deuxième était menteuse, la troisième était égoïste. Elles possédaient pourtant un point commun, un secret en quelque sorte : toutes les trois rêvaient de fuir... »Une fillette de onze ans surdouée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui sait et voit tout constituent le point de départ de l´intrigue. A Giverny, Jérôme Morval, chirurgien ophtalmologiste, enfant du pays, a été retrouvé assassiné près de la rivière de l´Epte. Pour Laurenç Salignac, fraîchement débarqué de l´école de police de Toulouse, le suspect est tout désigné : il s´agit de Jacques Dupain, mari de la belle institutrice, Stéphanie. Cette affaire ferait-elle écho avec l´assassinat du petit Albert Rosalba, retrouvé mort dans les mêmes circonstances en 1937 ? La vieille femme qui sait et voit tout, narratrice à ses heures, guide le lecteur dans ses déambulations à Giverny, et, à petites touches, se confie : elle seule détient la vérité. Mais quelle vérité ? Car dans le reflet d´une toile de maître d´exception,Les Nymphéas, passé et présent se confondent, meurtres et passions ressuscitent quand jeunesse et mort défient le temps...

  • Clarisse a dix ans et de longs cheveux bruns. Le portrait de la Joconde ! Lorsqu´elle se promène au pied de la Tour Eiffel avec ses amis Léa et Herbert, elle se fait kidnapper par un homme en moto. Le jeune homme qui l´a enlevée a remarqué cette ressemblance avec la célèbre Mona Lisa... et il veut absolument immortaliser son portrait ! Clarisse parviendra-t-elle à échapper à cet excentrique artiste ?

  • Ce livre affiche l'objectif suivant : proposer au lecteur une initiation à l'histoire de la peinture pour lui permettre de traverser les siècles et les courants sans se perdre.
    Pour un modique droit d'entrée, vous aurez accès aux plus grands chefs-d'oeuvre. Vous fréquenterez des artistes aux personnalités fascinantes et entrerez dans leurs ateliers pour vivre les différentes étapes de la création d'un chef-d'oeuvre. Peu à peu, la peinture vous deviendra familière et c'est avec un regard neuf, libéré de toute appréhension, que vous visiterez demain les expositions et les musées.
    Des grottes préhistoriques à la Galerie des Glaces, en passant par la Renaissance italienne ou l'impressionnisme, sans oublier la peinture non européenne, une invitation au voyage à travers toutes les époques et les civilisations où le Beau se manifeste.
    Inclut 60 illustrations couleur de chefs-d'oeuvre de la peinture mondiale.

  • Nicolas Poussin (1594-1665) était un peintre du classicisme français qui prônait clarté et logique dans ses tableaux. Il peignait souvent de larges scènes mythologiques ou bibliques, mais il était également au premier rang de la peinture de paysage. Il fut premier peintre du roi Louis XIII, mais passa la majeure partie de sa vie à Rome. Sa manière devint le style officiel enseigné à l'Académie durant le reste du XVIIe siècle. Par la suite, il influença aussi de grands peintres comme Jacques-Louis David.

  • Der Begriff Romanische Kunst bezeichnet in der Kunstgeschichte die Epoche vom 11. bis zum 13. Jahrhundert. Diese Epoche wies eine große Vielfalt an regionalen Schulen auf, die alle spezifische Merkmale hatten. Sowohl in der Architektur als auch in der Bildhauerei wird die Romanische Kunst durch ihre rauen Formen charakterisiert.
    Dieses Buch lässt den Leser durch den faszinierenden Text und seinen umfangreichen Bildteil diese Kunst des Mittelalters, die heute im Vergleich mit ihrer unmittelbaren Nachfolgerin, der Kunst der Gotik, so häufig verachtet wird, neu entdecken.

empty